module inscription newsletter haut de page forum mobile

Rejeter la notice

Atelier Etalonnage DaVinci Resolve avec Forest
Session spéciale RED users - 29 au 31 Juillet 2020 avec Forest Finbow, chef opérateur et étalonneur fiction. 15% de réduction jusqu'au 10 juillet ! Et 20% de réduction si vous êtes Repairenaute contributeur !
>> Toutes les infos <<

Rejeter la notice

L'atelier perfectionnement EDIUS : Nouvelle date !
François revient pour vous le 24&25 septembre. Inscrivez-vous avant le 31 juillet pour bénéficier de 50 euros de réduction ! Et 25% de réduction si vous êtes Repairenaute contributeur ;)

>> Toutes les infos <<

Quel matériel pour de l’animalier en 2020?

Discussion dans 'Vidéo (et photo) animalière' créé par LoicVR, 1 Mai 2020.

  1. LoicVR

    Points Repaire:
    100
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    6
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Bonjour à tous,

    Tout d’abord, sachez que j’ai évidemment consulté les discussions postés à ce sujet... Mais comme ils commencent à dater, je me permets ce renouvellement.

    Me lançant prochainement dans le documentaire animalier (j’ai jusqu’ici tourné des documentaires historiques), je souhaiterais avoir des conseils concernant le matériel à utiliser. Je précise que pour ce premier documentaire animalier, je serai amené à filmer un grand mammifère au crépuscule et le soir (parfois même pendant la nuit). Une qualité en basse lumière est donc primordiale. Je souhaite investir dans une caméra ou un boîtier que je pourrais évidemment amortir en réalisant d’autres documentaires. Le budget global ne doit pas excéder 8000 euros (objectif(s) compris).

    J’ai fait un peu le tour sur internet ou via des réalisateurs spécialisés animalier et voici ce qui revient pas mal:
    - GH5S (qui visiblement commence à dater un peu)
    - Panasonic S1
    - Panasonic S1 H
    - Black magic pocket

    Qu’en pensez-vous? Auriez-vous d’autres suggestions détaillées? Je suis preneur du moindre conseil et/ou avis.

    Personnellement, j’aurais plus tendance à pencher vers la black magic (car je l’ai déjà utilisé sur un documentaire, j’aime sa polyvalence) mais apparemment elle supporterait assez mal l’humidité. J’imagine néanmoins qu’il est possible de palier à ce soucis via un accessoire additionnel.

    Merci à tous pour votre aide potentielle. Bonne « fin » de confinement à tous.
     
  2. homero

    So

    Points Repaire:
    16 000
    Recos reçues:
    518
    Messages:
    24 249
    Appréciations:
    +617 / 2 757 / -11
    D'après les spécialistes dont je ne suis pas, un matériel sensé tenir la route en basse lumière serait le Sony A7R (on en est à la version IV) ... à rajouter à votre liste. Mais si c'est de nuit, faut pas rêver (bien que l'heure s'y prête), il faudra utiliser des amplificateurs de brillance etc ...
     
  3. OPN

    OPN

    Points Repaire:
    1 000
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    120
    Appréciations:
    +0 / 4 / -0
    Bonjour,
    A ce jour pour faire des prises de vues vidéos en basse lumière rien de mieux que le Sony A7s aujourd'hui A7sII en espérant le A7sIII bientôt et d'ailleurs paradoxalement le A7s (premier) est meilleur en basse lumière.
     
    • J'aime J'aime x 2
  4. homero

    So

    Points Repaire:
    16 000
    Recos reçues:
    518
    Messages:
    24 249
    Appréciations:
    +617 / 2 757 / -11
    Preuve que je n'y connais pas grand chose, j'avais confondu les versions R et S. Merci OPN ! :good:
     
  5. svt

    svt
    So

    Points Repaire:
    6 555
    Recos reçues:
    22
    Messages:
    165
    Appréciations:
    +8 / 78 / -0
    Bonjour Loic,

    Bienvenue sur ce forum!
    Avant de te répondre à tes questions sur le matériel, il faudrait peut-être que tu nous donnes si tu le souhaites quelques précisions pour orienter les échanges:
    1. ton statut : professionnel ? auto-entrepreneur ? amateur...
    2. est-ce que les documentaires historiques que tu as tournés sont visibles en ligne ?
    3. est-ce que tu as déjà utilisé des "longues" focales (>200 mm équivalent 35 mm)) ?
    4. as-tu déjà filmé des animaux sauvages dans la nature ? Si oui lesquels ?
    5. penses-tu travailler seul pour la prise de vue et l'audio sur ton projet de documentaire animalier ?
    6. quelles connaissances as-tu de l'animal ou des animaux que tu comptes filmer dans ton premier documentaire ?
    7. quel matériel as-tu utilisé pour tes tournages précédents ? (apparemment la BMP) Quelles sont tes optiques ? Quel matériel pour la prise de sons ?

    Ta première sélection (Panasonic GH5S et S1-S1 H) montre que tu t'orientes vers les hybrides micro 4/3 et plein format. Pour moi les 2 formats sont complémentaires pour l'animalier : le format 4/3 apporte l'avantage du coefficient x2 bien pratique en animalier, le plein format (S1 et S1 H) la qualité des images y compris en basse lumières (premiers boîtiers hybrides certifiés pour la production cinématographique pour Netflix).

    Amicalement.

    Jean-François
     
  6. LoicVR

    Points Repaire:
    100
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    6
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Merci beaucoup homero et OPN

    OPN: Quelles différences entre l’A7s et l’A7sll outre les performances en basse lumière? Donc l’A7s serait plus avantageuse pour mon cas

    1. Si ça peut aider... Je suis professionnel (intermittent du spectacle).

    2. Non car ils ont été co-produits par des chaînes de télévision (qui possèdent donc les droits de diffusion).

    Un teaser ici:


    3. Sur un tournage, j’avais un 70-200 mais c’est mon chef op qui avait la main. Jamais au-delà.

    4. Oui, des écureuils et des oiseaux dans une grande forêt au Canada.

    5. La majorité du temps seul mais avec un chef op et un ingé à d’autres moments (notamment pour des sons seuls).

    6. De bonnes connaissances évidemment, je ne compte pas aller tourner à « l’arrache ». Je suis passionné par les animaux.

    7. J’ai effectivement tourné avec la BMP mais aussi bien d’autres. La FS7 pour un court métrage de fiction par exemple etc... Il m’est arrivé de tourner avec un 750D mais uniquement pour de l’institutionnel avec des petits budgets. Pour les optiques, je ne saurais plus te dire car je ne faisais que quelques plans moi-même (sauf avec le 750D où je gérais tout), j’ai toujours bossé avec un chef op. Je suis aussi pilote de drone agrégé et le but est de m’émanciper davantage techniquement en ayant mon propre matos. L’idée est de ne pas toujours dépendre d’un chef op et d’être plus indépendant (surtout pour évoluer en documentaire animalier).

    Pour la prise de son, j’ai toujours eu un ingé son. Sauf pour l’institutionnel, il m’arrive d’utiliser un Rode videoMic mais je doute que ça fasse l’affaire pour l’animalier (sauf peut-être pour dépanner). Là aussi, je suis preneur de conseils.

    Merci beaucoup.
     
  7. svt

    svt
    So

    Points Repaire:
    6 555
    Recos reçues:
    22
    Messages:
    165
    Appréciations:
    +8 / 78 / -0
    Merci Loic pour ces précisions qui facilitent les échanges.

    En résumé, tu es pro, tu as une solide expérience des tournages en équipe ou seul, tu connais bien le matériel et les animaux...
    Mais pour du doc animalier, ton expérience se limite à des écureuils et des oiseaux au Canada (des animaux moins farouches qu'en France d'après ce que j'ai lu). Tu as peu d'expériences sur l'utilisation des longues focales.
    Plutôt que de donner des conseils, je préfère faire quelques remarques.

    Je suis amateur, j'ai fait beaucoup de photos de nature (surtout des oiseaux) pendant 40 ans et je suis passé à la vidéo en 2014 avec la sortie du GH4 pour la qualité de la 4K.
    En 2017, j'ai acquis le GH5. Ces 2 hybrides permettent de faire de très belles prises de vue pour du doc animalier.
    Le GH5S est meilleur notamment en hauts iso mais il a perdu la stabilité du boîtier, ce qui me poserait problème quand je travaille à main levée avec un 300 mm (= 600mm avec le coefficient x2) pour filmer au ralenti les oiseaux en vol.
    Pour l'instant nous n'avons pas d'informations sur la sortie possible d'un GH6.

    L'objectif favori des cinéastes animaliers, équipés d'un GH4, GH5 ou GH5S, est le Panasonic 100-400 (=200-800). Si tu veux des avis sur cette optique plusieurs intervenants sur ce forum travaillent avec.
    Personnellement, je travaille avec de vieilles optiques Nikon (2,8/55, 2,8/105; 2,8/180, 4/300; 5,6/600...) que j'utilisais en photographie. Avec une bague micro 4/3 Nikon Novoflex, tous les réglages sont manuels : diaph et mise au point.

    Les zooms Tamron et Sigma 100-600 donnent aussi d'excellents résultats sur GH4, GH5 et GH5S.
    Des bagues Metabones permettent même avec ces zooms en version CANON d'avoir tous les automatismes comme avec les optiques Leica-Panasonic.

    Pour les boîtiers Panasonic plein format S1, S1R et S1H, je ne les connais uniquement par ce que j'ai lu sur internet. Un membre du forum en a dit le plus grand bien pour l'animalier. Il s'agit de Plantagené :
    Caméra adaptée pour de l'animalier | Page 2 | Quel(le) caméra / appareil photo-video choisir pour mon usage ?

    Pour le trépied : il faut arriver à trouver un bon compromis entre solidité pour tous les terrains, stabilité avec les longues focales et "légèreté" quand on doit crapahuter dans la nature. Pour la tête fluide tu dois connaître ses qualités...

    Affût : en France les animaux sont craintifs, aussi faut-il très souvent pratiquer l'affût pour obtenir de bonnes séquences. Affût qu'il faut transporter sur son sac à dos en plus du matériel de prise de vue... Savoir bien placé son affût s'apprend surtout sur le terrain en fonction des animaux susceptibles d'être observés. Si tu as des questions précises à poser sur cette particularité du doc animalier...

    La prise de son : en animalier, on travaille très souvent seul sans ingé son. J'ai toujours un microphone branché sur le boîtier (un Panasonic DMW-MS2E). Il est très léger et d'une bonne qualité (mais je ne suis pas ingé son). Il me permet de récupérer le chant des oiseaux ainsi que tous les bruits naturels lors du tournage. Avec cet enregistrement de ce son brut il est plus facile de produire une bande son "naturelle" en post-production.

    À ta disposition si tu veux poser des questions plus précises.

    Amicalement.

    Jean-François
     
    #7 svt, 1 Mai 2020
    Dernière édition: 1 Mai 2020
  8. OPN

    OPN

    Points Repaire:
    1 000
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    120
    Appréciations:
    +0 / 4 / -0
    Jean-François a bien résume donc inutile d'en rajouter, par contre je reviens a votre début de Post qui disait ceci.
    (Me lançant prochainement dans le documentaire animalier (j’ai jusqu’ici tourné des documentaires historiques), je souhaiterais avoir des conseils concernant le matériel à utiliser. Je précise que pour ce premier documentaire animalier, je serai amené à filmer un grand mammifère au crépuscule et le soir)
    Donc là ça risque d'être compliqué avec la famille "GH" le SH-1 est mieux (sans être un fou de guerre)de ce côte là mais uniquement grâce a son capteur.
    Plus que le parc optiques Panasonic n'est pas des plus performantes pour ce genre de prise de vue.
    Dans ces conditions peu lumineuses le Sony A7s s'en sortira bien mieux et vous pourrez monter en ISO raisonnablement avant que l'image soit dégradée a 51200 ISO, ne surtout pas croire que vous pourriez enregistrer à 400 000 iso c'est uniquement commercial même si le capteur y grimpe mais bon l'image a tout perdu en route.
    Alors après reste que la famille "GH" + "SH" enregistre en 4.2.2.10bits 50p en interne avec des débits de 400Mb/s. Et là ils sont tous seuls ! Et depuis déjà longtemps (GH4).
    Maintenant Nikon (Z6-Z7) et futur Canon (R5) se sont lancés dans la course avec des caractéristiques de malade concernant le R5 de chez Canon, sans compter que Sony finira bien par sortir son A7sIII et ces trois marques ont eux un parc d'objectifs très étoffés.
    Je fais ces remarques sans dénigrer aucun matériel car depuis 40 ans de métier en tant que cadreur/monteur je n'ai pas trouvé le matériel qui correspond a plusieurs situations de cadrage, ces machines ont toutes des avantages et des inconvénients.Là je parle que du matériel hybride bien entendu.
    Pour conclure si vous êtes pressé --> Sony A7s sinon il faudra attendre les futurs boîtiers hybrides.
    Et pour revenir vers J-F un futur GH6 mais pas en 4/3.
    En espérant vous avoir un peu plus éclairé.
     
  9. muscardinus

    Points Repaire:
    1 000
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    117
    Appréciations:
    +4 / 8 / -0
    Bonjour Loïc, et les autres,

    Pour des mammifères le soir, il faut clairement chercher le matériel qui monte le plus en sensibilité, même si ca ne suffit jamais quand on est sur le terrain !
    Pour ma part, après pas mal de tâtonnement le meilleure compromis que j'ai trouvé est :
    - A7SII (pas le A7S qui n'enregistre pas en 4K sauf sur enregistreur externe).
    - Objectifs 150-600 et 70-200 F2.8 ; (quand il n'y a plus assez de lumière pour le 150-600, on passe au 70-200 2.8, certes pour des plans moins serrés, mais on peut continuer à filmer).
    Peu importe les marques des objectifs, il y a des bagues d'adaptation (on perd parfois quelques automatismes (comme l'AF), mais ce n'est pas un problème – cf plus bas).
    - un moniteur externe avec focus-peaking et un follow-focus pour la mise au point (je fais toujours la mise au point à la main, ca évite notamment que l'AF dérape sur une herbe ou sans raison quand il fait sombre)

    C'est la configuration que j'ai utilisée pour filmer les blaireaux du docu “Des bêtes & des sorcière” diffusé sur Arte (et qui est actuellement en replay : Des bêtes et des sorcières - Les mystères de la forêt | ARTE On m'y vois même un peu avec le matériel cité ci-dessus ;-)

    Ou attendre effectivement le A7SIII (s'il arrive un jour...)

    Ce n'est évidement que mon avis, et comme dit OPN, le matériel idéal et universel n'existe pas.

    A+
    Yann
     
    • J'aime J'aime x 1
  10. LoicVR

    Points Repaire:
    100
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    6
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Encore merci OPN et Jean-François. Je prends bonnes notes de tous ces avis.

    Yann, Merci aussi pour tes conseils. Je viens de regarder le docu qui est super sympa! Bravo pour tes images des blaireaux.

    En parlant de moniteur externe, celui que tu as utilisé a l’air top, c’est lequel?

    Encore merci pour ce partage d’expérience.
     
  11. muscardinus

    Points Repaire:
    1 000
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    117
    Appréciations:
    +4 / 8 / -0
    Merci !

    Le moniteur est un Lilliput a7s (rien à voir avec Sony).
    Ce n'est pas du haut de gamme, mais ça me suffit pour voir ce que je filme et faire la mise au point.
    L'écran est par contre très brillant, donc beaucoup de reflets en extérieur. Mais j'ai résolu le problème en collant dessus un film anti-reflet.

    Pour compléter mon message précédent par rapport au matériel, penser aussi à une paire de jumelles assez lumineuses (type 8x42 par ex). Absolument indispensable.

    Enfin, il n'est peut être pas nécessaire de le préciser, mais le matériel ne fait pas tout. Une bonne connaissance des espèces qu'on veut filmer est nécessaires.

    A+
     
  12. bufo

    Points Repaire:
    1 200
    Recos reçues:
    2
    Messages:
    252
    Appréciations:
    +5 / 37 / -0
    je suis cet échange avec intérêt même en n'étant que simple amateur. n'y a-t-il pas un problème d'autonomie avec ces boîtiers Sony ?
     
  13. muscardinus

    Points Repaire:
    1 000
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    117
    Appréciations:
    +4 / 8 / -0
    Effectivement, l'autonomie n'est pas le point fort de ce matériel Sony.
    Plusieurs solutions :
    - avoir plein de batteries ! (avec 3, j'arrive à tenir une soirée de "tournage" au blaireau)
    - brancher un powerbank sur l'usb. Ca prolonge l'autonomie.
    - utiliser une batterie externe. C'est ce que j'utilise, avec une batterie bricolée “maison”.
     
  14. LoicVR

    Points Repaire:
    100
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    6
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Re Yann,

    Une soirée avec 3 batteries: combien d’heures environ?

    Par curiosité, as-tu déjà utilisé un D5?
     
  15. MTSM

    Points Repaire:
    1 200
    Recos reçues:
    1
    Messages:
    110
    Appréciations:
    +5 / 7 / -0
    Bonjour,

    Ce n'était pas la question du départ ! mais je pense qu'il faut en parler "on ne s'invente pas photographe ou vidéaste animalier ! On ne le devient qu'après plusieurs années passés sur le terrain ! attention ce n'est que mon avis !
    ( comme l'a dit Jean-François les animaux sont craintifs et on des distances d'approches et de fuites )

    Il faut une bonne connaissance de la nature en général et une très bonne connaissance des espèces, mammifères et/ou oiseaux ! au risque de faire de graves dégâts au sein de ces différentes populations !
    Il faut commencer par une paire de jumelle, se rapprocher d'un organisme de nature pour apprendre...etc puis ensuite viennent les prises de vues.

    Bonne suite à vous.

    Serge
     
Chargement...

Dernières occasions

 

Partager cette page

Dernières Occasions

Dernières Formations

 
Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous