module inscription newsletter haut de page forum mobile

Rejeter la notice

Nouvelle Formation Prise de son : les inscriptions sont ouvertes !
Maîtrisez la qualité de vos prises de son avec notre formation théorique et pratique de 3 jours ! Du 14 au 16 mai 2024 à Paris.

Comparatif Optiques 85mm T1.3

Nous avons eu la chance d'avoir réuni entre nos mains quatre objectifs 85mm à grande ouverture F1.2 / T1.3 témoignant de l'évolution des optiques sur 50 ans

Publié par Antonin Tanner le 20 Février 2023 dans Tests
► Commentaires 0
    Recos : 1
    Vues : 2 259
  1. Antonin Tanner

    Comparatif Optiques 85mm T1.3 - Présentation


    Nous avons eu la chance d'avoir réuni entre nos mains quatre objectifs 85mm à grande ouverture F1.2 / T1.3 témoignant de l'évolution des optiques durant ces 50 dernières années :
    • Un Canon FD Aspherical 85mm T1.3 (recarrossé par White Point Optics) datant de la fin des années 70. Du fait de sa rareté, on le trouve sur le marché de l'occasion à des prix oscillant entre 5 000 et 10 000 euros (hors recarrossage).

    • Un Canon nFD 85mm F1.2 L, optique photo phare de la marque durant les années 80. Plus massivement produit que son prédécesseur, son prix varie entre 800 à 1 600 euros en fonction de son état d'utilisation.
    • Un Zeiss Super Speed Mk3 85mm T1.3, 3e itération des optiques à grande ouverture, mise au point en partenariat avec Arri et produit dans les années 90. Il se vend aujourd'hui entre 10 000 et 18 000 euros.
    • Un Xeen Meister 85mm T1.3 première optique cinéma "haut de gamme" de la marque et disponible depuis fin 2022 (voir les tests réalisés par Hugues Faure). Seul objectif de notre test en production aujourd'hui, il est en vente au prix de 8 000 euros TTC.
    85.jpg

    Comparatif Optiques 85mm T1.3 - Ergonomie



    upload_2023-2-20_15-49-29.png

    En terme de taille, le Xeen Meister et le Canon FD (recarrossé) sont bien plus massifs que le Canon nFD et le Zeiss Super Speed Mk3 mais en contrepartie de cet "encombrement", ces deux optiques à la construction plus moderne présentent une taille constante.

    En effet les longueurs du Zeiss Super Speed Mk3 et du Canon nFD varient d'environ 1cm en fonction de la mise au point, ce qui peut compliquer l'utilisation d'une mattebox sur ces optiques.

    Les courses de point des 3 optiques au carrossage cinéma sont égales ou supérieures à 300° alors que celle du Canon nFD est de 180°.

    Le Zeiss Super Speed Mk3, comme l'ensemble des optiques Arri Zeiss antérieures aux Ultra Prime (sortis en 1999), présente la particularité d'avoir la bague d'ouverture placée devant celle de point.

    ouverture.jpg
    La bague de diaphragme positionnée devant celle de point sur le Zeiss Super Speed Mk3


    Comparatif Optiques 85mm T1.3 - Caractéristiques d'image et rendu


    Nous avons tout d'abord passé les quatre optiques sur le projecteur d'Hugues Faure de P.O.C., puis sur la Testbox du Repaire et enfin tourné quelques images "de la vraie vie".

    Les tests ont été réalisés avec une Scarlet (capteur RED Dragon), en R3D code 5K, avec un ND0.9 pour la Testbox et 1.5 pour les prises de vues en extérieur.


    Premiers enseignements : le Zeiss Super Speed Mk3, bien que développé pour le format 35mm académique (Ø 27,2mm) couvre très bien le Full Frame (Ø 43,3mm). Le Xeen Meister est l'optique qui présente la différence de définition la plus marquée entre le centre de l'image et ses bords. Elle reste néanmoins l'optique la plus définie en son centre.

    Définitions


    En terme de définition, c'est le Xeen Meister qui présente l'image la plus "sharp" en son centre alors que la très bonne définition du Zeiss Super Speed Mk3 est plus homogène sur l'ensemble de son image.

    A pleine ouverture, on observe sur les Canon FD et Canon nFD ce que l'on pourrait appeler une image "fantôme", comme un léger voile, qui se superpose à l'image principale et vient de fait amenuiser la sensation de piqué de ces optiques.
    Cet effet, souvent qualifié de "douceur", que les Canon FD partage avec les Canon K35, est un trait esthétique aujourd'hui recherché et qui participe au regain d’intérêt pour ces optiques produites dans les années 70 et 80.
    Le Canon nFD, le plus récent des deux (celui testé ici a été fabriqué en avril 1980) présente tout de même une définition supérieure au Canon FD de première génération.

    VideoScreenshot--Vimeo-1’20”.jpg
    Capture à 01:08 de la vidéo du comparatif


    Aberrations


    Les quatre optiques sont sujettes à des aberrations chromatiques à pleine ouverture mais c'est clairement le Xeen Meister qui s'en sort le mieux.

    Le Zeiss Super Speed Mk3 présente le liseré le plus marqué dans les zones de fort contraste mais celui-ci tend à disparaître rapidement lorsque l'ouverture est inférieure à T2.0.

    L'image "fantôme" du Canon FD a pour effet d’amplifier le liseré visible à pleine ouverture et jusqu'à T2.8 rendant les aberrations chromatiques très visibles mais moins nettement marquées que sur le Zeiss Super Speed Mk3.

    Le Canon nFD souffre des mêmes aberrations que son aîné mais de manière moins marquée.

    VideoScreenshot--Vimeo-1’08”.jpg
    Capture à 01:08 de la vidéo du comparatif


    Bokehs


    Le Zeiss Super Speed Mk3 possède un iris de 7 lamelles et par conséquent la forme des ses bokehs sera ronde jusqu'à T2.0.
    Les bokehs produits sont plutôt doux, avec une densité constante entre les bords et le centre. Ils présentent une très légère texture en "peau d'oignon" (des cercles concentriques) peu visible.

    Le Canon FD a été recarrossé avec un iris de 14 lamelles différent de celui d'origine. La forme de ses bokehs est donc ronde quelle que soit l'ouverture.
    Les bokehs sont de type "onion rings" (un cercle plus dense est présent en bordure) peu marqué et présentent une texture en "peau d'oignon".

    Le Xeen Meister est doté d'un iris de 13 lamelles qui garantit des bokehs ronds à toute ouverture.
    Les bokehs sont très doux avec une densité plus faible au bord qu'au centre, ils n'ont pas de texture apparente. Cela correspond au critère esthétique recherché sur les optiques modernes des principaux fabricants.

    Le Canon nFD possède un iris de 8 lamelles (qui est par ailleurs ici le seul cliqueté), la forme des bokehs produits est ronde jusqu'à F2.0.
    Les bokehs sont similaires au Canon FD avec une structure en "onion rings" et une texture en "peau d'oignon" bien marquée.

    Bokeh_1.257.1.jpg
    Cas extrême de bokeh texturé en "peau d'oignon"


    Flares


    Le Zeiss Super Speed Mk3 présente des flares maîtrisés avec une structure principale iridescente assez transparente et discrète tirant vers les verts. A pleine ouverture, le halo autour des sources lumineuses reste relativement circonscrit.

    Le Canon FD présente des flares plus visibles composés notamment d'éléments iridescents enchâssés, les premiers à dominante magenta et les seconds bleuté. Le halo produit à pleine ouverture est plus large et diffuse d'avantage.

    Le Xeen Meister présente des flares extrêmement maîtrisés se réduisant quasiment à un seul point iridescent. Le halo est lui aussi réduit et circonscrit.

    Le Canon nFD présente des flares similaires au Canon FD bien que légèrement plus transparents avec en plus un cercle fin contigu à la source lumineuse. Le halo est d'avantage restreint et diffuse moins.

    VideoScreenshot--Vimeo-4’38”.jpg
    Capture à 04:38 de la vidéo du comparatif

    Comparatif Optiques 85mm T1.3 - Synthèse et conclusion



    upload_2023-2-20_15-50-41.png

    upload_2023-2-20_15-51-34.png
    Ces quatre optiques, à l'ouverture exceptionnelle, présentent des rendus et caractéristiques d'image très différents, surtout lorsqu'elles sont utilisées entre T1.2 et T2.0. De nos jours, avec l'augmentation significative de la sensibilité des capteurs numériques, il n'est plus si souvent nécessaire de travailler à très grande ouverture dans des situations de faible luminosité. De telles otiques sont par conséquent, aujourd'hui, avant tout des outils très puissants pour définir, renforcer ou atténuer, le "look" recherché pour un projet.

    Le 85mm Canon FD, testé ici, provient de la série Canon FD (recarrossé par White Point Optics) disponible à la location chez Puzzle Vidéo : CANON K35 LITE FD PL – Puzzle Vidéo

    Le 85mm nFD provient de la série Canon nFD disponible à la location chez Jynx : Canon nFD x5 optiques : 110€/j - Jynx

    Le 85mm Xeen Meister est disponible à la vente chez TRM : XEEN Meister 85mm T1.3 (PL, Impérial) - Objectif - TRM

    Le 85mm Arri / Zeiss Super Speed Mk3 est disponible à la vente sur le site du Repaire : Arri Zeiss Super Speed mk3 85mm T1.3 [12205] | Accessoires tournage
    GRG a recommandé ce message

Partager cette page

► Commentaires 0

Vous ne souhaitez rien louper du Repaire ?

Dernières Occasions

 
Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous