Nous suivre

  1. Découvrez notre vidéo de formation / test sur la Canon XF705 !
    Son capteur, son codec H265, son autofocus, ses gammas, le C-Log3, ses forces et ses limites, vous saurez tout ! Toutes les infos

    Rejeter la notice

Journalisme de rue et de la manifestation

Discussion dans 'Le café du Repaire' créé par MyPOV, 30 Avril 2019.

  1. MyPOV

    So

    Points Repaire:
    9 400
    Recos reçues:
    52
    Messages:
    4 381
    Appréciations:
    +267 / 665 / -4
    a.jpg

    C'est une activité/profession qui s'est fortement développée au cours de ces dernières années, je dirais depuis 2015 en allant du smartphone aux vraies caméras pros. C'est un journalisme qui a pris sont essor avec les mouvements sociaux liés à la loi dite Travail sous la présidence Hollande. Pour l'essentiel c'est un journalisme très militant dont fait partie Gaspard Glantz avec TaranisNEWS mais il y a des exceptions de neutralité comme Line Press. Il faut dire que dans l’ensemble c'est vraiment bien filmé et que cela rend bien compte de la réalité des manifestations.

    Suite à sa garde à vue d'il y a quelques jours, Gaspard Glanz est reçu par Le Média, ce qui permet d'avoir une vision avec des informations complémentaires sur ce type de journalisme.

    La première partie est consacrée à sa garde à vue, la seconde qui me semble intéressante pour Le Repaire, est sur ce journalisme tel que vu par Gaspard Glanz. Il faut tout de même prendre du recul par rapport aux propos, la nuance et la mesure des choses n'étant pas sa spécialité ; Malgré ses plus de 30 ans, tant sur la forme que sur le fond et les idées, de manière générale j'ai l'impression d'un adolescent qui s'exprime. Enfin, le danger qu'il mentionne ne porte que sur les forces de l'ordre, et pour cause puisqu'il ne filme pour l'essentiel que des manifestations dont il partage les idées. Il ne se retrouve donc jamais dans la situation où les manifestants sont un bien plus grand danger que la police pour le journaliste.

    Cependant c'est vrai qu'il semble y avoir un gouffre entre ce dont vivent ces journalistes de terrain et ceux qui commentent sur les plateaux.

     
    #1 MyPOV, 30 Avril 2019
    Dernière édition: 30 Avril 2019
    • J'aime J'aime x 2
  2. MyPOV

    So

    Points Repaire:
    9 400
    Recos reçues:
    52
    Messages:
    4 381
    Appréciations:
    +267 / 665 / -4
  3. bcauchy

    So So

    Points Repaire:
    13 200
    Recos reçues:
    249
    Messages:
    19 201
    Appréciations:
    +226 / 872 / -9
    Plus que nuancé sur ce type de journalisme très orienté comme sur les "attaches" de ce "journaliste ! " fiché S
    Vrai que, en général, les journaux comme l'Humanité ne racontent pas l'histoire comme le Figaro
     
    • Amusant Amusant x 1
  4. AQW333

    So

    Points Repaire:
    9 600
    Recos reçues:
    82
    Messages:
    6 143
    Appréciations:
    +235 / 816 / -14
    Oui mais tu ne peux pas dire que cette fois ci (:-)) MyPov n' a pas été très nuancé dans sa présentation du sujet ...du moins il me semble...et cela laisse place à une discussion plus ouverte...;)


    Voici une introduction qui évoque le métier..et commence par une boutade pour provoquer un peu.

    « A la télévision, il ne faut pas dire la vérité. Il y’a trop de monde qui regarde » Coluche

    Chez les journalistes, les vrais, les faits sont sacrés et le commentaire libre. Les journalistes se donnent la mission de rechercher, entre autres, les faits et les actes posés par la communauté et les membres qui la composent, de les mettre à la disposition de cette même communauté, afin que nul n’en ignore. C’est ainsi ... le droit à l’information ainsi que la liberté de s’exprimer.
    ...
    Il arrive souvent que le journaliste dans son commentaire donne un point de vue qui n’emporte pas l’agrément de nombreux citoyens. C’est humain et c’est la règle du jeu démocratique.
    Par Ibra Fall senego.com
     
    #4 AQW333, 1 Mai 2019
    Dernière édition: 1 Mai 2019
  5. homero

    So

    Points Repaire:
    16 000
    Recos reçues:
    475
    Messages:
    22 730
    Appréciations:
    +493 / 2 204 / -10
    Je ne sais plus où l'on en est maintenant, mais lorsque j'étais en JRI dans les années 80, on avait la carte de presse et brassard en cuir avec notre photo et notre N° de carte le tout délivré par la Commission de la Carte, auparavant c' était un brassard blanc avec inscription en bleu foncé Presse. Lorsque j'ai débuté comme stringer pour une agence étrangère, on avait une carte de correspondant fournie par le Quai d' Orsay. Les soucis venaient plus de manifestants extrémistes et surtout de leurs services d'ordres musclés.
     
  6. MyPOV

    So

    Points Repaire:
    9 400
    Recos reçues:
    52
    Messages:
    4 381
    Appréciations:
    +267 / 665 / -4
    Comme pour beaucoup de professions, il faut reconnaitre que ces dernières années il y a une uberisation de ce métier et que la production des grands médias est différente de celui des indépendants, par exemple l'AFP filme 5 minutes de cortège quelques centaines de mètres après le départ et c'est tout. J'imagine que c'est aussi une logique économique et de prise de risque qui s'est installée dans les grandes rédaction : On laisse les jeunes filmer à leurs risques et périls, puis on achète ce qui nous plait. Les grands médias se contentent d'aller sur place pour faire un direct comme sur le perron de l'Elysée.

    Il ne faut pas oublier tout ceux qui font du direct à partir d'un smartphone et d'un outil comme Periscope, ou des exceptions comme RT France qui souvent est au cœur de la manifestation avec un direct de plusieurs heures.

    Aujourd'hui sort une tribune de 300 journalistes, essentiellement d'indépendants, qui dénoncent les violences policières avec l'appui de RSF. On remarque que ce sont uniquement des gens de gauche ou d’extrême gauche alors qu'il y a aussi de reporters indépendants chez les nationalistes pour qui le premier danger est certains manifestants généralement anarchistes.
    TRIBUNE. "Nous assistons à une volonté délibérée de nous empêcher de travailler" : plus de 300 journalistes dénoncent les violences policières

    On peut militer en manifestant, en collant des affiches, en chantant, en écrivant, etc., mais aussi avec une caméra ; Journaliste ou militant ? Je n'arrive pas à avoir un avis si ce n'est que si on ne regarde que les vidéos de Gaspard Glanz, on a une vision très biaisée d'un événement.
     
    #6 MyPOV, 1 Mai 2019
    Dernière édition: 2 Mai 2019
  7. bcauchy

    So So

    Points Repaire:
    13 200
    Recos reçues:
    249
    Messages:
    19 201
    Appréciations:
    +226 / 872 / -9
    Ah bon ? ... ceux là pourtant ils sont bien estampillés...c'est écrit dessus ...
    tu prends un appareil photo avec un mini micro dessus, le tout à trois francs six sous, un casque avec presse à la peinture dessus un masque à gaz
    tu es un journaliste ...
    sérieux ?
     
    • J'aime J'aime x 1
  8. MyPOV

    So

    Points Repaire:
    9 400
    Recos reçues:
    52
    Messages:
    4 381
    Appréciations:
    +267 / 665 / -4
    De fait, les médias leur achètent parfois leur production, la reconnaissance vient aussi de là.
    Je ne suis pas sûr que ceux qui ont fait science po et avec une carte de presse produisent un travail moins militant.
     
  9. giroudf

    So So

    Points Repaire:
    13 500
    Recos reçues:
    229
    Messages:
    11 462
    Appréciations:
    +304 / 1 120 / -14
    bon , il aurait eu mieux fait de ne pas publier la video de son arrestation, parce que ca ne joue pas en sa faveur.
    alors voila, parce qu'il a prix une grenade dans les jambe (sans trop de degat semble t'il) voila qu'il court apres les flics en appelant le commissaire comme si il appelait sa maman. Bref, quand on va dans une manif (et il semble avoir l'experience) , il y a des trucs qui partent dans tous les sens et on se protege (ce qu'il semble avoir fait d'ailleurs)
    de la a crier a pres M. Le commisaire, pour aller se plaindre (comme si ils avaient pas assez a faire a ce moment) que "Ouiiin on ma jete un truc dessus", et en plus faire un doigt d'honneur au premier flic venu et a les traiter de tous les noms, very professionel indeed.
    Et apres quand il se retrouve par terre avec trois policiers dessus, c'est "bon , stop , on arrete je joue plus".
    un peu tard mon garcon.
    Bref , il avait l'air beaucoup plus glorieux dans l'interview de la tele.
     
    • Amusant Amusant x 2
    • J'aime J'aime x 1
  10. bcauchy

    So So

    Points Repaire:
    13 200
    Recos reçues:
    249
    Messages:
    19 201
    Appréciations:
    +226 / 872 / -9
    :good: +1 ce sont des "pitoyables" ... des "pitres" ...
     
  11. MyPOV

    So

    Points Repaire:
    9 400
    Recos reçues:
    52
    Messages:
    4 381
    Appréciations:
    +267 / 665 / -4
    Oui c'est ce que j'exprimais dans mon premier message, il manque vraiment de maturité à tous les niveaux, cependant ce n'est pas l'objet qui porte sur le statut et les conditions de travail de ces journalistes dits indépendants qui sont "ubérisés" par les grands médias et qu'il exprime dans la première vidéo.
     
  12. giroudf

    So So

    Points Repaire:
    13 500
    Recos reçues:
    229
    Messages:
    11 462
    Appréciations:
    +304 / 1 120 / -14
    si un peu quand meme. Si n'importe quel boutonneux se prend pour journaliste sous pretexte qu'il etait la avec une camera , mais demontre plutot un comportement de manifestant, faut pas s'etonner qu'il y ait amalgame et que les vrais journalistes qui eux veulent garder quand meme une image de pro respectable (ce qui leur donne entre autres peut-etre des passes droits a certains moment) luttent quand meme pour que cette image soit pas detruite par des gens comme lui.
    On notera d'ailleurs que il n'y a pas que les flics a ne pas aimer les journalistes, les gilets jaunes ont mis leur couche aussi.
     
    • J'aime J'aime x 1
  13. bcauchy

    So So

    Points Repaire:
    13 200
    Recos reçues:
    249
    Messages:
    19 201
    Appréciations:
    +226 / 872 / -9
    +1 je le pense tellement fort ..merci
     
  14. Alcoriza

    So

    Points Repaire:
    5 300
    Recos reçues:
    51
    Messages:
    2 147
    Appréciations:
    +78 / 127 / -0
    Très mignon, mais du moment que quelqu'un rapporte une info, et qu'en plus il est payé pour ça, c'est un journaliste. C'est justement ce que révèle toute cette histoire : la carte de presse n'est absolument pas obligatoire. Après, si le journaliste fait un doigt d'honneur à la police... c'est tant pis pour lui. Et c'est ce qu'il s'est passé.
     
  15. giroudf

    So So

    Points Repaire:
    13 500
    Recos reçues:
    229
    Messages:
    11 462
    Appréciations:
    +304 / 1 120 / -14
    je pense que certains journalistes aimeraient etre definis par un peu plus que "quelqu'un qui rapporte une info et qu'en plus il est paye pour ca".
    Un peu comme Si chaques fois que je conseille a ma femme de prendre une aspirine, je pretend etre medecin.
    Moi j'aurais plutot dit "pigiste" une forme de sous-journalisme. Evidemment le terme est moins glorieux.
    c'est une derive de l'epoque avec des trucs come Uber, ou tu pretends etre chauffeur de taxi parce que tu transportes des gens avec ta voiture et qu'en plus tu es paye pour ca.
    Va dire ca a un vrai chauffeur de taxi....
    Evidemment pour un jeune, c'est plus facile. Pas d'etudes, pas de cursus pro, pas de filtre, pas d'obligations.
    un matin tu te leves, tu prends ta camera (ou ta voiture) et tu descends dans la rue exercer ton "metier". Une fois cela fait, tu vas revendiquer tous les avantages de ceux qui eux, ont eventuellement investi un peu plus. Il y a plein des professions ou tu peux apprendre sur le tas, mais en general ca debute comme apprenti aux cotes d'un professionel.
    ici , on voit bien , il fait comme si, mais derriere , il y a pas grand chose.Je crois que dans un des postes, on a parle de maturite. Ca doit tourner autour de quelque chose comme ca.
    Mais bon , il y a des derives plus graves, comme ceux qui attrapent un flingue et vont faire le "policier" dans la rue par exemple.
    Au Venezuela, t'en a meme un qui s'est leve un matin et qui s'est declare "president". (facile, un president c'est le mec qui fait des discours)
    Nous on avait deja eu ca en Espagne.
    Je pense que tous ces gens qui pensent se definir par "ce qu'il font" et endossent des roles pour se trouver une place dans la vie, passent un petit peu a cote de l'essentiel.
    mais bon , il faut bien vivre....
     
    #15 giroudf, 2 Mai 2019
    Dernière édition: 2 Mai 2019
Chargement...

Partager cette page

Autres contenus

Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous