module inscription newsletter haut de page forum mobile

Rejeter la notice

NOUVEAU : Atelier Fairlight les 11&12 Octobre avec Damien Favreau
Exploitez les outils puissants de mixage et de correction de Fairlight, et optimisez la qualité audio de vos projets !
Rejeter la notice

ateliers live resolve avec forest

NOUVEAU : Ateliers Live Resolve - Formez-vous en ligne tous les mois avec Forest !
Progressez rapidement avec ces ateliers mensuels de 3 heures. Première session le 14 septembre de 17h à 20h

Mixage son de champ/contre-champ ?

Discussion dans 'Archives moteurs' créé par Pierre-Olivier, 4 Octobre 2011.

Tags:
  1. Pierre-Olivier

    Points Repaire:
    1 880
    Recos reçues:
    21
    Messages:
    131
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Bonjour à tous,

    Je ne suis pas bien certain que ce soit le bon endroit pour poster ma question (esthétique ? son ?) et je n'ai pas trouvé de réponse utile dans les vieux sujets (mais je connais ma patience courte pour chercher...)

    Ma scène comporte deux acteurs de chaque côté d'une table et la caméra est à environ 45° de chacun, sans amorce et décalée (ils sont au tiers de l'image). Lorsqu'on regarde celui qui écoute, faut-il que la voix soit balancée à 70-80% sur le côté d'où elle vient ?

    A l'essai, je ne suis pas convaincu et je n'ai jamais rien lu à ce sujet. Cela dit, entre regarder un film sur mon ordi avec des enceintes très proches et une salle de projection avec une écoute plus spatialisée, il y a peut-être une différence...

    Avez-vous des avis ?

    A bientôt,
    Pierre-Olivier
     
  2. DuuuD

    Points Repaire:
    1 520
    Recos reçues:
    11
    Messages:
    335
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Salut Pierre-Olivier,

    je n'vais pas t'aider beaucoup, mais je trouve ta question pertinente dans un environnement stéréo. Savoir s'il "faut", ça m'étonnerait. Peut-être est-ce conseillé pour donner plus de spatialité... Mais, quand il s'agit d'un film en mono, quand on en fait encore dans les p'tits budgets ou films docus, j'dois dire que, forcément, la question ne se pose pas et jamais j'n'ai pu pensé à un manque de dynamisme, dynamisme qu'un mode stéréo aurait pu amener...

    J'dirais que si, à la base, le test ne te convient pas, c'est peut-être que ça reste "naturel", du moins "culturel", d'avoir un son équilibré, également balancé dans les champ/contre-champ...
     
  3. Pierre-Olivier

    Points Repaire:
    1 880
    Recos reçues:
    21
    Messages:
    131
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Mixage culturel :)

    Merci Duuub,

    C'est exactement le point auquel je suis arrivé : nous avons l'habitude d'entendre des champs/contre-champs dans les deux oreilles au cinéma. Alors que, si nous étions réellement avec les personnages autour de la table, nous entendrions un peu plus fort dans une oreille... Même dans la réalité, je ne suis pas sûr que la différence soit "audible" pour ceux qui n'ont pas des oreilles affûtées.

    On doit donc pouvoir, sans doute, créer un effet, assez godardien. Reste à savoir quand l'utilisation de cet effet serait pertinente ! J'imagine que ça surprendrait mais que ça fonctionnerait encore mieux si les personnages sont éloignés l'un de l'autre.

    J'ai finalement mixé sans cet effet, mais je me garde l'atout dans la manche... et le partage avec les repairenautes !

    A bientôt,
    Pierre-Olivier
     
  4. Gild

    Gildx
    Modérateur So

    Points Repaire:
    11 930
    Recos reçues:
    60
    Messages:
    7 793
    Appréciations:
    +13 / 40 / -0
    Même dans un film dont le son serait en stéréo, j'aurais tendance, un peu comme en musique où la voix est généralement à peu près au milieu, de centrer de toute façon les voix et de jouer sur la stéréo avec l'ambiance.

    GiLd
     
  5. bcauchy

    So

    Points Repaire:
    16 000
    Recos reçues:
    301
    Messages:
    22 596
    Appréciations:
    +472 / 1 639 / -34
    Avez-vous des avis ?

    ;-) Pierre-Olivier C'est bien là le soucis car en général de manière "inconsciente" on regarde celui qui parle (ou qui chante).
    Donc les oreilles ne peuvent faire aucune distinction;
    De toute façon dans ton cas " deux acteurs de chaque côté d'une table " l'écart de distance entre eux ne peut pas jouer sur la stéréo G/D
    (sauf si ta caméra est vraiment très proche au bord de la table)
    Par contre c'est différent par exemple pour une captation de concert, deux Divas aux deux extrémités de la scène.
    Tu filmes celle de droite et c'est celle de gauche qui chante ...là un "petit" effet ne sera pas du plus mauvais effet :o
    Bertrand :jap:
     
  6. bcauchy

    So

    Points Repaire:
    16 000
    Recos reçues:
    301
    Messages:
    22 596
    Appréciations:
    +472 / 1 639 / -34
    Exemples

    ;-) Pierre-Olivier deux exemples ...Prises réalisées il y a un peu plus de quatre ans avec mon ancienne Z1 :love:
    Zoom en manuel, sur monopode.








    Bertrand :jap:
     
    #6 bcauchy, 6 Octobre 2011
    Dernière édition par un modérateur: 3 Septembre 2015
  7. mafach

    Points Repaire:
    4 680
    Recos reçues:
    41
    Messages:
    1 909
    Appréciations:
    +34 / 167 / -1
    "De toute façon dans ton cas " deux acteurs de chaque côté d'une table " l'écart de distance entre eux ne peut pas jouer sur la stéréo G/D "
    :perplexe:
    Va falloir étayer. Le soir, nous sommes 4 autour d'une petite table pour diner. Si je ferme les yeux, je peux déterminer si le son vient de la personne à ma gauche, à ma droite, ou en face de moi. Ce que mes oreilles perçoivent et renvoient à mon cerveau, un micro stéréo relié à un système d'enregistrement, que des ingénieurs tentent de rendre de plus en plus fidèle depuis les origine de l'enregistrement stéréo, en sont également capable.
    mafach:-)
     
  8. bcauchy

    So

    Points Repaire:
    16 000
    Recos reçues:
    301
    Messages:
    22 596
    Appréciations:
    +472 / 1 639 / -34
    Va falloir étayer...!!!!

    Oui mafach c'est ce que je veux dire par cette remarque ...
    Dans le cas d'un enregistrement stéréo les micros vont faire le travail que l'on pourra ensuite accentuer plus ou moins en fonction du rendu souhaité.

    Si ce sont des directifs mono genre K6/M66 là le son "à coté " de la cible sera fortement atténué ..à gérer au montage.

    De toute façon le travail sur le son est souvent beaucoup plus lourd que sur les images elles mêmes...
    (parasites, équilibrage, rendu, mixage etc ...)
    Bertrand :jap:
     
  9. homero

    So

    Points Repaire:
    16 000
    Recos reçues:
    604
    Messages:
    26 406
    Appréciations:
    +825 / 3 974 / -16
  10. GastonHD

    Points Repaire:
    4 580
    Recos reçues:
    85
    Messages:
    2 347
    Appréciations:
    +19 / 31 / -1
    Peux-être d'autres solutions ... un peu plus "exotiques", tu peux aussi t'inspirer des travaux d'un sacré bonhomme André Charlin (AudioFolia), sur les prises de son avec une tête artificielle, prises reconnues dans le monde entier pour leur réalisme.

    Georg Neumann GmbH - Produits/Microphones actuels/KU 100/Description
    Sphère microphonique stéréo KFM*6 - Aperu - SCHOEPS.de

    ou de ceux de Jecklin et de son disque :
    Optimum Stereo Signal Recording with the Jecklin Disk
    Cheap Jecklin Disk
    stuDIY: recording studio do-it-yourself Blog Archive DIY: A Jecklin Disk for Stereo Recording with Omni’s
    ;)
     
  11. saint kro

    saint kro Conseiller Technique Son numérique
    Modérateur So So

    Points Repaire:
    16 450
    Recos reçues:
    219
    Messages:
    20 214
    Appréciations:
    +484 / 2 427 / -59
    Je vais juste donner mon point de vue et d'oreille.

    La restitution sonore est différente selon qu'elle est unique ou qu'elle sert une image.

    En vidéo comme en cinéma, il est d'usage de réduire les dialogues sur la voie centrale, donc mono. Il suffit de se visionner un DVD en 5.1 pour bien se rendre compte du résultat.

    Dans le cas présent, si la séquence est un plan est fixe, on peut effectivement positionner les voix en fonction de cadre.
    mais si l'on a des chanps/contre champs, il est impensable de faire une variation sonore qui respecte la valeur et la position des comédiens dans le cadre.

    pour être complet, il fut un temps où l'on mixait les sons in au centre et les sons off à gauche.
    Résultats catastrophiques, un comédien à l'image était balancé au centre et lorsqu'il sortait du cadre son dialogue était balancé à gauche (même s'il sortait par la droite du cadre.)

    Donc en résumé : son mono.

    Un bonne mono vaut mieux qu'une mauvaise stéréo
    Une bonne stéréo vaut mieux qu'un mauvais 5.1

    A+
     
    • Je recommande ! Je recommande ! x 4
  12. Pierre-Olivier

    Points Repaire:
    1 880
    Recos reçues:
    21
    Messages:
    131
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Merci

    Merci les gars pour vos conseils et commentaires.

    J'ai opté pour un mixage sans risque, donc au centre.
    J'utiliserai certainement cet effet un jour quand je serai certain qu'il apportera quelque chose... ne serait-ce qu'un malaise chez le spectateur :)

    ...et je vous remercie de m'avoir donné un aperçu sur cet effet.

    A bientôt,
    Pierre-Olivier
     
  13. DuuuD

    Points Repaire:
    1 520
    Recos reçues:
    11
    Messages:
    335
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    ça n'm'a jamais traversé l'esprit ainsi... j'dirais "simplement" que, pour l'image comme pour le son, le temps de traitement dépend avant tout du type de création audiovisuelle et de la qualité de la matière brute. Et bien sûr, du niveau d'exigence, lié aux connaissances que la personne qui s'y colle aura acquises, ou aura le temps d'explorer sur le traitement lui-même...
     
  14. bcauchy

    So

    Points Repaire:
    16 000
    Recos reçues:
    301
    Messages:
    22 596
    Appréciations:
    +472 / 1 639 / -34
    ça n'm'a jamais traversé l'esprit .....

    ;-) DuuuD Ben OUI ...mais!! ....disons que c'est "Physique" !!!:unsure:
    Car..la lumière et le son disposent de propriétés "Physiques" fondamentalement différentes...
    L'une est composé de Photons se déplaçant à la vitesse de la... "lumière" , elle est "autonome"
    L'autre il lui faut un support (dont elle est tributaire), c'est une "vibration" des molécules du dit support qui se comporte globalement comme une onde...( les vagues de l'océan)
    Si l'on peut se "protéger" facilement de la lumière, c'est ultra délicat pour le son, les innombrables parasites agressent sans "crier gare":o.
    ( de plus ce son s'amortit bien vite)
    Un simple mur te protège de la vue de tes voisins, pas des chaudes ambiances sonores d'été autour du barbecue ;)

    Tout ca pour dire que la prise de son est beaucoup plus délicate que la prise d'images ..
    Que l'on arrive a supporter un image écornée, par contre un mauvais son est insupportable
    Que l'on peut facilement gacher de belles séquences dotées d'un son déplorable.
    Que le traitement des images est relativement aisé, celui de l'Audio "touchy".

    Et enfin que c'est très souvent assez négligé part beaucoup.
    La naissance de gadgets inutiles sur les produits "Grand Public" comme la prise de son en 5.1 n'est qu'un argument marketing pour "Gogo".

    Perso venant du S8 muet j'ai mis du temps à privilégier(soigner) le son à l'image..
    on filme plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux.
    Bertrand :jap:
     
  15. DuuuD

    Points Repaire:
    1 520
    Recos reçues:
    11
    Messages:
    335
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Tout à fait d'accord sur le fait que la prise de son soit souvent plus délicate qu'une captation d'images.

    Mais je maintiens, qu'à prise de qualité égale (même si difficilement comparable), ça dépend beaucoup de l'exigence et des compétences du post-producteur.

    Aussi, et toujours d'accord que l'audio, au niveau du rendu, prime sur l'image.
    A savoir que comme on dit souvent, pour un spectateur lambda (s'il existe), le son sera bien plus facilement noté quand il est de mauvaise qualité, qu'il nuit à l'image. Alors que l'inverse est beaucoup moins évident, du moins notable, dérangeant.

    Mais je reste campé, après avoir passé des jours en post-prod sur certains projets, sur la position qui ne voit pas le traitement de l'image comme quelque chose d'aisé.
    On peut fignoler à l'infini. Le seul côté peut-être plus "pratique" c'est qu'à prise de vue égale (balance des blancs, luminosité) "on n'a qu'à" recopier l'effet de colorimétrie et de luminance sur les autres séquences, et souvent ça suffit.
    M'enfin, ça s'applique également au son. Sauf que pour contrôler celui-ci, il faut l'écouter en temps réel, alors que l'image, on peut la balayer plus rapidement...

    M'enfin, on ne travaille peut-être pas, tous les deux, de la même façon en post-prod...
     
Chargement...

Dernières occasions

 

Partager cette page

Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous