Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Final Cut Pro 10 a été présenté ce mercredi au Supermeet pendant le NAB 2011, sous la forme d’une Keynote comme Apple en a le secret. Rappelons que le Supermeet est à l’origine un événement où se déroulent présentations, démos et débats autour de la communauté Final Cut (monteurs et autres pros gravitant autour de FCP), qui s’est étendu au fil du temps aux solutions Avid et Adobe également. Or, pour l’anecdote, Apple n’était pas prévu au rang des conférenciers de ce Supermeet 2011 ; et finalement, à quelques jours de l’événement, la pomme finalement demandé à en devenir le conférencier unique de cette année, ce qui a quelque peu échaudé les esprits les jours précédents !

 


Répartition du marché des logiciels de montage selon Apple…

D’après Apple, le marché du montage vidéo pro se répartirait ainsi en nombre de ventes de licences: 50% pour Final Cut Pro, 25% pour Avid, 25% pour Premiere Pro. Edius (le logiciel de Thomson/Grass Valley/Technicolor) et Vegas figurent donc aux logiciels anecdotiques selon Apple.

S’il faut bien entendu relativiser ces chiffres qui n’engagent qu’Apple, c’est intéressant que la marque se mouille avec  cette statistique sur les ventes globales de licences (et pas uniquement sur le broadcast par exemple), d’autant qu’Avid et Adobe ne livrent pas ce genre de stats de ventes. Ça donne un point d’appui, et matière à réflexion.

1: Les annonces

On se doutait donc qu'il y aurait du lourd ce soir-là et on a pas été déçu.


Performances


apple-final-cut-pro-x.jpgCe qui était prévisible et que l'on pourrait classer dans la catégorie performances :

- Réécriture en 64 bits, donc plus de limite de Ram, et on peut enfin profiter de la pleine puissance de l'architecture 64 bit des processeurs.

- Intégration de toutes les architectures techniques de Snow leopard : Open CL et surtout Grand Central Dispatch qui va permettre de répartir toute la puissance de traitement sur les processeurs physiques et logiques des processeurs et de la carte graphique.

Avec pour conséquence un gain énorme en terme de performance, les rendus étant maintenant fait en tache de fond sur les processeurs et la preview video étant assuré par la carte graphique, un peu à la manière du Mercury Playback Engine de Premiere Pro CS5 mais avec en plus l'avantage de ne pas être limité aux carte graphique Nvidia... et qui est surtout géré par le système d'exploitation et non par un moteur dédié...

- Une intégration de Colorsync qui permettra de maintenir une concordance absolue dans la gestion des couleurs de l'acquisition a la diffusion.

-Le moteur vidéo de FCP n'est plus Quicktime ! La gestion des vidéos est indépendante de Quicktime ce qui permet à Final Cut de gérer les vidéos indépendamment de leur résolution et de leur codec. On peut donc placer en timeline n'importe quels formats, du DV au RED 4K (beurkkk avec mon exemple !!). Cela signe bien sur la fin de Quicktime 7 qui n'était de toute façon pas installé par défaut sous Snow Leopoard.

Toutes ces petites nouveautés montrent qu'Apple n'a pas simplement développé un logiciel sur un système d'exploitation mais a intégré le système d'exploitation dans son logiciel, ce qui est une vrai nouveauté et ne pouvait venir que du constructeur du système d'exploitation qui est lui-même le concepteur du hardware. C'est donc un peu la même philosophie que pour Aperture. La gestion du Raw des boitiers photos est assuré par OSX et non par l'application, même chose pour les polices de caractère.

C'est donc une démarche différentes d'Adobe ou d'Avid qui sont obligé de tout géré à l'intérieur de ces applications (et de s'appuyer sur Quicktime) pour éviter les problèmes de compatibilité entre les plateformes.

 
Ce nouveau Final Cut Pro est donc clairement un système fermé avec tous les avantages que cela comporte. Et ça c'est une révolution. A ceux qui en rêvaient encore, on peut donc dire aujourd'hui que Final Cut Pro n'existera jamais dans une version Windows.

 

Gestion des médias

- Acquisitions des rushs en tache de fond. (fini les pauses cafés...)

-  Détection intelligente des médias pour déterminer les plans larges, plans serrés et pouvoir les classé par la suite.

-  Détection des visages.

Tout cela fait un peu gadget, il faudra voir a l'usage mais je n'y crois pas... au vue de ce que j'ai expérimenté sur Aperture qui a déjà ces fonctions sur les photos.

- Préparation des images dès l'import avec stabilisation des plans, nettoyage audio et balance des couleurs automatique et intelligente.

Là c'est du lourd. On va pouvoir régler à la volée les petits problèmes audio et les corrections colorimétriques primaires type balance des blanc.

Pour la stabilisation cela permettra de stabiliser les plan à l'avance et (je l'espère mais il faudra voir en pratique) pouvoir ne stabiliser qu'une partie du plan sans faire l'analyse complète du clip ce qui obligeait à faire un export avant de stabiliser...

-  Mise en place d'un système d'assignation de mots clef pour un clip mais surtout pour une partie de clip... fini les subclips car ces mots clef définiront des selections de plans...

- En rapport avec ces mots clef, un outil de recherche et de playlist a la manière d'un Aperture ou iTunes avec l‘arrivée des dossiers intelligent (smart collection).

C'est une énorme nouveauté dans la façon de travailler et d'organiser ses medias et pour le coup c'est clairement un énorme pas en avant.

Maintenant cela pose beaucoup de questions sur la gestion des projets et leur structure.

Va-t-on avoir tous les projets rassemblés dans la même interface à la manière d'Aperture?

Comment va se passer l'intégration à l'extérieur de Final Cut?

Quelle sera la compatibilité avec les anciens projets Final Cut Pro?

Que va devenir Final Cut Server?

Montage

Là encore on touche au cœur du travail du monteur. Apple a clairement repensé les choses avec pour souci de résoudre les problèmes concrets que le monteur rencontre dans sa façon de monter afin d'augmenter sa vitesse de travail.

Tout d'abord le design de la timeline n'a plus rien a voir.

- Le son syncro est inclus dans le container de la video pour éviter tous les soucis de synchro.


- Le principe de piste video et audio n'existe plus réellement.


-  On peut maintenant lier des clips ensemble pour garder leur synchronisation pendant leur déplacement.


-  on peut les grouper pour n'en faire qu'un seul clip un peu à la manière des pistes gigognes d'Avid mais en encore plus puissant.

 
Tous ces principes existaient déjà un peu mais le nesting ne se faisait qu'au niveau du projet. Là on va beaucoup plus loin, on pourra tout modifier à la volé avec une architecture vraiment tridimensionnelle (horizontal - le temps, vertical - les couches, et en profondeur - les groupes). Comme on peut le faire dans Motion.

La «magnetic timeline» est un truc énorme (c'est mon coup de cœur personnel), puisque elle permet d'éviter les collisions entre les clips. Si vous déplacez un clip avec une partie son plus longue que la partie video, Final Cut va automatiquement déplacer l'audio de l'autre clip sur la piste du dessous lorsqu'on approche les deux video l'un de l'autre... c'est énorme et personne n'y avais jamais pensé.

Vous pouvez ré-agencer les clips comme vous le voulez et la timeline se met à jour automatiquement et dynamiquement sans perdre aucune synchro, c'est hyper impressionnant.
 
Cela ouvre quand même certaines questions. Pour les personne qui se demandent comment il vont pouvoir garder leur voix off sur la même piste, je pense sans m'avancer qu'il y aura certainement moyen de d'empêcher le déplacement d'une piste et que surtout ils pourront faire un groupe dédié à la voix off ? Il ne faut donc plus penser pistes, mais groupe, c'est un grand changement mais je suis certain qu'au final on va y gagner en vitesse et même en organisation.


- Inline Precision Editor.

Là aussi grosse nouveauté. Le principe : on clique sur la coupe entre deux clip, un peu à la manière de Media Composer pour le trim et on se retrouve dans une sorte mode A/B qui va rappeler des souvenirs au monteur de media 100 et de Premiere mais qui est destiné a visualiser de manière instantanée la matière qui se trouve avant et après chaque clip. Cous cliquez sur l'endroit où vous voulez faire la coupe et le trim s'applique automatiquement : simple mais totalement novateur...

 
Un nouveau module permet de faire plusieurs versions du montage de manière dynamique sans doubler les séquences comme on le faisait auparavant pour montrer différentes version d'un même montage. Ça a l'air très simple à mettre en œuvre et la aussi c'est totalement dynamique.

 
On dispose d'un index de tout ce qui se trouve dans la timeline : mot clef, clip et cie Cet index pourra certainement permettre d'avoir une vue proche de celle d'un scénario : en effet si par exemple vous avez noté « interview de bob » dans les mots clef, alors dans cet index vous pourrez cliquer sur « itw de bob » et le curseur de la timeline se mettra directement sur l'itw. Je pense que l'on va très vite trouver beaucoup d'utilité a cet index dans l'approche du travail.

 
-  L'audio a enfin une précision supérieur à l'image

 
-  le plugin de PluralEyes est directement intégré dans la timeline, on peut donc synchroniser directement différentes prises de son identiques par l'analyse de la forme d'onde. (ex, le DSLR avec une prise de son externe).

 
-  On peut changer l'apparence de la timeline pour ne voir que l'audio afin donc de ne travailler que l'audio sans avoir à réajuster en permanence l'espace entre la partie audio et video.

 
-  Fondu directement fait avec choix du type de fondu comme soundtrack.
 

-  Mixage direct à la volé sans keyframe à l'aide de l'outil de sélection avec mise à jour de la waveforme dynamique.

 
-  Le ralenti accéléré se fait directement dans la timeline mais de facon encore plus puissante que la version 7, puisque tout est editable directement sur la timeline.

 
-  Le color matching est impressionnant car c'est une analyse du spectre de l'image dans les hautes, moyennes et basse lumières pour donner la tonalité de l'image. Cela permet de définir une tonalité de couleur et de l'appliquer à des clips qui ont des images très différentes, bien sûr il y aura des limites, mais ça semble très puissant.
 

-  L'outil trois voix a été supprimé et remplacé par un outil de correction colorimétrique primaire et secondaire... qui rivalise avec Color dans Final Cut, quel est l'avenir de Color?

 
-  On peut tout animer et travailler dans Final Cut, là aussi un peu à la manière de Motion avec un auto keyframe.

 

Prix ultra agressif...


Final Cut pro sera disponible en juin pour 299$. Si le prix est agressif (comparé à Avid MediaComposer ou Adobe Premiere Pro), il semble en même temps logique si on regarde combien coûtait la suite Final Cut Studio, car ici ça ne concerne que Final Cut  et il n'y a eu aucune annonce sur les autres logiciels de la suite comme Color, Motion, Soundtrack, DVD Studio, Compressor...
 
Le mode de distribution de Final Cut marquera semble-t-il la fin de la vente par les revendeurs physiques et autres qu'Apple : Final Cut Pro X sera en effet vendu directement (et donc uniquement ?) par Apple sur son Mac App Store. Pour rappel le Mac App Store est à Mac OS X ce que l'App Store est à iOs pour iPhone et iPad, c'est à dire le magasin en ligne d'Apple de vente de logiciels au sein même de Mac OS X.


2: Mon analyse, et autres prédictions !

 
Nous avons donc eu un avant-goût d'un tout nouveau logiciel qui n'a plus rien à voir avec le Final Cut Pro actuel.

Ces dernières nouveauté montre bien l'idée de cette nouvelle version de Final Cut.

-  Beaucoup de gens n'utilisait que 10% des fonctionnalités de Soundtrack, pour ré-échantillonner les sons, les nettoyer rapidement, mettre une compression sur la voix, un equa et c'est tout...

-  Bcp de gens n'allait sur Motion que pour faire des titrages rapides, quelques anims et n'utilisait là aussi que 10% des fonctions du logiciel.

-  Et pour finir Color servait souvent à ne faire que de la petite correction colorimétrique de second niveau parce que c'était une galère sans nom à faire dans Final Cut

Maintenant avec Final cut pro X toutes ces tâches seront faites dans Final cut lui-même, et on pourra de nouveau délimiter ce qu'est le métier de monteur.

Le montage a évolué et ce sont toutes les choses que l'on demande au monteur qui sont intégrées. Monter ce sera savoir se servir de Final Cut Pro et pas de Final Cut Studio... C'était en tout cas le message que voulait faire passer Apple pendant cette conférence.

 

Je pense que l'on peut rapprocher cet évènement de l'arrivée de Final Cut Pro 1 qui a été une révolution à l'époque en termes de placement tarifaire et de fonctionnalités.

L'autre comparaison pourrait être le passage de MacOs 9 à MacOs X.

Cette comparaison est d'ailleurs plutôt pertinente, car je me souviens avoir fait tourné Final Cut Pro sous OS 9 jusqu'à la version 3 et disons le franchement l'interface n'avait pas changée depuis la version 1 !

 

Bien entendu ce changement n'est pas sans mécontentements et questions, mais Apple n'avait à mon sens pas vraiment le choix dans la mesure où l'interface actuelle empêchait toute ambition, or cette nouvelle version de Final Cut Pro  X est clairement ambitieuse.

Le travail effectué est considérable, et l'on comprend mieux pourquoi Final Cut Pro 7 n'était qu'une mise à jour de la version 6 en attendant ce Final Cut Pro X qui a demandé beaucoup de temps de développement.

 

Je tiens aussi à éclaircir une remarque qui revient souvent : ce logiciel n'est pas un super iMovie. (On pourrait dire la même chose de Garage Band et de Logic mais ce serait mensonger) C'est clairement beaucoup plus que ça, c'est un outil Pro.

 

Prédictions:

En ce qui concerne des logiciels de la suite, voici mon avis sur la question.


Dvd Studio Pro: Pour moi Le logiciel est mort et enterré, ce qui est parfaitement en adéquation avec l'idée d'Apple sur les supports physiques et sa politique sur l'approche du Blu-Ray.


Soundtrack: Pour moi il fait maintenant doublons avec Logic. Je pense qu'il va disparaitre et que Logic sera certainement repositionné à 299$ aussi.

 
Motion: J'espere que Motion va quant à lui monter en puissance, pour devenir enfin une alternative sérieuse à After Effects. (avec du nodal please....) et qu'il sera aussi tarifé à 299$.

 
Color: Pour Color je suis plus hésitant et je pense qu'il va un finir comme Shake et que certaines de ses fonctions vont être intégrées dans Motion et d'autres dans Final Cut.

L'étalonnage est un métier à part entière, trop spécifique et qui concerne trop peu de gens pour intéresser Apple, comme l'était le compositing pur de Shake.

Avec des alternatives comme davinci et scratch, sans parler des plugins, le mac n'a plus vraiment besoin de Color... Ils ne vont pas l'enterrer tout de suite mais je pense que c'est un logiciel qui est en sursis....

 
Final Cut Server: Si la base de donnée de final cut est suffisamment puissante à l'intérieur même de Final Cut, l'arrivée de la gestion du San directement dans Mac OS X Lion, me fait penser que Final Cut Server va lui aussi disparaitre.
 

En revanche j'aimerai beaucoup une fusion entre Final Cut Server et Aperture (un peu à la manière d'un super Bridge de chez Adobe), qui deviendrait une base de donnée Photo Video Son et qui permettrait de préparer les rushs pour Final Cut, Logic, Motion, et surtout pour un Photoshop Illustrator made in Apple (oui je sais je m'emporte)...Ca fait des années qu'on en parle mais pour moi, ce logiciel est le gros manque chez Apple.
 

Voici un graphe qui illustre cette idée:
hypothese-evolution-gamme-apple-final-cut-studio.jpg

En conclusion

 
Contrairement au passage entre Premiere 6 à Premiere Pro qui était un changement sur le fond , Apple a ici tout changé : le fond et la forme.

 
Il faudra donc tout réapprendre, sauf que comme on peut le voir dans la partie montage, ce nouveau Final Cut a une grande ambition sur le sujet et pousse encore plus loin l'idée du logiciel qui s'adapte au monteur et pas le contraire.
 

Avid Media Composer est un grand logiciel mais il demande de se formater l'esprit et d'apprendre un processus de montage pour s'en servir, même si la version 5 a assoupli un peu cette logique, cela reste encore vrai aujourd'hui. Dans une moindre mesure c'est un peu vrai aussi pour Premiere.

Final cut pro X considère que vous êtes un imbécile mal organisé et vous aide a structurer un projet sur cette idée ! Sur Avid et Première vous devez réfléchir avant d'agir, sur Final Cut vous montez à l'instinct. Final Cut Pro X est un logiciel instinctif.

Je ne sais pas si une approche est meilleure que l'autre, mais si j'en juge par les notes que j'avais à l'école, je pense que je n'ai pas le choix et que je serai obligé personnellement de prendre celle d'Apple.



Tags: Apple Final Cut Pro X

Catégories des articles

Créer un article

Les articles sont des contenus issus de la communauté du Repaire. Si vous souhaitez y contribuer, cliquez sur le lien ci-dessous

Créer un article

Les occasions du Repaire

Nouveaux avis produits

Ateliers Live Edius
 
10.0
lacombe
"Formation interactive sur tous les aspects d'edius depuis le basique..."
Atelier Fairlight
 
10.0
Alain GOMEZ
"Damien, le formateur est ingénieur du son, il sait de..."
Atelier Fairlight
 
9.9
Alban Cousinié
"L'inclusion du logiciel Fairlight en tant que module de Davinci..."
Atelier Fairlight
 
8.8
"Après 2 jours, très denses passés, en compagnie de notre..."
Nouveau : Ateliers Live Resolve avec Forest !
 
10.0
alessiooo
"Formation dense, pointue mais passionnante, peut-être parce qu'elle est dispensée..."

Discussions les plus lues

Les occasions du Repaire

Offres et infos Annonceurs

Offres location

Nouveaux billets de blog

Synchronisation écrans

Bonjour, Je souhaite savoir si une personne pourrait me donner des infos concernant le renvoie audio et vidéo entre 2 télévisions. Je sais qu’il...

publié le 05/05/21 par Le Roy d’Ys dans