\clip_image001.png" \/>

Nous suivre

  1. Découvrez notre vidéo de formation / test sur la Canon XF705 !
    Son capteur, son codec H265, son autofocus, ses gammas, le C-Log3, ses forces et ses limites, vous saurez tout ! Toutes les infos

    Rejeter la notice

Un faux épisode de la Quatrième Dimension

Discussion dans 'Festival permanent du Repaire' créé par nestaphe, 9 Avril 2019.

  1. nestaphe

    So So

    Points Repaire:
    7 925
    Recos reçues:
    68
    Messages:
    982
    Appréciations:
    +54 / 377 / -1
    Bonsoir à tous,

    Je vous présente un film écrit et réalisé par un groupe de six étudiants en Mise à Niveau Cinéma Audiovisuel, une classe post-bac pour laquelle j'enseigne la réalisation. J'initie et j'encadre tous les projets de film de cette classe depuis sept ans et là… ben c'est à mon sens un projet particulièrement réussi qui mérite d'élargir le champ habituel de diffusion de ces films d'étude.

    Ils ont 18 ans, c'est leur première année post-bac, ils se destinent pour la plupart à entrer l'année prochaine en BTS audiovisuel. Certains de ces étudiants postulent après leur BTS dans une école de Cinéma, et quelques-uns y ont trouvé une place ces dernières années.

    C'est une histoire originale, la musique a été composée et interprétée par ce même groupe et enregistrée dans l'enceinte du lycée (une seule musique additionnelle, le Boogie Woogie de la radio).

    Mais avant d'aller plus loin dans les informations contextuelles, techniques et artistiques (pour ceux que cela pourrait intéresser), voici donc le film :



    Infos complémentaires :

    Au moins de novembre, j'avais donné à scénariser et à réaliser le synopsis suivant :

    Vous constaterez que les scénaristes se sont permis de chatouiller un peu les codes, ce qui n'est pas non plus pour me déplaire… [​IMG]:-)

    Ensuite, mes interventions au niveau du scénario n'ont guère consisté qu'à donner quelques ficelles pour "asseoir" le récit et s'assurer de sa bonne compréhension plutôt que de vraiment intervenir sur les idées et la structure, car j'ai eu affaire à un groupe particulièrement réfléchi, intelligent et qui ne manque vraiment pas d'esprit (et de capacité à mettre en scène !).

    Pour le repérage, ils ont disposé de deux petites pièces vides avec des murs crème que nous avons trouvé dans les locaux du lycée dont l'une possédait un évier en pierre à se demander d'où il sort, et aussi d'un vestibule desservant ces deux pièces. Il a fallu faire tourner les décors des deux appartements visibles dans le film dans ces trois petites pièces, exercice particulièrement enrichissant pour les étudiants (qui en général ont forte tendance à s'orienter vers des décors naturels ou presque plutôt que de chercher la composition complète, mais je m'attache à les pousser dans une autre voie ;-)).

    L'objectif pédagogique d'imposer un décor années 50-60 est surtout de contraindre à l'élaboration d'un découpage technique assez précis, une projection mentale des plans relativement juste, des essais de focale, des dessins préparatoire, etc. Pour formaliser ce travail, ils ont fait un storyboard photo dans les lieux vides de décor, histoire de tester les possibilités de cadre (tailles de pièces réduites) et surtout de concevoir et de composer "utile", à savoir, certainement pas à 360 °.

    Les pièces ont été partiellement tapissée (sans colle mais au double face, gaffer, punaises), les éléments anachroniques tels que les interrupteurs ont été masqués. Sur la base de leurs dessins préparatoires et de leur recherches, ma compagne leur a fourni pas mal de camelote pour le décor, costumes et accessoires, pour le reste c'est du stock Emmaüs et de leur apports à eux aussi. Ils ont très bien su composer avec tout ça.

    Sur tournage, ils ont eu deux intervenants, des amis du Collectif Kinorev, j'ai fait en sorte de m'effacer et j'en ai profité pour tourner du making-off :



    Pour finir, ce groupe est à mon expérience celui dont j'ai pu observer la meilleure cohésion de l'écriture à la post-production du projet, et j'en ai connu 21 dans le cadre de cette Mise à Niveau et il y avait eu de très bons éléments bien avant eux : c'était une très belle équipe, d'une homogénéité assez rare ! J'espère pour chacun d'entre eux un très bel avenir !

    Côté matos et méthode employée :

    - Filmé au Lumix GH4 en Vlog-L

    - Le ratio 4/3 du mode "Photo 4K" de l'appareil n'a pas été utilisé, c'est capté en ratio 16/9 et cadré à l'aide des repères et masque 4/3 du moniteur.

    - Enregistré en interne sur l'appareil, donc en 4:2:0 8bit et évidemment en couleur (Vlog-L).

    - La prise de son est perchée au Sennheiser K6 + ME66, enregistrée au Tascam DR-60D MkII

    - Pour les travellings, un slider artisanal de 1,5 m

    - La lumière, des mandarines, une blonde, deux Fresnel (500W, 150W), deux panels LED bicolores

    - Les objetcifs, un Sigma 12-35 f/1.8 monté sur Speedbooster Ultra et un Voigtländer 17,5mm f/0.95 et ND variable SLR MAGIC (quelques plans ont été tournés avec mon GH5 dans le mode télé convert + stabilisation pour augmenter autant que possible le facteur de grossissement et simuler une longue focale)

    - Post-prod avec Adobe Premiere Pro, Audition et After Effects

    - Pas de Follow Focus à disposition, les changements de point ont été réalisés en faisant des marques sur l'objectif à l'aide de scotch de peintre.

    - Un peu d'astuce, d'espièglerie... :-)
     
    • J'aime J'aime x 3
    • Je recommande ! Je recommande ! x 1
  2. giroudf

    So So

    Points Repaire:
    13 500
    Recos reçues:
    230
    Messages:
    11 701
    Appréciations:
    +315 / 1 150 / -14
    en tous cas la reconstitution est d'enfer, la lumiere impec.
     
  3. MyPOV

    So

    Points Repaire:
    9 400
    Recos reçues:
    55
    Messages:
    4 700
    Appréciations:
    +284 / 691 / -4
    Bravo à tout le monde :bravo:je comprends ton enthousiasme, c'est super sur bien des aspects dont aussi les décors, les costumes, et le maquillage.
     
  4. homero

    So

    Points Repaire:
    16 000
    Recos reçues:
    481
    Messages:
    22 981
    Appréciations:
    +506 / 2 292 / -10
    Parfait. Le style de la lumière témoigne d'une bonne culture de l'image. J'adore le titre en clin d'oeil en parfaite corrélation avec ce changement de dimension … et on n'est qu'au début.
     
  5. AQW333

    So

    Points Repaire:
    9 600
    Recos reçues:
    84
    Messages:
    6 383
    Appréciations:
    +239 / 845 / -15
    Oui la lumiere est top...décor etc.... ça passe comme une lettre à la poste...on y retrouve une atmosphère désuète ..le titre parfait...il y a une maturité certaine.

    Mais la première chose qui est rafraîchissante ici c'est ton enthousiasme et j'imagine ton sens de la pédagogie...En effet elle est double: avec tes élèves chapeau .... et avec le forum respect....:jap:

    Ce forum aurait besoin d'encore plus d’expérience de type fiction ... tu nous offres en plus un tas d'info complémentaires, c'est très éducatif ici je trouve..

    Tu peux nous citer quelles plans ?...
    Je n'ai pas bien compris ce qu' apportait techniquement sur l'image le mode télé convert du GH...
    La stab en 24p n' ajoutant pas de crop supplémentaire sur le GH5 quelle était l'intention artistique ou le but de ces choix techniques. avec le GH5.?

    Merci d’éclairer mon petit cerveau...
     
    • Merci Merci x 1
  6. nestaphe

    So So

    Points Repaire:
    7 925
    Recos reçues:
    68
    Messages:
    982
    Appréciations:
    +54 / 377 / -1
    D'abord, un grand merci à vous !

    Si, si, en UHD la stabilisation de l'appareil produit un léger crop que l'on peut rendre utile à l'occasion même si l'on a pas besoin de la stabilisation…

    Ils sont peu nombreux, vu qu'il n'y avait pas tellement de recul...

    - Le subjectif ambigu qui se termine sur les fesses d'Hélène Secci.
    - Les plans rapprochés des femmes dans la scène de repas, en particulier celui d'Hélène (la plus jeune).

    Le plan large du repas c'est aussi du GH5 mais à l'inverse pour obtenir un plus grand angle de champ.

    Le plan rapproché de Paul endormi et les inserts table de nuit / photos de couples ont aussi été tournés au GH5 mais pour une raison complètement différente : c'est de la "seconde équipe" pour cause de retard sur le plan de travail.

    Pour ce qui suit, je vais bien entendu parler de "focale équivalente" et de "simulation" de focale, la distance focale qui est une distance physique ne va pas réellement changer, mais l'effet sera le même en terme d'angle de champ et de perspective dans l'image...

    Avec le Voigtländer 17,5 f/0.95

    GH4 (crop factor x2,3 et pas de télé convert en UHD) :

    17,5 mm x 2,3 = 40 mm

    GH5 (crop factor x2 et télé convert en UHD x1,4) :

    17,5 mm x 2 x1,4 = 49 mm

    + crop de la stabilisation qui, à vue de nez doit être équivalent à 3 mm, tu as un gain à peu près équivalent à 12 mm par rapport au GH4. Dans cette plage focale, ce n'est pas rien non plus…

    Avec le SIGMA 12-35 + Speed Boster Ultra x0,71 f/1.2 sur toute la plage focale
    (ici le but est surtout de contrer le gain d'angle de champ du Speed Booster lorsqu'on n'a que lui pour bague communicante avec l'appareil pour le réglage du diaph, alors qu'on cherche la longue focale)


    GH4 (crop factor x2,3 et pas de télé convert en UHD) :

    35 mm x 0,71 x 2,3 = 57 mm

    GH5 (crop factor x2 et télé convert en UHD x1,4) :

    35 mm x 0,71 x 2 x 1,4 = 69,5 mm + crop stabilisation = 73 mm environ

    Il y a quelques années, j'ai qualifié sur ce forum le couplage GH4 + Speed Booster -+ SIGMA 12-35 f/1.8 (devenant f/1.2) en monture Canon, à savoir, sans diaph manuel, "d'association douteuse". Plus tard, je me suis rendu compte qu'avec un GH5, cette association couvre quasiment l'ensemble de la plage dite "utile" en fiction (24-80 mm). Et si tu as besoin d'une "plus longue focale", alors tu peux passer l'appareil en mode FULL HD et bénéficier pour un plan en particulier d'une équivalence à une focale de 135 mm, car le mode télé convert dans ce format est de x2,7. Avec l'ouverture f/1.2, c'est une association idéale pour tourner de la fiction en UHD/4K pour un budget relativement raisonnable. Et niveau grand angle on atteint 18 mm, toujours à f/1.2 ! Après, ce sera toujours bien plus beau avec une série COOKE S4 T2 mais bon…

    Tu dois savoir que je ne suis pas non plus un maniaque de la très faible profondeur de champ, mais avec du capteur m4/3, faut quand même que ça ouvre, ne serait-ce que pour travailler en basse lumière sans monter en ISO et en bruit, aussi un léger flou peut masquer d'éventuelles imperfections du décor, etc., etc.

    Au lycée, il y a un GH4 avec un Leica 12-60 f/2.8-4, pas idéal pour ce film-là. L'étudiant qui cadrait possédait lui un GH4 mais avec un 12-35 f/2.8, c'est déjà mieux mais il ne l'a pas utilisé (ou alors très peu et tout au début du tournage), sur tous les rushes de making-off, je ne vois que mon Voigtländer et mon SIGMA.

    Pour vos compliments sur la belle lumière, c'est encore du M.H RAMM, intervenant sur ce film. Là, c'est sûr que la contribution est particulièrement conséquente, mais il faut dire que cet art en particulier n'est pas accessible du jour au lendemain, les connaissances, c'est une chose mais de là à maîtriser une telle lumière et en allant vite de surcroit (3 jours de tournage), il faut des années d'observation et de pratique, ce n'est pas encore dans les cordes de ces jeunes-gens (ni dans les miennes, précisons-le). Certains du groupe sont aussi sur le pont côté lumière, mais ils n'ont pas vraiment la maîtrise de cette partie de la création (pour tout le reste, oui !). Cependant, c'est très enrichissant d'avoir déjà l'occasion de pouvoir travailler, observer et échanger avec un tel pro et un tel artiste.

    Ma compagne les aide aussi beaucoup au décor et aux costumes, mais sur ce point, ils demeurent au cœur de la création et les choix au final leurs appartiennent. Veronika les aide à la mise en scène, idem. Comme je l'ai dit dans mon premier post, ce sont des étudiants très sérieux, il y a eu un bon travail de recherche et une bonne réflexion associée. Ceux-là savent où ils veulent aller et ils y vont !

    Oui, le maquillage. L'écart d'âge "apparent" entre les deux femmes est considérablement accentué. C'est frappant lorsqu'on les revoit ensemble après tournage. L'étudiante qui s'est chargé de ça a bien assuré.

    Les acteurs aussi ont largement contribué à la réussite du projet, déjà parce qu'ils sont bons, et qu'ils étaient aussi très enthousiastes et préparés car le film fonctionnait déjà bien sur le papier. Les étudiants s'étaient conditionnés à la mise en scène et accordés entre eux, ils étaient prêt et la communication a été très bonne.

    Le montage... Allez, j'arrête.

    Un projet enrichissant pour chacun.
     
    #6 nestaphe, 10 Avril 2019
    Dernière édition: 11 Avril 2019
    • J'aime J'aime x 1
Chargement...

Partager cette page

Autres contenus

Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous