Nous suivre

Filmer le vol des oiseaux avec le Panasonic GH5

Discussion dans 'Vidéo (et photo) animalière' créé par svt, 30 Mai 2019.

◄ Voir l'article
  1. svt

    svt
    So So

    Points Repaire:
    6 195
    Recos reçues:
    17
    Messages:
    117
    Appréciations:
    +5 / 66 / -0
    svt a publié un nouvel article:

    Filmer le vol des oiseaux - Filmer le vol des oiseaux

    Lire l'article...
     
    #1 svt, 30 Mai 2019
    Dernière édition par un modérateur: 31 Mai 2019
    • J'aime J'aime x 5
  2. cournonsec

    So So

    Points Repaire:
    7 950
    Recos reçues:
    72
    Messages:
    2 397
    Appréciations:
    +68 / 382 / -3
    Tu allies démarche scientifique et grande maîtrise de la vidéo !
    Tes images sont magnifiques.
    Ton pds est une véritable thèse :good:
    Merci monsieur le docteur es martinet :-)
     
    • J'aime J'aime x 1
  3. apatura

    So

    Points Repaire:
    5 150
    Recos reçues:
    44
    Messages:
    2 402
    Appréciations:
    +59 / 304 / -1
    Tout simplement exceptionnel !
    Merci aussi pour le PDF très complet.
    Les images des Fous sont magnifiques, tout spécialement quand il survole les vagues déferlantes.
    Une remarque : (pour pinailler... ) ce serait encore mieux si tu parvenais à caler plus souvent ton sujet à droite dans l'image, lorsqu'il
    se déplace de droite à gauche. Je sais bien que c'est difficile, mais vu ce que tu arrives déjà à faire (et dont je suis bien incapable)...
    Une question : j'ai lu que tu emploies des vitesses d'obturation importantes, et en 30p. Est ce voulu en raison du ralenti, ou simplement pour des raisons d'exposition ?
     
  4. giroudf

    So So

    Points Repaire:
    13 500
    Recos reçues:
    241
    Messages:
    12 039
    Appréciations:
    +329 / 1 214 / -14
    c'est vrai que c'est plus facile avec un fou de bassan immense qui vol lentement en ligne droite qu'un martinet minuscule qui vol a toute vitesse en zig zag.
     
  5. christhise

    Points Repaire:
    1 520
    Recos reçues:
    8
    Messages:
    259
    Appréciations:
    +15 / 26 / -0
    Epoustouflantes ces images de fou de Bassan en vol!
    Quelle maîtrise technique!
    Merci du partage.
     
  6. svt

    svt
    So So

    Points Repaire:
    6 195
    Recos reçues:
    17
    Messages:
    117
    Appréciations:
    +5 / 66 / -0
    Bonsoir,

    Marina m'a proposé de classer mon premier post dans la rubrique des Articles. Je vais donc améliorer et enrichir cet article. Pour les commentaires et critiques des futurs exemples de vidéos, ils devraient continuer à se faire dans ce fil.

    Merci cournonsec et christhise pour votre passage et vos appréciations chaleureuses.

    Merci apatura pour ton passage et ton appréciation sympathique. Les Fous ne se rapprochent du bord lorsque la mer est très agitée par fort vent d'ouest ou du nord.

    Oui je sais, j'ai encore des progrès à faire pour arriver à suivre l'oiseau avec un bon cadrage pour donner plus d'espace devant l'oiseau. Il me faut en même temps gérer les variations de la mise au point.

    Je filme toujours en 30p ou plutôt en 60p en UHD.
    En FHD à 180 ips, la vitesse minimum autorisé par le GH5 est de 1/200e. Comme je suis d'ordinaire à 400 iso (sensibilité de base du boîtier) et que je diaphragme à f8 (meilleure (?) ouverture de mon 4/300) par temps clair je travaille entre 1/800 et 1/1200. Cela ne semble pas avoir d'incidence sur la qualité du ralenti. Je rencontre des problèmes de variations de luminosité quand je suis un oiseau sur fond de ciel depuis l'horizon clair vers le ciel d'un bleu plus dense situé au-dessus de ma tête. Ou quand l'oiseau passe de l'ombre d'une falaise à la lumière. J'essaye de régler ces problèmes en post-production avec des images clés.
    En UHD à 60p, j'évite de dépasser le 1/125 - 1/200e avec un filtre ND variable.

    Merci Giroud pour ton passage. C'est vrai que le Martinet noir (envergure moyenne de 45 cm) est beaucoup plus petit que le Fou de Bassan (envergure moyenne de 180 cm) et a un vol plus difficile à suivre. Mais le ralenti est souvent trompeur : il suffit de lire la vidéo du Fou de Bassan en l'accélérant 6 fois pour se rendre compte que l'oiseau n'est pas lent. Si on rate le passage il faut attendre un autre oiseau... Quand on est avec un groupe de martinets, on peut multiplier les prises et augmenter ainsi les chances de capter un comportement intéressant.

    À bientôt.

    Jean-François
     
    • J'aime J'aime x 1
  7. AQW333

    So So

    Points Repaire:
    10 500
    Recos reçues:
    88
    Messages:
    6 586
    Appréciations:
    +255 / 883 / -16
    Remarquable travail...et merci pour l'article ..;-)
     
  8. Gruuz

    Points Repaire:
    4 180
    Recos reçues:
    35
    Messages:
    1 433
    Appréciations:
    +10 / 65 / -3
    MERCI pour l'article et la vidéo du morskoul (en Breton) .
    j'adore rencontrer ce oiseau en traversée en kayak vers l'île Molène depuis Lannildut. A mi-chemin souvent un ou deux morskouls approchent de moi en ligne droite et puis repartent à 90° . Sans doute sont-ils déçus que mon modeste sillage ne leur révèle pas de proies. Ou alors il viennent me saluer, entre collègues au long cours, ce qui est une pensée qui me plait plus car ils sont si majestueux.
    Parfois je les vois de près plonger en torpille, c'est fantastique. leur mâchoire inférieure se déboite afin de ne pas se rompre à l'entrée de l'eau à 100 km/h . Les Sternes plongent aussi de moins haut, mais en groupe. C'est un signal qu'apprécient les pêcheurs
     
  9. Romont

    Points Repaire:
    3 470
    Recos reçues:
    10
    Messages:
    1 767
    Appréciations:
    +8 / 46 / -0
    Magnifique! vraiment magnifique, mais un accessoire important n'a pas été signalé : quel trépied a été utilisé pour faire un suivi si remarquable ?
     
  10. AQW333

    So So

    Points Repaire:
    10 500
    Recos reçues:
    88
    Messages:
    6 586
    Appréciations:
    +255 / 883 / -16
    ooo:perplexe:......:laugh::laugh::laugh:
     
  11. Romont

    Points Repaire:
    3 470
    Recos reçues:
    10
    Messages:
    1 767
    Appréciations:
    +8 / 46 / -0
    Il y a un truc que je ne pige pas à ta réaction suivante : ooo:perplexe:......:laugh::laugh::laugh: ! ? ! ? ! ? tu trouves que le suivi n'est pas terrible ? qu'il l'a fait à la main ? Vu que le GH5 c'est un appareil photo, je peux légitimement me poser la question si il faut utiliser un trépied aussi lourd qu'avec une caméra, alors qu'il faut se le trimballer dans les rochers.
     
  12. JLH 37

    JLH 37 Super Modérateur
    Modérateur So

    Points Repaire:
    23 500
    Recos reçues:
    436
    Messages:
    10 117
    Appréciations:
    +207 / 678 / -4
    Bonjour Romont

    C'est parce que ce paragraphe de l'article de svt t'auras probablement échappé.;-)

    Il répond à ta question.

    La technique de prise de vue
    Les oiseaux en vol se déplacent rapidement dans le ciel. Pour des prises de vue rapprochées, le suivi de l’oiseau en vol ne peut se faire que difficilement si l’appareil est fixé sur un trépied équipé d’une rotule fluide, matériel qui convient bien pour l’affût et pour des mouvements lents.

    Pour suivre les évolutions de l’oiseau il faut donc travailler à main levée comme en photo, debout de préférence et bien stable sur ses jambes pour être réactif et efficace dans les mouvements de suivi.
     
    • J'aime J'aime x 1
  13. Romont

    Points Repaire:
    3 470
    Recos reçues:
    10
    Messages:
    1 767
    Appréciations:
    +8 / 46 / -0
    Et oui cela m'a échappé, et je te remercie de le me faire remarquer, aussi après avoir lu ton message j'ai regardé à nouveau. Cela m'a vraiment intéressé ce qu'a réussi SVT parce que moi j'ai tout raté à l'épaule pour un film sur les pélicans, ce que j'ai fait à l'épaule est vraiment non-regardable, alors après avoir regardé bien comme il faut ça marche parce qu'il n'y a pas de repères fixes, horizon, arbres, nuages et même ciel complètement bleu, l'explication pour moi c'est les vagues et le ralenti, je n'ai jamais pensé à faire un ralenti. Mais cela m'intéresse de savoir comment il tenait sont GH 5, j'ai vu sur une vidéo un gars qui le tenait à bout de bras tendu avec la bandoulière autour du cou.
     
  14. svt

    svt
    So So

    Points Repaire:
    6 195
    Recos reçues:
    17
    Messages:
    117
    Appréciations:
    +5 / 66 / -0
    Bonsoir,

    Je suis en train de préparer l'Exemple 2 consacré au vol du Coucou gris. Une petite pause pour répondre à vos messages.

    Merci Gruuz pour ton passage et pour ton témoignage. Le Fou de Bassan ou Morskoul est effectivement un très bel oiseau au vol élégant et aux capacités de plongée extraordinaires. Quand il remonte à la surface on ne voit pas le poisson car celui est déjà avalé au cours de la plongée. As-tu déjà vu des dauphins au cours de tes virées en kayaks ? J'ai eu la chance de filmer un groupe d'un dizaine de Grands Dauphins (Flipper) lors de mes observations de Fous de Bassan.

    Merci AQW333 pour ton passage et ton appréciation chaleureuse.

    Merci Romont pour ton appréciation sympathique.
    Pour répondre à ta question : je tiens mon Gh5 + 300 exactement comme un appareil photo, l'œil collé au viseur et j'essaie de suivre l'oiseau le plus longtemps possible en ajustant la mise au point en continu.
    Si ton gars tenait son appareil à bout de bras tendu avec la bandoulière autour du cou c'est qu'il suivait l'oiseau sur l'écran arrière. Avec la focale résultante de 600mm, je serais incapable de suivre l'oiseau sur l'écran arrière du GH5 tout en faisant la MAP manuelle.
    Le très gros avantage des hybrides par rapport aux réflexes dotés de fonctions vidéos d'un haut niveau (Canon, Nikon, ...) est le viseur électronique avec son Focus Peaking. On vise exactement comme en photo mais sans autofocus (ce qui rend l'exercice un peu plus difficile) et en cherchant à suivre l'oiseau alors qu'en photo on déclenche des rafales lorsque l'oiseau passe au plus près.
    Je ne sais pas si les camescopes de même niveau que le GH5 pourraient me permettre de faire ces mêmes vidéos.

    À bientôt.

    Jean-François
     
    #14 svt, 3 Juin 2019
    Dernière édition: 3 Juin 2019
    • J'aime J'aime x 1
  15. svt

    svt
    So So

    Points Repaire:
    6 195
    Recos reçues:
    17
    Messages:
    117
    Appréciations:
    +5 / 66 / -0
    Bonsoir,

    EXEMPLE 2 : le vol du Coucou gris - Ar Goukoug


    L’oiseau : avec 60 cm d’envergure, c’est un oiseau de taille moyenne. On l’entend plus qu’on ne le voit, mais avec un peu de patience et de connaissances de ses comportements, il est possible de filmer son vol.
    L'image ci-dessous est extraite de la vidéo (1920 x 1080px)


    [​IMG]

    Lieu des prises de vue : le Coucou gris se rencontre dans des milieux très variés, comme ici sur les landes de la côte bretonne où l’espèce la plus parasitée est le Pipit farlouse.

    Conditions des prises de vue : le premier et dernier plans où l’oiseau est posé sont faits à l’affût sur trépied en 4K avec prise de son directe. Les vols sont tournés avec la même technique que pour les Fous de Bassan : debout à découvert pour avoir une bonne liberté de mouvements dans les suivis.

    Comme pour l’exemple 1, j’ai volontairement mis quelques plans longs pour montrer le suivi de l’oiseau. Pas de son direct pour les plans ralentis du vol. J’ai construit un bande son basique avec le son direct des prises en 4K.

    À la prochaine.

    Jean-François
     
    #15 svt, 3 Juin 2019
    Dernière édition: 4 Juin 2019
    • J'aime J'aime x 2
Chargement...

Partager cette page

Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous