module inscription newsletter haut de page forum mobile

Test Audio-Technica BP4029 : un micro canon avec spatialisation stéréo !

En test, petit micro canon documentaire et broadcast BP4029 M/S (mid/side) et découverte du BP28L

Publié par Florent CURK le 3 Août 2021 dans Tests
► Commentaires 19
    Recos : 5
    Vues : 2 573
  1. Florent CURK
    Merci au Repaire.net et à Audio-Technica, j'ai eu l'occasion d'avoir entre les mains deux petits micros. Un petit et un énorme plutôt !
    • Le petit : AT BP4029 (micro Mid/Side)
    • Le grand : AT BP28L
    J'ai beaucoup utilisé le micro M/S, car je filme le plus souvent en tant que vidéaste solo, pour du documentaire ou équivalent.

    Je n'aurais qu'un bref avis sur le BP28L, car ce micro très spécial a besoin d'un tournage adapté à son utilisation.
    Je n'en ai pas eu, je suis donc sorti l'essayer pour exploiter son potentiel, j'en parlerais en seconde partie de ce test.

    Test du Audio Technica BP4029


    Petite histoire et conception


    Ce micro d'Audio Technica a été développé pour équiper les caméras broadcast lors des J.O.

    Et je dois dire qu'il répond très bien à la demande. Car il a une image stéréo vraiment bonne donc quand on écoute les sons, ce qui est à gauche s'entend à gauche et vice versa. Et une matrice interne, routage des deux capsule, donnant le choix de la post-production ou d'envoyer un stéréo large (environ 70°) et serré (environ 30°) simple et efficace.

    On trouvera en plus un coupe bas, qu'on choisira d'utiliser tout le temps en condition doc, avec les bruits de maniement de la caméra, de la route ou du vent.

    sign.png

    Techno Mid / Side


    Mid / Side, quésaco ??? C'est un enregistrement sur deux canaux permettant d'avoir une stéréo avec un décodage.

    On peut utiliser les logiciels en VST qu'on intègre sur un Adobe Premiere Pro ou un Resolve.

    J'en ai trouvé plusieurs : Zoom MS, Voxengo MSED, Brainworx. Tous gratuits d'utilisation et efficace.

    J'ai eu une préférence pour le Voxengo.

    Voilà à quoi ressemble celui de Zoom, qui fournit un petit schéma électrique sur comment fonctionne la technologie M/S :

    upload_2021-7-15_15-32-19.png

    Attention, il y a deux capsules et il faut bien mettre l'alimentation phantom 24V ou 48V sur chaque capsule, donc sur chaque entrés de votre caméra ou enregistreur.

    Le tournage


    Nous sommes en réalité deux à avoir testé ce micro, un ami m'a accompagné pour ce test. Et pour ne rien vous cacher, il l'a déjà acheté, et je vais surement faire flamber l'oseille bientôt également, tellement qu'il nous a impressionné sur le tournage ce petit micro !!

    Enfin pas vraiment sur le tournage, car l'écoute est très particulière, ayant dans une oreille la capsule avec directivité en 8, les côtés basiquement, et dans l'autre la capsule à directivité super-cardioïde, soit le centre.

    En revanche, si vous utilisez la matrice interne vous aurez une belle stéréo agréable.

    En l'utilisant, j'ai été agréablement surpris de voir à quel point la directivité de la capsule centrale était bien faite.

    Assez loin, avec une personne entre le narrateur et mon micro, le narrateur qui parlait faiblement, j'ai de manière audible toute les informations. Il a parfaitement rempli son job pour ce type de tournage.

    Mon ami qui l'a acheté va même l'utiliser en micro canon, avec l'utilisation de la seule capsule centrale, au lieu de prendre son MKH416.

    Attention au volume automatique de votre caméra ou enregistreur, qui peut créer un déséquilibre entre le centre et les côtés.

    Si vous choisissez d'enregistrer en mode M/S, il faut anticiper le fait que vous allez avoir un petit travail en post-prod, sur les pistes audio, dans votre projet de montage.

    La post-production


    Je reviens vite fait sur les trois VST (bout de software à ajouter à votre logiciel de montage audio ou vidéo), décodeurs et/ou encodeurs que j'ai trouvé : Zoom MS, Voxengo MSED, Brainworx.

    Celui de Zoom est le plus clair et simple d'utilisation, mais ne permet que de décoder, alors que le Voxengo et Brainworx permettent également d'encoder pour travailler précisément sur l'image stéréo, en plaçant par exemple un petit égaliseur ou une réverbe spécialement sur les sons "droite / gauche" sans toucher le centre.

    En condition documentaire dans laquelle j'étais, il devient sur-cool de pouvoir récupérer la voix du vidéaste/réalisateur (moi !) qui pose la question, puis de repartir sur le centre avec la voix de l'interviewé, bien isolée grâce à la directivité "bien construite" de ce micro.

    Plus techniquement, j'ai choisi deux méthodes de post-production (j'utilise Fairlight dans Resolve).

    • Soit je crée trois pistes stéréo une avec matrice +6dB au centre et -15dB au côtés, une avec matrice -15dB centre et +6dB côtés, la dernière étant vide pour mettre le plugin VST sur le clip.
    • Soit je crée une piste stéréo dans laquelle je met tous mes clips audio M/S, puis je les récupère dans des bus sur lesquels je joue avec l'automation pour gérer mon mid / side (centre / côtés ; M/S).

    Mon avis final


    Comme évoqué au début, je compte me l'acheter. J'avais lu par-ci, par-là que ce micro était LE micro à avoir en documentaire. Pour moi, maintenant, c'est un fait avéré.

    Audio-Technica a réussi la merveille de proposer dans un seul micro un micro canon, une capsule avec une très bonne directivité en 8 ainsi qu'une matrice simple d'utilisation interne hardware plus un filtre coupe bas hardware vraiment propre.

    Tout ça pour un prix de moins de 1000€HT (1150€TTC environ).

    Seul défaut que j'ai constaté, le changement de directivité ou l'activation du filtre coupe bas nécessite un stylo, un trombone, ou objet à pointe trèèès petite. ça permet de ne pas faire de fausse manip. Mais ça serait agréable de faire ce changement sans "outil", de plus je ne fais pas confiance à ces petits bout de plastique dans le temps.

    Une petite vidéo bien faite qui permet de bien entendre la stéréo de ce micro :



    Et quelques images issues de mon test pour vous faire une idée :


    Audio-Technica BP28L


    Petite histoire


    Ce micro est construit principalement pour une utilisation broadcast (télévision) afin de capter des sons très lointains.

    On m'a dit qu'il servait notamment à capter le son dans les courses auto / moto. Grâce à sa capacité d'encaisser du 138dB SPL (très grosse pression), il peut aller chercher des sons de motos de course, de voitures, jusqu'à un décollage d'avion. (environ 140db SPL).

    De plus couplé à une longue focale, on aura et l'image serré et le son "serré" si je puis dire (serré = avec un angle, une directivité de captation du son très précise).

    Le tournage


    J'ai réfléchi à la situation la plus adaptée pour mettre à l'épreuve ce micro pendant ce prêt. Et je me suis dit que ça pourrait être adapté à une captation animalier !

    Je suis donc allé lui mener la vie dure en me plaçant près d'une cascade d'écluse, a côté d'une autoroute. J'ai visé le ciel. Et je dois dire, un avion qui est passé que je n'avais même pas en ligne de mire était le seul son que j'entendais. Un petit brouhaha en fond normale, (au vu des conditions !), mais la directivité est impressionnante. Là où mes oreilles entendaient n'importe quel son, ce micro isolait très bien les oiseaux dans les arbres.

    Je me suis amusé à faire un plan au 900mm (équivalent full frame), soit j'avais des enfants dans le cadre, plan moyen à 150 mètres de moi (merci géoportail et sa fonction de mesure). et j'entendais les cris de ces derniers dans le casque, sachant que l'autoroute est 200 mètres derrière, mais un peu plus haute. Impossible d'entendre quoi que ça soit avec mes oreilles, juste la cascade.

    J'ai refait pas mal de tests, plus ou moins près, notamment avec des canards dans le cadre (attention cependant à bien diriger le micro). Avec des travaux et un marteau piqueur, je discerne quand même les petits bruit de claquement de bec et de grattement des canards.

    Je ferais quand même vraiment attention à bien stabiliser ce micro avec des mousses ou élastiques anti vibration. Car la sensibilité de ce dernier, même avec le filtre coupe bas activé prend tout les bruits de mon trépied, ma main, bague de focus...

    La post-production


    Et bien ici, pas grand chose à redire. Je pense que ce micro peut-être vraiment efficace si on le malmène moins, dans une forêt, un désert ou autre.

    Il captera néanmoins le moindre avion qui passe. Donc gare à bien l'utiliser dans le bon endroit, vous n'aurez pas grand chose à remanier en post-production, si la prise de son est bonne.

    Mon avis final


    C'est un micro très spécifique. Trop spécifique pour un vidéaste comme moi. Pourquoi ? J'ai oublié de le préciser : il est plus grand que mon tibia et je fait 1m85.

    Mis à part ce détail, c'est un très bon micro canon, avec la directivité voulue. Pour une fois, un micro porte bien son nom. On dirait vraiment un canon !

    Si vous aimez filmer des détails, ou faites uniquement de l'animalier seul, sans ingé son, ce micro est peut-être fait pour vous ! Attention, il lui faut quand même une alimentation phantom 48V.

    Merci beaucoup de m'avoir lu, j'espère que ce retour d'expérience pourra être utile à certains d'entre vous !

    Caractéristiques Micros


    Fiche technique Audio-Technica BP4029



    Capsule : Statique à électret
    Directivité : Cardioïde et figure en 8
    Réponse en fréquence : 40 - 20 000 Hz
    Filtre Coupe-Bas : 80 Hz, 12 dB/Octave
    Sensibilitéen circuit ouvert : -30 dB (centrale); -34 dB (latérale); -36 dB (stéréo G/D)
    Impédance : 200 Ohms
    Pression acoustique maxi : 123 dB SPL (centrale); 127 dB SPL (latérale); 126 dB SPL (stéréo G/D)
    Dynamique typique : 101 dB (centrale); 101 dB (latérale); 102 dB (stéréo G/D)
    Rapport Signal / Bruit :72 dB SPL (centrale); 68 dB SPL (latérale); 70 dB SPL (stéréo G/D)
    Commutateur : M/S ; Stéréo G/D large ; Stéréo G/D étroit ; Plat ; coupe-bas
    Alimentation fantôme : 11-52V DC, 4 mA typique à 48V chaque canal
    Poids : 103 grammes
    Dimensions: Longueur 236mm - Diamètre 21mm
    Connecteur de sortie : Câble en Y blindé à 2 conducteurs de 0,61m terminé par deux connecteurs XLRM 3 broches
    Accessoires fournis : AT8405a pince pour pied fileté 5/8’’-27; adaptateur fileté pour 5/8’’-27 à 3/8’’-16; AT8134 bonnette anti-vent en mousse; pile ; mallette de protection pour transport ; deux O-Rings

    Fiche technique Audio-Technica BP28L



    Capsule : Plaque arrière à charge fixe, condenseur à polarisation permanente
    Directivité : Directionnel
    Réponse en fréquence : 20-20 000 Hz
    Sensibilité : -23 dB (39,8 mV) (0 dB = 1 V / Pa, 1 kHz)
    Impédance : 250 ohms
    Pression acoustique maximale : 138 dB SPL (1 kHz à 1% THD), 148 dB SPL (lorsque le pad est activé)
    Bruit : 3 dB SPL (pondéré A)
    Filtre coupe-bas : 80 Hz, 18 dB / octave
    Dynamique : 135 dB (1 kHz au maximum SPL)
    Rapport Signal/Bruit : 91 dB (1 kHz à 1 Pa, pondéré A)
    Alimentation Fantôme : 11 - 52 V DC, 3.4 mA
    Poids : 313 g
    Dimensions : 567,9 mm de long, diamètre maximal de 28,0 mm
    Connecteur de sortie : XLR-M à 3 broches intégré
    Boîte de protection : SG7
    cv21, homero, mhr et 2 autres Repairenautes ont recommandé ce message.

Partager cette page

► Commentaires 19

Vous ne souhaitez rien louper du Repaire ?

Dernières Occasions

 
Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous