module inscription newsletter haut de page forum mobile

Canon C70 : caméra compacte à monture RF, capteur Super35 DGO, 4K/120p

Avec la C70, Canon propose un nouveau concept de caméra, entre hybrides et caméras professionnelles.

Publié par Marina le 24 Septembre 2020 dans News
► Commentaires 57
    Recos : 0
    Vues : 1 823
  1. Marina
    Canon vient d’annoncer l’arrivée pour le mois de novembre d’un nouveau concept de caméra ultra compact : la C70, à capteur super35 “DGO”, monture RF, 4K/120p.

    Regardons de plus près cette caméra annoncée à 4500€ HT.

    IMG_20200914_164444.jpg

    Un concept compact entre hybrides et caméras professionnelles



    Le form factor de la C70 n’est pas sans rappeler celui des caméras Pocket de Blackmagic : une ergonomie très compacte, qui tient dans la main, proche d’un boîtier photo, on va dire... “body-buildé” :)

    Avec ce nouveau concept, Canon semble vouloir attirer la nouvelle génération de vidéastes adeptes des hybrides, et qui souhaiteraient éventuellement passer le cap d’une ergonomie et de fonctionnalités plus professionnelles.

    Ou encore de vidéastes qui se laisseraient bien tenter par un outil plus léger, mais ne sont pas prêts à tirer un trait sur le confort d’utilisation des caméras.

    La C70 est donc une sorte de petite caméra compacte, avec un boîtier de 16x13cm sur une profondeur de 11,6 cm, pour un poids de 1,170kg nu, auquel s'ajouteront batterie (la BP-A60 fait 430g) et poignées pour atteindre autour d’un petit 2kg. On est pas encore dans la compacité des hybrides, mais en comparaison d’une C200 ou d’une C300, c'est léger.

    EOS C70 FSR 02.jpg EOS C70 BCK.jpg
    EOS C70 LEFT SIDE 02.jpg EOS C70 TOP.jpg

    Elle peut-être utilisée à main levée par son grip latéral, ou encore par sa poignée supérieure.

    La C70 est dotée de filtres ND variables intégrés, allant de 2 à 10 stops, fonctionnant par l’addition de verres de filtration.

    Elle enregistre sans limitation de durée, sur deux slots de cartes SD, pour de multiples combinaisons d’enregistrement simultanés (différentes résolutions, codec, qualités, proxys), ou en mode relais.

    Elle dispose d’une sortie HDMI (type A), d’une prise USB-C pour brancher une clé wi-fi ou un adaptateur ethernet pour un usage live.

    Côté audio, le boîtier est doté de 2 entrées mini-XLR 3 broches avec alimentation fantôme, ainsi que deux molettes de contrôles des niveaux directement accessibles au dos de l’appareil. Le boîtier dispose également d’une prise casque et d’une prise micro (en mini jack), et de deux micros positionnés de chaque côté du capteur pour une prise de son en stéréo.

    EOS C70 BEAUTY.jpg

    L’écran de 3,5" / 2,7millions de pixels (720p) est complètement articulé et tactile, avec réglage possible directement sur l’écran et pendant la prise des paramètres (Iso, température de couleur, Iris) et l’accès rapide à un menu simplifié des réglages d’enregistrement (format, résolution), qui jusqu’ici nécessitait un passage par le menu principal de la caméra. Le passage au mode ralenti et les réglages de l’AF se feront cependant par le menu principal.

    Les outils type peaking, zebras, waveform etc sont activables directement à partir de l’écran.

    On regrettera un waveform très difficilement utilisable de par sa toute toute petite taille (4x3cm à vue de nez).

    Le boîtier dispose de 13 boutons assignables, qui peuvent accueillir 80 fonctions, ainsi que 3 molettes paramétrables et d’un joystick pour la sélection du collimateur AF (également sélectionnable par l’écran tactile).

    Le boîtier est protégé contre l’humidité et la poussière (mais n’est pas “tropicalisé”) et bénéficie d’un système d’un système de ventilation avec deux sorties d’air à droite en haut et en bas du boîtier (design spécial pour éviter l’obstruction). La ventilation est paramétrable mais n’est pas désactivable.

    Quand nous l’avons rapidement eue entre les mains, nous n’avons pas perçu de bruit, mais son niveau sonore en mode “élevé” reste à vérifier.

    La caméra peut-être alimentée sur secteur ou par batterie BP-A30 (fournie dans le kit) ou BPA-60. Avec une BP-A60, elle affiche une autonomie annoncée de 130 minutes et de 55 minutes avec une BP-A30.

    Capteur 4K Super 35 avec “DGO”



    EOS C70 AMBIENT 02.jpg

    La Canon C70 bénéficie tout simplement du même capteur que la C300 mark III, capteur Super 35 DGO, de 8,85 millions de pixel, et propose les mêmes options d’enregistrement (hormis le RAW).

    La nouvelle technologie DGO développée par Canon produit une image par fusion de deux niveaux simultanés d’amplification du signal, permettant d’obtenir une image avec une gamme dynamique plus élevée et un niveau de bruit réduit.

    Nous avons eu l’occasion de tester le DGO sur la C300 Mark III et l’apport sur la qualité d’image est bien perceptible, en particulier dans les basses lumières, où on note une diminution de la quantité de bruit et de sa couleur.

    Canon annonce 16 stops de dynamique sur la C70 (comme pour la C300 Mark III).

    Alors si oui, le 16ème diaph est en effet visible en Cinema RAW Light, après denoising, il sera loin d’être directement utilisable. Dans nos tests, nous cherchons à mesure la dynamique “utile” et les résultats montrent qu’on pourra compter sur un minimum de 13 diaphs utiles (ce qui est un excellent résultat) et que le bruit dans les basses lumières est bien maîtrisé.

    L’ISO natif de la caméra est de 800 en CLog2 / CLog3 et de 400 en Wide DR. La plage de sensibilité de la caméra est de 160 à 25600, et de 100 à 102400 en mode étendu.

    Rappelons que les caméras Canon ont la particularité de stimuler analogiquement le signal à tous les palliers d’ISO au-dessus de l’ISO natif, permettant de maintenir le niveau du rapport signal bruit constant (donc de contenir le bruit en cas de montée d’ISO).

    Une fonction “ISO / gain Auto” voit le jour sur cette caméra, qui va ajuster automatiquement le niveau d’ISO en fonction de la luminosité ambiante, avec la possibilité de définir un niveau max d’ISO.

    Cette fonction pourra rendre service en reportage, par exemple en suivi extérieur vers intérieur sur gimbal. A voir à l’usage à quelle vitesse et dans quelles conditions s’opère la transition.

    4K/120p, 4:2:2 10bit en interne



    La caméra enregistre en 4:2:2 10bit jusqu’en 4K/60p en H.264 Long GOP (160Mbps), et en 4K/30p en H.264 All Intra (410Mbps).

    Pas de RAW donc, ni en interne ni en externe, pour cette caméra positionnée “entrée de gamme”, qui reste réservé aux modèles EOS C plus haut de gamme C200, C300, etc.

    Le mode HFR (hautes vitesses) permet l’enregistrement d’un ralenti en 4K/120p et FullHD/180p (avec un crop). Nouveauté sur ce mode HFR : il est possible désormais d’enregistrer l’audio, qui viendra dans un fichier séparé (et sera enregistré à vitesse normale).

    L’autofocus reste actif en mode HFR, cependant seul l’autofocus continu est disponible, les options de tracking et de priorité visage sont désactivés.

    Il est possible d’opter pour l’enregistrement en H.265, en 4K/60p Long GOP et pour les modes HFR. L’enregistrement en H.265 permet de réduire le poids des fichiers à peu près par 2 pour un niveau de qualité équivalent au H.264, il faudra donc des capacités de calcul plus importantes pour décompresser ce format.

    La caméra est compatible avec des tournages verticaux, pour répondre notamment aux tournages des contenus de “brand content” destinés aux réseaux sociaux :
    • l’écran s’affiche en vertical, avec un bouton tactile en haut de l’écran pour lancer le REC

    • présence d’un trou fileté pour fixer la caméra en vertical sur trépied
    Un mode anamorphique est disponible.

    Monture RF et nouveau “speedbooster”



    La Canon C70 est dotée de la monture RF, qui a fait son apparition avec les boîtiers full frame hybrides (mirrorless) chez Canon.

    Les optiques EF sont compatibles avec la monture RF, au moyen de la bague d’adaptation développée pour la gamme EOS R. Cette bague coûte 109,99 euros, elle était fournie avec l’EOS R, elle ne l’est pas avec la C70, c’est dommage.

    La gamme d’optiques RF a eu le temps de s’étoffer depuis la sortie de l’EOS R il y a deux ans, elle compte aujourd’hui une gamme de 15 optiques fixes, zooms et objectifs macro, qui s’étend de 500 € à 3500 €.

    A noter que les objectifs de la monture RF présentent une bague de commande paramétrable à l’avant de l’objectif (balance des blancs, ISO, iris ou température de couleur).

    A l’occasion de la sortie de la C70, qui est la première caméra Canon à capteur Super35 utilisant cette monture, le fabricant propose une nouvelle bague d’adaptation à effet “speedbooster”.

    Ce type de bague, généralisé par le fabricant Metabones, est bien connu sur les boîtiers micro-4/3, permettant d’utiliser des optiques full frame (bien souvent EF) sur des GH5 ou encore sur la Pocket 4K, et en concentrant le flux de lumière, de gagner en luminosité vers le capteur, et donc de gagner “des diaph”.

    Quand la Pocket 6K est sortie, on avait entendu parler d’un concept similaire développé par Lucadapters (Clovis en avait parlé ici : Lucadapters : vers une BMPCC6K plein format | News) permettant de réduire le crop factor du capteur Super35 de 1,5 à 1,1 et de gagner l’équivalent d’un diaph en luminosité.

    C’est exactement ce que propose aujourd’hui Canon avec cette bague “EF to RF”. Son prix n'est pas encore annoncé mais sera probablement entre 700 et 800 € HT, et aura une compatibilité complète (autofocus, correction optique) dans un premier temps avec les optiques suivantes :

    • EF 16-35 mm f/2,8L III USM

    • EF 24-70 mm f/2,8L II USM

    • EF 24-105 mm f/4L IS II USM

    Les autres optiques EF feront l’objet d’une mise à jour ultérieure pour être compatible.

    Cette bague “EF to RF” speedbooster devrait certainement intéresser les futurs possesseurs de la nouvelle caméra Komodo de chez RED, qui est également dotée d’une monture RF.

    Autre nouveauté, avec la monture RF, un indicateur de distance fait son apparition sur la C70. Il s’affiche sous forme d’une valeur métrique (objectifs RF uniquement) ou d’une échelle de distance (objectifs RF, CineServo et optiques compacts Servo)

    AF Dual Pixel et Stabilisation



    La Canon C70 bénéficie comme toutes les caméras Canon du système autofocus Dual Pixel à corrélation de phase. Celui-ci couvre 80% du capteur horizontalement et verticalement, comme sur la C200 et la C300 Mark III.

    Pas d’amélioration de ce côté là donc, l’intégralité du capteur ne sera pas couverte, contrairement à l’EOS R5 (Canon EOS R5 : 8K full frame et stabilisation 5 axes | News).

    La C70 hérite tout de même d’une amélioration présente sur l’EOS R5 : baptisée “AF EOS ITR”, algorithme de reconnaissance des têtes qui est supposé améliorer le suivi des visages, dans le cas où la personne se retourne ou tourne la tête.

    Ou encore porte de lunettes… ou même un masque ??? l’avenir nous le dira…

    La sélection du sujet à tracker peut se faire en tactile sur l’écran, une fois le mode “suivi” activé, ou à l’aide du joystick présent en haut à droite du corps de la caméra.

    La Canon C70 intègre une stabilisation électronique sur 5 axes (générant un léger crop dans l’image), combiné à la stabilisation de l’optique.

    Canon met en avant une amélioration de la coordination des deux stabilisations optique et électronique avec la monture RF.

    Conclusion



    C’est un nouveau concept de caméra intéressant que nous propose là Canon, qui ouvre une nouvelle voie, entre d’un côté les hybrides, très compacts mais qu’il faudra franchement accessoiriser pour un usage pro, et les caméras professionnelles “toutes options” de l’autre.

    Sur ce créneau il n’y avait jusqu’ici que Blackmagic avec ses caméras Pocket. La Pocket 6K est deux fois moins chère environ, mais en “donnera” beaucoup moins en terme d’autonomie, de connectiques audio, d’autofocus. Mais propose du RAW en interne, à traiter exclusivement dans DaVinci Resolve. Chacun verra en fonction de ses besoins.

    A 4500€ HT, vous aurez, avec la C70, une mini C300 Mark III (sans le RAW), qui a déjà démontré de très bonnes performances en terme de qualité d’images.

    On entend déjà parler d’une C50, potentiellement dotée du capteur Super35 de la C200, et qui, si elle est positionnée autour des 3000€, pourrait aussi s’avérer intéressante.

    Les + :


    • le capteur de la C300 Mark III avec technologie DGO, promettant de hautes performance en dynamique et sensibilité

    • 4K 50p en 4:2:2 10bit en interne

    • mode ralenti 4K/120p sans crop

    • 2 entrées mini XLR

    • Autofocus Dual Pixel

    Les -


    • pas d’EVF

    • pas de sortie SDI

    • pas de stabilisation capteur

    • autofocus limité en hautes vitesses

    • bague d’adaptation non fournie

    • waveform proche d’être inutilisable

Partager cette page

► Commentaires 57

Vous ne souhaitez rien louper du Repaire ?

Dernières occasions

 

Dernières Occasions

 
Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous