module inscription newsletter haut de page forum mobile

Rejeter la notice

Gratuit : Atelier spécial Stabilisation - vendredi 7 juin 14h - 19h
Ne ratez pas notre prochain gros événement ! 
Multi-ateliers : initiations steadicam avec Planning Camera, ateliers pratiques sur gimbal et autres solutions de stab, monitoring et pilotage sur caméras et optiques de cinéma Canon

Infos & inscriptions

Testbox Sony FX30 - comparatif caméras Sony + C70 - GH6 - BM 6K PRO

En parallèle du test terrain très complet réalisé par Quentin Chaumy, nous avons passé la Sony FX30 au banc d'essai !

Publié par Marina le 22 Avril 2024 dans Tests
► Commentaires 4
    Recos : 2
    Vues : 833
  1. Marina
    En parallèle du Test Communauté très complet de la caméra Sony FX30 réalisé par Quentin Chaumy, à visionner et lire ici : https://www.repaire.net/forums/arti...stissement-pour-se-lancer-dans-la-video.1396/,
    nous avons complété ses essais par un test labo en avec le passage de la Sony FX30 à la Testbox.

    Vous ne connaissez pas notre protocole “Testbox” ? Découvrez nos tests et notre méthodologie dans cet article !


    Pour rappel, la Sony FX30 est une caméra au capteur Super35, à monture hybride Sony E, sortie il y a un peu plus d’un an au tarif très abordable de 2300€. On la trouve désormais autour de 2200€.

    Cette petite caméra au form factor très compact, dans la lignée de la FX3, affiche des specs techniques intéressantes avec notamment la capacité de tourner en 4:2:2 10bit en interne, en 4K jusqu’à 120p, sur carte CF Express type A, un dual iso 800 / 2500 ISO.

    On vous invite à lire la news publiée lors de la sortie de la FX30 pour découvrir ses caractéristiques complètes.

    Elle semble disposer de la même technologie de capteur que l’Alpha 7 IV, qui nous avait fait une très bonne impression, donc tout cela semblait assez prometteur.

    Nous avons décidé de mettre la FX30 en comparaison dans un premier temps des autres caméras Sony déjà passée à la Testbox (FX6, A7S III et donc A7 IV), pour voir comment elle se situe dans la gamme et sa capacité à s’intégrer avec ces caméras dans un dispositif multicam par exemple.

    Nous l’avons ensuite comparée avec 3 boîtiers d’autres marques, concurrents plus ou moins directs :
    • La caméra Blackmagic Pocket 6K Pro, qui se situe dans la même gamme de prix (2500€ environ), avec un capteur Super35
    • Le boîtier Panasonic GH6, au capteur micro 4/3, donc se situant dans un univers de taille de capteur qui reste proche, et une gamme de prix proche (1900€ environ)
    • La caméra Canon C70, qui se situe dans une gamme de prix plus élevée (4800€ environ) mais avec elle aussi un capteur Super35.
    Les gammas et Luts utilisés pour ces comparatifs sont les suivants :
    - Sony FX30 / A7S III / A7 IV / FX6 : S-Log3 + LUT S-Log3.SG3.cine to s709
    - BM Pocket 6K Pro : Pocket Film + LUT Blackmagic Gen5 Film to Extended Video
    - Panasonic Lumix GH6 : V-Log + LUT V-Log to V-709
    - Canon C70 : C-Log3 + LUT C-Log3 to Wide-DR




    COMPARATIF SONY : FX30 / FX6 / A7S III / A7 IV



    1. DÉFINITION :



    Sony FX30 = crop APS-C de l’Alpha 7 IV !

    Même si Sony ne l’a pas officiellement affirmé, il nous semblait fort probable que la Sony FX30 bénéficie du même capteur que l’Alpha 7 IV, ou du moins de la même conception, sur un nombre de pixels réduit à la surface du Super35.

    On a donc tout de suite voulu vérifier cela, en comparant sa définition à celle du crop Super 35 proposé par l’Alpha 7 IV :

    vlcsnap-2024-03-28-11h17m16s703.png

    Zoom 3x :
    vlcsnap-2024-04-04-13h03m35s427.png

    Ce crop 1:1 de l’image 4K de l’écran "Plein Feux" de la Testbox nous confirme qu’on a affaire à une qualité d’image très similaire (moyennant un écart de balance des blancs ici).

    Une très bonne nouvelle pour la FX30, car l’Alpha 7 IV avait démontré dans nos tests d'excellentes performances en termes de dynamique, de définition, mais aussi de sensibilité, grâce notamment au mécanisme de sur-échantillonnage permis par son capteur.



    Comparatif 4 caméras SONY :

    La taille des pixels de la FX30 et son sur-échantillonnage à partir d’une résolution 6K lui permettent de produire une meilleure définition et un rendu des détails plus précis que l’A7S III et que la FX6.

    On note la présence d'aberrations chromatiques sur les zones à fort contraste, visibles sur les mires et le texte.

    Sa définition reste légèrement inférieure à celle de l’A7IV, qui propose le rendu le plus détaillé. Le rendu de la FX30 reste légèrement plus doux.

    image24.png
    image36.png
    Paramètres d'exposition écran “plein feu” :
    Pour les 4 caméras : f/6.3 ISO 800 1/50
    Enregistrement 4K en crop 1:1 dans une timeline FullHD


    Zoom x3 :
    image25.png
    image43.png


    Sony FX30 : Tournez en Log !!

    Lors de nos tests, on enregistre bien sûr dans les différents profils d’image et gammas disponibles. Le profil S-Cinetone est disponible à l’enregistrement dans la FX30, on a donc comparé ce profil à l’image Log, que nous développons en utilisant justement la Lut de conversion S-709 de Sony, qui est censé correspondre au même profil.

    Nous avons été surpris de découvrir des écarts relativement importants entre les rendus des deux images :
    image6.png image16.png


    L’image S-Cinetone enregistrée directement dans la caméra donne une impression d’une image très retravaillée, peu naturelle, probablement en raison d’un traitement du sharpness assez marqué. On lui préfèrera l’image Log, plus douce, au rendu plus naturel, et déjà très piqué.



    2. SENSIBILITÉ :



    Textures en basse lumière :

    Pour notre test en basse lumière, on pose l’image à l’ISO nécessaire pour atteindre une exposition du gris moyen à 20% environ sur la LUT de conversion en Rec.709, à pleine ouverture (F1.4) et au shutter 1/50.

    Les 4 caméras Sony doivent monter à 1600 ISO pour atteindre l’exposition attendue.

    image33.png

    A première vue, à 1600 ISO, les résultats semblent assez proches, les 4 caméras montrent de très bons résultats avec un niveau bruit assez faible, assez peu coloré. Le bruit est cependant plus fin sur la FX30 et l’A7 IV, du fait de la taille réduite des photosites de leur capteur.

    On note la présence d’aberrations chromatiques violettes sur les mires pour la FX30.

    Le rendu des détails, comme en Pleins Feux, est plus précis sur la FX30 et l’A7 IV.

    image35.png
    image40.png
    image28.png



    Sony FX30 : Plus de bruit en S-Cinetone qu’en Log !

    On en a profité pour comparer le profil S-Cinetone au Log également en basse lumière, et… surprise ! l’image est plus bruitée dans ce format REC709 qu’en Log !
    image41.png

    image5.png



    Montée en ISO compensée :

    Dans ce test, on augmente les ISO, et on compense l’exposition via le shutter et/ou les filtres ND, de manière à conserver une image visuellement comparable. Ce test nous permet d’évaluer la capacité du boîtier à restituer un rapport signal/bruit plus ou moins qualitatif en fonction de la sensibilité ISO choisie.

    image42.png
    image11.png

    A +1 diaph, à 3200 ISO, le bruit de la FX30, de l’A7S III et de la FX6 sont beaucoup plus présents et colorés. Il reste cependant plus fin sur la FX30 qui restitue plus de détails, en particulier que l’A7S III.

    L’’image de l’A7IV reste peu bruitée avec un bruit fin et peu coloré.

    image3.png
    image12.png

    A +2 diaphs, à 6400 ISO l’image de la FX30 se dégrade, avec un bruit qui devient très présent, même s’il reste fin. Sa restitution des détails reste cependant correcte.

    La FX6 bénéficie de son iso natif “high” à 12800 ISO, ici réduit à 6400 ISO, qui lui permet d’atteindre cette exposition avec un bruit qui perd en intensité et en couleur par rapport à 3200 ISO.

    L’A7IV maintient d’excellents résultats en termes de rapport signal/bruit, de détails et de colorimétrie. Son bruit est fin et peu coloré.

    L’A7S III présente un voile jaune qui dégrade sa restitution des couleurs, lié à un bruit présent et très coloré.

    image8.png
    image21.png

    A+3 diaphs, 12800 ISO, les écarts se creusent : le bruit de la FX6 s’intensifie mais reste contenu à son 2ème ISO natif. L’A7S III a atteint son pallier d’ISO optimisé, avec un circuit de denoising qui lui permet d’obtenir de bien meilleurs résultats qu’à 6400 ISO (au prix d’une perte de détails cependant). L’A7 IV offre encore une bonne qualité d’image.

    L’image de la FX30 est très fortement dégradée à ce niveau d’ISO, qui est d’ailleurs au-delà de l’ISO max disponible dans la caméra en Log (limité à 10 000 ISO en mode Flexible ISO), obtenu ici en post-production par un développement du Log à +3 diaphs enregistré en mode Cine EI.

    image7.png
    image4.png

    A +4 diaphs, à 25600 ISO, les images de l’A7S III et l’A7 IV restent exploitables. Le bruit sur la FX6 est désormais épais et très coloré. L’image de la FX30 est totalement inexploitable.


    Montée compensée FX30 - sortie FullHD

    Voici la montée en ISO compensée de la FX30 seulement, sans waveform, pour que vous puissiez vous faire une idée du rendu, au fur et à mesure de la montée de la sensibilité. Il s’agit de captures d’enregistrements 4K en sortie FullHD, qui bénéficie donc d’un sur-échantillonnage en postproduction.
    image45.png
    image27.png
    image20.png
    image17.png
    image19.png



    3. DYNAMIQUE :


    Les plans de dynamique sont tournés dans le gamma offrant la plus grande dynamique, à l’ISO natif. On expose avec le diaphragme de manière à ce que les deux premiers patchs soient écrêtés au même niveau.

    Dans ce comparatif, les quatres plans en 4K UHD sont placés dans une timeline UHD pour que les signaux ne bénéficient pas d’un sur-échantillonnage en post-production.

    Sony annonce pour la FX30 une plage dynamique de 14+ diaphs en S-Log3 à 800 ISO, son ISO natif, 15 diaphs pour l’A7SIII, 15+ pour l’A7 IV et la FX6.

    image2.png
    Paramètres d'exposition écran “Dynamique” :
    Sony FX30 : XAVC-S 422 10bit f/5.6 ISO natif 800 1/50
    Sony FX6 : XAVC 4K f/5 ISO 800 Base 800 1/50
    Sony A7SIII : XAVC-SI 422 10bit f/5 ISO natif 800 1/50
    Sony A7IV : XAVC-SI 422 10bit f/5 ISO natif 800 1/50


    La FX30 restitue une dynamique tout juste de 13 diaphs, avec un dernier patch tout de même assez épais et se détachant peu du seuil de bruit.

    L’A7S III et la FX6 restituent une meilleure dynamique, à 13 diaphs+, avec des 13èmes patchs bien séparés du seuil de bruit et on peut deviner le début du 14ème diaph.

    L’A7IV restitue pour sa part une dynamique bien nette de 14 diaphs, avec des patchs très fins qui se détachent bien du seuil de bruit.


    Conclusion FX30 // caméras Sony


    La Sony FX30, en partageant la science couleur et le Log des autres caméras professionnelles de la gamme Sony trouvera sa place dans un projet en caméra B.

    Elle propose une bonne qualité d’image, avec même une définition plus importante que la FX6 ou l’A7S III, ce qui nécessitera un travail en post-production ou de travailler avec de la filtration au tournage pour matcher les images. Elle matchera parfaitement l’image de l’A7IV en crop APS-C, avec qui elle partage le même capteur.

    Son 2ème ISO natif à 2500 ISO lui permet de proposer des performances très correctes sur une scène basse lumière, que ce soit sur le niveau de bruit, la restitution des détails ou des couleurs. En montant dans les ISO, l’image restera correcte en 4K jusqu’à 3200 ISO, et 6400 ISO pour une sortie FullHD.

    Elle aura cependant du mal à matcher avec les images de la FX6 et de l’A7IV à partir de 3200 ISO (en passant la FX6 sur son ISO natif “high” et en développant son signal de 2 diaphs). Jusqu’à 12800 ISO, elle tient mieux la comparaison avec l’A7S III.

    Enfin, sa dynamique (très correcte) de 13 diaphs se situe en retrait de celles des autres caméras.



    COMPARATIF Sony FX30 / Blackmagic Pocket 6K / Panasonic GH6 / Canon C70



    1. DÉFINITION


    Bien que la Sony FX30 ne dépasse pas la 4K en termes de résolution d’enregistrement, elle bénéficie d’un capteur de 27 mégapixels lui permettant de délivrer une 4K sur-échantillonnée à partir d’une image 6K.

    Une résolution maximale équivalente pour la Pocket 6K Pro (6K) et proche pour le Panasonic GH6 (5.7K), alors que le capteur de la Canon C70 ne possède “que” 9.6 mégapixels, qui ne lui permet pas de sur-échantillonner la 4K.

    La Sony FX30, la Pocket 6K et le Panasonic GH6 présentent des définitions assez similaires, avec des aberrations chromatiques sur les mires plus présentes pour la Blackmagic.

    La Sony et le Panasonic présentent des rendus très proches, définis mais qui restent assez doux et élégants.

    La Canon C70, très logiquement, en raison de son capteur 4K, propose une définition en retrait.

    image26.png
    image15.png
    Paramètres d'exposition écran “plein feu” :
    Sony FX30 : f/6.3 ISO 800 1/50
    Pocket 6K Pro : f/5.2 ISO 400 1/50
    Lumix GH6 : f/3.5 ISO 250 1/50
    Canon C70 : f/8 ISO 800 1/50
    Vue 4K en crop 1:1 dans une timeline FullHD


    Zoom x3 :
    image38.png
    image1.png

    2. SCIENCE COULEUR


    Pour rappel, le Delta E est un écart calculé entre la couleur restituée et la couleur telle que définie par la Commission internationale de l'éclairage (CIE). Plus l’indice est bas, meilleure est la fidélité des couleurs. Nous utilisons le logiciel 3D Lut Creator pour le calculer, en appliquant la norme CIE 2000. La note maximale correspond à la couleur de la charte la moins bien restituée par le boîtier.

    image14.png

    La Sony FX30 et la Canon C70 présentent les deux meilleurs résultats, avec des restitutions des couleurs de la charte très fidèles.

    La Blackmagic et le Panasonic présentent des moyennes légèrement moins bonnes, mais qui restent tout de même correctes autour de 10, en raison de sciences couleur plus désaturées et décontrastées.

    image13.png

    Voici un comparatif du rendu des tons chairs proposés par les sciences couleurs standard des fabricants pour chaque boîtier.

    On retrouve un rendu très désaturé sur le Lumix, une tendance magenta du côté de Canon, et plutôt jaune du côté de Sony et de la Pocket.

    image30.png
    Paramètres d'exposition écran “Low Light” :
    FX30 : f/1.4 ISO 1600 1/50
    Pocket 6K Pro : f/1.4 ISO 1250 1/50
    GH6 : f/1.4 ISO 1000 1/50
    C70 : f/1.6 ISO 1600 1/50
    Vue 4K en crop 1:1 dans une timeline FullHD


    En basse lumière, les quatre caméras conservent une bonne consistance de leurs colorimétries, sauf le GH6 en raison de sa science couleur qui a tendance à faire décoller les tons sombres.


    3. SENSIBILITÉ :


    On pose à l’ISO nécessaire pour atteindre une exposition du gris moyen à 18% sur la LUT de conversion en Rec.709, à pleine ouverture (F1.4) et à 1/50.

    La Sony FX30 et la Canon C70 montent à 1600 ISO, la 6K Pro à 1250 ISO, le GH6 à 1000 ISO.

    image39.png
    image18.png
    image44.png

    La Sony FX30, la Canon C70 et la Pocket 6K Pro délivrent de plutôt bons résultats, avec un niveau de bruit contenu et peu coloré, des couleurs qui ne dérivent pas (sauf une légère dérive globale magenta pour la Canon et la BM mais qui sera facile à corriger en post), un bon niveau de restitution des détails.

    Le Panasonic GH6, qui à 1000 ISO est déjà 2 diaphs au dessus de son ISO natif en Log, délivre de moins bons résultats que les autres caméras, avec un bruit épais et assez coloré, visible en raison de sa science couleur décontrastée qui a tendance à décoller les noirs. L’image a perdu en texture et en couleur.


    Montée en ISO compensée :

    Ici, nous montons les ISO des appareils et compensons l’exposition de manière à conserver une image visuellement comparable. Ce test nous permet de visualiser la capacité du boîtier à restituer un rapport signal/bruit plus ou moins qualitatif en fonction de la sensibilité ISO choisie.

    vlcsnap-2024-04-04-12h26m40s427.png vlcsnap-2024-04-04-12h26m49s719.png

    A +1 diaph, le bruit de l’image de la FX30 s’épaissit et devient plus coloré, même s’il reste fin et permet encore une restitution de détail correcte. La Pocket 6K Pro à 2500 ISO fournit une qualité d’image assez similaire.

    Le Panasonic GH6, à 2000 ISO, délivre un bruit assez similaire qu’à 1000 ISO, avec l’optimisation du signal présente à ce palier de sensibilité. Le circuit de denoising a réduit le seuil de bruit, mais a également lissé les détails, ce qui dégrade le rendu des textures.

    L’image de la C70, qui bénéficie du DGO (Dual Gain Output) s’est peu dégradée, avec un rendu à +1 diaph très proche de l’exposition de départ.

    vlcsnap-2024-04-04-12h26m56s617.png vlcsnap-2024-04-04-12h27m03s029.png

    A +2 diaphs, l’image de la FX30, C70 et Pocket 6K Pro ne seront exploitables qu’après une passe de denoising.

    L’image de la 6K Pro et de la FX30 présentent désormais un bruit épais, vibrant, légèrement plus coloré pour la Blackmagic qui s’est couverte d’un voile jaune.

    Le bruit de la C70 est moins présent et semble plus fin, malgré la taille de ses photosites, et moins coloré, lui permettant de conserver une bonne restitution des couleurs.

    L’image du GH6 est désormais très dégradée, avec un voile général de bruit, une décoloration de l’image et une importante perte de détails.


    4. DYNAMIQUE :


    Les tests de dynamique sont enregistrés dans le Log permettant d'enregistrer la meilleure dynamique, à l’ISO natif. On expose en fermant le diaph de manière à ce que les deux premiers patchs soient écrêtés au même niveau. Dans ce comparatif, les quatres plans sont tournés en 4K UHD. Les captures des waveforms sont effectuées dans une timeline UHD pour éviter un gain par sur-échantillonnage.

    vlcsnap-2024-04-04-12h27m22s601.png

    Avec ses 13 diaphs de dynamique, la FX30 affiche une dynamique similaire à celle de la 6K Pro, qui présente cependant un seuil de bruit plus contenu, et des premiers patchs dans les basses lumières moins bruités.

    La C70, avec sa technologie DGO, fournit un diaph de plus de dynamique.

    Enfin, le GH6 présente la dynamique la plus réduite, à 11 diaphs, qui monte à 12 une fois le mode Dynamic Boost activé, avec un gain dans les hautes lumières mais aussi une réduction du bruit :

    vlcsnap-2024-04-04-12h27m28s338.png


    Conclusion Testbox Sony FX30


    La Sony FX30, pour ses 2000€ ou presque, propose des performances et une qualité d’image très satisfaisantes pour son prix.

    Elle présente une excellente définition, obtenue grâce au grand nombre de photosites de son capteur, et sa résolution maximale 6K qui lui permet de bénéficier d’un sur-échantillonnage efficace en 4K.

    On recommandera d’enregistrer en Log sur ce boîtier, le profil S-Cinetone disponible à l’enregistrement proposant un renforcement de la netteté un peu trop présent, et présente plus de bruit que le Log en basse lumière.

    En basse lumière grâce à son 2ème iso natif à 2500 ISO, la caméra s’en sort bien jusqu’à 3200 ISO, avec un bruit assez fin et peu coloré, qui lui permet d'offrir une restitution des détails et des couleurs très correcte.

    Enfin, la caméra propose une dynamique très honorable de 13 diaphs.
    AQW333 et bcauchy ont recommandé ce message.

Partager cette page

► Commentaires 4

Vous ne souhaitez rien louper du Repaire ?

Dernières occasions

 

Dernières Occasions

 
Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous