Nous suivre

Quel camescope choisir pour de la captation spectacles en 2018

Discussion dans 'Quel(le) caméra / appareil photo-video choisir pour mon usage ?' créé par Paikan422, 17 Décembre 2018.

  1. giroudf

    So So

    Points Repaire:
    13 500
    Recos reçues:
    225
    Messages:
    10 988
    Appréciations:
    +278 / 1 037 / -13
    c'est la force et la faiblesse de l'amateur....
     
  2. Paikan422

    Points Repaire:
    100
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    14
    Appréciations:
    +0 / 5 / -0
    Erreur Giroud ! Non ce n’est pas la force et la faiblesse de l’amateur !...Quand je travaillais
    entre autres pour la tv ou des boites de production, je travaillais de la même façon, et je soignais autant la prise de vue que le montage, et c’est chronophage le montage, crois-moi, que tu montes un 55 mn ou un sujet de 3 mn, sans parler de l’infographie , du son qui en diffusion ne pardonne pas !.etc...
    Quelle est la différence entre un « Amateur » et un « Professionnel » ?.: L’un est payé, l’autre pas.
    Il faut surtout rester humble, et en ce qui me concerne, bien que sortant d’une école réputée en audiovisuel, j’ai toujours gardé un regard d’amateur passionné même quand j’etais payé, ce qui permet de rester lucide et de ne pas se prendre pour ce que l’on est pas.
    Patrick
     
    • J'aime J'aime x 1
  3. giroudf

    So So

    Points Repaire:
    13 500
    Recos reçues:
    225
    Messages:
    10 988
    Appréciations:
    +278 / 1 037 / -13
    ca metonnerais que ton boss te laisse pinailler 3 mois sur l'edition d'un projet.
    quand tu le fait en pro, en general c'est une commande, avec un delai et un budget, et tes choix diminuent grandement. du coup tu apprends a travailler vite et bien .
    c'est la faiblesse de l'amateur qui peut avoir ses petites habitudes et commencer son projet de noel en janvier et a toute l'annee pour le paufiner.
    C'est aussi sa force, puisque il peut investir une energie sans commune mesure avec le resultat.
    Du coup, souvent l'amateur s'arrete la ou il ne sait pas faire ou la ou il n'a pas les moyens, alors que le pro peut sous-traiter et investir, c'est le client qui paye.
    Mais le pro, souvent s'arrete au "suffisant"(en croisant les doigts pour que le client ne rale pas) , la ou l'amateur peut pinailler a l'infini et devenir pointu sur des details que le pro ne peut pas approfondir.
    on pourrait faire un parallele en l'artisan orfevre et l'entrepreneur qui construit des immeubles.
    Ca c'est la situation ideale, mais tu as des mauvais amateurs ou de mauvais pro qui cumulent les faiblesses des deux mondes ( un pro/amateur mal equipe qui n'y connait pas grand chose) ou qui cumulent les avantages des deux mondes (un pro/amateur super equipe avec d'excellentes connaissances et du temps).
    Si tu travailles avec les deux, cette difference devient vite evidente et il faut s'adapter au raisonnement sous peine d'etre completement largue.
     
  4. AQW333

    So

    Points Repaire:
    9 600
    Recos reçues:
    77
    Messages:
    5 795
    Appréciations:
    +225 / 758 / -11
    Ah le fameux débat passion-contrainte amateur-pro exigence-nécessité...moyens-résultat...:rolleyes:

    C'est sur qu'aujourd'hui on n'a plus les mêmes budgets et ce qu'on faisait hier en 1 semaine à 10 personnes doit se faire en 3 jour maintenant et seul...sinon tu perds le marché.
     
  5. Paikan422

    Points Repaire:
    100
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    14
    Appréciations:
    +0 / 5 / -0
    3 mois de montage ...là on est sur du long ;-) , et au tarif syndical de la journée de montage à l'époque, çà faisait une jolie fiche de paye !... , mais je n'ai jamais eu l'occasion de travailler aussi longtemps sur un projet, mais une semaine oui, et c'est déjà long nerveusement, surtout avec le réalisateur et le client qui te prennent la tête au dérushage, et ensuite avec des effets spéciaux qu'ils ont vu sur un film, et qu'ils veulent que tu reproduise...et à l'époque on travaillait en montage linéaire multimachines, on en était aux balbutiements du numérique pour les effets.Les machines avaient un "pré-roll", ce n'était pas aussi instantané que de nos jours avec les stations de montage numériques.
    Mais on est bien d'accord, que entre prendre le temps et " pinailler" comme tu dis, il y a une marge, il faut savoir travailler rapidement c'est évident.
    Mais a cette époque , il y avait beaucoup plus de budget, il y avait des contraintes de timing aussi bien sûr, du stress forcément, mais les clients avaient des "sous" et moins de concurrence entre les boites de prod qu'aujourd'hui, c'était plus " cool "
    En tout cas, je suis bien heureux d'être redevenu un "Amateur" , comme çà je peux tranquillement
    " Pinailler " ...No stress :good:.
    Pub : Fcpx & Motion c'est vraiment sympa, vive le numérique !.
    Patrick
     
  6. Paikan422

    Points Repaire:
    100
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    14
    Appréciations:
    +0 / 5 / -0
    Nous sommes bien d'accord, production de masse, on a plus le temps de prendre le temps... [​IMG] Images et musiques compressées sur YT, visionnés sur un smartphone ou une tv mal réglée avec les couleurs et le contraste à fond....à quoi bon les S Log, les Raw ,le 4.2.2, les beaux cailloux et les grands capteurs...Vive les tournages au "Smartphone" et le mp3" pour les Audiophiles !.:bravo:
     
    • J'aime J'aime x 1
Chargement...

Partager cette page

Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous