Nous suivre

Très court metrage : Mon dernier cadeau ( festival Nikon )

Discussion dans 'Festival permanent du Repaire' créé par frochet38, 28 Décembre 2017.

Tags:
  1. frochet38

    Points Repaire:
    225
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    13
    Appréciations:
    +0 / 2 / -0
    Un petit film que j'aimerai partager avec vous :

    JE SUIS MON DERNIER CADEAU - Nikon Film Festival

    Tourné au Panasonic Gh5 pour la majorite des images...
    Si vous avez des retours, même négatifs, c'est toujours bon a prendre pour progresser.
     
    • J'aime J'aime x 1
  2. homero

    So

    Points Repaire:
    16 295
    Recos reçues:
    461
    Messages:
    21 689
    Appréciations:
    +408 / 1 894 / -10
    Juste une autre possibilité de fin, lorsque le copain reçoit la lettre de Tarik (01:25), elle est illisible parce qu'un gland bourré a pissé dans la boîte aux lettres (00:36) ... le tragique tient à peu de choses .... Sinon à part quelques plans d'intérieur manquant de direction de lumière ça tient .... Le plan de fin est impressionnant.
     
    #2 homero, 28 Décembre 2017
    Dernière édition: 28 Décembre 2017
    • Amusant Amusant x 2
  3. progressif

    So

    Points Repaire:
    5 075
    Recos reçues:
    41
    Messages:
    2 027
    Appréciations:
    +27 / 306 / -1
    Touché ! :good: Bravo, continue ! :bravo:
     
  4. Video 92

    So So

    Points Repaire:
    5 175
    Recos reçues:
    41
    Messages:
    3 009
    Appréciations:
    +98 / 363 / -4
    Belle histoire, mais pas assez de travail sur la lumière qui est plus que banale. Manque cruel d'ambiance, surtout dans la partie où Tarik est vivant, le son c'est la vie. Basculement d'ambiance sonore à la lecture de la lettre jusqu'à la fin.
    Le générique de fin est coupé trop tôt.
    Pour une meilleure lecture des fichiers vidéo laisser2" en tête et de même en queue.
     
  5. frochet38

    Points Repaire:
    225
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    13
    Appréciations:
    +0 / 2 / -0
    Bravo pour ta fin alternative, Homero, j'avoue que je n'y avais pas pensé
    Sinon, je suis bien conscient qu'il y a encore beaucoup de progrès à faire côté eclairage, d'ailleurs si un chef op grenoblois passe dans le coin, se serait un plaisir de collaborer dans le futur... Pour ce qui est du timing un peu "serré", c'est parce que le concours Nikon impose 140 secondes max, j'ai du couper la où c'était le moins pire ( debut, générique...)

    Video92, tu penses que j'aurai du mettre des bruitages ? Une autre musique au début ?
     
  6. nestaphe

    So So

    Points Repaire:
    7 580
    Recos reçues:
    52
    Messages:
    815
    Appréciations:
    +35 / 294 / -1
    Je pense qu'il y a avant tout un problème au niveau narratif, bien que cela finisse par "se tenir", un peu pour le fond du sujet, un peu pour la bascule de situation, enfin il est évident que le film aurait pu être bien plus intense et donc fonctionner pleinement, et sans subir un bouleversement total. En l'état, il ne fonctionne que partiellement et peut-être "finit par l'emporter" de justesse.

    Ce film court emprunte un procédé assez classique, celui d'une voix off continue, donc d'une image qui fait figure d'illustration. Cela demande à s'interroger, en tant que réalisateur, sur la question de quel est le véritable intérêt d'ajouter une illustration à un texte, ou un texte "lu" par-dessus des actions. Ici, le gros problème de la narration, c'est la similitude complète entre la voix off et les actions visibles à l'image, l'absence de sens ajouté par la dissociation des deux conducteurs d'impressions. Notre esprit a besoin de sa nourriture, notre esprit a besoin de faire des rapprochements, c'est machinal et indispensable pour sa satisfaction. Il faut donc une dissociation entre les deux "messagers" (le texte et l'image), même très légère, il faut que l'un ajoute à l'autre et mieux, que cela fonctionne à double sens ! C'est de ce phénomène-là que notre esprit d'humain est très friand ! Et notamment, précisons que dans ce cheminement, il adore observer des contradictions capables de produire un résultat similaire (ça, c'est pour l'astuce... :rolleyes:). Ce décalage entre "voix off" et "mise en image" (décalage en harmonie !) peut se faire du côté de l'image comme du côté du texte et même des deux côtés en même temps.

    Ainsi, sans un bouleversement du scénario, la première moitié du film pourrait être bien plus pétillante et la seconde moitié bien plus plombant. D'ailleurs comme l'histoire de ce film est fondée sur un contraste (dans les faits, une bascule), il devrait être encore plus facile de comprendre que le contraste doit jouer à tous les niveaux. ;-)
     
    #6 nestaphe, 28 Décembre 2017
    Dernière édition: 29 Décembre 2017
    • Je recommande ! Je recommande ! x 2
    • J'aime J'aime x 2
  7. Video 92

    So So

    Points Repaire:
    5 175
    Recos reçues:
    41
    Messages:
    3 009
    Appréciations:
    +98 / 363 / -4
    Je pense que des bruitages et des ambiances sont nécessaires pour créer un meilleur climat. Pour la musique elle me convient.

    Le procédé narratif existe dans beaucoup de film où un protagoniste raconte ce qu'il va se passer et on voit cette action, plutôt que de le voir lui.
    Là je ressens la narration comme n'étant pas le description de la situation du moment mais comme le souvenir de cette période passée avec ses bons et ses mauvais moment.
    La dissociation texte / image est plus nécessaire dans un documentaire pour ne pas décrire "ce que je vois".
    Où je rejoins nestaphe c'est sur "une première partie plus pétillante" et les ambiances et les bruitages vont faire ressortir cette période, la narration elle fait ressentir la nostalgie de cette époque heureuse.
     
  8. frochet38

    Points Repaire:
    225
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    13
    Appréciations:
    +0 / 2 / -0
    Ce que tu dis est très intéressant, nestaphe... Avec la contrainte des deux minutes 20 du Nikon, ça aurait été difficile à faire, mais comme j'aime beaucoup les films avec voix off, j'essaiyerai de garder en tete tes conseils pour la prochaine fois...
     
  9. jakovideo

    jakovideo Super Modérateur
    Modérateur So

    Points Repaire:
    15 275
    Recos reçues:
    225
    Messages:
    10 684
    Appréciations:
    +140 / 278 / -1
    Bonsoir , moi je dis bravo et ce pour une raison ( à mon avis ) essentielle ; faire tenir une histoire si forte en seulement 140 secondes . Et je suppose aussi peu de temps pour cette réalisation.
     
  10. lepaon31

    Points Repaire:
    675
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    23
    Appréciations:
    +0 / 1 / -1
    vraiment pas mal pour un projet amateur, pour les améliorations je dirai éclairages, décors et jeu d'acteur; bon ce qui m'a le plus frappé, et c'est récurrent dans la majorité des courts avec moyens limités, ça m'est arrivé également, c'est souvent le casting qui ne correspond pas : "les aprèm ou on séchait les cours", et la tu vois 2 mecs qui n'ont visiblement plus l'age d'aller en cours. C'est quelque chose qui me frappe tout le temps, même dans les grosses prod t'as parfois un juge de 20 ans (visiblement un précoce qui a eu son bac à 4 ans, son doctorat à 9 ans et le permis à 8 ans et demi) ou un personnage dans le genre. Ce que j'ai bien aimé c'était la voix off, pas forcément ce qui était écrit mais il y avait de l'émotion dans la manière de la dire. et tout le monde n'est pas capable de faire une bonne voix off, des fois ça plombe même un court.
     
  11. AQW333

    So So

    Points Repaire:
    9 825
    Recos reçues:
    71
    Messages:
    5 227
    Appréciations:
    +201 / 693 / -11
    Je ferais la même remarque pour la voix off : comédien professionnel ou situation réellement vécu... c'est la 1ere impression que l'on a...à cela s'ajoute pendant qqs secondes l’ambiguïté de la fin... jolie coup.
     
  12. frochet38

    Points Repaire:
    225
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    13
    Appréciations:
    +0 / 2 / -0
    Merci pour vos retours.

    Lepaon31, effectivement nos acteurs n'ont plus l'age d'aller à la fac. On a essayé de les "rajeunir" comme on pouvait pour les scénes de flashback, mais je pense qu'effectivement il aurait fallu un peu plus de travail sur ce point là pour que ce soit plus crédible. On aurait pu essayer de prende deux autres mecs de 20 ans pour faire les roles "jeune", mais le risque c'est qu'il ne ressemblent pas assez a leur version plus agée et que ce soit encore pire... Surtout pour un film amateur ou tu n'as pas une personne attitrée au casting...

    Concernant la voix off, c'est celle de l'acteur principal. Ce n'est pas un pro mais effectivement un amateur trés confirmé, et talentueux ! Ce n'est pas sa première voix off, et ça a beaucoup aidé.
     
  13. cournonsec

    So So

    Points Repaire:
    8 075
    Recos reçues:
    70
    Messages:
    2 240
    Appréciations:
    +62 / 331 / -2
    Les suggestions sur les bruitages ne me semblent pas fondées dans la mesure où les souvenirs mentaux sont en général muets. Et la voix off n'est nécessaire que pour expliquer les images si elles le nécessitent (ce qui n'est pas le cas ici). Comme dit plus haut, je pense qu'en l'occurrence le texte n'apporte rien, je trouve même qu'il est nuisible à la concision et au dynamisme de la première partie du film. Ce qui est montré ne doit pas être décrit sous peine de redondance et de lourdeur comme le dit (mieux que moi) nestaphe :)
    D'autres détails ont déjà été dits.
    Il est toujours facile de dire ce qu'on aurait fait à la place du réalisateur : MOI J'aurais fait...
    Ce genre de propos n'est pas toujours constructif et sort trop souvent de la critique attendue par l'auteur, mais je vais céder à cette coupable tentation :o
    Moi, donc, ;-) j'aurais vu un scénario montrant succinctement le personnage marchant, comme dans ton film, avec des flash-back d'enfants puis d'ados, de jeunes hommes faisant des bêtises... (tu as déjà expliqué les difficultés mais je pense qu'elles ne sont pas insurmontables les ressemblances étant très secondaires) le personnage rentre chez lui, le flash-back le montre sortant d'un service d'oncologie (ou simplement d'hôpital, la nature de la maladie n'ayant pas d'importance narrative de même que la vue de Tarik dans son lit) avant de le montrer dans un fauteuil, lisant la lettre sur une voix off en explorant le sachet. Un final montrant le début si impressionnant de son saut et un dernier plan en contre plongée, parachute ouvert, sur sa propre voix off disant ton texte final.
    Je pense que la scène de Tarik est tout à fait superflue. Mais ce n'est qu'une idée toute perso :rolleyes:
     
Chargement...

Partager cette page

Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous