module inscription newsletter haut de page forum mobile

Rejeter la notice

Nouvelle formation Prise de son en préparation avec Damien Favreau, ingénieur son pour le cinéma
Répondez à notre mini sondage pour nos aider à finaliser le programme et répondre au mieux à vos attentes !

Le montage son des plus gros films d'action

Discussion dans 'Le café du Repaire' créé par f.comme.phab, 20 Novembre 2020.

Tags:
  1. f.comme.phab

    Points Repaire:
    1 300
    Recos reçues:
    2
    Messages:
    94
    Appréciations:
    +12 / 44 / -0
    Bonjour les Pangolins et Pangolines,

    En attendant de meilleurs jours, je vous partage cette vidéo "le montage son des plus gros films d'action, avec Pro Tools HDX".

    Je me fais petit avec mon p'tit court métrage ;)

     
    • Merci Merci x 3
    • J'aime J'aime x 3
  2. Arthur le moine

    Modérateur So

    Points Repaire:
    5 320
    Recos reçues:
    7
    Messages:
    2 515
    Appréciations:
    +9 / 13 / -0
    Bonsoir,
    Message déplacé ici... :)
     
  3. AQW333

    So

    Points Repaire:
    15 800
    Recos reçues:
    216
    Messages:
    11 270
    Appréciations:
    +647 / 2 306 / -24
    J'avis déjà vu cette vidéo...(peut être même ici ?)

    Elle est effectivement fort intéressante...elle permet de se rendre compte que suivant le contexte, les moyens mise en œuvre en audiovisuel sont incroyablement diffèrent ( du JRI au smartphone ;).. à la grande production du cinéma ooo).

    Ici le nombre d'heures, de pistes utilisés, le budget est totalement fou... voir démesuré à la limite d'en perdre un peu son âme... :unsure:

    Mais pour créer certains effets , une sensation précise d'immersion, c'est peut être incontournable.... même si pour le coup Taken II, par le bruit permanent des cascades m'a paru insupportable par moment... c'était peut être le but :D

    On découvre derrière tout cela un métier, des acteurs qui opèrent un peu dans l'ombre pour le grand public, un chef d'orchestre qui apporte sa patte, son identité, son vécu... et c'est cela qui lui permettra de faire une belle carrière ou pas.

    Très instructif.
     
  4. Video 92

    So

    Points Repaire:
    8 200
    Recos reçues:
    92
    Messages:
    5 260
    Appréciations:
    +259 / 1 049 / -5
    En effet ce doc est connu et je l'ai partagé de nombreuse fois.
    Il est évident que la plupart des films amateurs se font en 2 pistes pour du 7.1 il faut un peu plus de pistes.
    Pour ma part il n'est pas rare que j'utilise entre 8 et 10 pistes stéréo.
     
  5. saint kro

    saint kro Conseiller Technique Son numérique
    Modérateur So So

    Points Repaire:
    16 450
    Recos reçues:
    248
    Messages:
    21 883
    Appréciations:
    +576 / 3 240 / -74
    A la base, ca reste une promo/pub de/pour AVID quand même





    ..........
     
    • Merci Merci x 1
  6. LiquidPro

    So

    Points Repaire:
    15 325
    Recos reçues:
    290
    Messages:
    2 695
    Appréciations:
    +277 / 848 / -3
    Reportage bien connu en effet et c'est très bien qu'il existe (même si ce n'est qu'une pub pour Avid avant tout :) ), merci de l'avoir posté.

    Puisque c'est au cinéma que j'ai été formé et que je travaille en studio d'enregistrement depuis longtemps, c'est toujours de cette façon que je procède, même si j'ai évidemment beaucoup moins de pistes à gérer. C'est une question de séparation des tâches.

    Je recrée systématiquement les ambiances et les sons et je fais de la post-synchro si c'est nécessaire (bien sûr pas en reportage, mais je ne fais pas de reportage).

    J'applique naturellement des techniques comme le stacking en montage son, c'est à dire le fait de superposer plusieurs sons pour aboutir au son recherché, plus réaliste ou avec plus d'impact. On connait bien le problème des sons de voiture par exemple, tels qu'évoqués dans le reportage : pour que ça sonne "vrai" et "gros", il ne suffit pas de faire une prise de son, il faut combiner plusieurs sons ensemble pour donner du corps à l'ensemble. Et parfois, on utilise des sons improbables qui, triturés dans tous les sens, donnent de meilleurs résultats qu'une prise de son native. Le son est un domaine très technique mais aussi très créatif.

    C'est pourquoi je ne travaille jamais le son dans un logiciel de montage vidéo, mais bel et bien dans un logiciel audio (Sonar en ce qui me concerne, mais je pourrais le faire avec un autre). Ces logiciels permettent de lire une vidéo en même temps que le projet audio, à la manière d'une bande rythmo (l'image est en haut, le projet audio défile en synchro en bas).

    J'aime travailler les différents éléments d'un film dans des logiciels distincts. Un logiciel de montage, je ne m'en sers que pour monter, c'est à dire assembler des plans et jouer sur le rythme du film. Le son, je le monte, le mixe et le masterise dans un DAW. Les effets visuels, dans un autre logiciel. Les titres aussi. Et l'étalonnage, dans un autre logiciel encore. Ceci car même lorsque je fais tout, il m'arrive d'avoir besoin d'être aidé, je peux alors transmettre le projet concerné à quelqu'un d'autre. Or il est beaucoup plus facile d'échanger des éléments séparés qu'un projet qui comporte tout. Pour l'audio, si mon collaborateur utilise un autre logiciel, je n'ai qu'a lui transmettre les pistes exportées au timecode. Alors que quand on fait tout dans un seul logiciel, si le collaborateur n'a pas le même logiciel, de la même version, avec les mêmes plugins, c'est plus compliqué.

    En musique, dans les productions modernes, il y a aussi énormément de pistes, même pour de la stéréo. Par exemple dans la pop, pour qu'un kick sonne, il y a parfois 10 kicks superposés. Les projets comportent rapidement plus d'une centaine de pistes, qu'on regroupe dans des dossiers de pistes et qu'on identifie avec des couleurs.
     
    • Merci Merci x 1
Chargement...

Dernières occasions

 

Partager cette page