module inscription newsletter haut de page forum mobile

Quand ça change, ça change...

Discussion dans 'Caméra APN video cinéma numérique' créé par lolodescocotiers, 27 Octobre 2019.

  1. JLH 37

    JLH 37 Super Modérateur
    Modérateur So

    Points Repaire:
    24 400
    Recos reçues:
    543
    Messages:
    11 135
    Appréciations:
    +400 / 1 304 / -13
    Salut,

    Un petit rappel pour simplifier un peu (si je puis dire) : a cadrage équivalent (sinon la comparaison n'a pas de sens) le rendu de la perspective n'est pas dépendante de la focale de l'optique mais de la distance au sujet.

    Plus on se rapproche, plus la perspective est "fuyante" et plus on s'éloigne plus elle est "écrasée".

    C'est pourquoi on prend un petit télé pour le portrait (afin de s'éloigner) et un grand angle pour un paysage afin d'être le plus près possible du champ embrassé et avoir une sensation de bon étagement des différents éléments constituants l'image.

    Mais on peut aussi faire l'inverse pour des besoins d'intention :

    Ainsi le grand directeur de la photographie, Darius Khondji, a volontairement choisi des optiques de courtes focales pour faire certains portraits dans "la cité des enfants perdus" afin de renforcer l'aspect inquiétant des personnages concernés.

    Tout ça pour dire a notre ami lolodescocotiers (que je salue au passage) que la focale choisie pour une optique (élément de la question de départ) ne doit pas tenir compte de la distance à laquelle tu vas pouvoir te placer pour la prise (sauf cas particulier, évidemment) mais te servir pour rendre la perspective qui convient suivant la distance au sujet pour un cadre donné. Ce qui n'est pas du tout la même chose.

    Avec un zoom, la pratique consistant à se placer un peu n'importe où, puis faire son cadre avec la focale n'est pas une bonne pratique. Il faut se placer là où la perspective correspond à ton intention. Puis adapter la focale pour cadrer.

    C'est une gymnastique un peu plus complexe mais quand on est un professionnel de la prise de vue... :laugh:;-)
     
    • Je recommande ! Je recommande ! x 2
    • J'aime J'aime x 1
  2. giroudf

    So

    Points Repaire:
    15 400
    Recos reçues:
    479
    Messages:
    18 485
    Appréciations:
    +770 / 3 286 / -34
    c'est pour ca que je dirais de choisir la place du personnage dans l'image (voir l'image plus haut) et ensuite effectivement se poser la question de ce qu'on veut montrer ou pas du decors autour de lui.
     
    • J'aime J'aime x 1
  3. REDoré

    So

    Points Repaire:
    6 700
    Recos reçues:
    79
    Messages:
    2 857
    Appréciations:
    +333 / 831 / -5
    Et sur l'exemple de @JLH 37 concernant Darius Kondji et Jean-Pierre Jeunet, les courtes focales n'offrent pas alors une "vision humaine" mais déforme les personnages pour suggérer un mauvais rêve, un cauchemar d'enfant perdu.

    Qu'on aime ou qu'on n'aime pas (;)), c'est pour exprimer un point de vue (par définition, légitime).

    Dans la tradition, le choix des focales relève du réalisateur (dans le sens "metteur en scène").

    Seul sur un documentaire implique donc de se diviser soi-même les tâches et sans les confondre.

    Le langage cinéma docu ou fiction, c'est le filmique + le dramatique + le lyrique, une narration de l'action visuelle et sonore selon un degré émotionnel prédéfini.

    Au vu des pré-requis de @lolodescocotiers, je ferais remarquer qu'un zoom permet en effet plusieurs focales fixes, que le menu d'une caméra inclut plusieurs repères de ratios, des courbes ou logs et qu'un Ninja, complètent des codecs dont surtout le Prores (même du raw en plusieurs compressions).

    En fait, que de la polyvalence et davantage de liberté pour pouvoir s'adapter à chaque sujet.
     
  4. nestaphe

    So

    Points Repaire:
    13 225
    Recos reçues:
    230
    Messages:
    1 832
    Appréciations:
    +182 / 1 307 / -2
    Aïe :o, j'ai écrit une connerie, un samedi matin embrouillé (j'ai rayé au stylo rouge dans mon précédent message :-))... La distance du sujet est bien LA condition de l'effet de perspective dans une image comme l'a précisé JLH37, et d'ailleurs, moi-même aussi dans un autre sujet :

    Pourquoi alors dit-on depuis des lustres qu'à 50 mm on est au plus proche de la vision humaine ? Peut-être une balance entre l'angle de champ (comparaison très imprécise, comme expliqué précédemment), une distance caméra rendant la taille du sujet à l'image cohérente en comparaison à la vision humaine à même distance (toujours très imprécis, puisque notion de vision humaine), et la sensation de perspective reçue en fonction des deux précédents éléments ?

    Bref, je pense que je vais complètement retirer de mon vocabulaire cette proposition que la focale dite normal serait proche de la vision humaine, en plus, je ne vois pas bien ce que cela apporte de penser ainsi...
     
  5. mhr

    mhr
    So

    Points Repaire:
    7 450
    Recos reçues:
    66
    Messages:
    1 201
    Appréciations:
    +110 / 540 / -0
    Si tu as un personnage devant toi et que tu lèves ton appareil photo 24X36, équipé d un objectif 8mm, devant tes yeux, ce que tu vas voir ne correspondra pas du tout à ce que tu vois avec tes yeux, le personnage sera loin de toi ainsi que l arrière plan qui paraîtra très éloigné du sujet et les verticales et horizontale seront courbes
    Maintenant si tu equipes ton appareil d un 800 mm, et que tu le lèves devant tes yeux, le personnage sera très très près( au point de voir son acné) et l arrière plan paraîtra très rapproché car très agrandi, si tu as la lune derrière lui elle paraitra énorme
    Aucune chance que ces deux objectifs correspondent à ce que tu vois avec ton oeil
    Maintenant si tu l equipes d une focale de 35mm (selon certain) à 50mm (selon d autres) , la vision de ce que tu observes(distance au sujet et facteur d agrandissement) au travers de l appareil sera plus proche de ce que tu observes avec ton oeil de même pour l arrière plan qui va conserver le même rapport d agrandissement et la même impression de distance que dans l observation sans appareil. Mais je ne t apprends rien.
    On observe généralement une image imprimée à une distance d environ 1 fois sa diagonale. Pour reproduire cette perspective, il faut une focale égale à une fois la diagonale du capteur, pour un capteur 24x36 ce serait 43mm, donc la focale qui se rapproche le plus de la perception moyenne humaine serait a priori un 43mm.
     
    #35 mhr, 11 Mars 2023
    Dernière édition: 11 Mars 2023
    • J'aime J'aime x 1
  6. JLH 37

    JLH 37 Super Modérateur
    Modérateur So

    Points Repaire:
    24 400
    Recos reçues:
    543
    Messages:
    11 135
    Appréciations:
    +400 / 1 304 / -13
  7. lolodescocotiers

    Points Repaire:
    1 000
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    372
    Appréciations:
    +1 / 9 / -0
    Merci pour ces nombreuses interventions !

    Bon, on va laisser si vous le voulez bien les leçons de cinéma et les théories esthétiques.
    Non que ça ne soit pas intéressant ou que je n'en ai pas besoin, mais parce que ce n'est pas la question et c'est un peu de ma faute de vous avoir orienté la dessus.
    La notion de vision naturelle ayant déclenché des réactions non recherchées, on va l'oublier.

    Mais en même temps, tout cela me force à réfléchir et à préciser ou corriger le cahier des charges.

    Format panoramique

    Le 2.35, c'est justement pour casser un standard adopté par facilité (paresse ?) dans le documentaire, celui du 16/9.

    Ce dernier a d'ailleurs mis du temps à s'imposer alors que la diffusion était encore en SD 4/3. Quand j'ai tourné mon premier film de télé en 1998, c'était un passage en force que de le tourner en DVcam pro 16/9 et conformer en HDcam... pour une diffusion fin 2000 sur France 3 en 4/3 letterbox.

    Mais a contrario, une fois le 16/9 entré dans les mœurs et généralisé sur toute la chaine de production, du capteur au téléviseur, c'est devenu une bagarre pour l'intégration d'archives 4/3 en pillarbox dans des films produit avec France télévision. Maintenant c'est plus souple et on fait comme on veut.

    Je note les remarques qui m'ont été faites et garde dans un petit coin de ma tête l'idée d'exploiter les possibilités du format pour mettre en scène le rapport des personnages à l'espace, ce qui a du sens dans un film qui se veut ancré dans un territoire.

    Dernier point qui a été évoqué, celui de la diffusion. Pour moi c'est la sortie salle qui est visée, au moins pour les festivals. Et la diff télé bien entendu. Internet, je m'en bas les choses, tant que ce n'est pas payé.

    Donc 2.35 retaillé dans le 4K, c'est acté !

    Enregistrement RAW

    Après discussion avec un ami étalonneur, je ne fais plus du raw un prérequis. Ce qui m'intéressait, ce n'était pas les possibilités pour l'étalo, le log me suffit pour ça, mais la déf 4.7K vs 4K pour du recadrage et de la stabilisation. Mais depuis que j'ai découvert que la sortie HDMI 4.7K recadre dans l'image, je laisse tomber. Et ça fait un nid à emmerdes en moins !

    Donc, pani RAW.

    Écran externe ou EVF ?

    A partir du moment où l'enregistrement externe n'est plus de mise, la question se pose du système de cadrage.
    Écran ou viseur ?
    Choix difficile !
    J'aime bien l'écran, car dans une configuration épaule le viseur n'est de toute façon pas pratique quand on ne voit bien que de l’œil gauche. On est coupé du regard direct avec la personne filmée par le support du viseur.
    Mais ce n'est pas non plus facile de caser un écran devant les yeux d'un cadreur épaule. En hauteur, on risque de choper le bruit de l'écran avec le S du MS. En bas c'est sans doute mieux, mais dans tous les cas on ajoute une excroissance qui peut être encombrante et fragile.

    Pour l'instant, avantage écran externe.

    Optique(s)

    Quand je filme des personnes, je suis plus ou moins à une distance de conversation, c'est à dire entre 1,5m et 2,5m. Donc, si je me réfère au site pointé par giroudf et que j'ai exploré avec plus d'insistance, un 18-50 couvrirait mes besoins. Je ne suis adepte ni des ultra GA, ni des télé.

    Il y a un 16-55 f2.8 chez Sony. Ça pourrait coller.

    Mais c'est, comme le disait encore giroudf, une question qui peut être résolue dans un second temps. Il faut simplement prévoir le budget et ensuite faire des essais.

    Pour l'optique, il est donc urgent d'attendre.

    Média


    Si j'ai bien compris, il faut environ 128Go pour une heure de rushes dans le meilleur codec de la caméra en 4K 25P.
    Et si j'ai bien regardé sur Internet, on est à 1€ le Go environ pour les CFexpress Type A et moins de la moitié pour les SDXC V60.
    Deux cartes de 256Go devraient être largement suffisantes, pour un tournage "dans mon jardin". Trois de 128Go pourraient même faire l'affaire, car trois heures de rushes c'est juste énorme et mon dos me dit merde bien avant.


    Pour 200€, deux SD de 256 Go apportent le confort de ne pas se soucier de la "fin de bande".

    Alimentation

    Je n'ai pas très envie d'alourdir le dispositif avec un support V-Mount. Et puis le budget prendrait un sacré coup. Donc à voir, pour plusieurs batteries d'origine, en espérant que la trappe soit très solide et que le changement ne nécessite pas de désolidariser la caméra de son support (trépied ou épaulière).

    Encore un truc qu'il faut que je creuse !

    Épaulière

    Lorsque je tournais avec des caméras vidéo typées ENG, en visant de l’œil gauche je me contorsionnais et perdais un peu le contact de la caméra sur la joue, ce qui donnait parfois à mes prises un roulis assez chiant ! Avec la FS7, je n'avais pas le deuxième manche et c'était la même chanson.

    Donc là, je veux une épaulière avec les deux bras et ça tombe bien, car elles le sont presque toutes !

    J'ai le temps d'explorer les possibilités chez SmallRig, nettement plus abordable que Shape. J'arrive à $700 pour une première configuration sur le site du fabriquant. reste à voir ce que coûtent port et taxes.

    Micros HF

    Je vois que l'offre d'entrée de gamme a explosée.
    Il faut que je creuse là encore la question.

    Sauvegarde des rushes

    Il n'est pas question de garder toutes les cartes d'un tournage, comme on conservait les K7 sur étagère. Un film comme je l'envisage, c'est des dizaines d'heures de rushes. Même si avec l'âge et le métier je tourne moins, on sera peut-être 60h ou le double.
    Je ferai de la double copie en passant par un PC, même si ça prend du temps.
    Sur un simple disque de 4To, je mettrai environ 30h. Avec 4 disques et un boitier NAS à 4 baies,

    Prémontage

    J'ai un simple PC portable récent de chez Dell et pas l'intension de retomber dans le racket Apple. J'utiliserai ce PC, avec mon écran Eizo ColorEdge CG243W qui date un peu, pour dérusher et prémonter pendant le tournage.


    Voilà un peu le résultat de mon magasinage.
    Je vais commencer à mettre ça dans un tableur et je verrai bien à combien s'élève le prix de la liberté !
     
    • J'aime J'aime x 1
  8. nicolas poisson

    So

    Points Repaire:
    6 300
    Recos reçues:
    66
    Messages:
    2 226
    Appréciations:
    +71 / 330 / -2
    Pour l'alimentation: pas mal d’appareils peuvent être alimentés en USB. Ca permet d'utiliser des powerbanks USB qui durent nettement plus longtemps que les batteries internes et coûtent bien moins cher qu'un système type V-mount. Le hic, c'est que la fiche qui dépasse de l'embase USB-C, ce n'est pas du tout rassurant. Il est possible de renforcer la connexion avec des serre-câble qui s'ajustent et qui rendent le tout bien plus robuste. On peut faire la même chose avec le HDMI. Smallrig fait plein d'accessoires de ce genre. Ils proposent aussi des câbles mâles-femelles très court dont l'embase femelle peut se visser sur une cage. En cas de traction un peu violente, c'est un adaptateur à 20 euros qui morfle, ça fait moins mal au portefeuille que remplacer une carte électronique.
     
  9. lolodescocotiers

    Points Repaire:
    1 000
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    372
    Appréciations:
    +1 / 9 / -0
    Bonjour,

    Mon déménagement de Bordeaux vers la Bourgogne a pris du retard et je retarde d'autant tout investissement dans le matériel de prise de vue, pour éviter de me trouver en difficulté financière pour ma réinstallation à la campagne.

    Cependant, mon cher producteur est intéressé par mon idée de tourner une chronique rurale et je creuse surtout l'écriture, ce qui me permets de penser aussi le style, donc les moyens techniques.

    Je suis toujours avec deux contraintes inhérentes au projet et à son contexte :
    - tournage solo
    - budget équipement limité (pas de location envisageable en raison de la durée et de l'éloignement)

    Et j'ai toujours des options esthétiques plus ou moins définitives :
    - Pas d'images cleans voire cliniques
    - Format large
    - Pas trop de la fluidité des plans sur stabilisateur, mais pas trop de bougés parasites

    Pour la caméra, même si c'est finalement le moins important, j'ai choisi la FX30 pour plusieurs raisons d'inégales importances :
    - 4 entrées audio
    - Format S35 moins radical que le FF
    - Stabilisation du capteur, utile si utilisation d'optiques non stabilisées
    - 4K DCI

    Au niveau de l'optique ou des optiques, je suis encore très hésitant, non plus sur les focales, mais entre zoom AF et cine primes. J'ai regardé du côté des anamorphiques, mais le choix est très limité.

    Le premier choix est assez simple et c'est plutôt le Sigma 18-50 2.8 qui m'intéresse. Mais je n'ai jamais utilisé d'AF en vidéo et je ne sais pas si j'arriverai à travailler avec. Et aussi, c'est une optique moderne qui a peu de caractère, comme le Sony ou le Tamron équivalents.

    La seconde option, c'est donc les optiques fixes carrossées cinéma et vendues à faible prix par nos amis à l'Est de l'Est.
    Il y a plusieurs marques qui proposent des séries économiques, plus ou moins dans la gamme 25/35/50 et plus ou moins dans la même gamme de prix. Mais je retiens surtout les 7Artisans 25/35/50 T1.05 et peut-être les Viltrox 23/33/56 T1.5.

    Dans ce dernier cas, ça veut dire qu'il faut forcément en passer par un rig et un follow focus. Je regarde le catalogue SmallRig et je m'y perds ! L'étendue des possibilités est assez enivrante :
    - Config portée à la main
    - Sur stabilisateur avec Focus télécommandé
    - Shoulder Rig
    - Sur pied
    Et tout ce qui permet de passer de l'une à l'autre.
    Je n'ai pas fini de me prendre la tête sur des listes de références dans leur catalogue !

    Bon, la pose est quant-à elle bien finie, je retourne à mes cartons. Dieu que c'est chiant un déménagement !!!
     
  10. Video 92

    So

    Points Repaire:
    10 100
    Recos reçues:
    100
    Messages:
    5 353
    Appréciations:
    +267 / 1 093 / -5
    La pose, normal pour un photographe et avec la pose et la dépose de cartons !
     
    • Amusant Amusant x 1
  11. lolodescocotiers

    Points Repaire:
    1 000
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    372
    Appréciations:
    +1 / 9 / -0
    Effectivement, elle est belle celle-là.
    Je crois que j'ai besoin d'une pause !
     
  12. saint kro

    saint kro Conseiller Technique Son numérique
    Modérateur So So

    Points Repaire:
    16 450
    Recos reçues:
    255
    Messages:
    22 579
    Appréciations:
    +617 / 3 461 / -78
    Mais laquelle, faire la pause pendant la pose ou prendre la pose pendant la pause ? :D
     
    • Amusant Amusant x 2
    • J'aime J'aime x 1
  13. lolodescocotiers

    Points Repaire:
    1 000
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    372
    Appréciations:
    +1 / 9 / -0
    Tu ne serais pas un peu poseur, toi ?
     
  14. lolodescocotiers

    Points Repaire:
    1 000
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    372
    Appréciations:
    +1 / 9 / -0
    Plusieurs questions :
    - Quelqu'un a-t-il commandé un kit complet directement sur le site de SmallRig ? Quel frais de port et de taxes à l'arrivée ? Est-ce finalement beaucoup plus intéressant que de le prendre chez un distributeur français ou européen ?
    - Quelqu'un a-t-il utilisé leur follow-focus sans fil, avec la commande par poignée ou par molette ? Quelle latence et globalement quel avis avez-vous la dessus (l'idée, pour une configuration épaule avec deux poignées, est de ne pas devoir lâcher la poignée gauche pour faire le point avec un follow mécanique) ?
    - Pareils pour les optiques 7Artisans. Qui a commandé/utilisé et quels sont vos avis ?
    - Enfin, dans l'offre des systèmes de micro cravate HF économiques à deux voies, lequel conseilleriez-vous entre le Rode GO II et ses concurrents ?
     
  15. giroudf

    So

    Points Repaire:
    15 400
    Recos reçues:
    479
    Messages:
    18 485
    Appréciations:
    +770 / 3 286 / -34
    le probleme est que le Rode Go II est pas vraiment économique, vu qu'il est 2x le prix de la plupart des concurrents. Alors oui il est moins cher qu'un truc pro a 1200 balles, mais ca tu l'as deja éliminé de liste.
    Reste a savoir maintenant si c'est le prix ou autre chose qui va l'emporter.
    Perso, pour la qualité, je pense que c'est du kif, vu que c'est surtout le micro qui va decider.
    Pour les fonctionalités , l'enregistrement local dans l'émetteur, il y a peu de concurrent.
    Si ca rentre dans ton budget, je pense qu'il y a pas a chercher plus loin.

    pour le follow focus, si tu es tout seul, la poignée c'est incontournable, surtout avec un rig sur l'épaule.
    si tu as un equipier pour gerer le point, la molette c'est mieux.
    (j'ai un rig et j'ai jamais reussi a monter une molette follow focus de maniere satisfaisante)
    remarque si tu monte la poignee ou la molette sur le rig, on se demande si c'est vraiment nécessaire de prendre un version sans fil, si c'est pour avoir la molette a 15cm de l'objectif

    Pour l'achat et les taxes, en general maintenant les prix sur les sites sont affichés, donc tu dois pouvoir facilement comparer.(B&H par exemple fait le calcul , taxes comprises.)
     
Chargement...

Dernières occasions

 

Partager cette page

Dernières Occasions

 
Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous