module inscription newsletter haut de page forum mobile

[CommentFaire?] Contrôle de la parallaxe

Discussion dans '3D, relief en vidéo' créé par xuor, 30 Mai 2012.

Tags:
  1. xuor

    Points Repaire:
    1 200
    Recos reçues:
    2
    Messages:
    189
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Bonjour à tous,
    J'ai soigneusement examiné plusieurs films et films d'animations 3D du commerce et constate que, même lorsque les plans (en profondeur) sont très distants l'un de l'autre, la parallaxe (la superposition de l'image gauche par rapport à l'image droite) est plus faible et plus maîtrisée que lors de l'utilisation d'une caméra 3D, ou d'un Fujifilm W3 (p.ex.).
    Aussi je me demande si les professionnels utilisent, en plus de caméras en rigs (où l'on peut contrôler précisémment l'entraxe/base, voire la faire varier pendant la prise de vue), ont recours à des moyens en post-production (des logiciels par exemple).
    Si quelqu'un connaît les moyens utilisés (nom et provenance des logiciels) ou des autres techniques qui ont servis, pourrait-il me le dire?
    Merci
    xuor
     
  2. milo

    Points Repaire:
    3 470
    Recos reçues:
    14
    Messages:
    3 247
    Appréciations:
    +4 / 40 / -2
    pour le W3 ..

    l'outil fourni sur l'appareil, c'est la correction de parallaxe : il suffit de valider et le W3 enregistre un fichier additionnel dont il se servira pour afficher la photo avec la nouvelle parallaxe.
    Par ailleurs il est sûr qu'au bout d'un moment (l'âge du capitaine joue aussi..) on en a un peu assez du "jaillissement", assez peu réaliste : sur le W3 il suffit de caler l'image gauche sur la droite pour obtenir une parfaite convergence, et un effet 3d naturel. Je fais cela en direct sur un couple d'images stéréo affichées sur 13cms de large à l'écran, avec PaintShopPro et ses guides affichés, pour recadrer et faire disparaitre tout élément haut/bas/droite/gauche qui n'est pas commun aux deux images.
    Ceci dit, si l'on veut obtenir un glissement naturel d'un plan à l'autre, le seul moyen insurpassable est de tirer le couple stéréo sur papier en ultra haute def -1200pix/pouce ou plus, en 13cms de large, et de le regarder soit directement ("déloucher"?) mais en petit, distance minimum de vision distincte oblige- soit à l'aide de lunettes loupes à 10cms de distance environ. Là on est réellement en immersion : une tablée de convives de plusieurs mètrres de long sera vue comme si l'on y était toujours. En affichage vidéo les pixels manquent pour afficher tous les plans (72ppp seulement, la plupart du temps). ne parlons pas de l'animation, qui est une fabrication, pas une captation, et donc tous les modes sont permis.
     
  3. xuor

    Points Repaire:
    1 200
    Recos reçues:
    2
    Messages:
    189
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Merci Milo de vos explications détaillées.
    Mais en fait je ne parlais pas exactement de ça. Bien sûr sur le W3 ou tout autre appareil, à la prise de vue et/ou en post production, il faut s'assurer que le couple image gauche/droite est optimal. On le fait comme vous avez dit avant ou après le prise de vue (ou les deux) et, p.ex. avec SPM/SMM (Auto - ou manuel - alignment).

    Ma question est: qu'en est-il de moyens software pour éventuellement "distordre" certains plans de l'image de façon a réduire (c'est plutôt dans ce sens qu'on veut aller) une parallaxe gênante sur l'arrière-plan (souvent c'est là que ça se passe) de l'image?
    Peut-on "remodeler" l'image et contourner les lois optiques?
    Je suppose que de tels logiciels existent, car quand on observe attentivement les productions "pro", la parallaxe est toujours très faible (plus faible, p.ex. qu'avec le W3) tout en donnant une sensation 3D bien marquée, plan par plan. Et cela ne peut, à mon sens, pas seulement être dû à un bon "callage" de la parallaxe et un une bonne utilisation de l'entraxe.
    D'où ma question...
    Merci
    xuor
     
  4. christopher69

    Points Repaire:
    1 200
    Recos reçues:
    3
    Messages:
    137
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    on obtient parfois un meilleur résultat en se tenant un peu plus éloigné du sujet et en zoomant, ça diminue effectivement le décalage des images et c'est plus agréable à regarder.
     
  5. Forest Finbow

    So

    Points Repaire:
    10 905
    Recos reçues:
    48
    Messages:
    167
    Appréciations:
    +12 / 26 / -0
    Ce dont tu parles là touche précisément au coeur de ce qu'est la stéréographie : produire une image intéressante (ayant du relief) tout en étant agréable.
    Il y a vraiment une dichotomie qui se crée selon le type de films : plus il est long, plus il se doit d'être confortable, plus il court au contraire plus il se doit d'être spectaculaire.
    Souvenez-vous la fameuse pub Haribo projetée avant les long métrages de fiction, elle présente des disparités énormes à l'écran, largement au delà du recommandable, mais elle est très courte, et de fait elle a marqué les esprits.

    Sur les caméras binoculaires comme ton W3 il manque un outil fondamental pour régler le relief : le réglage de l'entraxe. C'est pourtant le seul réglage capable de réduire la profondeur de la boîte scénique (on parle de gamme stéréoscopique).
    En effet, comme tu as pu le constater, il est très facile de refaire la convergence en post production (ce que la plupart des caméras binoculaires font d'ailleurs de manière électronique). A l'image cela déplace la boite scénique par rapport au spectateur mais la profondeur totale reste la même (des lointains au jaillissement). S'il y a trop de disparités sur les lointains (grave erreur de stéréoscopie qui oblige les yeux des spectateurs à diverger pour voir les lointains Ouch !) on peut rapprocher les lointains en reconvergeant sur un objet plus distant mais du coup une partie de la scène va se trouver en jaillissement, ce qui peut être tout aussi désagréable.

    Longtemps on ne pouvait rien faire contre ça, raison pour laquelle une grande partie du collège des stéréos se sont exprimés très négativement à propos des caméras binoculaires. Il faut dès le prise de vue arranger que la scène que l'on filme ne provoque pas la création d'une image trop profonde ce qui est très contraignant pour la mise en scène...

    Il existe désormais quelques rares solutions, trés onéreuses, pour régler l'entraxe en post prod : La seule que j'ai été amené à utiliser sur une production c'est Mistika dont vous pouvez voir la démonstration sur youtube :


    C'est malheureusement hors de porté des travaux amateurs aussi je recommanderais très chaudement à ces derniers d'essayer rapidement de bricoler un système de rig qui est le seul moyen à l'heure actuelle de complètement régler le relief.
     
    #5 Forest Finbow, 2 Juin 2012
    Dernière édition par un modérateur: 3 Septembre 2015
  6. milo

    Points Repaire:
    3 470
    Recos reçues:
    14
    Messages:
    3 247
    Appréciations:
    +4 / 40 / -2
    la marche arrière, y compris en 3D?

    voir ce sujet sur un mode de photographie innovant : il permet de refaire la mise au point à postériori, et ceci pourrait permettre aussi de faire de la 3d depuis le fichier capturé, mais seulement si la capteur est assez grand, amha. Dans les exemples de photo, on peut voir de la fausse 3d en côte à côte, en direct à l'écran, pour ceux qui veulent bien s'y entrainer. Il ne peut y avoir de "ghosting" ni d'erreur de parallaxe puisqu'il n'y a qu'une photo! ... gageons que des ch'ti malins fourgueront ça pour de la 3D!!
    http://www.clubic.com/photo/appareils-photo/article-493732-1-lytro.html
     
  7. xuor

    Points Repaire:
    1 200
    Recos reçues:
    2
    Messages:
    189
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Merci beaucoup Forest Finbow, "Mistika", c'est exactement ce que je recherchais. J'ai écouté et vu les deux vidéos avec grand intérêt. Comme vous le dites et comme je n'en doutais, c'est hors de portée de l'amateur éclairé que je suis que d'agir sur la carte des disparités en post-production, je n'ai pas réussi à trouver un ordre d'idée de prix de ce soft (et je n'ai pas compris sur quelles machines il doit tourner).
    En ce qui me concerne, comme je suis amateur en 3D (bien qu'ancien photographe professionnel) et que je peux sélectionner les sujets à filmer ou ne pas filmer je me suis à ce jour limité très fortement.
    - je ne fais (presque) pas de vidéo mais de la photo (en photo on est déjà en 4K! avec un W3 de Fujifilm à Euros 250). La vidéo 720p24 permet du HD qui passe tout à fait sur Youtube et même en 1080p24/BD selon les sujets n'est pas forcément à cacher (bien sûr mieux serait mieux)!
    - mon entraxe est donc fixe (la vidéo disait bien les problèmes de miroir avec les rigs) et convient d'env. 1-8 mètres. Avec un grand-angle de 39mm à env. 100mm on a de quoi photographier une multitude de sujets divers
    - mon appareil est ultra portable donc je peux être rapide, travailler sans pied et prendre des angles optimaux (très rapidement cadrer) que même une camera de 1-2kg ne permettrait pas, et donc d'être au coeur de l'"action"
    - Avec SMM/SPM, CyberlinkPowerdirector et MagixVideoDeluxe, des logiciels amateurs qui ne coûtent presque rien. De nombreux réglages 3D et 2D sont possibles. On peut placer le point de convergence (sans fondu néanmoins) à plusieurs endroit dans un même rush en coupant la scène en plusieurs parties
    - Les composantes de l'image: un bon sujet, une bonne lumière, un bon cadreur ne changent pas quel que soit son matériel!

    Pour certains sujets bien précis j'utilise aussi deux Hero2 en 3D qui, en 720p25, donnent un résultat honorable. Mais évidement on a là encore ni le choix de l'entraxe ni celui de la focale...

    A noter que ces deux appareils ont en automatique un temps de pause court qui convient bien à des sujets sportifs.

    Ceci étant, si on veut (et je le voudrais aussi) faire un travail plus pro, un rig s'impose...

    Encore merci. Et si un logiciel grand public venait à voir le jour, je serais très intéressé.
    xuor
     
    #7 xuor, 3 Juin 2012
    Dernière édition: 3 Juin 2012
  8. grosse caméra

    Points Repaire:
    1 000
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    162
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Le fujifilm w3 n'est pas adapté aux gros plans et aux portrait, même avec le zoom.
    La seul façon de photographier de pres avec un w3 se serait de reduire la profondeur de la scene avec un mur par exemple, afin de limité les disparité.
    Même avec un rig fait maison tu aura du mal a faire des gros plans, par raport a la taille des cameras. Pour les gros plans, la camera binoculaire reste privilégié, la sony td10 est le modele ideal en raison de sa faible entraxe qui est de 3cm.
    Tu as aussi le aipteck ih3 qui donne de bon resultat pour les gros plans (par contre pas de mode macro), mais la qualité d'image reste amateur.

    Pour les plans larges, le rig fait maison est consseillé, car meme avec le fuji w3, le relief se perd vite. Cependant pour les plans large, tu peu toujours triché en filmant en 2d, puis en convertissant en 3d en post-production, ça reproduit la vsion humaine quand on regarde a l'infini.

    Pour les logiciels, pas besoin de grand chose, sony vegas et magix video deluxe sufise et sont trés complet et ergonomique. Vegas reste mieux pour la 3d, mais magix est bien aussi. J'utilise des lunettes anaglyphe, et jusqu'a present, aucun probléme pour mes montages, de plus on peu switcher la previsualisation en mode 2d.
    Par contre si tu veux des titres et effet speciaux en 3d, la je pense qu'il est mieux de passer par une solution pro.
     
Chargement...

Partager cette page

Dernières Occasions

 
Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous