Nous suivre

Rejeter la notice

Illustration Event Raw C200--- Conf/Atelier/Apéro gratuit ----
Tourner en Raw avec une C200
Le jeudi 12 Déc à 17h
>> Toutes les infos <<

[CommentFaire?] Impression de longueur

Discussion dans 'Faire son film' créé par Larsenic, 16 Avril 2019.

  1. Larsenic

    Points Repaire:
    1 650
    Recos reçues:
    4
    Messages:
    792
    Appréciations:
    +3 / 4 / -0
    Bonjour à tous.
    Je ne suis pas très familier de ce coté du repaire, je suis plus sur les forums Adobe Premiere et After Effect.

    Bref, je suis ici pour vous demander vos conseils et avis sur un montage en projet.

    J'ai filmé un trajet routier de 45 minutes (camera posé sur le tableau de bord d'une voiture).

    Je souhaite m'en servir d'introduction, et donc en faire une sequence courte. Mais je voudrais aussi garder cette notion de "long trajet". Du coup, que me conseillerez vous ? quelle devrait etre la longueur maxi de cette sequence, et comment faire pour donner cette impression de "putain ca fait de la route !!! " :)

    Voilà, je suis preneur de tout vos conseils. Merci
     
  2. giroudf

    So So

    Points Repaire:
    13 500
    Recos reçues:
    244
    Messages:
    12 143
    Appréciations:
    +337 / 1 248 / -14
    depart de la video a vitesse normale , puis vitesse acceleree, et fin a vitesse normale
     
  3. ogt

    ogt
    Conseiller Technique So

    Points Repaire:
    17 200
    Recos reçues:
    508
    Messages:
    21 352
    Appréciations:
    +563 / 1 101 / -30
    Pour être regardable, une introduction ne doit jamais dépasser 20 à 30 secondes.
    L'idée de Giroud de faire une partie en accélérée est bonne, mais il faudra aussi élaguer de façon à ne conserver que des plans différents, ça ne sert à rien de rester 3 secondes sur une ligne droite.
    Donc découper les 45 minutes en scènes différentes, à peu près de durée équivalente, pour une durée totale de 3 à 5 minutes.
    Dans Premiere : Imbriquer ces différents morceaux pour en faire une nouvelle séquence.
    Appliquer le remappage temporel pour faire l'accéléré au milieu, et réduire la durée totale à 30 secondes.

    Olivier
     
  4. Larsenic

    Points Repaire:
    1 650
    Recos reçues:
    4
    Messages:
    792
    Appréciations:
    +3 / 4 / -0
    Moui ... J'ai essayé, mais 45 min en 20 sec, on a pas le temps de voir grand chose :D
    Mais je vais travailler cette piste. En ajoutant ll'astuce d'OGT :

    Ca devrait le faire ... Merci pour le tuyau ... J'etais parti sur du découpage de petites séquences, avec des fondus réguliers, mais j'arrivais quand même à 3 minutes, et effectivement, c’était long .... à regarder !!
     
  5. nestaphe

    So So

    Points Repaire:
    7 925
    Recos reçues:
    68
    Messages:
    984
    Appréciations:
    +54 / 378 / -1
    Mais la plage de durée raisonnable pour une "introduction" (les prémices, en somme) est liée à la durée du film et encore à son genre ! Déjà, il n'est donné aucune indication de durée envisagée, ni de genre... Un format de deux à quatre minutes, de 8-12 minutes, un 26 minutes, un 52, 90... C'est quand même pas la même approche...

    En ce qui concerne la notion de durée perçue dans le film et de l'utilisation de l'accéléré...

    En trois ou quatre plans relativement courts, tu peux donner l'impression d'un long trajet sans en passer par des effets "stylés" et extrêmement "utilisés" et donc plus stéréotypés que la méthode "ancestrale" qui fonctionne toujours et n'en passe pas moins inaperçue pour autant... Cela veut dire de choisir pour tes quelques plans des moments dans lesquels l'environnement change radicalement, et de mettre tout ça en opposition encore dans la manière de les agencer : environnement, lumière, vitesse de déplacement, etc., tout ou presque est bon pourvu que ça change de manière évidente. Au final, c'est petite séquence pourrait même paraître relater bien plus que 45 minutes de déplacement.

    La sobriété, pour commencer un film, en tout cas un film qui dure plus de cinq minutes, c'est recommandable... Sauf s'il s'agit d'une vidéo de Youtubeur qui doit au contraire jouer le conformisme mais dans la surenchère, et c'est un autre propos... :rolleyes:

    Nous sommes dans le domaine de l'image animée et donc par excellence dans le domaine de l'illusion. Mais il faut souvent aussi avoir recours à l'illusion pour faire passer des choses qui se veulent simples et réalistes. Personnellement, c'est cela que je trouve le plus passionnant.


    PS: le fondu enchainé peut aussi accentuer le travail (dans les conditions que j'ai précisé avant). Mais il est un artifice bien visible aussi. Faut aimer, faut essayer, faut que ça cadre avec le reste et s'il n'est pas très utile, c'est qu'il est à éviter... :-)
     
    #5 nestaphe, 16 Avril 2019
    Dernière édition: 16 Avril 2019
  6. giroudf

    So So

    Points Repaire:
    13 500
    Recos reçues:
    244
    Messages:
    12 143
    Appréciations:
    +337 / 1 248 / -14
    oui , les plans interminables ou le sujet regarde par le fenetre, suivi de plan ou on le voit faire des choses totalement differentes, (lire un bouquin, parler, manger, dormir), ca marche si tu as ca sur les bandes, donc resultat d'un scenario bien decoupe ou d'un immense coup de bol.
    ca marche mieux pour une evoquer une journee complete, ou on peut jouer avec la luminosite et des activites qui prennent normalement place dand une tranche horaire particuliere.. mais la pour 45 min de voiture, ca va etre dur.
     
  7. nestaphe

    So So

    Points Repaire:
    7 925
    Recos reçues:
    68
    Messages:
    984
    Appréciations:
    +54 / 378 / -1
    Effectivement, la force de persuasion (ou sa facilité) dépendra de la route parcourue dans ces 45 minutes, de l'environnement traversé. C'est à essayer avec un peu de persévérance. Aussi, la lumière est une chose à prendre en compte quoi qu'il en soit, car sa direction (si ce n'est pas sa nature...) va forcément changer tout long du parcours : dans l'esprit de créer un contraste fort entre les plans, et de donner une impression "de temps qui passe" il faut les agencer entre eux de manière à ce que la direction de lumière change de manière évidente, voire radicale.
    Les panneaux signalétiques qui filent sur des plans très brefs peuvent aussi contribuer à donner l'impression d'un long parcours. Tout ça, c'est à voir en fonction du contenu, je suis d'accord.
    Au montage évidemment; il faut oublier la chronologie du parcours et se servir de ce qui fonctionne dans l'ordre qui fonctionne, à moins que le film doive s'adresser essentiellement à des personnes qui sont censées connaître le parcours (auquel cas, il n'y aurait pas vraiment de raison de chercher à rendre ou accentuer sa longueur).
     
Chargement...

Partager cette page

Autres contenus

Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous