Nous suivre

  1. Découvrez notre vidéo de formation / test sur la Canon XF705 !
    Son capteur, son codec H265, son autofocus, ses gammas, le C-Log3, ses forces et ses limites, vous saurez tout ! Toutes les infos

    Rejeter la notice

Pellicule inversible 16mm

Discussion dans 'Film argentique : projection et numerisation' créé par Kiddo-, 24 Avril 2018.

  1. Kiddo-

    Points Repaire:
    1 000
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    208
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Négatif
     
  2. Kiddo-

    Points Repaire:
    1 000
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    208
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
  3. homero

    So

    Points Repaire:
    16 000
    Recos reçues:
    476
    Messages:
    22 765
    Appréciations:
    +495 / 2 215 / -10
    Ca devrait faire l'affaire pour du négatif (ou comme premier révélateur inversible). Tu sais quelle pellicule tu vas utiliser ? Marque, type, sensibilité ? Qui va la développer ? … bout d'essai obligatoire. Je pense que tu feras numériser à partir du négatif. Tu vas de temps en temps sur les sites de l' AFC et cinématographie.info ? Tu auras sûrement plus de conseils sur les bonnes filières actuelles qu'ici.
     
  4. JLH 37

    JLH 37 Super Modérateur
    Modérateur So

    Points Repaire:
    23 500
    Recos reçues:
    422
    Messages:
    10 029
    Appréciations:
    +195 / 641 / -4
    Peut-être faudrait-il lui parler du séchage du film. Avec un négatif photo une cabine de douche ça va pas mal. Mais avec des bobines de 16 mm c'est moins évident. J'avoue que je ne saurais pas comment faire, à moins d'acheter une cabine de séchage ad hoc.
     
  5. homero

    So

    Points Repaire:
    16 000
    Recos reçues:
    476
    Messages:
    22 765
    Appréciations:
    +495 / 2 215 / -10
    Je ne sais si tu as suivi, JLH37, le parcours "Repaire" de notre ami Kiddo- qui s'est lancé dans une histoire très difficile techniquement en voulant tourner en autoproduction en film 16 mm sonore synchrone alors qu'il débute. Nous sommes plusieurs à l'avoir prévenu. Mais sa soif d'apprendre est telle qu'au pire ça lui aura servi de formation sur le tas… espérons que ça se passera sans trop d'embûches et ne lui aura pas couté pas trop cher pour un résultat final qui ne sera peut-être pas au niveau de ses espérances.
     
  6. JLH 37

    JLH 37 Super Modérateur
    Modérateur So

    Points Repaire:
    23 500
    Recos reçues:
    422
    Messages:
    10 029
    Appréciations:
    +195 / 641 / -4
    Si, si, j'ai suivi. C'est pourquoi je soulève ce point qui est loin d'être un détail. J'ai une très grande habitude du développement argentique (couleur ou noir et blanc) et le séchage des négatifs est un point très important pour éviter poussières, voire réticulation. En photo je sais faire mais sur des bobines de films ciné je ne connais pas, d'où ma question.

    Tant qu'on y est et comme tu connais, je suis terriblement dubitatif sur la bonne fin d'un développement d'une pellicule film avec l'engin que tu nous a montré plus haut, ainsi que la procédure de développement montrée sur Youtube. Tu as déjà utilisé ce machin là ? :laugh:;-)

    En ce qui me concerne je serai plus à l'aise avec un manipulateur morse qu'avec ce développeur Morse. :laugh::laugh: Et toi aussi, je pense...;-)

    Je me demande si notre ami doit se lancer dans ce type de développement avec ça ou faire appel à un labo. Mais lequel ?
     
  7. homero

    So

    Points Repaire:
    16 000
    Recos reçues:
    476
    Messages:
    22 765
    Appréciations:
    +495 / 2 215 / -10
    Ma Morse et ma Lomo 16 mm ont été revendues (à Bièvres), elles n'ont servi que pour des essais de caméra et de line-test d'animation (pellicule haut contraste ortho), Kiddo- avait récupéré une vieille bobine de +X inversible. Avec la Lomo à spirale pas de problème pour le séchage mais comme tu le dis à juste titre pour la Morse c'est une autre histoire, au début on avait un carter de 600 m démontable d' Atlas de montage et à chaque tour on introduisait des espaceurs avec des pinces à linges sur les branches .. heureusement qu'il n'y avait que 30 mètres ! Un copain par la suite avait bricolé un cadre avec une bonne vingtaine de galets celoron ou plastique également d' Atlas. Evidemment accélération du processus avec un séchoir à cheveux tenu à la main.
    Bien sûr qu'il doit faire appel à un labo pour le tournage sérieux car à force de rajouter des problèmes à d'autres ça serait trop c.. de tout panner à cause d'un incident de labo. Pour rien au monde je me relancerais dans ces aventures mais à l'époque la vidéo grand public n'existait pas et il y avait quand même une infrastructure (avec des complicités) pour faire développer en douce. Déjà je prendrais contact avec Eclair et ce qui reste de la concurrence française ou étrangère.
     
  8. Video 92

    So So

    Points Repaire:
    5 050
    Recos reçues:
    44
    Messages:
    3 385
    Appréciations:
    +117 / 435 / -4
    Il faut avouer que notre ami a du mérite à se lancer dans une telle aventure. Pour ma part le numérique est bien plus simple et on peut mieux se concentrer sur d'autres choses que le labo à domicile.
     
  9. homero

    So

    Points Repaire:
    16 000
    Recos reçues:
    476
    Messages:
    22 765
    Appréciations:
    +495 / 2 215 / -10
    Je suis bien d'accord avec toi Video92 mais il y en a entre autres dans les écoles qui attribuent à l'argentique des vertus et surtout une aura que n'a pas la vidéo numérique … Donc qu'ils fassent leur expérience personnelle, ils ont été prévenus … perso en fiction je préférerai passer mon temps sur l'écriture et la mise en scène, à l' image sur la lumière et au montage sur les bandes son et l' étalonnage.
     
    • J'aime J'aime x 2
  10. JLH 37

    JLH 37 Super Modérateur
    Modérateur So

    Points Repaire:
    23 500
    Recos reçues:
    422
    Messages:
    10 029
    Appréciations:
    +195 / 641 / -4
    Merci pour tous ces rappels de "l'ancien temps". Quel bricolage fallait-il faire quand même !

    Un truc me chiffonne quand même avec la Morse sans spirale : est-ce que la régularité du développement était bonne, parce que enrouler un film d'une bobine sur l'autre dans un bain de développement (voire les autres bains), cela ne me parait pas idéal pour les raisons que tu comprendras.

    Le gars qui nous montre le développement ne s’embarrasse pas trop du contrôle des températures. Il y a intérêt que tous les éléments soit à bonne température ainsi que la cuve elle-même. Heureusement qu'il ne développe pas de l'Ektachrome (ou apparenté) avec une précision nécessitant 1/4 de degré au premier révélateur. Mais même en noir et blanc une certaine rigueur est nécessaire sur ce point.

    Le bain d'arrêt, il ne connait pas. Quant au lavage cela semble sommaire, surtout sans spirale.
    Et si l'eau est calcaire, faudra songer à finir sur un "produit mouillant".
    Bon pour un bout d'essai, pourquoi pas, mais pas plus.

    Pour le film complet, notre ami doit envisager le labo, c'est certain. Du bel argentique cela ne s'improvise pas au développement et c'est le plus important pour le résultat. Et les conseils d'un chef-op habitué à exposer ce support ne seront pas de trop.

    Effectivement, ce n'est pas pour décourager notre ami mais il faut être conscient des grandes difficultés, surtout si l'on veut tout faire soi-même et que l'on a aucune notion de tous ces procédés.

    Mais ne dit-on pas : aux innocents les mains pleines...;-)
     
  11. homero

    So

    Points Repaire:
    16 000
    Recos reçues:
    476
    Messages:
    22 765
    Appréciations:
    +495 / 2 215 / -10
    Avec de la patience et de la régularité, la Morse ça allait pour ce que j'en faisais et ça a été utilisé moins de 10 X et en N&B, un pote dirphot qui vient parfois sur le Repaire a même fait de l'inversible avec… faut dire que c'était l'époque où Joris Ivens avait tourné "Le Ciel, la Terre" au Nord Viêtnam et on nous avait dit lors d'une conférence pour jeunes débutants enthousiastes que les caméramen viêts attendaient que le Fleuve Rouge soit à bonne température pour développer certains de leurs étonnants rushes … dans ces conditions l'image a du caractère même si on se paye quelques coups de voile, rayures, des gammas un peu raides et variables suite à des degrés et quelques dizaines de secondes en trop.

    Ciel, la terre (Le) - Films de montagne - Cinémathèque d'images de montagne

    J'ai utilisé la Lomo avec de la pellicule haut-contraste pour filmer des cartons de banc-titre avec des fondus et enchaînés à la Bolex au Rx-Fader et manivelle de marche arrière. Visée préparée avec un prisme cadreur sur fenêtre. On développait dans du révélateur papier ! Comme c'était de l' ortho ou de la non chromatisée on pouvait jeter un coup d'oeil en lumière inactinique de temps en temps. Là il fallait que ça soit à peu près propre, l'excuse du hard-news ne jouait pas.
    C'était le post "musée" … presque H.S. sauf en ce qui concerne la passion des jeunes..
     
    #26 homero, 22 Mai 2018
    Dernière édition: 22 Mai 2018
  12. JLH 37

    JLH 37 Super Modérateur
    Modérateur So

    Points Repaire:
    23 500
    Recos reçues:
    422
    Messages:
    10 029
    Appréciations:
    +195 / 641 / -4
    C'était folklo tes trucs...:laugh:

    Va falloir que j'attende que la Loire soit à bonne température (sur de l'ekta, ça m'étonnerait). Mais je ne développe plus d'argentique.:sad:

    Ben oui, cela va donner espoir à Kiddo-
     
    • J'aime J'aime x 1
  13. Kiddo-

    Points Repaire:
    1 000
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    208
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Bon, plus je vois les post défiler, plus je me perds :o
    Voilà ce que je vais faire : je vais finir pour de bon mon écriture et me consacrer ensuite enfin fond sur la partie technique concernant ce fameux argentique, j'irai me documenter un max et je reviendrai vers vous pour me pencher à fond sur la question.
    Chaque chose en son temps, comme on dit^^
    Merci encore et à bientôt alors !
     
  14. homero

    So

    Points Repaire:
    16 000
    Recos reçues:
    476
    Messages:
    22 765
    Appréciations:
    +495 / 2 215 / -10
    Il y a de quoi se perdre, tu as acheté le matériel, le savoir-faire lui, ne va pas être à acquérir sans pratique avec des tuteurs qui vont te guider, t'éviter des erreurs, il y en aura pour plusieurs mois de formation, ce genre de conseiller tout comme les infrastructures film est en voie de disparition.
     
  15. Kiddo-

    Points Repaire:
    1 000
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    208
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Exact c'est pour ça que j'ai de la chance de vous avoir sur ce forum :good:
     
Chargement...

Partager cette page

Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous