Nous suivre

Fabrication d'une boite étanche

Discussion dans 'Le café du Repaire' créé par Juliepouillon, 7 Juillet 2017.

Tags:
  1. Juliepouillon

    Points Repaire:
    550
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    17
    Appréciations:
    +0 / 1 / -1
    Bonjour,

    Je me permets de poster ici suite au sujet sur les boites étanches.

    En effet, je suis restauratrice de peintures et dans le cadre de mes études, je réalise actuellement un montage visant à régénérer des échantillons de vernis chancis (j’ai mis une vidéo du prototype pour que vous voyez comment fonctionne le système de régénération).



    Mon protocole scientifique consiste à monter des échantillons de vernis blanchis dans une boite étanche. L’étui serait relié à un nébuliseur à l’aide d’un conduit. Le nébuliseur servant dès lors à apporter dans la boite, un solvant sous forme de brume. Cela permettant dès lors de régénérer (rendre une certaine transparence) les films de vernis blanchis.

    C’est pour ces raisons que je me permets de poster ici.
    En effet, je souhaiterais fabriquer une boite étanche, de format rectangulaire et s’ouvrant par le dessus, au moyen d’un capot amovible en verre.

    J’avais pensé préalablement créer un étui étanche du même type que les pots à confiture. C’est à dire, se fermant au moyen d’un loquet et possédant dès lors, un joint d’étanchéité sur le pourtour de l’ouverture.

    Par ailleurs, j’ai également certaines contraintes. En effet, ma boite doit être impérativement de format rectangulaire (pour y faire rentrer des tableaux).
    Et je me dois également d’avoir un couvercle en verre qui s’ouvre à la manière d’une trappe pour y glisser les oeuvres à traiter.


    En ce sens, j’aurais voulu avoir vos avis mais également des conseils de personnes ayant déjà fabriqué ce type de boite.


    Je vous remercie par avance pour votre aide et je vous souhaite une excellente journée.


    Cordialement,


    Julie Pouillon
     
  2. giroudf

    So So

    Points Repaire:
    13 500
    Recos reçues:
    240
    Messages:
    12 025
    Appréciations:
    +329 / 1 209 / -14
    ici c'est un forum video, donc je sais pas si tu trouveras des as du bricolage.
    des plaques de verres et du silicone transparent, tu trouves ca dans n'importe quel brico.
    pour les astuces, faudrait plutot te tourner vers les amateurs d'aquariums.

    tu peux faire une boite plus ou moins evoluee, avec une simple plaque+ joint pour le couvercle, ou un truc plus complique avec charnieres et amortisseur pneumatique.
    le verre est assez difficile a percer si on est pas equipe, donc moins on fait de trous, mieux on se porte.
    Pour nebuliser le solvant tu peux utiliser un generateur d'ultrason et un ventilateur, ca va dependre de la viscosite de ton solvant. (je me demande si il ne vaut pas mieux evaporer le solvant ).
    il faudra aussi prevoir une evacuation du solvant, les vapeurs pouvant etre relativement explosives et toxiques dans ces quantites.
    ton principe est aussi applique par les fan d'impression 3D qui "lissent" leur modele en plastique avec des vapeurs d'acetone.
     
    #2 giroudf, 7 Juillet 2017
    Dernière édition: 7 Juillet 2017
  3. Juliepouillon

    Points Repaire:
    550
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    17
    Appréciations:
    +0 / 1 / -1
    Bonjour Giroudf,

    Tout d’abord, je te remercie pour avoir répondu à ma question.

    Concernant, la boite, je pense que je vais me tourner vers un système évolué avec des charnières.

    Par ailleurs, concernant la plaque de verre qui devra servir de couvercle, je vais demander à usine spécialisée dans la fabrication de ce genre de plaque et voir avec eux, si selon les plans de ma boite, ils peuvent eux-même me percer le verre. J’espère que oui …

    Pour le nébuliseur, j’ai ce qu’il faut. Je me suis dotée d’un nébuliseur Ona® by Ekobo©. C’est à la base, un nébuliseur d’intérieur mais il marche très bien pour mon système.

    Pour l’évacuation du solvant, je n’y avais pas pensé. J’avoue que le prototype ne faisait que quelques centimètres carrés donc, je n’ai pas eu besoin de penser à l’évacuation des vapeurs de solvants.

    Sachant que le boitier est doté d’un conduit, je pourrais me servir de ce dernier pour évacuer le reste de vapeurs. Après, il faut que je réfléchisse à un système de ventilation.

    Par ailleurs, je pense que je vais poster ma question sur un forum spécialisé dans la conception d’aquarium et sur un autre, spécialisé dans l’impression 3D.

    En tout cas, je te remercie encore pour ta réponse et pour ton aide.

    Je te souhaite une excellente journée.

    Julie
     
  4. jakovideo

    jakovideo Super Modérateur
    Modérateur So

    Points Repaire:
    15 150
    Recos reçues:
    225
    Messages:
    10 757
    Appréciations:
    +145 / 284 / -1
    Bonjour Julie , je te conseillerais plutôt de poser ton problème dans des forums de bricolage , donc plus généralistes . Disons qu'ici , on serait plus à même de donner des conseils pour la fabrication d'un système étanche mais plutôt destiné à recevoir une camera
     
  5. Juliepouillon

    Points Repaire:
    550
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    17
    Appréciations:
    +0 / 1 / -1
    Bonjour Jakovideo,

    Je te remercie pour ta réponse et tes conseils.
    Je ne manquerai pas de poster ma demande sur un forum de bricolage, en espérant qu'il puisse m'aider.

    Je te souhaite une excellente journée,

    Julie
     
  6. hammondandco

    So

    Points Repaire:
    7 705
    Recos reçues:
    30
    Messages:
    1 008
    Appréciations:
    +22 / 183 / -3
    bonjour,
    mis à part la légère incongruité de trouver semblable question dans un forum dédié à l'échange sur le monde des techniques vidéo...
    tel que décrit, si j'ai à peu près compris, il y a un paradoxe, une impossibilité physique dans ce qui est énoncé.
    apporter dans un coffret étanche (sic) des vapeurs produites extérieurement par le nébulisateur est physiquement impossible.
    en très bref : les vapeurs à apporter sont en réalité en suspension dans de l'air (ou un gaz, mais l'air n'est-il pas un gaz ?), il faut donc introduire cet air (chargé de vapeurs) dans l'enceinte, et donc évacuer par un moyen ou un autre l'équivalent en volume de cet air, faute de quoi l'augmentation de la pression dans l'enceinte s'oppose à l'arrivée de la vapeur.
    si je suis clair.
    donc c'est pas "étanche".

    face à cette problématique, si vraiment le coffret doit être étanche (c'est pas moi qui le dis), je ne vois (comme suggéré avec discernement ci-dessus) que la solution du nébulisateur enfermé dedans, et effectivement peut-être un petit système ventilateur pour répartir la vapeur.

    ouf... où je mets les pieds, moi, hein ?
     
  7. Juliepouillon

    Points Repaire:
    550
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    17
    Appréciations:
    +0 / 1 / -1
    Bonjour Hammondandco,

    Ta remarque est très juste et j'avais oublié de préciser que lorsque j'ai fabriqué le prototype, j'avais préalablement fait le vide d'air dans le boitier afin que ce dernier puisse contenir les vapeurs de solvants.

    Donc, en fait, il faudrait que je construise un boitier étanche ayant la capacité de faire un vide d'air à l'intérieur.
    Sinon, je comprends bien que la boite risque tout simplement d'exploser !

    En tout cas, je te remercie pour ton aide.
    Je te souhaite une excellente journée à toi !

    Julie
     
  8. giroudf

    So So

    Points Repaire:
    13 500
    Recos reçues:
    240
    Messages:
    12 025
    Appréciations:
    +329 / 1 209 / -14
    on peut tres bien faire circuler l'air entre le boitier et le nebulisateur sans introduire ou retirer quoique que ce soit.
    l'ideal etant effectivement de mettre le nebulisateur dans la boite (mauvaise ide d'introduire un appareil electrique dans une boite pleine de vapeur de solvant ...)
    de tout facon il faudra quand meme recycler tout l'air de la boite en fin de processus pour retirer le tableau (sous peine de se prendre un bonne bouffee de solvant a l'ouverture du couvercle)
    un systeme a 2 tuyaux semble donc etre la solution ideale pour creer un circuit ferme
    En etant creatif, on peu meme envisager de recuperer le solvant en le faisant condenser sur un element froid (module pelletier) et ajouter un appareil qui donnera la concentration de solvant.
    Perso je pense que tu as interet a faire un systeme ou le couvercle est suspendu et qu'il soit possible de le faire monter et descendre.
    les tuyaux seront pris sur un cote de la boite, cette face n'ayant pas forcement besoin d'etre en verre, ca pourrait faciliter la construction
     
    #8 giroudf, 7 Juillet 2017
    Dernière édition: 7 Juillet 2017
  9. cournonsec

    So So

    Points Repaire:
    7 950
    Recos reçues:
    72
    Messages:
    2 396
    Appréciations:
    +68 / 382 / -3
    Bonjour Julie,
    Tout d'abord, ta vidéo n'est plus accessible.
    Ensuite je trouve que ton projet bien que pas très simple, n'est pas si compliqué :
    Si j'ai bien compris, tu mets ton tableau dans la boite et tu filmes à travers un couvercle de verre, mais tu vas pulvériser un produit qui va se déposer sur la vitre et rendre la vidéo illisible.
    Il faut donc que l'aspiration se fasse par le bas (sous le tableau) et que la buse du pulvérisateur, proche de l'objectif, soit dirigée vers le bas (le tableau) et que le brouillard ne se dépose pas sur le verre (un filtre photo par exemple) dont tu auras obturé le trou de caméra .
    En outre, il n'y a aucun intérêt à faire un aquarium, une simple boite en bois fera l'affaire, avec un trou sur le couvercle pour la caméra et, car tu semble l'avoir oublié, des trous sur les cotés pour l'éclairage. Ce bricolage ne me semble pas difficile à exécuter.
    Pour l'aspiration, si comme je le pense, tu travailles dans un atelier, je te suggère la trompe à eau, simple, pas chère et à l'aspiration douce.
     
  10. giroudf

    So So

    Points Repaire:
    13 500
    Recos reçues:
    240
    Messages:
    12 025
    Appréciations:
    +329 / 1 209 / -14
    non, t'as rien compris.
    elle met un tableau dans une boite en verre dans lequel elle injecte globalement une brume de solvant.
    le vernis du tableau est cense recouvrer une transparence grace au solvant.
    (on a le meme probleme sur les plastiques qui avec l'age deviennent mat, ils durcissent avec l'age , faisant une barriere a l'oxygene. Un peu c'est pas de probleme, c'est meme plutot positif, mais trop, ca provoque un blanchissement du plastique et meme un craquelage).
    Idealement aussi, tu dois dans ce cas pouvoir regler le degre d'humidite de l'air , pour controller le taux d'oxygene qui entrerait dans le verni avec le solvant (idealement faire tout ca dans un gaz neutre)
    Dans ce cas l'ideal est d'utilise de l'air comprime, la compression/decompression exercant un sechage physique par condensation
    comme la machine qui fait la brume de solvant est a l'exterieur de la boite, il faut la relier a la boite avec un tuyau et si possible creer un mouvement
    d'air dans la boite pour assurer une repartition correcte du solvant.
    evidemment une inconnue est la condensation du solvant sur les parois de la boite (en ete pas de probleme, en hiver ca risque de se compliquer).
    si des gouttes de solvant se forment, non seulement ca reduit l'efficacite du systeme, mais ca risque de former des grosses gouttes de solvant sur la toile ou sur les parois de verre qui risque de couler sur la toile.(donc ton tableau doir etre a plat pour eviter ca)
    tu peux facilement resoudre ca en chauffant les parois de verres avec un element chauffant (comme on utilise pour les imprimantes 3D).
    C'est pour ca que je pensais qu'evaporer le solvant etait plus efficace que de le nebuliser. on en utilise moins
    je ne sais pas si tu vas filmer , mais effectivement, puisqu'on est sur un forum video, l'ajout d'une petite webcam qui permettra de surveiller le processus serait le bienvenu.

    ton truc ressemble furieusement a ce qu'on fait en impression 3D ou on a la meme problematique (sauf que c'est pour faire fondre legerement la surface des objets afin de leur donner un cote lisse et brillant)
    Pour agiter l'air tu peux faire un systeme identique aux agitateurs chimiques qui utilisent un aimant enrobe de teflon. On le met dans le recipient et on pose le recipient sur un plateau qui contient un autre aimant qui tourne. Les deux aimants s'entrainent par couplage magnetique
    tu peux faire la meme chose en entrainant les pales d'un ventilateur a travers la plaque de verre.
     
    #10 giroudf, 7 Juillet 2017
    Dernière édition: 7 Juillet 2017
  11. cournonsec

    So So

    Points Repaire:
    7 950
    Recos reçues:
    72
    Messages:
    2 396
    Appréciations:
    +68 / 382 / -3
    Non, je pense que c'est toi qui n'as rien compris :non: Nous verrons ce qu'en dit notre amie.
     
  12. Juliepouillon

    Points Repaire:
    550
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    17
    Appréciations:
    +0 / 1 / -1
    Re-Bonjour,

    Encore merci pour vos réponses. Et Giroud, je te félicite, tu as parfaitement expliqué mon système.

    Tout d’abord, tu as entièrement raison, je ne peux pas introduire le nébuliseur dans le boitier. Tout d’abord, pour des raisons de sécurité (mon système de régénération pourrait devenir extrêmement dangereux, voir explosif) et puis, pour une raison de place.


    Par ailleurs et en ce qui concerne, le recyclage de l’air, on m’a fait très justement remarquer que je devais préalablement réaliser un vide d’air dans la boite afin d’injecter la brume de solvants par la suite.

    De ce fait, je peux très bien utiliser un système de mise sous-vide (cela existe dans le domaine culinaire et notamment, en ce qui concerne les boites d’alimentations) qui me permettrait dans un premier temps, de retirer tout l’air de l’étui et dans un second temps, récupérer/recycler les vapeurs de solvants.


    En ce sens, il me faudrait un système avec deux tuyaux. Un relié au nébuliseur et l’autre relié au matériel de vide d’air.

    Par ailleurs, je préférerais percer la boite sur un côté latéral et fixer les tuyaux au moyen d’une colle étanche et chimiquement résistante aux solvants.

    Cela me permettant de ne pas avoir de problème d’étanchéité au niveau du couvercle.

    Qu’en pense tu Giroudf ?

    Concernant l’adhésif, j’ai testé pas mal de colle et notamment, la colle Epoxy® et aucune d’entre-elle ne s’est avérée chimiquement résistante au quatre solvants. En ce sens, si vous avez des suggestions, je suis preneuse …


    Enfin et concernant la condensation, j’ai réalisé des tests l’hiver dernier et je n’ai eu aucun problème de ce type. Mais, je dois avouer que cette fois-ci, il risque d’avoir des problèmes de condensation sur la paroi en verre.

    Par ailleurs, je suis obligée d’utiliser un couvercle en verre. En effet, je me dois d’avoir une visibilité constante lors de la régénération. Sachant qu’il s’agit d’oeuvre et que les solvants utilisés sont tout de même assez nocifs pour la peinture, je ne peux pas me permettre de n’avoir aucune visibilité.


    En tout cas, je te remercie encore pour ton aide.


    Je te souhaite une bonne fin de journée.


    Julie
     
  13. Juliepouillon

    Points Repaire:
    550
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    17
    Appréciations:
    +0 / 1 / -1
    Par pitié, ne vous battez pas .... :laugh:
     
  14. giroudf

    So So

    Points Repaire:
    13 500
    Recos reçues:
    240
    Messages:
    12 025
    Appréciations:
    +329 / 1 209 / -14
    le vide n'est pas necessaire, voir meme deconseille.
    tu ne peux pas nebuliser un solvant sous vide, (ce ne sera meme pas necessaire, sous vide il va se mettre en ebulition assez rapidement).
    C'est pour ca que j'essaie de comprendre si tu as besoins d'une nebulisation (qui se fait en general par ultra-son) ou on obtient des gouttes (dont la taille est reglable) ou par evaporation (ou on obtient quasiment des molecules de solvant ou des gouttes bien plus petites) par simple chauffage du produit.
    une nebulisatione homogene est plus difficile a obtenir (la tu peux te tourner vers les specialistes de l'aeroponique qui utilisent ca a grande echelle)

    Tu peux avoir envie par contre de remplacer l'air "normal" par de l'air filtre pour eviter les poussieres qui viendraient se coller dans le vernis ramolli, ou controller l'humidite de l'air, ou augmenter l'efficacite du solvant en remplacant l'air par un gaz different.
    De toute facon en fin de processus, il faudra evidemment purger le circuit, soit pour eviter de respirer le vapeurs a l'ouverture de la boite et eviter les risques d'explosion (ATEX) , soit , si tu envoies les solvants (4 ?) a des etapes differentes, pour eviter qu'ils se melangent.
    De plus tu devras surement respecter des normes de rejet de produit chimiques dans l'atmosphere.
    (la les filtres a charbon actif sont quasi incontournables)
     
    #14 giroudf, 7 Juillet 2017
    Dernière édition: 7 Juillet 2017
  15. JLH 37

    JLH 37 Super Modérateur
    Modérateur So

    Points Repaire:
    23 500
    Recos reçues:
    433
    Messages:
    10 115
    Appréciations:
    +207 / 676 / -4
    Ben ça alors. Jamais je n'aurai pensé que l'on puisse parler de la fabrication d'un aquarium ici !

    Je ne sais pas si cela va aider Julie mais si tu dois en passer par là c'est simple à réaliser dans ton cas car un vrai aquarium va subir une forte pression d'eau et il ne faut pas faire n'importe quoi, sinon...

    Cournonsec, je ne pense pas que Julie veuille filmer (en terme de prises de vues) quoique ce soit mais seulement restaurer le tableau suivant ce qu'elle nous explique ci-dessus.

    Mais c'est vrai que c'est tellement inattendu pour nous comme sujet ici...;-)

    Le Repaire change de nom : Le Repaire de la restauration numérique ! Enfin là c'est plutôt de l'analogique. :mdr:
     
Chargement...

Partager cette page

Autres contenus

Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous