module inscription newsletter haut de page forum mobile

Rejeter la notice

Atelier Caméras RED // DMSC2 & DMSC3 Komodo
Enfin le retour de cet atelier ultra pratique pour se préparer à tourner en RED, les 15 & 16 décembre à Paris
>> Toutes les infos <<

Rejeter la notice

Atelier Interviews avec Mathieu Misiraca
Deux jours pour réussir ses interviews, les 4 & 5 décembre à Paris. DERNIERES PLACES

Développement Kodachrome à l'E6

Discussion dans 'Archives moteurs' créé par santa-sangre, 11 Novembre 2009.

Tags:
  1. santa-sangre

    Points Repaire:
    550
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    26
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Bonjour,

    Alors, je suis débutant dans le super 8 et dans l'argentique en général. Je me suis procuré il y a quelques mois une caméra super 8 et pas mal de bobines de kodrachrome 40, ainsi que le kit E6 un litre de chez tentenal. Tout cela parce que, voulant développer moi même mes pellicules, je suis tombé après de nombreuses recherches sur cette page qui indique comment développer du kodachrome avant le kit E6, en noir et blanc évidement puisque le traitement du kodachrome en couleur est bien trop complexe pour être reproduit chez soi.

    Donc je me suis lancé et fait un premier essai. Il n'a pas été très concluant : pratiquement entièrement transparent... Mais pas totalement, sur quelques parties plus particulièrement une image est visible bien que les noirs ne soient pas noirs mais gris, peu importe, le tout était de savoir qu'une image était apparut et que je n'avais donc pas fait tout de travers.

    A partir de là j'ai tiré une conclusion, qui n'est peut-être pas bonne, à vous de me le dire, j'ai fait à partir de ce que disait le manuel de l'E6 : la pellicule manquant de noir j'ai cru comprendre qu'il fallait raccourcir le bain du premier développeur, était-ce bien ça ? Toujours est-il que c'est c'est ce que j'ai fait aujourd'hui pour mon second essai. De 2 minutes je suis passé à 1 minute 30 (en fait pratiquement 1'15), pourtant le résultat est très semblable... C'est même en fait la même chose : très transparent, quelques fois des images, bon il y a peut-être un peu plus d'images cette fois mais ce n'est pas ça encore... Mais sachant que la première fois le bain n'était pas tout à fait à 20° (plutôt 18) et que cette fois il était plutôt à 21° je n'ai peut-être fait que rattraper la différence de température en modifiant le temps, faut-il donc que je réduise encore la durée de ce bain ?

    Alors, que dois-je modifier pour mon troisième essai ?

    J'ai aussi quelques interrogations qui me viennent quand au fait que les parties non exposées de la pellicule (le bord cranté) est transparent et non noir... Ce qui n'est pas normal puisque ce traitement doit donner un positif... De la même manière les images d'un plan que j'ai reconnu qui est celui d'un lampadaire filmé en plaine nuit, est transparent et le lampadaire noir, alors que cela devrait être l'inverse logiquement... Le bain de blanchissement est-il donc mauvais ?

    Bref, tout renseignement que vous pourrez me donner me sera très utile !
     
  2. comptesupprime20181127

    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Kodachrome, Ektachrome, tout ça finit par chrome mais ce n'est pas du tout pareil concernant le traitement; les Ektas sont relativement simples à traiter en E6, mais pas le Kodachrome qui est pris en charge par des labos spécialisés .
     
  3. santa-sangre

    Points Repaire:
    550
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    26
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Merci, mais je sais bien cela... Développer du kodachrome en couleur chez soi est impossible... Ce n'est pas ce que j'essaie de faire, je sais bien que l'E6 est fait pour développer en couleur mais je l'utilise avec du kodachrome afin d'obtenir un positif N&B, voila ce que marque le site après avoir donné les indications du développement pour les films couleurs (donc entre autre l'ektachrome) :

    Soi des temps beaucoup plus courts et des températures beaucoup plus basses.

    On m'a dit que le kodachrome ne réagissait peut-être pas à l'inverseur chimique de l'E6 et que je devrais donc essayer de ré-exposer le film et de le redévelopper, faire l'inversion à la lumière quoi...
     
  4. homero

    So

    Points Repaire:
    16 000
    Recos reçues:
    585
    Messages:
    25 849
    Appréciations:
    +759 / 3 669 / -15
    Ton lien que je ne connaissais pas est très intéressant : IT-Developpement mais je n'y ai pas trouvé ce qui concerne le développement du Kodachrome dans le E6. As tu également procédé à des essais d'exposition à la prise de vues car il semblerait que tu sois également très sous-exposé à la prise de vues, j'aurais tendance à surdévelopper dans le 1er révélateur et à utiliser un révélateur plus contraste.

    Je vois que le canadien Guy Maddin a fait des émules avec le super8 Noir & Blanc.
     
  5. Jean95

    Points Repaire:
    1 520
    Recos reçues:
    7
    Messages:
    460
    Appréciations:
    +0 / 2 / -0
    Le dévelopement doit donner un positif. Donc :
    Les parties non exposées doivent être noires (gris foncés)
    Une portion surexposée doit être très claire.
    Si ce n'est pas le cas, problème de traitement.

    La stabilité en température doit être rigoureuse en couleur. De mémoire +/- 0,2 degrès.

    Une astuce utilisée en E6 :
    Dans une baignoire à moitié pleine à 5 ou 6 degrès de plus que la température désirée, on plonge les bouteilles de produits, la cuve et son film.
    Quand l'eau arrive à la température voulue (parfois attendre 1 heure) on procède au traitement.

    Courage

    Jean
     
    #5 Jean95, 14 Novembre 2009
    Dernière édition: 14 Novembre 2009
  6. santa-sangre

    Points Repaire:
    550
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    26
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Pour les informations sur le développement E6 elles sont plus précisément sur cette page, il n'y a rien de plus que ce que j'ai copié-collé juste avant.

    Pour la température, mon premier essaie était mon premier essai et je n'avais pas fait trop gaffe, pour ça que j'ai développé avec 18°C, mais maintenant je fais un bain mari : je met le sceau contenant le produit dans une bassine plus grande et j'ai de l'eau que je fais bouillir juste avant au cas où ce serait trop froid. Par contre, bien que j'utilise un traitement couleur, je fais du développement N&B donc ce n'est pas aussi précis que pour la couleur (d'autant plus que là vu ce que je développe c'est de l'expérimentation totale).

    @Homero : tu me conseilles de prolonger le premier révélateur ? Parce qu'en fait j'aurais plutôt tendance à vouloir faire l'inverse, j'ai au final très peu de nuances de gris sur le dernier essai, disons qu'il n'y en a que sur quelques bouts de pellicules, des endroits qui n'ont pas eu la même "dose" de produits on va dire lol. J'obtiens plutôt quelque chose de noir et blanc, sans gris... Le premier par contre c'était plutôt l'inverse, j'avais aucun noir, tout était dans l'ensemble transparent avec quelques images grises très pales, mais aucun noirs... En fait je sais pas ce qui s'est passé entre ces deux essais mais ils sont très différents... Et pour le révélateur plus contrasté tu entends quoi par là ? Changer de produit ?

    Mais j'ai été bête, la prochaine fois au lieux de développer toute la pellicule j'en sortirais un bout dans le noir, je couperais, je le développerais et selon ce que ça donne j'en couperais un autre bout ensuite en modifiant certaines durées...
     
  7. homero

    So

    Points Repaire:
    16 000
    Recos reçues:
    585
    Messages:
    25 849
    Appréciations:
    +759 / 3 669 / -15
    je n'avais pas eu ces infos sur le précédent lien mais je vois que le développement s'effectue à très haute température, ce qui est vraisemblablement si tu n'as pas respecté celle-ci, la cause du manque de contraste et de l'image sous-exposée. Attention à enchaîner les températures de bains sans trop de variations, cela peut causer des réticulations de la gélatine.
     
  8. santa-sangre

    Points Repaire:
    550
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    26
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Le développement ne s'effectue à haute température que pour la couleur, pour développer le kodachrome en N&B la température que préconise le site est de 20°C (tout le début de la page est à propos du développement d'une pellicule couleur classique, il faut descendre tout en bas pour voir les conseils qu'ils donnent pour le kodachrome)

    Juste je voudrais savoir ce qu'il faut faire pour avoir des noirs plus noirs, prolonger le premier bain ou le diminuer ??...
     
  9. homero

    So

    Points Repaire:
    16 000
    Recos reçues:
    585
    Messages:
    25 849
    Appréciations:
    +759 / 3 669 / -15
    Exact, je n'étais pas descendu assez bas ! Pour en revenir à ton problème de manque de contraste et sous-exposition, tu as exposé le film pour 40 ASA/ISO sans filtre 85 à la prise de vues (inutile puis qu'on va obtenir du N&B), tu devrais essayer de surexposer d'au moins un diaph (20 ASA/ISO) à la prise de vues. Je continue à penser que le manque de contraste est dû à un passage trop bref dans le 1er révélateur.... mais comme ils disent en conclusion : "Faites des essais" ....
     
  10. santa-sangre

    Points Repaire:
    550
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    26
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Je viens de refaire un essai avec trois bouts de moins d'un mètres coupés dans une pellicule que j'ai exposé ce week end (donc fatalement je ne savais pas encore qu'une des solutions serait de surexposer, je ne l'ai donc pas fait...)

    Premier essai :

    FD = 1' (2' conseillées par le site)
    CD = 2'30" (erreur, je voulais faire 2')
    BX = 2' (1' conseillée par le site)

    J'ai voulut réduire le premier bain et j'ai augmenté le blanchissage pour deux raisons, d'une par l'inversion s'y effectue et j'avais obtenu un négatif au lieux d'un positif la première fois, je me suis donc dit que le temps était peut-être trop court... Et deuxième raison : j'ai lu que mis à part le premier bain qui doit avoir un temps très précis les autres bains arrivent à saturation, qu'on peut doubler leur temps sans vraiment voir de différence... Je me suis donc dit que je ne risquais rien en l'augmentant. Ce qui est à priori une erreur au vu du résultat du troisième essai...

    Résultat : pellicule entièrement transparente mis à part la partie exposée du film (bout de pellicule dépassant de la cartouche qui n'est pas resté dans l'obscurité avant le développement) qui est noir / gris

    deuxième essai :

    FD = 2'30" (conseillé 2')
    CD = 2' (conseillé 2')
    BX = 1' (conseillé 1')

    Cette fois j'ai augmenté le temps du premier bain...

    Résultat : l'image est présente, j'obtiens par contre un négatif (mystère !...). Les noirs (donc les blancs si on devait inverser les couleurs pour en faire un positif) ne sont une fois de plus pas noirs... L'image est très pale, elle est présente, et a même pas mal de détails, mais projetée elle ne donnera rien, les noirs ne sont pas là... excepté sur le petit bout exposé de la pellicule qui lui est bien noir (donc effectivement, une surexposition de la pellicule donnerait sans doute de bons résultats). Par contre les blancs non plus ne sont pas blancs, un voile un peu sombre est présent sur tout le film.

    troisième essai :

    FD = 3' (conseillé 2')
    CD = 2' (conseillé 2')
    BX = 1'30" (conseillé 1')

    Ayant obtenu un résultat meilleur en augmentant le premier bain j'ai voulut l'augmenter encore. Cette fois j'ai une belle surprise en rallumant la lumière pendant le rinçage après le second bain : l'image est là, bien contrastée, jolie avec plein de détails ! Il manque encore le blanchissage donc les blancs ne sont pas très présents encore, il n'y a aucune parties transparentes mais je me satisfais d'avance. J'augmente le temps de blanchissage pour enlever le voile du précédent essai, mais ce fut sans doute l'erreur...

    Résultat : Pellicule quasiment entièrement transparente, on devine certaines formes en se concentrant... Le petit bout exposé est par contre bien noir.

    Donc conclusion que je tire de tout ça : je pense que 3' pour le premier bain doit donner un bon résultat, par contre les temps du blanchissage sont bien plus importants que je ne le pensais ! Il ne s'agit pas d'amener le bain à saturation mais bien de doser le temps qu'y passe la pellicule... Je resterais donc la prochaine fois sur 1' même s'il doit y avoir un léger voile...

    Par contre le grand mystère : pourquoi est-ce que j'obtiens du négatif ?? Le premier développement que j'avais fait m'avait pourtant donné un positif... Les pellicules que j'ai maintenant sont plus vieilles, je ne pense pas que ça explique quoi que ce soit mais bon... Est-ce qu'un de mes bains aurait pu être contaminé à un moment par un autre et que ça empêcherait l'inversion ? Je ne sais pas du tout où est le problème... Enfin, si j'obtiens un négatif bien exposé je serais franchement très content alors c'est pas bien grave ^^
     
  11. Agans

    Points Repaire:
    1 000
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    247
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Hello Santa-Sangre,

    MErci pour tes tests, je pense que ca va servir à pas mal de monde ici!
    J'ai fait comme toi à savoir achat de kodachrome sur la bay pour le prix et faire du noir et blanc...

    Par contre juste un truc que je ne comprend pas, comment être sûr que le premier revelateur en K14 est de 20°?

    En E6 Ekta il faut 38 meme pour le premier revelateur, pourquoi pour du K40 il faudrait 20°? Je ne comprend pas?

    As tu truvé le process exact du developpement pour le process K14?

    Sur le site je n'ai pas trouvé la source du gars qui specifie ces valeurs?

    As tu testé avec les valeurs de base du kit Tetenal?

    Par avance merci de ta reponse

    @ tou't

    Agans
     
  12. santa-sangre

    Points Repaire:
    550
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    26
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Je n'ai pas testé avec les températures de base de l'E6 et je fais confiance aux 20°C qui sont donnés sur le site pour la raison qu'il s'agit d'obtenir du noir et blanc et non de la couleur. Un développement noir et blanc classique se fait aux alentours de 20°, c'est la couleur qui nécessite des températures élevées. La pellicule kodachrome est en fait composée de trois couches noir et blanc, pour la couleur la pellicule est en fait développée trois fois, une fois par couche, une couleur par couche (un truc impossible à faire chez soi). Bref, comme il s'agit finalement de pellicule noir et blanc je ne vois pas la nécessité d'y appliquer les températures couleurs. Et puis surtout vu les résultats que j'obtiens, même s'ils sont mauvais il y a une image, ce qui prouve que je ne suis pas très très loin des bons temps et des bonnes températures. A mon avis en appliquant les temps et les températures de la couleur au kodachrome on obtient une pellicule toute noire ou toute blanche mais aucune image...
     
  13. Agans

    Points Repaire:
    1 000
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    247
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Merci pour ta reponse

    Ok je comprend mieux, mais un truc me chiffone tout de même c'est vraiement 3 fois peloches N/B?

    Ok ceci explique celà, dans ma tete à moi, le premier revelateur sert à faire un negatif noir et blanc pareil que pour toute peloche...mais evidement comme tu dis si c'est de la peloche N/B, tu as je pense raison car les couleur sont dans les bains si j'ai bien compris le principe du K14 avec les reexpositions à la lumiere avec des filtres de couleur...processus complexe j'ai un pps qui exlpique en gros le principe pompé sur le net...

    J'ai vue que sur le kodachrome il y a un filtre jaune entre les couches 1 et 2,3.
    Ta peloche en sortie tire t'elle vers le jaune, j'ai vue sur certain site qu'il fallait enlever un truc qui se transforme en boue collante si on ne l'enleve pas, c'est pas ce filtre??

    @ tou't et merci

    Agans
     
  14. santa-sangre

    Points Repaire:
    550
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    26
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Personnellement je n'ai rien enlevé et ma pellicule n'est pas une boule coulante (il faut juste l'étendre après le stabilisateur en faisant attention que les bouts de pellicules ne se touchent pas entre eux) et elle ne tire pas vers le jaune non plus... A la limite j'ai eu parfois des petits bouts qui avaient une couleur orangée mais la grande majorité de la pellicule n'est pas colorée.

    Par contre j'aimerais bien voir ton pps si tu peux m'envoyer le lien où tu l'a trouvé, ça m'intéresse de comprendre exactement comment ça fonctionne ^^
     
  15. Agans

    Points Repaire:
    1 000
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    247
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0

Dernières occasions

 

Partager cette page

Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous