module inscription newsletter haut de page forum mobile

Rejeter la notice

logo repaire

Les rendez vous de la VR - #3 Kandao Obsidian Pro le 24 Juin 2021 - Live Youtube Visual Impact France

Quelle Carte son pour 400-800 euros?

Discussion dans 'Matériel de prise de son et de mixage' créé par Ruchdy, 21 Mars 2021.

  1. MilPak

    Points Repaire:
    4 330
    Recos reçues:
    40
    Messages:
    808
    Appréciations:
    +22 / 112 / -0
    Je trouve aussi que les différences de qualité sonores (perceptibles) entre les marques se sont atténuées au cours des années.

    Par contre il existe des différences au niveau stabilité (En tous cas sous Windows) et vu l’usage « multi cartes » annoncé par Ruchdy, ça serait mon premier critère de choix.
    Une de mes machines a servi à la fois pour de la compo, du mix audio pur jus (pub radio), du montage vidéo, et pour la finalisation de PAD. (Cubase, ProTools, Resolve et autres … Oui, je sais, c’est pas raisonnable)

    J’ai eu, par exemple, différentes cartes Motu que je trouve très bonne en termes de son, mais catastrophiques au niveau stabilité (Plantée à chaque changement de logiciel, même en restant sur les mêmes fréquences d’échantillonnage, avec ou pas de contrôle exclusif, etc…)

    Bref, Comme St Kro, je partirais plutôt sur du RME : Bonne réputation à tous les niveaux.
    Pourquoi pas la petite Babyface ? Je pense qu’elle répond aux demandes de Ruchdy

    RME Babyface Pro FS – Thomann France

    A+
     
  2. scalpascalpa

    Points Repaire:
    1 200
    Recos reçues:
    1
    Messages:
    89
    Appréciations:
    +5 / 9 / -1
    L'usage multi cartes n'est pas pour moi une super idée, je n'ai toujours que des problèmes avec ça. Je m'y suis toujours cassé les dents. Ne serait-ce que le fonctionnement en ASIO qui ne fonctionne (par nature) qu'avec une seule carte. Bref, il vaut mieux une seule bonne carte que deux moyennes :)

    MOTU: J'ai eu pendant des années, rien à vraiment reprocher. Mais ça date.
    MIDAS: Hyper-stable (j'utilise M32/M32C/M32R et jamais, jamais une seule plante)
    RME: C'est bien mais ultra cher par rapport au service proposé au final (connectique risible).
     
  3. MilPak

    Points Repaire:
    4 330
    Recos reçues:
    40
    Messages:
    808
    Appréciations:
    +22 / 112 / -0
    Je voulais dire « multi cartes » dans le sens « plusieurs casquettes pour Ruchdy », sur différents softs.:-)
     
  4. scalpascalpa

    Points Repaire:
    1 200
    Recos reçues:
    1
    Messages:
    89
    Appréciations:
    +5 / 9 / -1
    Aahhhh, désolé, j'ai mal compris
     
  5. nicolas poisson

    Points Repaire:
    3 820
    Recos reçues:
    14
    Messages:
    1 753
    Appréciations:
    +21 / 84 / -0
    Il y a aussi des gens qui entendent des différences flagrantes quand ils connaissent le matériel utilisé, et qui se retrouvent incapable de distinguer les mêmes appareils en aveugle. Il y a des gens qui entendent des différences flagrantes entre deux appareils identiques. Il y a des gens qui entendent des différences avant de se rendre compte que le bouton "bypass" est actif. On peut s'en moquer, mais ça raconte surtout combien le cerveau est subjectif, et donc combien il faut se méfier de son ressenti.

    D'après ma propre expérience, le numérique dans l'audio a nivelé vers le haut. On a aujourd’hui pour une bouchée de pain du matériel plus qu'honorable, au point que la question de la qualité est devenue secondaire par rapport à d'autres aspects qui, eux, n'ont pas bougé: l'acoustique du local, le savoir-faire de l'ingé-son, la technique vocale de la voix-off, etc.
    Les différences se font surtout sur la solidité, les fonctionnalités, et les niveaux électriques: le matériel plus cher permet généralement du niveau ligne à +21dBu là où du matériel semi-pro sera à +15dBu. On trouve aussi des gains max plus importants sur les préamplis haut de gamme: 70dB ou plus, là où le matériel plus basique plafonne vers +55 dB. Si on n'a besoin que d'un gain de 36dB, la différence sera faible. En revanche si on doit dépasser ces 55dB, le préampli basique ne saura pas le faire, il faudra compenser en numérique dans le logiciel, et là on peut y perdre.

    Les "préamplis Midas" ne veulent rien dire. Mon UMC204HD (moins de 100 euros) est bien une Behringer mais affiche fièrement des "Midas Preamp". Ils fonctionnement bien ceci dit, ni plus ni moins bien que n'importe quel préampli de carte-son d'entrée de gamme actuelle. Tout ça se vaut. J'ai utilisé cette carte-son pour faire des enregistrements de dialogues pendant les tournages: à chaque fois, c'est l'acoustique du local qui limite la qualité de la prise de son, et de loin.

    Mon expérience me montre aussi que le commun des mortels attache beaucoup trop d'importance au matériel qu'il peut s'acheter dans l'heure et pas assez à ce qui nécessite de longues heures d'apprentissage.

    Je ne mettrais pas les micros dans le même panier. On souhaite rarement avoir un micro "neutre", sauf pour faire des mesures. On choisit donc un micro pour sa personnalité, son adéquation avec la source.. Idem pour les enceintes, les in-ear, etc.

    Là où il reste des différences assez importantes, c'est sur les enregistreurs portatifs: il y a des différences tout à fait mesurables entre une Zoom H1 ou H4 (pas top), un Zoom H5/H6 ou un Tascam DR70 (mieux), un Zoom F8 ou une MixPre (encore mieux).
     
    • J'aime J'aime x 1
Chargement...

Partager cette page

Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous