Nous suivre

[News] Pilote de drone pour mariages

Discussion dans 'Vidéo embarquée' créé par MyPOV, 3 Août 2018.

  1. MyPOV

    So

    Points Repaire:
    6 375
    Recos reçues:
    41
    Messages:
    3 194
    Appréciations:
    +192 / 526 / -3
    "Tout juste diplômé d'école de commerce, ce passionné de drones a trouvé «le job d'été parfait». Désormais pilote de drone, le jeune homme sillonne les routes de France une fois par semaine pour prêter ses talents lors de mariages. «Ma mission est de filmer les moments forts, par drone principalement, mais aussi par caméra stabilisée au sol. Je suis à la fois extérieur au mariage, et complètement dedans». Outre le fait de lui permettre d'exercer sa passion, ce CDD de quatre mois offre à Jérôme la possibilité de voyager tous frais payés pour filmer d'heureux moments festifs, tout en étant libre le reste de la semaine.

    Un métier agréable donc, mais aussi valorisant. «Lorsque je pilote mon drone beaucoup de passionnés présents viennent me parler. C'est un travail qui permet de socialiser beaucoup». L'autre avantage encore, c'est le salaire. Avec sept mariages à son actif et une rémunération de 300 à 600 euros par évènement, Jérôme a déjà touché 1800 euros au mois de juin et devrait gagner tout autant en juillet.

    Pour obtenir ce job d'été, les heureux élus doivent néanmoins cocher plusieurs cases. D'abord, détenir le brevet théorique de pilote d'ULM, nécessaire pour pouvoir piloter un drone professionnellement. En revanche, pas besoin de matériel personnel, puisqu'une flotte de trois drones de pointe est mise à la disposition des salariés."

    source : Le Figaro

    Je me demande comment cela se passe au niveau des autorisations étant donné qu'un mariage se déroule sur terrain privé mais aussi sur des parties publiques, notamment en zone urbaine avec des passants éventuels.

    d.jpg
     
  2. LiquidPro

    So

    Points Repaire:
    5 025
    Recos reçues:
    36
    Messages:
    855
    Appréciations:
    +58 / 148 / -0
    Vu que c'est un professionnel (qui vends ses images), il doit avoir une assurance et obtenir des autorisations de vol. Un professionnel peut demander des autorisations pour voler à peu près n'importe où, même en zone sensible ou interdite. Un particulier (loisir), n'a à contrario que très peu de possibilités légalement, et notamment pas celle de voler en ville et de vendre ses images. Vu l'essor des drones, il y a sans aucun doute beaucoup de gens qui opèrent en toute illégalité, et risquent à tout moment de se voir saisir l'appareil pour destruction des images par les forces de l'ordre. Nul doute que les lois vont encore se renforcer dans l'avenir pour limiter encore l'activité de loisir et prendre des mesures de représailles. Les drones à partir d'un certain standing ont tous des cartes intégrées avec des NFZ (zones ou le vol est interdit), l'appareil refuse de décoller dans ces zones. On peut débloquer temporairement ces zones auprès du fabricant en lui envoyant les documents d'autorisation, puis en téléchargeant un firmware mis à disposition avec les nouvelles données.

    Le problème, c'est qu'en cas de crash sur des personnes, le professionnel a une assurance, rarement le particulier, qui risque gros. Or, les bugs arrivent et des crashs totalement imprévus peuvent se produire (défaillance soudaine de l'appareil). De plus, j'ai vu des cas de perte de contrôle du drone, qui ne répondait plus aux commandes et s'est perdu dans la nature, il peut donc retomber n'importe où. Quand c'est un engin de 300 grammes ça passe encore, mais avec un drone de 5kg, j'aimerais pas être en dessous. Sans compter que les drones peuvent voler très haut et très loin et perturber le trafic aérien, toucher des lignes haute tension, etc... C'est pourquoi à titre de loisir, il est obligatoire de voler à vue et a une hauteur limitée.

    Toute cette réglementation est récente et en retard, la DGAC n'a pas anticipé le phénomène, le brevet spécifique drones est en vigueur depuis le 1er juillet seulement (examen théorique spécifique ET test d'aptitude pratique), avant il fallait juste un examen théorique de pilote d'ULM (qui se passe comme le code), dont les questions n'ont aucun rapport avec le pilotage d'un drone !

    Drones - Usages professionnels | Ministère de la Transition écologique et solidaire
     
    • Je recommande ! Je recommande ! x 1
    • Merci Merci x 1
  3. MyPOV

    So

    Points Repaire:
    6 375
    Recos reçues:
    41
    Messages:
    3 194
    Appréciations:
    +192 / 526 / -3
    Une précision, je l'ai supprimé pour ne pas faire de publicité pour la société en question, dans le cas de l'article le jeune homme est salarié.

    Pour le nouveau brevet de drone du 1er juillet, est-ce rétroactif ? Est-ce que même ceux qui avaient le droit de piloter avant doivent passer le nouveau brevet ?
     
  4. LiquidPro

    So

    Points Repaire:
    5 025
    Recos reçues:
    36
    Messages:
    855
    Appréciations:
    +58 / 148 / -0
    • Merci Merci x 1
  5. patflopineau

    Points Repaire:
    1 825
    Recos reçues:
    4
    Messages:
    85
    Appréciations:
    +8 / 13 / -1
    Même les professionnels ne volent pas au dessus du public, étant pilote avion et ULM 3 axes (petit avion) avec la qualif prises de vues aériennes (DNC), travaux aérien (banderolles), ont nous demande souvent de le faire, manifestations en plein air, etc.. en dessous de 500 ft, ça reste dangereux, en zone urbaine c'est interdit, donc ont le fait pas.

    Par contre je vois une prolifération de "pilote" ou "télépilote" de drones civil de loisir, il me font un peu peur, dans la formation avion/ULM une grosse partie est consacrer à la panne moteur, et en réel bien sur, ton instructeur coupe le moteur et toi tu choisir un champ pour te poser sans casser la machine, tu à quelques brèves minutes pour trouver un "terrain d'accueil" mais c'est formateur.

    Dans la qualif "travaux aériens" (DNC) tu doit être capable de voler à 500 ft, stable, lentement, en dérapé, de travers, pour permettre à ton passager photographe/caméraman d'être en bonne position pour filmer (photos cartes postale).

    Maintenant voler au dessus du public, hmm, pas sérieux, moi je refuse, même avec un drone pro certifié.
     
    • Je recommande ! Je recommande ! x 1
  6. homero

    So

    Points Repaire:
    16 295
    Recos reçues:
    461
    Messages:
    21 689
    Appréciations:
    +408 / 1 894 / -10
    Si je faisais une bosse à la moto rétro (non identifiée) au centre de l'image, je ne m'en remettrais pas ...
     
    • Amusant Amusant x 1
  7. caraibe

    So

    Points Repaire:
    13 525
    Recos reçues:
    146
    Messages:
    13 262
    Appréciations:
    +137 / 548 / -12
    Cet hivers lors d'un slalom un skieur l'a échappé belle !!! Un drone de 5 à 10 kg je pense c'est écrasé à 1m de lui ...J'ai vu ça en direct oooooo il avait pas une Gopro le drone comme caméra !!!
     
  8. MyPOV

    So

    Points Repaire:
    6 375
    Recos reçues:
    41
    Messages:
    3 194
    Appréciations:
    +192 / 526 / -3
    #8 MyPOV, 3 Août 2018
    Dernière édition: 3 Août 2018
    • Merci Merci x 1
  9. patflopineau

    Points Repaire:
    1 825
    Recos reçues:
    4
    Messages:
    85
    Appréciations:
    +8 / 13 / -1
    Bin oui, parce que pro ou amateur, le zinzin qui tombe sur un gamin par exemple, pfff, bonjour les emme...mais j'en vois pas mal lors de mariages faire un "tour de piste" au dessus des gens.
    Maintenant le Gopro c'est "relou" la AU-EVA1 se monte très bien en drone, et en ULM sur le hauban droit, pour aller au dessus du HELFEST ;-)
     
  10. hola

    Points Repaire:
    4 305
    Recos reçues:
    23
    Messages:
    3 760
    Appréciations:
    +28 / 135 / -4
    c'était en 2015 à Madonna di Campiglio, Marcel Hirsher a bien failli être la première victime connue d'un drone de la production TV


     
    • J'aime J'aime x 1
  11. caraibe

    So

    Points Repaire:
    13 525
    Recos reçues:
    146
    Messages:
    13 262
    Appréciations:
    +137 / 548 / -12
    P...Le temps passe si vite :perplexe: :sad:
    Et depuis ...Les drones même PRO pour les compet de ski ça a du être interdit à mon avis !!

    Et pour mariage: Casque obligatoire pour tout le monde y compris la mariée
     
  12. MyPOV

    So

    Points Repaire:
    6 375
    Recos reçues:
    41
    Messages:
    3 194
    Appréciations:
    +192 / 526 / -3
    En modélisme, j'avais vu une compétition de bateaux à moteur sur un lac, en un après-midi, il y en a eu pas mal qui ont perdu le contrôle de leur engin qui ne répondait plus aux commandes, au mieux ça se terminait par des ronds dans l'eau à toute vitesse, certains ont foncé sur la berge. Apparemment, parfois la transmission était brouillée. Cela dit, je n'y connais rien, peut-être que la technique est différente de celle des drones.
     
    #12 MyPOV, 3 Août 2018
    Dernière édition: 4 Août 2018
  13. patflopineau

    Points Repaire:
    1 825
    Recos reçues:
    4
    Messages:
    85
    Appréciations:
    +8 / 13 / -1
    Sur les drones civil industriel, il y a plusieurs canaux (redondance) pour la transmission de données, mais une défaillance est toujours possible, perte de contrôle (facteur humain), même étant un pilote ULM je ne suis pas plus habile qu'un "télépilote" de drone, car le ressentit n'est pas pareil, je fait pas mieux, je me croit être dans un avion, c'est une erreur, il me faut parfois un temps d'adaptation :unsure:
     
    • Merci Merci x 1
  14. AQW333

    So So

    Points Repaire:
    9 825
    Recos reçues:
    71
    Messages:
    5 227
    Appréciations:
    +201 / 693 / -11
    Dans l'espace privé uniquement..hors agglomération, zone sensible, il n'y a rien qui empêche le vol du moment que l'on respecte un plafond semble-t-il....mais il y a le public... Là pas certain à 100% qu'il faille une autorisation pour filmer sa famille, même nombreuse dans sa grande propriété...dehors sortie de mairie, d’église, évidement que oui.

    Dans un cadre professionnel pour un mariage, c'est plus l'assurance et les compétences (diplôme) qui semble incontournable pour se couvrir et dédommager une victime...la demande au préfet :unsure:...à vérifier ?

    Lors des mes investigation sur l'autorisation, il ne précisait pas le caractère public ou privé de la zone, c' était en 2016/17 :
    Scénario S3 (utilisation en zone peuplée, sans survol de tiers et en vue)
    " Désormais, pour tout survol d'une zone peuplée, une déclaration doit être adressée à la préfecture avec un préavis de 5 jours ouvrables par courriel à l'adresse suivante : pref-drones@gers.gouv.fr ."

    Dans le cadre d'un mariage ça ne devrait donc pas poser de pb pour faire la demande pour un événement prévu de longue date....quoi que à Las Vegas on marie tout le monde toute les 3 mn ? :D



     
  15. patflopineau

    Points Repaire:
    1 825
    Recos reçues:
    4
    Messages:
    85
    Appréciations:
    +8 / 13 / -1
    Dans l'espace privé familial (dans le salon, dans le jardin), c'est ton assurance "responsabilité civile" qui fonctionnera en cas de dommage sur un tiers.
    Quand on vole au dessus, autour d'une église (domaine public) pour vérifier la toiture, nous ont demande un "arrêté de voirie", avec un périmètre de sécurité matérialisé avec de la rubalise, pour éviter le passage de public, pas de soucis, tu est couvert.
     
Chargement...

Partager cette page

Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous