module inscription newsletter haut de page forum mobile

Rejeter la notice

Gratuit : Atelier spécial Stabilisation - vendredi 7 juin 14h - 19h
Ne ratez pas notre prochain gros événement ! 
Multi-ateliers : initiations steadicam avec Planning Camera, ateliers pratiques sur gimbal et autres solutions de stab, monitoring et pilotage sur caméras et optiques de cinéma Canon

Infos & inscriptions

Gimbal/Steadicam quelle différence ?

Discussion dans 'Stabilisateurs' créé par Marcello34090, 8 Février 2022.

Tags:
  1. Marcello34090

    Points Repaire:
    1 200
    Recos reçues:
    2
    Messages:
    192
    Appréciations:
    +8 / 44 / -1
    Bonjour à tous,

    Je me demandais s'il était possible avec un bon gimbal de réaliser des plans qui se rapprochent de ceux réalisés avec une steadicam "professionnelle" ?

    Si non, quelles sont les principales grosses différences entre ces 2 systèmes de stabilisation ?

    Merci !
     
    #1 Marcello34090, 8 Février 2022
    Dernière édition: 8 Février 2022
  2. FullFrame

    Points Repaire:
    1 300
    Recos reçues:
    3
    Messages:
    459
    Appréciations:
    +3 / 12 / -0
    Bonjour Marcello,

    Même si - effectivement - les plans de ces deux systèmes peuvent se "rapprocher", la grosse différence, c'est quand même le genre de caméra que tu peux utiliser sur chacun d'eux.
    Je parle ici de poids, et donc, quelque part, de qualité de caméra.
    Le gimbal sera plutôt utilisé avec un DSLR (petit et léger), alors que le steadicam permet de stabiliser des caméras de gros gabarit, plutôt utilisées en cinéma, dans des grosses productions.
    De surcroît, un steadicam est aussi stabilisé en hauteur, alors qu'avec un gimbal classique, c'est le bras et les jambes de l'opérateur qui vont "remplacer" cet axe. L'utilisation d'un steadicam demande un apprentissage plus long que le gimbal. Et probablement, un meilleur physique de son opérateur. (eg avec une Sony Venice et tous les accessoires qui sont utilisés dans des productions cinéma)
    Mais un gimbal bien utilisé te donnera de très beaux plans.
    Et il faut bien admettre que même les caméras "cinéma" deviennent de plus en plus légères.

    Patrick
     
    • Merci Merci x 1
  3. AQW333

    So

    Points Repaire:
    15 800
    Recos reçues:
    224
    Messages:
    11 541
    Appréciations:
    +676 / 2 460 / -24
    Pour se faire une petite idée, on a plusieurs tests comparatifs sur you tube dont celui là que l'on avait déjà posté sur le repaire



    Ce n'est pas qu'une affaire de facilité, c'est aussi une affaire de goût ...
     
    • J'aime J'aime x 1
  4. Marcello34090

    Points Repaire:
    1 200
    Recos reçues:
    2
    Messages:
    192
    Appréciations:
    +8 / 44 / -1
    Merci beaucoup Patrick pour cette réponse très claire !!
     
  5. Guilerep

    Points Repaire:
    1 870
    Recos reçues:
    5
    Messages:
    413
    Appréciations:
    +32 / 103 / -34
    On peut aussi ajouter que Steadicam est une marque...il aurait meme fallu démarrer par là !
     
  6. nestaphe

    So

    Points Repaire:
    13 225
    Recos reçues:
    221
    Messages:
    1 781
    Appréciations:
    +169 / 1 236 / -2
    Guilerep ?...

    Frigo !

    la grande evasion - final - Vidéo Dailymotion

    :-)

    -----

    Le stabilisateur de type "Steadicam" (le "colosse") a un champ d'action bien plus étendu que les stabilisateurs de poing, qu'ils soient mécaniques ou électroniques (ces deux de la vidéo proposée par AQW333).

    Le type Steadicam (avec bien évidemment un opérateur entraîné derrière) a non seulement une stabilisation parfaite mais encore il permet de recadrer de manière précise dans des rotations et changements d'axe rapides, un peu comme à l'épaule, ce dont est tout simplement incapable un stabilisateur électronique. Le stabilisateur de poing mécanique quant à lui est une version simplifiée du Steadi, à même mouvement et cadrage, il sera plus flottant (imprécis !), moins stable et moins vivace, et donc comparativement très limité aussi.

    Le stabilisateur électronique se maîtrise avec un entraînement très succinct (et dans ses limites), le Steadi, lui nécessite un véritable entraînement.

    Un type Steadi est capable d'embarquer du lourd aussi bien que du léger, l'autre est plutôt réservé au "léger".

    Un type Steadi est plus volumineux et demande plus de temps et de précision pour être mis en service.

    Depuis quelques années déjà on trouve sur le marché des stabilisateurs de type Steadi tout à fait efficaces et pour approximativement le prix des stabilisateurs de poing électroniques de qualité. C'est une question à creuser pour celui qui se sentirait motivé pour s'y frotter. Les possibilités générées et la qualité des plans envisagés sont pratiquement sans comparaison.

    Guilerep, je te mets à l'amande du nombre de fois où j'ai dû répéter le mot "type", je t'attends au tournant... :-)
     
    • Amusant Amusant x 1
  7. Guilerep

    Points Repaire:
    1 870
    Recos reçues:
    5
    Messages:
    413
    Appréciations:
    +32 / 103 / -34
    J'ai regardé ton extrait de Papa Schultz...Pourquoi me mettre au frigo... oooJ'apportais une precision notable qui fait avancée :). J'ai lu un peu de Wikipedia par la suite et j'ai découvert que la scene de Rocky sur les marches a été tourné avec le Steadicam...la premiere scene avec cet objet apparemment.

    Merci pour tous ces "type" car meme si le brevet à expirer, nous nous devons, en tant que "repairenautes" être le plus précis. :hello:
     
  8. nestaphe

    So

    Points Repaire:
    13 225
    Recos reçues:
    221
    Messages:
    1 781
    Appréciations:
    +169 / 1 236 / -2
    Au frigo parce que "Steadicam", c'est bien une marque mais aussi un terme générique passé dans le langage courant de même manière que l'a longtemps été le mot "frigidaire" alias "frigo" et bien d'autres. Aussi pour la référence cinématographique et encore pour le personnage interprété par McQueen dans le film. Sûr, ça fait beaucoup de choses pour une seule vanne…

    Les deux premiers films de cinéma dans lesquels Garrett Brown a réussi à placer son invention sont bien "Rocky" et aussi "Marathon Man", les deux en 1976. Pour Rocky, il n'est pas seulement utilisé sur les marches du Philadelphia Museum, sur les célèbres "Rocky Steps" immortalisées par la musique de Bill Conti mais aussi pendant le combat et autres. Mais malgré les Oscars remporté par le film Rocky, le procédé n'a pas fait immédiatement fureur. Le véritable succès aura lieu après 1980, année durant laquelle Kubrick l'a employé (avec Brown) sur "Shining".

    On trouve tout ça sur Wikipédia et ailleurs, mais comme ici on se doit d'être "le plus précis"… :rolleyes:

     
  9. mhr

    mhr
    So

    Points Repaire:
    7 450
    Recos reçues:
    63
    Messages:
    1 160
    Appréciations:
    +106 / 525 / -0
Chargement...

Partager cette page