module inscription newsletter haut de page forum mobile

Rejeter la notice

Atelier Caméras RED // DMSC2 & DMSC3 Komodo
Enfin le retour de cet atelier ultra pratique pour se préparer à tourner en RED, les 15 & 16 décembre à Paris
>> Toutes les infos <<

Rejeter la notice

Atelier Interviews avec Mathieu Misiraca
Deux jours pour réussir ses interviews, les 4 & 5 décembre à Paris. DERNIERE PLACE : REDUC LAST MINUTE !

videoprojecteur et onduleur

Discussion dans 'Video-projection' créé par xtof.j, 8 Septembre 2005.

Tags:
  1. xtof.j

    Points Repaire:
    100
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    6
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    on doit faire une diff samedi soir sous un chapiteau dans un coin ou bien sur l'electricité n'arrive pas... On nous propose un groupe electrogene qui sert frequement dans une scirie et qui possede visiblement un truc pour regler la tension afin que celle ci soit stable... en cas de pépin je voulait me couvrir avec un onduleur... mais j'y connais rien ... Quelqu'un a t'il des infos, ou tuyaux à me donner?
     
  2. xavdoc

    Points Repaire:
    100
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    11
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    onduleur

    L'idée d'interposer un onduleur entre la source d'electricité et le vidéoprojecteur est excellente car ces appareils (surtout la lampe mais aussi la partie électronique) sont très sensibles aux variations de courant (l'excès principalement).
    La prudence s'impose aussi avec le courant délivré par EDF en raison des éventuelles (mais exceptionnelles) surtensions pendant les périodes orageuses.
    La procédure est très simple et pas très onéreuse (au regard du prix d'une lampe de vidéoprojecteur en moyenne autour de 400 €).
    La caractéristique principale d'un onduleur est sa puissance exprimée en Volt-Ampéres (VA) (elle est parfois exprimée en Watt mais reste proportionnelle aux VA). Plus les VA sont importants et plus on pourra connecter d'appareils ; plus les appareils consomment de l'énergie et plus les VA devront être élevés... Ces données pour chaque appareil connectés doivent être fournies par le fabricant.
    En gros : un "gros" PC consomme 300 à 400 Watts, un portable autour de 100 W, un vidéoprojecteur autour de 300 W.
    Dans ton cas il faut le vidéoprojecteur et probablement un ordinateur portable si tu diffuses dans une étable (!) ; donc normalement un onduleur 800 VA (restitue autour de 500 Watts) semble suffisant ; tu peux en trouver pour moins de 100 € (ou trouver quelqu'un qui veut bien le preter...).
    L'autre solution concernant les surtensions sont les prises dites "parafoudre", système plus simple et moins onéreux (il y en a à 20 €) mais ne protège pas des micro (encore moins des grosses) coupures ; à mon sens non adapté avec un groupe électrogéne (car génére possiblement des variations de tension vers le haut ET vers le bas).
    Dans ton cas l'onduleur est INDISPENSABLE !
     
  3. giroudf

    So

    Points Repaire:
    15 400
    Recos reçues:
    332
    Messages:
    15 146
    Appréciations:
    +548 / 2 024 / -23
    la plupart des appareils modernes utilisent une alimentation a decoupage.
    Le principe de l'alimentation a decoupage fait que l'appareil craint peu les surtension ou sous-tension.
    Dans la cas d'un generateur, ce serait plutot la forme du signal et sa frequence qui m'inquieterait.
    Pour la forme encore, ca devrait aller avec un generateur compose d'une generatrice mecanique (en fait un moteur electrique inverse) mais pour les variation de frequence, la ca craint souvent un peu.
    si tu mets un onduleur, c'est bien pour etre sur que de toute facon on te coupe pas le jus au milieu d'un projection, ce qui est tres mauvais pour le projo.
    Mais il faut t'assurer que l'onduleur en question est bien en ligne.
    c'a'dire qu'il prend la tension, la transforme et la rend en sortie.
    Certain onduleurs ne font que surveiller la tension et tant quelle est bonne, ne la modifient pas, ce qui dans ton cas est moins interessant pour la protection du projo.
    Il faut aussi t'assurer pas seulement de la puissance de l'onduleur, mais aussi de son autonomie, sachant que certain onduleur ne fournissent que quelques minutes au mieux a partir de la coupure. Et bien souvent un vieil onduleur avec des batteries fatiguees ne fournira meme pas deux ou trois minutes, ce qui pour refroidir un projo est un peu leger.
    il faut aussi pouvoir le couper au bon moment, parce que si tu installes ton onduleur et que tu le mets en marche (sans allumer le projo) il vide sa batterie si l'alim disparait, ce qui fait que tu risques de te retrouver avec un onduleur vide quand tu en as besoin.
     
  4. xniala

    Points Repaire:
    1 000
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    51
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    merci beaucoup pour les reponses à ma question, je vais essayer de me demerder
    xtof
     
Chargement...

Partager cette page

Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous