Nous suivre

  1. Découvrez notre vidéo de formation / test sur la Canon XF705 !
    Son capteur, son codec H265, son autofocus, ses gammas, le C-Log3, ses forces et ses limites, vous saurez tout ! Toutes les infos

    Rejeter la notice

Framerate et montage

Discussion dans 'Montage' créé par Elcryde, 31 Juillet 2019.

Tags:
  1. Elcryde

    Points Repaire:
    100
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    7
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Bonjour à tous,

    Parcourant ça et là sur l'internet à la recherche d'informations, je pense avoir saisi pas mal de trucs mais certaines questions subsistent. Si une ou des âmes charitables pouvaient m'éclairer un peu plus, je vous en serai gré.

    Les cadences d'image :


    24p ==> Standard cinéma mais plus obligé aujourd'hui ?!

    25p ==> Standard vidéo européen

    30p ==>Standard vidéo Américain

    50p ==> 2x la cadence standard euro, donc image plus fluide à l'arrivée ? (utile pour ralentis)

    50i ==> Standard télévisuel car calé sur la fréquence électrique européenne. Toujours d'actu ? Pourquoi ? (nouveaux écrans)

    60p ==>Standard Américain donc image plus fluide à l'arrivée ? (utile pour ralentis)

    60(i ?) ==> Standard télévisuel américain ?


    Plus le nombre augmente, plus l'image est fluide. ====> Y'a-t-il un seuil ? Un nombre d'images où notre oeil arrête de percevoir le mouvement comme fluide ? Trop de fluide tue le fluide ?


    Leur support de diffusion :

    24p c'est le cinéma. Diffusion en salle de cinéma ok. Mais comment cela fonctionne pour les films qui sont diffusés par la télévision européenne par exemple ?

    La cadence du film est-elle conformée à du 50i avant diffusion sur une chaîne ? (si le 50i est toujours le standard actuel ?) Est-elle conformée à du 25p ? Le diffuse-t-on tel quel sans y toucher ? Si non, que se passerait-il si cela arrivait ?

    Autre exemple, si je tourne un film en 25p, il faudrait que je le conforme en 24p pour une diffusion dans une salle de cinéma ? Ou peut-on le diffuser tel quel ? Et encore une fois, si non, que se passerait-il si cela arrivait ?


    Le web : Si je tourne un produit exclusivement destiné à de la diffusion web, devrai-je tourner en 50p ? ( Tout est fluide, et si jamais on veut intégrer des petits ralentis pas besoin de modifier la cadence au montage ?)

    Il me semble que le web mange de toutes les cadences d'images, donc a priori pas de soucis, si ?

    Que dois-je faire au montage ? Monter directement dans une séquence calée sur mon support de diffusion ? (par ex du web ou tv européenne) donc monter sur une séquence à 25p pour cet exemple ? Mais une cadence de tournage à 100 images dans un montage à 25 subira un ralentissement non ?

    Comment intervient la gestion du son dans tout ça ? Si le son est synchronisé quand je tourne, j'aurai des problèmes au montage en cadençant tout ça en 25p non ?


    Pour résumer : si je tourne quelque chose à destination de plusieurs supports, je choisis une cadence pour mon workflow et je la modifie à l'export suivant le support ?

    L'obturateur :

    Pour un bon compromis fluidité/flou de mouvement, j'ai vu qu'il fallait régler la vitesse de son shutter au double du framerate.

    25p===> Shutter au 1/50e

    24p===>Shutter au 1/48e

    Si je dois tourner un produit avec une cadence élevée d'images, disons 120(chiffre au hasard), en Europe, au tournage, comment éviter le flickering des lumières artificielles ? Régler mon shutter sur 1/50e évitera le flickering mais le rendu sera bizarre avec une cadence d'images à 120 non ?

    Ou alors je dois trouver une vitesse d'obturation qui soit un multiple de 50 et aux alentours de 240 ?

    Désolé si mes questions vous paraissent idiotes mais je me dis qu'il n'est jamais trop tard pour s'améliorer donc j'essaye. Si je ne suis pas clair, par avance désolé. Et que mon manque de connaissances puisse servir à d'autres :)
     
    #1 Elcryde, 31 Juillet 2019
    Dernière édition par un modérateur: 31 Juillet 2019
  2. ogt

    ogt
    Conseiller Technique So

    Points Repaire:
    17 200
    Recos reçues:
    493
    Messages:
    20 770
    Appréciations:
    +529 / 1 043 / -30
    tout à fait.
    En général on fait le montage avec un projet/séquence de caractéristiques identiques aux clips importés, et c'est seulement à l'export que l'on choisit le format (en particulier codec, résolution, fréquence image ...) en fonction de la destination finale.
    Aujourd'hui cela devient plus compliqué, car les sources sont variables et en particulier on ne maitrise pas la fréquence des lampes Leds. Il faut donc faire quelques essais préalables pour trouver la bonne vitesse d'obturation (la règle du 180° n'est plus du tout absolue aujourd'hui avec des obturateurs électroniques), on peut monter au 1/2000 eme sans problème si la lumière est très forte et qu'on n'a pas de filtre ND.

    Olivier
     
  3. Alcoriza

    So

    Points Repaire:
    5 300
    Recos reçues:
    55
    Messages:
    2 264
    Appréciations:
    +86 / 135 / -0
    Le 24p est effectivement la norme cinéma. Certains ont tourné ces dernières années en 48p en disant qu'en passant à la "haute définition" on pouvait peut-être en profiter pour passer à la "haute animation". Le changement esthétique n'a pas convaincu tout le monde.

    Quand on diffuse à la télévision un film 24p en Europe, on le lit à une cadence de 25 images à la seconde. Donc le film est accéléré de 4%. C'est valable pour les DVD et les masters télé. En revanche, la plupart des bluray européens utilisent la cadence d'origine 24p voire parfois le 23,976p.

    Plus problématique, pour les pays dont la cadence est 29,97 images par secondes, on est obligé de dupliquer et de fondre des trames entre elles. Voir sur internet le 3:2 pulldown.

    Si on a filmé en 25p et qu'on doit passer par une diffusion salle, on va à l'inverse ralentir le film. Il faudra prendre garde à harmoniser le son pour que la hauteur reste la même. Dans le cas d'une projection unique, il ne faut pas hésiter à demander si le projecteur n'est pas capable de prendre en charge le 25p.

    Le 25p n'est pas la norme de diffusion européenne. C'est le 50i. Ça reste du 25 images à la seconde, mais chaque image est séparée en deux trames. Si de base, tout a été filmé en progressif, ça ne pose pas de souci. Les deux trames vont simplement coder les lignes paires et impaires d'une même image source.

    Sur le web, il n'a pas de normes mais le 30p et le 60p sont très utilisés. Si on anticipe une possible diffusion européenne, il n'est pas idiot de tout faire en 50p puis de livrer un 50i ou un 25p.
     
  4. Elcryde

    Points Repaire:
    100
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    7
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Il me semble avoir lu que Peter Jackson avait tourné en 48p(pour le Hobbit il me semble) pourtant le rendu ne m'a pas choqué de mémoire. En tous cas c'est une question de perception si je comprends bien, on est vraiment plus obligés en théorie de faire du 24p pour le cinéma mais on en fait car c'est la cadence historique et qu'on a été habitués à ce rendu.

    Je vais regarder ça :jap:

    Merci à vous deux pour les précisions déjà.

    Si d'autres personnes ont des avis éclairés et un peu de temps je les invite à continuer la discussion, car j'ai encore du mal concernant certains points de mon premier message, notamment au niveau de la prise de son et de se relation avec le framerate et le montage.

    Merci à tous.
     
  5. saint kro

    saint kro Conseiller Technique Son numérique
    Modérateur So So

    Points Repaire:
    13 650
    Recos reçues:
    154
    Messages:
    16 273
    Appréciations:
    +242 / 1 228 / -25
    Il ne faut pas oublier qu'en argentique, chaque image est projeter deux fois, ce qui en fait du 48P
     
  6. Alcoriza

    So

    Points Repaire:
    5 300
    Recos reçues:
    55
    Messages:
    2 264
    Appréciations:
    +86 / 135 / -0
    Si t'as tourné un clip à 50 images par seconde et que tu le mets dans une séquence à 25fps, ça restera du temps réel. Le média ne sera pas ralenti. Premiere Pro (par exemple) lira simplement une image sur deux.

    Pour le son, ça ne change rien. Pour lui, une seconde de temps sera passée. Qu'il y ait 25 ou 50 images par seconde, ça n'est pas son problème, puisque dans tous les cas, il y aura 48.000 échantillons sonores. Que tu sois à 120, 100, 60, 50, 30 ou 25 fps.
     
  7. Elcryde

    Points Repaire:
    100
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    7
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Bien le bonjour

    J'ai dû louper ce passage... Une raison particulière à cela ?

    D'accord, et il lira une image sur 3 si je tourne à 150 images etc etc ?

    A la prise ok, pas de soucis donc. Mais une fois dans la timeline, pas de soucis donc ?
    Tu m'as dit que Premiere lisait par ex une image sur deux dans l'exemple précédent, mais est-ce différent dans les autres softs ? (Media composer ou Da vinci par ex ?)
     
  8. saint kro

    saint kro Conseiller Technique Son numérique
    Modérateur So So

    Points Repaire:
    13 650
    Recos reçues:
    154
    Messages:
    16 273
    Appréciations:
    +242 / 1 228 / -25
    Pour réduire le scintillement en équilibrant le temps d'obturation et le temps de projection.
     
  9. Alcoriza

    So

    Points Repaire:
    5 300
    Recos reçues:
    55
    Messages:
    2 264
    Appréciations:
    +86 / 135 / -0
    Exactement. Une image sur 6 si tu mets un clip 150 fps dans une séquence 25 fps.

    Le but, étant qu'une seconde filmée corresponde à une seconde dans la séquence. Donc le logiciel (Premiere, Avid ou DaVinci) se débrouille pour adapter le clip pour rester en temps réel. Il ne le ralentit ou ne l'accélère pas.
     
  10. Elcryde

    Points Repaire:
    100
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    7
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    :jap: Je viens de me relire une partie du Bellaïche et effectivement, double obturation à la projection pour réduire le scintillement. En analogique donc comme tu l'as bien souligné.

    Je comprends un peu mieux. En terme de lecture vidéo et sonore ça ira bien donc.
    Mais si dans tout ça j'ai un ralenti à faire, par ex j'ai tout tourné en 150 fps, je fais mon montage dans une séquence en 25. (je pose un cadre au cas où)
    Si je veux intégrer un ralenti ou un acceleré propre je joue sur mon remappage temporel sur la partie que je veux ralentir directement dans ma séquence de montage ?
    Ou alors il vaut mieux isoler ce clip et le faire dans un autre logiciel pour le ralentir ?

    Je me demande juste comment, par ex dans de gros blockbusters, ou en tous cas de manière pro est geré l'ajout de ce genre de plans dans un montage ?

    Désolé je suis chiant avec toutes mes questions ^^
     
    #10 Elcryde, 1 Août 2019
    Dernière édition par un modérateur: 1 Août 2019
  11. Alcoriza

    So

    Points Repaire:
    5 300
    Recos reçues:
    55
    Messages:
    2 264
    Appréciations:
    +86 / 135 / -0
    Un remappage temporel dans Premiere Pro (ou un timewarp dans Avid), tu peux le faire directement sur ta séquence.

    Si tu a filmé un plan dans le but de le ralentir d'entrée de jeu, tu peux aussi demander à Premiere ou Avid de l’interpréter à 25 fps pour qu'il le lise au ralenti avant même de le poser sur une timeline. C'est pas mieux ou moins bien, c'est juste une possibilité supplémentaire.

    Pour les pros, c'est un peu différent. On peut par exemple avoir un clip en 25 fps, mais qui en fait, a été capté à 1000 fps. Donc le clip, lu directement après la captation, est déjà ralenti.
     
  12. saint kro

    saint kro Conseiller Technique Son numérique
    Modérateur So So

    Points Repaire:
    13 650
    Recos reçues:
    154
    Messages:
    16 273
    Appréciations:
    +242 / 1 228 / -25
    en argentique ;)
     
  13. Elcryde

    Points Repaire:
    100
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    7
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Ouuuups :D

    Oui ça je vois bien. J'ai téléchargé un rush de red par curiosité à 96 fps, en l'important dans After effects il apparaît directement comme un média à 24fps, donc déjà ralenti.

    Je ne saisis pas la nuance par rapport à ce que tu as dit juste avant.
     
    #13 Elcryde, 1 Août 2019
    Dernière édition par un modérateur: 1 Août 2019
  14. Alcoriza

    So

    Points Repaire:
    5 300
    Recos reçues:
    55
    Messages:
    2 264
    Appréciations:
    +86 / 135 / -0
    La différence, c'est que dans un cas tu forces Premiere Pro, DaVinci ou Avid à lire un rushes à 24 fps un rushes alors qu'il a été détecté à 96 fps. Dans le second cas, ton rushes est detecté à 24 fps alors qu'il a été tourné à 96 fps. Ton rushes RED appartient à cette seconde catégorie.
     
  15. Elcryde

    Points Repaire:
    100
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    7
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    D'accord. Mais c'est dû à quoi qu'un rush tourné à 96 fps soit détecté à 24 par le logiciel, c'est un paramètre de tournage ou une question de codec par ex ?
     
Chargement...
Discussions similaires - Framerate montage
  1. Nemrik182
    Réponses:
    1
    Nb. vues:
    1 222
  2. garwing
    Réponses:
    0
    Nb. vues:
    336
  3. Naggue
    Réponses:
    6
    Nb. vues:
    344
  4. Baldy
    Réponses:
    10
    Nb. vues:
    1 782
  5. sdeups
    Réponses:
    11
    Nb. vues:
    633

Partager cette page

Autres contenus

Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous