module inscription newsletter haut de page forum mobile

Rejeter la notice

Atelier Caméras RED 29 & 30 septembre à Paris
Formation ultra opérationnelle, concentrée sur deux jours, pour découvrir les caméras RED et se préparer à leurs premiers tournages.
10 % de réduction pour les inscriptions avant le 31 août.

>> Toutes les infos <<

[CommentFaire?] Comment payer un comédien pour un projet personnel

Discussion dans 'Faire son film' créé par Bruce75010, 4 Juillet 2020.

  1. Bruce75010

    Points Repaire:
    100
    Recos reçues:
    0
    Messages:
    1
    Appréciations:
    +0 / 0 / -0
    Bonjour,


    Je vais tourner dans un court-métrage et le réalisateur pensait me défrayer en l’échange de ma prestation. Étant en difficulté pour obtenir mon statut d’intermittent pour la première fois, j’ai demandé au réalisateur s’il pouvait plutôt me rémunérer sous forme de cachets et que je m’occupe moi même de régler mon logement et mon transport.

    Cela ne lui pose pas de souci sur la forme puisqu’il dispose d’une enveloppe pour son film mais il n’a pas de structure juridique pour réaliser les cachets.

    Connaîtriez vous une possibilité pour que je sois payé en cachet quand même ?

    On m’a parlé du Guso mais apparemment cela ne fonctionne pas pour une œuvre « filmée ». On m’a aussi parlé du portage mais à la lecture de certains forums cela ne fonctionnerait pas forcément.

    Voilà pourquoi je me tourne vers vous.

    Dans tous les cas, je vous remercies énormément pour le temps accordé à la lecture de ce mail.
     
  2. saint kro

    saint kro Conseiller Technique Son numérique
    Modérateur So So

    Points Repaire:
    14 550
    Recos reçues:
    176
    Messages:
    17 702
    Appréciations:
    +321 / 1 552 / -35
    Bonjour,

    Plutôt que de relancer une veille discussion, il est toujours préférable d'en ouvrir une en décrivant ses propres besoins.

    Nouvelle discussion créée.
     
  3. REDoré

    Points Repaire:
    2 240
    Recos reçues:
    6
    Messages:
    298
    Appréciations:
    +53 / 98 / -1
    Sachant qu'un cachet est d'à peu près 400 € par jour (ou dans les 1200€ par semaine), vaux mieux en effet un défraiement sur un court sans structure professionnelle et qui ne peut miser que sur les festivals.

    Ton réa te propose la seule vraie formule s'il n'est pas produit et qu'il travaille sur fonds propres (s'il l'auto-produit).

    S'il avait obtenu une subvention d'une commission (nationale ou régionale), il aurait eu intérêt à officialiser le projet auprès d'une société de production et rémunérer ses techniciens et verser des cachets aux comédiens et figurants.

    L'accord pro de base et dit de participation, c'est accepter le salaire ou le cachet minimum (réglementaire) en vue de les compléter plus tard si et selon les bénéfices (sur les futures recettes).

    Tu ne peux que demander un cachet que si le film est produit par une société (même si ce serait celle du réa).

    EDIT : attention d'ailleurs, ce que tu lui proposes est illégal car apparenté à du travail au noir.
     
  4. LiquidPro

    So

    Points Repaire:
    14 425
    Recos reçues:
    209
    Messages:
    2 134
    Appréciations:
    +185 / 510 / -2
    Il n'y a pas de solution miracle, tout est fait pour que ce soit compliqué de rémunérer quelqu'un légalement en France.

    Le GUSO c'est vraiment génial mais, pour d'étranges raisons, c'est très limité et non applicable dans ce cas.

    Il te reste le portage, c'est à dire le fait de passer par une société de production qui accepte de s'engager. Mais il faudrait encore que tu en connaisses une. Dans ton cas, c'est cette société (ou association) qui rédigera le contrat que le réalisateur devra signer et régler, en tant que particulier. L'entreprise te fera alors ta fiche de paie (qui vaudra pour autant de cachets que mentionné par la durée du contrat lorsque tu renouvelleras ton dossier), paiera les charges, fera les déclarations nécessaires (tout ce que fait le GUSO) et prendra sa com. Si le réalisateur paie 200€, au final tu toucheras un peu moins de 100€ (110€ si c'était via le GUSO).

    Je connais bien les deux systèmes puisque je suis parfois payé via le GUSO (en tant que musicien), que je fais parfois moi-même des GUSO (via une association) et que je passe depuis 20 ans par une association de production pour faire le contrat et payer les intermittents que j'embauche. Ceci car je n'ai aucune envie de gérer l'administratif, le juridique et le financier relatif à cela.
     
    • J'aime J'aime x 1
  5. REDoré

    Points Repaire:
    2 240
    Recos reçues:
    6
    Messages:
    298
    Appréciations:
    +53 / 98 / -1
    Pardon d'être curieux mais c'est quoi qui te motive sur le projet ? Le scénario ? Le rôle ? Le réa est une connaissance voire un ami ?

    Si le projet est personnel, l' "enveloppe" devrait l'être tout autant.

    Le court-métrage sert certainement à le faire connaître (dans les festivals ou en maquette perso) et la tradition veut que chacun qui y participe en profite tout autant. Toi aussi tu peux risquer un prix de participation dans un festival et qui te servira. Le statut d'intermittent n'est pas une finalité, une condition sine qua non pour travailler.

    Il semble qu'il s'agisse ici d'un investissement humain.

    Sinon, n'acceptes que des projets pros et cours les castings et les agences.

    (Merci, je ne connaissais pas encore le GUSO).
     
  6. Video 92

    So So

    Points Repaire:
    5 800
    Recos reçues:
    54
    Messages:
    3 933
    Appréciations:
    +148 / 551 / -6
    Infos sur le GUSO : GUSO, le Guichet Unique du Spectacle Occasionnel - Pôle emploi
    Déplacement, logement et restauration sont à la charge du réalisateur et comme dit REDoré tu travailles en participation.
    Si tu es intermittent et que tu commences, il faut trouver des heures pour valider le statut. Ce projet est, peut-être, l'occasion de te faire une carte de de visite.
     
    • J'aime J'aime x 2
  7. REDoré

    Points Repaire:
    2 240
    Recos reçues:
    6
    Messages:
    298
    Appréciations:
    +53 / 98 / -1
    Bonjour Video92, je me corrige toutefois, je parlais d'un prix d'interprétation (en festival) mais pouvant être compris (psychologiquement) comme un "prix de participation". Lapsus révélateur.

    Le souci ici, c'est que c'est un projet personnel sur fonds personnels. Ce n'est pas un cadre professionnel avec règles et statuts. Perso, je soutiens la position du réa.

    Anecdote à son intention : Steven Spielberg a retenu le conseil de John Ford de ne jamais travailler sur fonds propres. Il se trouve que par expérience même beaucoup plus limitée et modeste, ce conseil reste valable pour tous.
     
    • J'aime J'aime x 1
  8. saint kro

    saint kro Conseiller Technique Son numérique
    Modérateur So So

    Points Repaire:
    14 550
    Recos reçues:
    176
    Messages:
    17 702
    Appréciations:
    +321 / 1 552 / -35
    Avant que ca ne dérive trop, je pense qu'il faut que Bruce75010 revoit sa position.
    En attendant, je reformule sa question ambigüe.
    Il ne peut s'agir de prestation sauf au sens artistique. ;)

    Il est courant que des comédiens ou techniciens, participent bénévolement à des tournages sans être payés.
     
    • J'aime J'aime x 2
  9. giroudf

    So So

    Points Repaire:
    13 500
    Recos reçues:
    271
    Messages:
    13 057
    Appréciations:
    +397 / 1 472 / -19
    par contre , transport et logement a tes frais, suivant l'endroit et la saison, ca peut vite te couter cher. lui laisser ca a sa charge. De toute facon il doit probablement deja organiser ca pour les autres...
     
    #9 giroudf, 5 Juillet 2020
    Dernière édition: 5 Juillet 2020
    • J'aime J'aime x 1
Chargement...
Discussions similaires - payer comédien projet
  1. JeanmichelP
    Réponses:
    13
    Nb. vues:
    631
  2. Zzzzz
    Réponses:
    7
    Nb. vues:
    556
  3. ESHER31
    Réponses:
    26
    Nb. vues:
    1 191
  4. mick123
    Réponses:
    3
    Nb. vues:
    317

Dernières occasions

 

Partager cette page