module inscription newsletter haut de page forum mobile

Rejeter la notice

Gratuit : Atelier spécial Stabilisation - vendredi 7 juin 14h - 19h
Ne ratez pas notre prochain gros événement ! 
Multi-ateliers : initiations steadicam avec Planning Camera, ateliers pratiques sur gimbal et autres solutions de stab, monitoring et pilotage sur caméras et optiques de cinéma Canon

Infos & inscriptions

Rachat de RED par Nikon : quel avenir pour le constructeur de caméras de cinéma ?

Nikon a annoncé son acquisition de 100% des parts en circulation de RED, faisant de la firme américaine une filiale du groupe Nikon.

Publié par Diego Bataillon le 8 Mars 2024 dans News
► Commentaires 26
    Recos : 1
    Vues : 2 697
  1. Diego Bataillon
    Nikon a annoncé son acquisition de 100% des parts en circulation de RED, faisant de la firme américaine une filiale du groupe Nikon.

    téléchargement (1).jpeg téléchargement.png

    RED est l’un des pionniers du cinéma numérique, la firme américaine s’est développée au tout début des années 2000 avec le projet de démocratiser l’accès aux caméras numériques à grand capteur.

    RED a ainsi apporté de nombreuses innovations dont l’enregistrement en 4K dans un format RAW compressé, avec la RED One.

    Cette année, la firme s’est encore démarquée avec la sortie de caméras à capteurs global shutter 8K, à l’image de ses V-Raptor [X].

    Les contributions de la RED à l’industrie cinématographique leur ont valu un Academy Award. Leur caméras sont utilisées sur de nombreux long métrages, même si aujourd’hui la firme apparaît à la traîne face à Arri et même Sony, si l’on regarde la liste des caméras utilisées sur les films sélectionnés sur les derniers grands festivals internationaux.

    On peut qualifier Nikon de son côté de géant de l’image numérique, avec un chiffre d'affaires annuel d’environ 1.2 Mds € et 20 000 employés à travers le monde.

    L’annonce de ce rachat, totalement inattendu et qui a fait l’effet d’une bombe hier sur le marché, nous interroge évidemment sur la stratégie de Nikon derrière ce rachat et les perspectives d’avenir pour RED.

    Cette annonce est d’autant plus surprenante que les 2 entités étaient en procès il y a peu.

    RED a en effet intenté une action en justice contre Nikon au sujet de l’implémentation de l’enregistrement en RAW compressé en interne sur les Nikon Z9. Le procès a pris fin en avril 2023 avec un non lieu, donc en faveur de Nikon.

    L'acquisition de RED par Nikon semble témoigner bien sûr de la volonté de l'entreprise japonaise de se positionner sur le marché de la vidéo haut de gamme.

    Cette démarche pourrait ouvrir en effet la voie à la création par Nikon, via l’intégration du savoir-faire de RED, d'une gamme de produits vidéo professionnels, lui permettant ainsi de rivaliser avec ses concurrents tels que Sony, Canon et Panasonic.

    La firme japonaise bénéficierait de l’expertise de RED en termes de science couleur, et de fabrication de capteurs. Pour rappel, la production des capteurs des boîtiers Nikon est assurée par Sony. A terme Nikon pourra chercher à produire ses propres capteurs avec le concours de RED.

    À terme, Nikon pourrait ainsi profiter de cette intégration pour créer des hybrides plus performants en vidéo. Des rumeurs ont déjà émergé avec un éventuel Nikon ZH doté du capteur global shutter de la V-Raptor [X].

    Une présence plus importante de Nikon sur le marché de la vidéo professionnelle serait une très bonne nouvelle pour les actuels Nikonistes, mais également pour le marché dans sa globalité, en augmentant l’offre disponible et la concurrence.

    Mais on peut aussi s’interroger sur l’intérêt pour Nikon de poursuivre le développement sur le segment des caméras de cinéma haut de gamme. Nikon pourrait très bien décider de réorienter la marque américaine pour se concentrer sur le marché plus rentable des caméras professionnelles à grand capteur polyvalentes type FX / C300.

    Ce segment lui permettrait, en effet, de rentabiliser son parc d’optiques, qui ne sont pas particulièrement populaires aujourd’hui sur les tournages cinéma, mais seraient directement compatibles avec des fonctions d’autofocus de caméras pros sur des usages de type docu, institutionnel, etc.

    Parce que à priori, pour un producteur d’optiques comme Nikon, développer les ventes d’optiques reste certainement une de ses principales priorités stratégiques et la voie principale de développement de sa rentabilité.

    En terme d'intégration, on peut imaginer que dans un premier temps, la firme américaine restera une entité séparée, les deux entreprises travaillant sur des segments de marché aujourd’hui très différents.

    On peut s'interroger à moyen terme sur la capacité d'un groupe de la taille de Nikon à intégrer une petite entreprise comme RED, qui compte 200 employés environ. La société RED réussira-t-elle à conserver son ADN d'innovation et d'agilité tout en s'adaptant aux méthodes de travail et de management japonaises ?

    Dans une vision plus optimiste, on peut se dire cependant que ce rachat permettra à la firme américaine de bénéficier de ressources techniques et financières bien plus importantes pour sa recherche et développement. Pionnière en matière d’innovation, notamment avec le RAW compressé, RED pourrait poursuivre et accélérer le développement de nouvelles technologies qui pourraient ensuite être implémentées dans les produits Nikon.

    La production de propriété intellectuelle est l’un des objectifs annoncés par Nikon au travers de ce rachat.

    Même si un non lieu a été prononcé à l’issue du procès intenté par RED, le rachat de la société américaine va permettre également à Nikon de sécuriser la possibilité d’exploiter l’enregistrement en RAW compressé en interne, sans risquer un nouveau procès avec RED, qui défend farouchement la propriété de ce brevet et l’utilisation de cette technologie.

    Ce rachat pose dans tous les cas la question de la monture des caméras RED, qui sont aujourd’hui équipées de montures RF (quand elles ne sont pas en PL).

    L’exploitation de la monture hybride de Canon a fait l’objet d’un partenariat, probablement incluant un accord de RED sur l’exploitation par Canon de l’enregistrement en RAW compressé.

    Le rachat de RED par Nikon va certainement remettre en cause ce partenariat, et avec la nécessité à terme de remplacer la monture RF par la monture Z sur les caméras à venir, mais peut-être même aussi sur les caméras déjà en circulation, au prix d’un passage au SAV pour les possesseurs de caméras RED ?

    Pour conclure cet achat de RED par Nikon soulève beaucoup de questions, on a hâte, comme certainement tous les possesseurs et utilisateurs de caméras RED d'en apprendra plus sur les modalités de leur collaboration et le futur que Nikon destine aux activités de RED.
    Lacombe a recommandé ce message

Partager cette page

► Commentaires 26

Vous ne souhaitez rien louper du Repaire ?

Dernières occasions