module inscription newsletter haut de page forum mobile

Rejeter la notice

Gratuit : Atelier spécial Stabilisation - vendredi 7 juin 14h - 19h
Ne ratez pas notre prochain gros événement ! 
Multi-ateliers : initiations steadicam avec Planning Camera, ateliers pratiques sur gimbal et autres solutions de stab, monitoring et pilotage sur caméras et optiques de cinéma Canon

Infos & inscriptions

Test Sony FX30 : un bon investissement pour se lancer dans la vidéo !

Quentin Chaumy nous fait son retour d’expérience sur la FX30, découvrons avec lui les capacités de cette caméra compacte Super 35 !

Publié par Quentin Chaumy le 22 Avril 2024 dans Tests
► Commentaires 39
    Recos : 1
    Vues : 10 094
  1. Quentin Chaumy
    LE MOT D'INTRO

    Quentin Chaumy nous fait son retour d’expérience en vidéo sur la FX30 !
    Découvrons avec lui les capacités de cette caméra compacte Super 35 :-)

    Quentin est chef opérateur et réalisateur indépendant, il a monté son entreprise à Nantes en 2016. ll est aussi télé-pilote de drone et passionné de sport, il réalise régulièrement des reportages sportifs autour de surfeurs, runners et bikers.

    C’est aussi un habitué de l’ergonomie Sony puisqu’il utilise plusieurs boîtiers Sony pour ses productions : FX6, A7SIII et A7IV.

    La FX30 n’est pas une caméra qu’il avait prévu d’acheter, il travaille le plus souvent en plein format. Mais il était curieux de tester cette caméra APS-C abordable et compacte : un bon point pour ses tournages run and gun !
    (pour se rafraichir la mémoire sur les caractéristiques de la caméra : lisez la news du Repaire)

    Merci à lui de s'être prêté au jeu et d'avoir réalisé pour le Repaire ce nouveau Test Communauté, plus que complet et très intéressant, avec notamment des partages généreux, tout en modestie, de ses méthodes de travail :good:

    Découvrez également les résultats de notre Testbox de la FX30, réalisée en parallèle des essais de Quentin, avec un comparatif spécial Sony (FX6, A7S3, A7IV) ainsi qu'un comparatif avec la C70, le GH6 et la Blackmagic 6K Pro !

    Marina

    PS : cet article est une transcription synthétique donc simplifiée de la vidéo de test de Quentin, que nous vous invitons en priorité à regarder !



    Ergonomie générale


    J’ai personnellement besoin d’une caméra avec une ergonomie bien pensée pour travailler le plus vite possible sur des tournages “run and gun”.

    test-sony-FX30-stab.png

    Ce boîtier est très léger, et les optiques APS C ont tendance à être plus légères et compactes, ce qui peut être très pratique.

    A noter qu’il est possible de monter des optiques full frame, avec un crop factor bien entendu mais sans perte de lumière.

    Les boutons sont semblables à la FX3 et FX6 et aux hybrides de la gamme A7.

    Sony-FX30-test-quentin-tally.png

    J’aime les boutons tally rouge qui se déclenchent lors du REC, mais je ne les trouve pas adaptés pour des configurations documentaires, où ils peuvent intimider la personne filmée (et je les désactiverai dans cette configuration).

    Je trouve que ce boîtier est bien fini et présente une bonne qualité de fabrication. J’apprécie d’ailleurs le rappel esthétique aux boîtiers argentiques.

    Un regret général sur la gamme Sony FX et cet appareil, c’est de ne pas voir la poignée de la FX6 généralisée, que je trouve vraiment très pratique et ergonomique et les boutons bien situés. Pour moi, la poignée de la FX30 n’est pas assez ronde et a une prise en main insuffisante.

    Une fois la poignée supérieure en place, l’emplacement des boutons au-dessus du boîtier (notamment le joystick) les rendent inaccessibles.

    Je n’ai pas fait de test de surchauffe, mais personnellement je n'ai jamais eu de soucis avec les boîtiers Sony qui auraient pû m’empêcher de finir un tournage. Il est possible de régler les paramètres de refroidissement en fonction des conditions de tournage et je vous le conseille vivement. Je ne tourne pas dans des conditions extrêmes (type désert) où le refroidissement peut être un vrai problème. Pour mon utilisation, le refroidissement est bien assez performant.

    test-sony-FX30-quentin-pas-de-vis.png

    Je ne trouve pas les différents pas de vis très utiles (hormis ceux présents sur le dessus du boîtier, destiné à recevoir la poignée XLR). J’utilise le plus souvent ces boîtiers avec des cages, ce qui me permet de rigger plus d'accessoires et aussi de protéger le boîtier dans une certaine mesure.

    Poignée XLR


    Une chose que j’apprécie énormément sur les boîtiers Sony, c’est la poignée avec la double entrée XLR. Sur les FX30 et FX3 elle se fixe avec 2 vis sur les côtés et pas seulement avec la griffe flash, ce qui permet de la rigidifier et d'augmenter sa durée de vie.

    sony-fx30-test-quentin-poignee.png

    Sur l’A7S III j’ai notamment rencontré des problèmes de fiabilité, le manque de rigidité de la connexion ayant créé de faux contacts qui m’ont obligé à faire un retour du boîtier au SAV (qui est revenu totalement opérationnel je vous rassure).

    Je ne suis pas très “fan” globalement du mélange de matériaux de la poignée.

    Cette poignée XLR m’apporte un vrai plus avec des options supplémentaires au niveau du son : sur un tournage où je n’ai pas d’ingénieur du son, elle va me permettre d’ajouter un micro cravate.
    Si j’ai la chance d’avoir un ingénieur du son, il pourra me faire rentrer un mix ou une piste particulière directement dans le rush dans la FX30, ce qui me permettra d’avoir un retour au montage.

    test-sony-FX30-potards.png

    J’apprécie beaucoup l’interface et les potards de la poignée, très pratiques et bien plus rapides à l’utilisation pour les réglages que de rentrer dans les menus.

    test-sony-FX30-poignee-audio-bouton-on-off.png

    Cette poignée possède un interrupteur on/off, qui désactive ses capacités sonores, qui ne me semble pas très pratique ni utile.

    Stockage


    Les 2 ports CF Express sont très pratiques dans mes conditions de tournages.

    Sur un tournage corporate, on tourne beaucoup et longtemps et cela répond donc à mon besoin de déchargement rapidement sur un disque. Donc bon point pour les CF Express.

    J’ai l'habitude de travailler avec les cartes de marque Sony, qui sont assez chères, mais avec lesquelles je n’ai jamais eu de problèmes.

    Ecran et outils de monitoring


    L’écran est pivotable ce qui est appréciable pour s’adapter aux différentes positions dans lesquelles je tourne.

    test-sony-FX30-ecran.png

    Cet écran est entièrement pivotable ce qui permet de cadrer de face dans des configurations où on vient cacher la caméra et le retour HDMI n’est pas disponible.

    Cela permet aussi de se filmer en conditions Vlog, même si je ne suis pas convaincu de cette caméra pour cette utilisation, tant le marché est rempli de caméra bien moins chères qui sont performantes en Vlog.

    La qualité d’affichage de l’écran est bonne, et me semble fidèle, même si je vous recommande de toujours réaliser des tests pour éventuellement noter des écarts avec les rush finaux et régler l’écran en conséquence.

    La présence de l’histogramme et du zebra est un bon point, même si personnellement j’utilise le plus souvent mon moniteur externe pour régler l’exposition.

    Il est possible d’importer des luts dans le boîtier, mais je n’ai pas testé cette fonction car j’utilise là aussi le moniteur externe.

    Connectiques et batterie


    J’aime bien le fonctionnement des trappes pour accéder aux connectiques qui s’ouvrent sur le côté sur cette FX30 comparé à l’A7SIII où elles s’ouvrent vers le bas. Ce serait bien par contre d’avoir la possibilité de retirer ces trappes.

    test-sony-FX30-hdmi.png

    On retrouve de l’HDMI plein (type A) ainsi que de l’USB-C qui permet de mettre la caméra sur batterie externe, très pratique sur un tournage avec des prises longues, la batterie externe venant recharger la batterie présente dans la caméra.

    Les batteries de cet appareil sont les NP FZ-100, que j’utilise depuis l’A7 III, que j’apprécie beaucoup, elles ont une très bonne autonomie.

    J’aimerais souligner un gros point négatif selon moi : l'utilisation de batteries non propriétaires rend inopérant le témoin de remplissage de la batterie !

    test-sony-FX30-batterie.png


    Cela peut être très gênant puisque la caméra peut se couper en pleine prise étant donné qu’on n’a aucun moyen de connaître le pourcentage de batterie restant ! Inacceptable sur une caméra professionnelle à mon sens…

    Ce problème est uniquement présent sur la FX30 et serait parvenu après une maj firmware.
    On va espérer que ce défaut sera corrigé avec une nouvelle version du firmware.

    Contrôle à distance


    Pour le monitoring, il est possible de contrôler la caméra à distance sur un smartphone.

    Sony développe sa propre application pour ce faire, mais, bien qu’elle ait été améliorée, je préfère utiliser l’application “Monitor +” qui permet d’avoir accès à plus de paramètres et que je trouve plus pratique.

    test-sony-FX30-monitor-+.png
    test-sony-FX30-capture-monitor+.png

    La distance maximale avant la perte de connexion reste cependant la même sur les 2 applications.

    Menus


    Sony n’est pas réputé pour la simplicité de ces menus, mais je trouve qu’ils sont bien mieux depuis l’A7SIII. Une fois qu’on est habitué, les menus sont finalement plutôt bien rangés.

    Le quick menu, présent sur la FX30, est très pratique et permet notamment de régler la base ISO très rapidement.

    Stabilisation & Catalyst Browse


    La stabilisation Sony intégrée est très bonne, mais elle se voit à l’image, il faut la connaître et savoir si elle est acceptable.

    Si elle n’est pas suffisante, il est toujours possible de la faire en post production. DaVinci Resolve produit les meilleurs résultats, Premiere Pro se débrouille bien.

    Catalyst Browse, qui récupère toutes les metadata de la caméra issues du capteur gyroscopique, produira une stabilisation encore plus précise.

    test-sony-FX30-catalyst-browse-stab.png

    La stabilisation active induit toujours un crop et doit être désactivée sur un plan fixe ou sur un plan où la caméra est stabilisée extérieurement (Ronin…). A noter que la haute vitesse désactive la stabilisation active, mais avec une diffusion au ralenti, on a moins besoin de stabiliser.

    test-sony-FX30-catalyst-browse.png

    A noter que Catalyst Browse permet aussi de vérifier si un rush a un problème ou si la prise de vue a été mal faite et de créer des luts sur chaque rush. C’est un logiciel que je vous recommande car il permet de préparer la post-production Sony.

    Auto focus


    J’ai trouvé l’autofocus très bon, légèrement en-dessous de celui de la FX6 ou de l’A7SIII.

    Attention, il faut avoir en tête que dans tous les cas l’autofocus n’est pas toujours fiable, particulièrement en basse lumière et qu’une mise au point manuelle sauf plan compliqué est toujours la meilleure option.

    Personnellement, j’utilise le touch tracking avec parcimonie, car il induit souvent des pertes de point, je préfère utiliser l’AF par zones.

    Ralentis et 4K DCI


    Cette caméra donne la possibilité de filmer à 100fps, mais ce n’est pas utilisable à mon sens car le crop appliqué est trop important.

    test-sony-FX30-crop-slowmotion.png

    Ce sera exploitable en extérieur jour avec suffisamment de lumière, mais les dégradations sur l’image sont importantes et on perd trop en qualité d’image dès que la lumière est moins bonne, avec un temps gris par exemple.

    La FX30 permet de faire de la 4K DCI à 50 fps, ce qui est un très bon point pour cette petite caméra ! La 4K DCI donne une image un peu plus grande et permet de cropper légèrement dans l’image si besoin.

    La 4K DCI n’était encore pas disponible sur l’A7SIII au moment du test, elle vient d’arriver en 24p avec l'annonce d'une MAJ firmware en avril.

    Capteur


    En termes de rolling shutter, la FX30 fait moins bien que les caméras plus hautes dans la gamme FX.

    A mon sens, ce n’est pas très grave puisque que c’est un défaut général sur ce genre de boîtiers et que j’ai l’habitude de m’y adapter.

    Je trouve la dynamique de la FX30 plutôt bonne (et vous invite à aller lire ou visionner la Testbox qui a été réalisée sur la caméra !) mais pour mon usage, j’ai trouvé ses performances en basse lumière insuffisantes.

    Le Dual ISO n’est à mon sens pas assez puissant, avec ses bases à 800 et 2500.

    Je suis habitué à utiliser les bases à 12800 ISO de la FX6 et A7SIII et la FX30 n’est pas capable de tourner à ces niveaux d’ISO. Ayant pris l’habitude de tourner dans des conditions de très basses lumières avec peu de bruit, elle ne rentre donc pas dans mon usage.

    Le Slog-3 est facile à étalonner (à condition qu’il soit bien exposé) avec les luts de conversion mises à disposition par le constructeur. Il permet d'exploiter l'ensemble de la dynamique et d'augmenter les possibilités de corrections en post production.

    Côté définition, j’ai trouvé le rendu un peu trop net, probablement dû à son capteur.

    J’ai utilisé des filtres de diffusion pour essayer de casser la netteté mais je n'ai pas trouvé de compromis satisfaisant, ne voulant pas faire d’images trop “dreamy”.

    Photo


    Bonne surprise, la FX30 fait également des photos, avec de bons résultats !

    test-sony-FX30-fonction-photo.png

    Il n’y a pas de mode rafale, mais l'existence de sa fonction photo peut être bien utile dans certaines situations.

    Conclusion


    En conclusion, je dois dire que la FX30 m’a très agréablement surpris !

    J’ai apprécié son log, sa stabilisation, son autofocus, et bien qu’elle présente quelques défauts, j’ai été globalement satisfait, et j’arriverai à faire matcher ses images avec mes autres caméras sur un tournage.

    Pour moi, la FX30 peut représenter un bon premier investissement pour quelqu’un qui veut se lancer dans la vidéo compte tenu de son prix, et des optiques APS-C qui sont beaucoup moins chères.

    Elle pourra aussi servir de caméra B à moindre coût !



    N'hésitez pas à me faire des retours et me poser des questions sur ce test, que j'ai été ravi de réaliser pour le Repaire !

    Images : Quentin Chaumy & Thibault Baccarne
    https://quentinchaumy.com
    https://www.instagram.com/quentinchaumy

    Remerciements :
    Clémentine Dubreil : https://www.instagram.com/clementine.dbr
    Tom Le moing : https://www.instagram.com/tomlmphotography
    Goulwen & Marine


    Si vous souhaitez visionner les documentaires dont je parle dans le test :

    Duality



    Hourya

    Images

    1. test-sony-FX30-ergonomie.png
    GRG a recommandé ce message

Partager cette page

► Commentaires 39

Vous ne souhaitez rien louper du Repaire ?

Dernières occasions

 

Dernières Occasions

 
Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous