module inscription newsletter haut de page forum mobile

Transfert film 8 et Super8

Discussion dans 'Film argentique : projection et numerisation' créé par phil21, 18 Décembre 2002.

Tags:
  1. phil21

    Points Repaire:
    1 450
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    675
    Appréciations:
    +0 / 1 / -0
    Transfert 8 et Super8

    Beaucoup de vidéastes possèdent de vieux films 8 et Super 8 qu’ils voudraient transféré en format Vidéo voir VCD ou DVD.
    Voici ici les principales informations recueillis pour vous aider dans votre démarche.


    Un petit tour du côté des projecteurs :

    Bauer T172 Super8 sonore halogène 18 /24 imag/sec note 9 sur 10
    Bauer T23 8 Super8 muet halogène 18 /24 imag/sec note 9 sur 10
    Bolex 18X3.Duo 8 Super8 halogène 3/12/18 imag/sec note 9 sur 10
    Bell Howell 8 super8 lampe filament 150w 18/24 imag/sec note 8 sur 10
    P50 (RépubliqueDA) 8 Super 8 lampe filament Rhéostat note 4 sur 10
    Heurtier P6/24 8 m/m lampe filament note 5 sur 10
    Heurtier le même en 8 Super 8 lampe filament note 5 sur10

    En règle générale :

    Pour réussir vos transferts vous ne devrez pas mégoter. Avec la caméra DV c’est la seconde pièce importante.
    Les sonores récents(enfin !) pour les Super 8 leur vitesse est bien régulée à 18i/sec. Eviter les projecteurs non compacts c’est à dire avec une boite son séparée. Ce sont pour la plupart des machines âgées ou bricolées une dernière fois par le constructeur.
    Les muets 8 et Super 8 récents sont régulés en 18 et 24i/sec. Certains ont un rhéostat pour faire varier la tension donc la vitesse du moteur. D’autres plus récents ont un vrai régulateur électronique qui autorise une vitesse constante qui ne varie pas avec la température interne de la machine.
    Résumé et morale : le choix est difficile, modèle le plus récent avec une ampoule halogène 12Volts 100w sera préféré. Les marques ? Les prix autour de 1000Fr( voir €), les sonores sont au même prix mais ne font pas les deux vitesses. Je pense que des spécialistes des projecteurs vont vous aider. Une règle, chercher une vitesse proche des 16,66images/sec sachant que le 18i/sec fonctionne.

    Expériences vécues :

    Le projecteur utilisé aujourd’hui sera un Bolex 18X3 Duo qui fonctionnera à 18i/sec.
    L’écran plastique blanc lisse mat a 190cm de l’objectif en réglant le Zoom pour une image de 60X44 en centimètres.
    La caméra sur un pied est légèrement décalée à gauche, l’objectif à 170cm de l’écran.( voir réglage plus loin)
    Hauteur projecteur et caméra au centre de l’écran.
    Caméra : Auto SHTR on (normal)
    Zoom Off (sans numérique).
    Steady Shot Off
    AE AES sur 50eme /sec
    Micro coupé (pour le muet).
    La distance écran / caméra étant en manuel il est très important de la régler au plus juste. Il n’est pas possible de la régler avec un film qui passe par le projecteur. Faire ce réglage en fixe avec un petit projecteur diapo.
    Ne pas oublier que le film enregistré doit être le plus net possible. Après, aucun filtre ne sera capable de réparer le flou sans casser autre chose. Je dois dire que des projecteurs ont tendance à scintiller plus que d’autres.

    Autre expérience:

    1-MATERIEL:
    Projecteur Super 8 ou Ciné 8
    Bobines à copier repèrées
    Bobines vides
    Colleuse...
    Ecran papier blanc mat ou satiné propre (par ex. Papier photo baryté) fixé sur support
    rigide
    Caméra Vidéo DV et son Alimentation Secteur et télécommande (pour ne pas bouger!)
    Cassette DV pré-timecodée de longueur libre suffisante
    (ou entrée directe dans Magnétoscope DV éventuellement mais il faut un moniteur de
    contrôle..)
    Pied Vidéo
    Rallonges alimentation
    Velours et Solvant de Nettoyage
    Lampe de poche
    Papier,crayon....

    2-PREPARATION

    Sélection & mise dans l'ordre des Films à copier
    Pré-projection
    Nettoyage du Film
    Vérification des Collures
    Amorces Début & Fin suffisantes pour mise au pt de départ et final
    Mesure de la durée pour nbr cassettes DV
    Détection des grandes zones à éliminer
    Détection des séquences à déplacer événtuellement (en fait au montage DV)
    Plan de Copie avec Ordre & Durées des Groupes Séquences
    Nettoyage objectifs Projecteur et Caméra
    Dépoussièrage Ecran
    Masquage des Lumières parasites du Projecteur...ou autres
    Projecteur en vitesse <= 18i/s (pousser le réglage à fond pour tenter de réduire la
    vitesse)
    Positionnement Ecran vérifier les niveaux x,y, z.
    Positionnement Projecteur, mise au point
    Positionnement Caméra, mise au point manuelle avec mire sur l’écran
    Mise du Microphone (si nécessaire ) ou Préparation
    du Doublage Son (protection sonore)
    Préchauffage du Projecteur et camescope éventuellement
    Vérification axe optique, stabilité
    Suppression des vibrations
    Extinction des lumières de la salle
    Vérification de Mise au point camera DV en mode manuel pour éviter les pompage
    Balance des Blancs sur Ecran (position Télé) avec Projecteur allumé
    Cadrage. Vérification du cadrage
    Vérification du Point de départ sur Bande

    3-ENREGISTREMENT

    Camera en stand-by
    Démarrage du Projecteur sur amorce
    Démarrage de la Caméra
    Enregistrement premières séquences
    Lecture DV de Contrôle
    Pointage sur Plan de Montage...

    La solution de Mr LULU
    Salut les amis...


    J'ai lu plusieurs article sur la question du transfert 8mm sur vidéo. Aucune solution me paraissait satisfaisante..
    C'est pourquoi j'ai trouvé "ma" solution que je vous propose ici:

    1. Filmer le film... c'est classique..
    J'utilise le projecteur (écran 1.50 mètres sur...xxx) avec une caméra panasonic DV GS30.. la caméra aussi proche que possible du projecteur... pour minimiser les scintillement je place l'obturateur sur manuel et je règle sur 1:50 è de seconde...
    Le résultat n'est pas trop mauvais sauf que il y a tout de même les scintillements classique et le film est légèrement bleuatre..

    2. je numérise pour en faire des fichier avi avec le codec panasonic DV.. (ATTENTION: Les fichier doivent être inférieur a 2Go!!!!)
    Le codec à l'avantage sur le codec Microsoft d'être gratuit, identique au codec Microsoft, mais d'être aussi compatible VfW. !!! vous le trouverez ici : http://bokova.bokova.lv/~daliv/video/down/codec/


    3. Il s'agit maintenant d'enlever
    A) le scintillement,
    B) la surface sombre qui existe toujours sur les bords de l'écran
    C) de restaurer les couleurs de l'original.

    Pour cela nous prenons le logiciel virtual dub.
    vous le trouvez ici il est gratuit.
    http://www186.pair.com/vdub/index.html


    Grace au codec panasonic vous pourrez traiter les fichier dans virtual dub. Il vous faudra cependant des plug-in spéciaux

    A) deflicker de donald graft: gratuit.
    vous le trouverez ici.
    http://shelob.mordor.net/dgraft/flick.html

    Attention le mode d'emploi est en anglais mais facile... cependant pour obtenir un bon résultat il vous faudra le lire absolument !"!!!


    B) enlever les régions sombres sur les parties périfériques de l'écran.

    La aussi le plugin de donald graft:
    http://shelob.mordor.net/dgraft/hotspot/hotspot.html



    filmer quelques images sans film sur fond blanc, traiter l'image comme il le décrit et vous obtiendrez un bon résultat.

    C) enfin restaurez les couleurs originale.
    Pour ce faire vous pourrezutiliser les plugins qui existent dans virutal dub..


    Attention toujours recompresser le fichier *avi avec le codec panasonic. Cela vous permet de minimiser les pertes.




    En tout cas pour moi cela a très très bien fonctionné!!


    Salut les copains...

    L.


    L'expérience de Julien


    J'aimerais faire part de mon expérience en matière de transfert de Super 8 muet vers le DV.
    Je viens de transférer environ 10 h de films, en essayant de nombreux réglages et modes et suis arrivé aux conclusions suivantes:

    - Vidéo Canon XM2: mode standard (meilleur que Frame dans les panoramiques), 1/50, diaphragme manuel . Chercher la distance de l'écran - env. 1 m - pour être autour de 3,5 (meilleure définition au milieu de l'echelle 2-8 avec assez bonne profondeur de champ), balance des blancs manuelle, pas de stabilisateur (mettre le camescope sur un pied indépendant de la table sur laquelle est placé le projecteur -distance objectif camescope - projecteur env. 5 cm -ce qui signifie pas de contrôle sur écran latéral, mais sur TV ou écran PC), focus manuel (mettre un scotch en travers de la bague de mise au point pour qu'elle ne bouge plus - puis faire une mise au point automatique sur une mire (texte) plaquée contre l'écran, puis passer en mode focus manuel). L'écran est l'intérieur très blanc d'un couvercle de projecteur de diapos Kodak Retinamat, mais une feuille de papier couché mat d'imprimante convient aussi).

    - Projecteur super 8 Eumig à vitesse variable. Très important: ne pas pousser la vitesse au maximum (ce qui fait aussi disparaître le scintillement (flicker), mais pose des problèmes de sauts d'images lors des panoramiques, mais au contraire descendre lentement la vitesse, jusqu'à faire disparaître les battements. Laissez un peu chauffer le moteur qui restera stable par la suite.
    A l'analyse d'une image avec mouvement on trouve 1 image tramée sur 3, mais sans variation de luminosité et l'oeil accepte bien cette imperfection.
    - Balance des blancs:
    Utiliser cette mise en chauffe pour rechercher une séquence contenant de grandes surfaces blanches ou des tons gris. Une fois la balance trouvée, ne plus la retoucher en cours de projection car il est difficile de trouver des images se prêtant à la balance des blancs en cours de film (exception pour les vues intérieures très rouges à corriger, mais elle deviennent souvent trop froides).
    - Diaphragme :
    Pendant la projection rectifier le diaphragme si absolument nécessaire (cas des films sous-exposés), mais les films sont généralement correctement exposés (dépend du modèle de caméra Super 8). J'ai aussi utilisé le mode priorité vitesse 1/50 et laissé le diaphragme automatique, mais le pompage aux changements brutaux de luminosité de plans est assez gênant.

    - Le logiciel de ma carte permet l'enregistrement Seamless (création de fichiers incrémentés tous les 2 Go, sinon arrêter toutes les 9 min (FAT 32 pas nécessaire sous NTFS) et repartir en arrière quelques secondes avant de lancer la prochaine capture.Dupliquer un film cine en DV


    Ceci n’est bien sûr qu’une partie des principaux points pour réussir vos transferts. Merci de faire part de vos expériences pour mettre ces infos à jour.

    liens utiles ici :
    http://www.repaire.net/forums/showthread.php?s=&threadid=502

    http://www.lunerouge.com/sfx/super8/super8_f.htm

    phil21
     
    #1 phil21, 18 Décembre 2002
    Dernière édition: 18 Février 2003
Chargement...

Dernières occasions

 

Partager cette page