module inscription newsletter haut de page forum mobile

Rejeter la notice

Atelier Argentique 15 & 16 novembre à Paris 
Préparez-vous à votre premier tournage film avec cet atelier pratique de deux jours intensifs !
Rejeter la notice

2 dernières places - Atelier Fairlight les 11&12 Octobre avec Damien Favreau
Exploitez les outils puissants de mixage et de correction de Fairlight, et optimisez la qualité audio de vos projets !
Rejeter la notice

ateliers live resolve avec forest

NOUVEAU : Ateliers Live Resolve - Formez-vous en ligne tous les mois avec Forest !
Progressez rapidement avec ces ateliers mensuels de 3 heures. Prochaine session le 5 octobre de 18h à 21h

Review du Sony FE PZ 16-35mm F/4 G

François a testé pour nous le nouveau zoom 16-35mm de chez Sony. De bons retours pour cette optique polyvalente et abordable.

Publié par françois le 12 Mai 2022 dans Tests
► Commentaires 0
    Recos : 0
    Vues : 1 317
  1. françois
    Nous vous en avions parlé dans notre dernière Revue du Repaire et voilà qu’il est arrivé entre les mains de François : le nouveau zoom Sony 16-35mm F/4.
    Pour l'occasion, il l'a emmené en tournage et nous a concocté un petit retour de test en vidéo, dont voici le résumé.



    Le Sony 16-35mm est un objectif très léger et compact, avec des dimensions de 9cm de long par 8cm de large et un poids de 353g. Le zoom est composé de 13 éléments répartis en 12 groupes, ainsi que d’un iris à 7 lamelles.

    Il possède 3 bagues : mise au point, zoom et ouverture. La bague d’ouverture est décliquable ce qui montre bien que cet objectif a été pensé pour une utilisation photo mais aussi vidéo.

    sony 16-35mm F4.jpg
    Il possède un bouton de zoom, un autre pour verrouiller l’iris et un dernier assignable sur les caméras compatibles.​
    Ici, toutes les images ont été faites sur la Sony FX6, qui n’était pas encore reconnue par l’optique au moment du tournage.

    La distance de mise au point est de 28cm en focale 16mm et de 24cm en 35mm. L’optique est équipée d’un autofocus dont les moteurs ont été miniaturisés.


    Pour commencer, nous avons comparé Sony avec deux autres optiques au rapport 35mm : l’Helios 37mm et le Canon 24-70mm, ne disposant pas d’autres focales 16mm.

    comparo sony 16-35mm_2.9.2.png

    En premier lieu, on remarque tout de suite que l’Helios est bien moins piquée et définie que les deux autres optiques.
    En zoom X2, on ne constate pas beaucoup de différences entre le Canon et le Sony, bien que ce dernier semble fournir une image légèrement plus piquée et rectiligne.

    comparo sony 16-35mm_2.9.2 X2_2.10.1.png

    L’optique a passé le test haut la main de l’autofocus, il est précis et rapide et peut s'avérer utile dans des configurations compliquées où l’opérateur est obligé de tenir la caméra à deux mains.
    Lors du test, nous avons constaté un léger pompage, certainement dû à la réactivité de la FX6.

    L’optique est parfocale et possède un très faible focus breathing, imperceptible lors de nos tests (la FX6 étant en réglage par défaut).


    Pour conclure, le Sony 16-35mm F/4 est un redoutable caillou qui présente de nombreux avantages pour un prix abordable (autour de 1500€). Il est léger et peu encombrant et on peut facilement l'utiliser avec un stabilisateur type Ronin ou Crane.

    L’autofocus est redoutable, précis et silencieux. L’optique est très piquée et la bague d’ouverture qui peut se cliquer ou décliquer, est un vrai plus.

    A première vue, l’optique présente une apparence assez cheap, plastique et semble presque trop légère mais on constate assez vite qu’elle est de très bonne facture.

    En points faibles, on peut tout d’abord mentionner les bagues de mise au point et de zoom qui tournent à l’infini sans butées, ce qui ne correspond aux habitudes de travail de François.

    L’ouverture max F/4 peut également être un handicap puisqu’elle ne permet pas d’avoir une faible profondeur de champ qui détache véritablement le sujet de son arrière-plan.
    Néanmoins, en termes d’exposition, les boitiers actuels proposent des capteurs suffisamment sensibles pour compenser cette ouverture par des ISO plus élevés.

    comparo sony 16mm_1.54.1.png

    Finalement, c’est une optique plutôt polyvalente, parfaite pour des films institutionnels, en utilisant, par exemple, la focale 16mm pour les intérieurs et le 35mm pour des plans plus rapprochés ou les interviews.
    Son poids permet également une utilisation en mode “vlog”, avec une caméra type hybride par exemple portée à bout de bras.

    Cependant, pour des vidéos plus expressives et des rendus esthétiques plus doux, il faudra penser très vite à investir dans des filtres de diffusion pour contrer le piqué de l’optique Sony.

Partager cette page

► Commentaires 0

Vous ne souhaitez rien louper du Repaire ?

Dernières occasions

 

Dernières Occasions

Dernières Formations

 
Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous