module inscription newsletter haut de page forum mobile

Rejeter la notice

ateliers live resolve avec forest

Ateliers Live Resolve - Formez-vous en ligne tous les mois avec Forest !
Faites rapidement évoluer la qualité de vos étalonnage avec nos ateliers mensuels de 3h.
Toutes les infos

Usages poussés de la partie montage son

Discussion dans 'Blackmagic DaVinci Resolve' créé par voirememe, 4 Mai 2024.

  1. voirememe

    Points Repaire:
    1 000
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    146
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Bonjour, je suis monteur depuis longtemps, ancien usager de FCP7 puis X et désormais grand amateur de Resolve depuis 5/6 ans.


    Je monte aussi bien de la fiction ciné que du docu TV. Donc la plupart du temps avec du son à synchroniser et en multipistes.


    Pour autant, à chaque projet j'essaie d'améliorer le workflow concernant la gestion du son. Mon idée étant de travailler avec l'ensembles des pistes de l'ingé son.


    Ce que je fais :

    - je réceptionne les pistes de l'ingé son (avec TC identique à l'image)

    - je crée des fichiers polyphoniques avec Wave Agent. Je demande à ce que le prémix perche soit en piste 1

    - j'importe les sons et les rushes images dans un chutier par jour de tournage

    - je modifie l'ensemble des fichiers son (par lot) avec clic droit > Attributs du plan > Audio ; je bascule tout en Adaptation avec autant de pistes que de pistes dans le poly

    - je procède à une synchro image et son par le TC de tous les plans du chutier journalier

    - je fais ceci pour chaque jour de tournage


    Dans la timeline, je crée plusieurs pistes en Adaptation 1 pour pouvoir alterner les sons de mes directs.

    De ce fait, à la lecture de la timeline, je n'entends que les pistes 1 de chaque segment son montés.

    Je fais mon montage ainsi, agrémenté de qq pistes son stéréo pour de la musique ou des ambiances, de AFX, des sons seuls...


    Une fois le montage terminé, je mets de l'ordre dans mes plans audio. Puis je modifie les pistes de direct qui étaient en Adaptation 1 pour les passer en Adaptation 8 (par ex, disons avec le nombre max de piste du plus gros fichier poly).

    Ensuite, chacune de ces pistes en Adaptation 8, j'en fais un clic-droit > convertir au groupe relié

    Puis je fais mes AAf direction ProTools pour montage son et mixage (c'est pas moi qui fait;-)



    C'est une solution qui fonctionne, mais qui ne me parait pas être la meilleure.

    Elle pose divers soucis :

    - quand je lis les rushes depuis les chutiers, le son est beaucoup plus fort car il additionne l'ensemble des pistes (mais comment écouter uniquement la piste 1 par ex ?). Donc je varie sans cesse le niveau d'écoute de ma salle de montage.

    - beaucoup de manips au cours et surtout à la fin du montage

    - pas possible d'activer occasionnellement une autre piste (par ex un HF en renfort pour une réplique d'un personnage mal perché). Je parle ici d'une habitude que j'avais avec FCPX où on pouvait activer à l'envie telle ou telle piste son d'un segment sonore de la timeline. Mais j'ai l'impression qu'avec Resolve 19 il y a qq chose qui ressemble avec les pistes sons dans l'inspecteur du clip. Je croise les doigts.

    - je ne pense pas que ça soit lié aux clips en Adaptation, mais lors des exports AAF, les metadatas disparaissent (dans protools, car si on rouvre le AAF dans Fairlight, tout va bien).

    - les calcul des formes d'ondes en caches sont extrêmement longs avec les clips polyphoniques dans la timeline et sont sans cesse recalculés à chaque redémarrage du logiciel (et même à chaque réouverture d'une timeline). D'ailleurs les formes d'ondes sont calculées mais je ne trouve pas où elle sont stockées, en tout cas pas dans le dossier de caches réglé dans les prefs (d'où, sans doute, le recalcul à chaque fois !). Et lors d'un montage de long métrage, ou par exemple d'une série de fictions longues, ça devient vite agaçant (parfois 20 minute de calculs de waveforms, qui handicape la fluidité du logiciel voir qui empêche carrément la lecture des rushes (le HDD est en suractivité, je l'entends alors qu'il est dans la pièce d'à) côté). Bref, ça ne me plait pas trop tout ça


    Alors si certains ont une méthode dédiée à ma problématique (et je ne doute pas que des longs-métrages sont montés sur Resolve), je suis preneur de vos expériences et de vos retours, conseils, remarques...


    Merci d'avance


    Julien.
     
  2. giroudf

    So

    Points Repaire:
    15 400
    Recos reçues:
    479
    Messages:
    18 484
    Appréciations:
    +770 / 3 286 / -34
    surtout que "Puis je fais mes AAf direction ProTools pour montage son et mixage (c'est pas moi qui fait;-)", donc on se demande pourquoi tu te pourri la vie pareillement.
     
  3. voirememe

    Points Repaire:
    1 000
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    146
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Merci Giroudf !!
    malheureusement, ce sont les ingés sons qui montent et mixent encore et toujours sur ProTools. J'ai du mal à les convaincre de se mettre à Fairlight. Y'a pas plus conservateur que les ingé sons de post-prod. pire que les vieux de la vieille monteurs qui ne jurent que par MediaComposer...
    (pour le moment, en 25 ans de montages, j'en ai un seul tout récemment qui est curieux de voir Fairlight. Mais il lui faut un projet pas trop complexe le temps de retrouver ses petits, pas trop simple pour bien tout tester, trouver de nouveaux réflexes, et avoir le temps d'y passer du temps car c'est malgré tout un nouveau logiciel pour lui).

    Mais je ne comprends pas pourquoi il n'y a pas des "bonnes pratiques" officielles concernant cette partie son pour les projets à plus de 2 pistes par plan... ?!?

    Même en anglais, je trouve pas de tuto. Autant, il y a 4896 tutos pour bien savoir débuter avec Resolve, autant, quand il s'agit de bases, mais beaucoup plus poussées, je trouve pas.

    à vite !
     
  4. Video 92

    So

    Points Repaire:
    10 100
    Recos reçues:
    100
    Messages:
    5 352
    Appréciations:
    +267 / 1 093 / -5
    L'environnement Avid et Protools est complet et existe depuis de nombreuses années. De plus en cinéma et en télé il y a la fragmentation des taches et chacun veut garder son métier. Cela se comprend quand on est intermittent (je l'ai été pendant 30 ans).
    Le concept de DVR est un tout en un, mais qui connait vraiment les 3 parties principales :
    le montage avec les trucages, l'étalonnage et le travail du son, peu de monde.
    Si Fairlight est un bonne outil son il est loin d'égaler les possibilités des DAWs comme Protools, Reaper, Pyramix et autres.
     
  5. voirememe

    Points Repaire:
    1 000
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    146
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Loin de moi l'exigence que tous les mixeurs passent sur Fairlight (je pense juste que ça me simplifierait tellement la tâche, tout comme pour la partie étalo, rien de tel que de filer le projet DRP plutôt que des xml qui passent pas toujours bien entre logiciels. Et puis revenir sur le montage en cours ou après mixage ou étalonnage est appréciable dans mon cas, même pour des micros ajustements.

    Bref, ce que je cherche surtout, c'est une méthode plus fiable et académique que la mienne pour gérer les son polyphoniques issus des tournages cinéma de la réception à la livraison AAF en passant par le montage. Et là, je sèche...
     

Dernières occasions

 

Partager cette page

Dernières Occasions

 
Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous