module inscription newsletter haut de page forum mobile

Sony FX6 : caméra full frame haute sensibilité, UHD/120p, ProRes RAW, 5500€ HT

Sony sort une caméra aux caractéristiques très proches de son boîtier champion de la sensibilité l'Alpha 7S III

Publié par Marina le 17 Novembre 2020 dans News
► Commentaires 12
    Recos : 1
    Vues : 1 139
  1. Marina
    Sony vient d’annoncer la sortie de sa nouvelle caméra professionnelle : la Sony FX6, venant rejoindre la FX9 et la Venice au sein de la gamme Cine Line.

    sony_pxw-fx6.jpg

    Pour cette nouvelle caméra, Sony fait un choix très marqué, en embarquant un capteur très sensible, similaire à celui de l’Alpha 7S III, le boîtier de la marque champion de la sensibilité.

    Principales caractéristiques :
    • Capteur full frame rétro-éclairé 4K de 10,2MP
    • Processeur BIONX XR
    • Dynamique annoncée à 15+ par Sony
    • Mode "Haute sensibilité"
    • 4K DCI/60p, UHD/120p, FullHD/240p
    • 4:2:2 10bit enregistré en interne
    • ProRes RAW en externe sur l’Atomos Shogun 7
    • Courbe S-Cinetone
    • Autofocus avec détection de visage et des yeux
    • Monture E
    • Filtre ND Variable électronique
    • Crop Super 35 en FullHD
    • 4 canaux audio
    • 12G/6G/3G SDI

    Haute sensibilité et rolling shutter réduit


    La Sony FX6 embarque un capteur full frame 4K de 10.2 millions de pixels effectifs (12,1 MP au total). Sony n'a pas confirmé s'il s'agissait du même capteur que l’A7S III mais a cependant indiqué que les deux capteurs utilisent la même technologie.

    C’est donc un capteur natif 4K, contrairement à la FX9 qui dispose d’un capteur 6K et produit une 4K sur-échantillonnée.

    La FX6 se positionne de son côté comme une caméra très sensible, avec des photosites pas loin de 2x plus gros que ceux de la FX9.

    fx6_sensor.jpg

    Sony communique de plus sur la présence dans la caméra d'un mode “Haute sensibilité” qui permettrait d’encore améliorer les performances de la caméra en basse lumière.

    Le mode de fonctionnement de ce système n’est pas clair à ce stade, certains parlent d'un 2ème iso natif, mais Sony n'a pas communiqué officiellement à ce sujet. Les tests permettront d'en savoir plus sur ce mode “Haute sensibilité” et notamment s'il a un impact sur la gamme dynamique.

    La Sony FX6 bénéficie également du même moteur d’images BIONX XR que l’Alpha 7S III, annoncé par Sony comme 4x plus rapide que celui de la FS5. Cette capacité de calcul, ajoutée au nombre de pixels du capteur promet un rolling shutter particulièrement réduit.

    A noter également que la FX6 n’offre pas de mode crop Super35 en 4K, la résolution descendant au FullHD.

    Sony annonce une dynamique de 15+ sur la FX6 en S-Log3, ce qui est en ligne avec la dynamique annoncée pour l’Alpha 7S3.

    UHD/120p en 4:2:2 10bit en interne, ProRes RAW en externe


    Côté résolution et cadences d'enregistrement, les capacités de la FX6 sont en ligne avec celles de l’Alpha 7S III :
    • 4K DCI / 60p (débit 600Mbps)
    • UHD/60p (600Mbps en XAVC-I) et jusqu’à 100/120p en mode S&Q (ralenti), avec un crop d’environ 10%
    • FullHD/60p (600Mbps) et jusqu’à 240p en mode S&Q. Cadence limitée à 60p en mode Super35.
    La FX6 propose donc des cadences d’enregistrement supérieures à la FX9 en 4K, qui est certes obtenue à partir d’un signal 6K pour la FX9, mais seulement en enregistrement externe et au prix de l’extension XDCA-FX9 (2500€ HT).

    Côté codecs, la FX6 enregistre en XAVC-I (intra-frame) 4:2:2 10bit, débit max 600Mbps (4K/UHD/FullHD) ou en XAVC-L (Long GOP) 4:2:0 8bit (UHD), débit 150Mbps, et 4:2:2 10bit (FullHD), débit 50Mbps, encapsulés en MXF, similaire aux formats des caméras “PXW” de Sony.

    Seule la compression H.264 est disponible, pas de H.265 contrairement à l’Alpha 7S III.

    L’enregistrement en interne se fait sur sur deux slots acceptant des cartes SDXC V90 (UHS-II/UHS-I) ou cartes CFexpress Type A (nécessaire pour les cadences supérieures à 100fps).

    En externe, la FX6 permettra la sortie d’un signal RAW via la sortie SDI vers un enregistreur Atomos Shogun 7, pour l'enregistrement en ProRes RAW 12bit. Pour obtenir la même chose avec la FX9, il faut à nouveau équiper la caméra de l’extension XDCA-FX9.

    Côté profils d’image et gamma, la Sony FX6 dispose donc du S-Log3, mais aussi de la courbe S-Cinetone, qui est une nouvelle courbe 709 (donc utilisable directement à la diffusion) créée pour la caméra de cinéma Venice et également présente sur la FX9.

    Pour en savoir plus sur cette courbe et la science couleur de Sony, vous pouvez visionner notre causerie C500 vs FX9 : Canon C500 mark II vs Sony FX9, test comparatif - Causeries du Repaire | Vidéos Repaire

    Autofocus à la pointe mais pas d’IBIS


    La Sony FX6 bénéficie des dernières avancées technologiques de Sony en matière d’autofocus : détection de visages et point automatique sur les yeux.

    Le système Fast Hybrid AF combine détection de phase et de contraste et propose le paramétrage fin de la vitesse et de la réactivité de l’autofocus.

    Arrivé tardivement sur la FX9, le caractère tactile de l’écran est là dès le lancement sur la FX6 et permet de sélectionner au doigt l’un des 627 collimateurs d’AF, qui couvrent 95% de l’image.

    L’autofocus est actif dans tous les modes d’enregistrement en 4K, UHD, FullHD et à toutes les cadences d’images.

    Déception concernant la stabilisation, contrairement à l’A7S III, la Sony FX6 ne dispose pas de stabilisation IBIS.

    Comme sur la FX9, Sony propose à la place un système d'enregistrement des données gyroscopiques pour réaliser la stabilisation en post-production.

    Quelle que soit l’efficacité de ce système, une stabilisation numérique ne peut bien évidemment pas obtenir les mêmes résultats qu’une stabilisation 5 axes.

    Un form factor proche de la FS5, le viseur arrière disparaît


    La forme de la FX6 est très proche de celle de la FS5 : caméra compacte (153 x 116mm) et légère (890g), avec une poignée supérieure accueillant un écran LCD articulé, un support pour micro, deux ports XLR et une griffe active, ainsi qu’un grip sur le côté droit de la caméra.
    fx6_éclaté.jpg
    Le viseur arrière présent sur la FS5 a disparu. Pas de loupe fournie avec la FX6 mais l’écran est exactement le même que celui de la FX9 et devrait donc pouvoir être facilement équipé de la même loupe.

    Le grip dispose de boutons de contrôles et sa position peut-être ajustée en fonction de l’orientation voulue de la caméra.

    L’écran est tactile, et dispose d’un menu rapide pour accéder aux réglages des principales fonctions.

    On retrouve sur la Sony FX6 le filtre ND variable électronique déjà présent sur les FS7 et FS5. 3 presets peuvent être paramétrés, de 2 à 7 stops de ND. Un mode ND auto déclenche l’ajustement automatique de l’exposition par les filtres ND.

    FX6_arriere.jpg

    Des Lut peuvent être chargées dans la caméra et affectées indépendamment à l’écran ou aux sorties.

    Le waveform, même s’il reste petit a été amélioré, avec l’apparition de guides visuels paramétrables.

    Côté connectiques, la caméra dispose de sorties SDI et HDMI, avec la possibilité de sortir du 4K simultanément. On peut imaginer ainsi connecter un viseur en HDMI, tout en gardant la possibilité de réaliser un enregistrement externe via la sortie SDI.
    La caméra enregistre sur 4 canaux audio, deux ports XLR sont présents sur la poignée de la caméra, ainsi que le micro interne principale. Un 2ème micro interne présent sur le corps de la caméra permet d'enregistrer un son témoin en cas d'usage de la caméra sans sa poignée.
    On regrette l'absence de port XLR ou autre entrée audio sur le corps de la caméra, qui interdit toute prise de on en-dehors du micro interne si la poignée n'est pas utilisée.

    Un port BNC permet de faire entrer ou de sortir un timecode. Le port USB-C permettra de réaliser les mises à jour de firmware (pas d’enregistrement ni de recharge de la batterie).

    La caméra est alimentée par une batterie standard BP-U.

    Prix, dispo et conclusion


    La Sony FX6 est commercialisée à 5 500€ HT et devrait commencer à être livrée en décembre.

    Les +
    • UHD/120p 4:2:2 10bit en interne
    • ProRes RAW 4K sur Shogun 7
    • AF efficace et facilement exploitable
    • Enregistrement sur cartes CF Express ou cartes SD standard
    • ND variable électronique jusqu’à 7 stops
    • Courbe S-Cinetone
    • Rolling shutter réduit
    • Le prix
    Les -
    • Absence de viseur
    • Absence d'entrée audio sur le corps de la caméra
    • Absence d’IBIS (données gyroscopiques enregistrées pour stabilisation en psot-prod)
    • Mode Super35 limité à la FullHD/60p
    Sony est plutôt agressif sur le prix, avec un prix :
    - légèrement supérieur à la Canon C70, vendue à 4500€ HT, mais qui ne propose pas l’enregistrement RAW,
    - équivalent à celui de la RED Komodo, vendue au même prix nue, mais à laquelle il faut cependant ajouter entre 1500 et 2000 euros d’accessoires pour être opérationnelle,
    - très inférieur à celui de la C500 mark II et de la FX9 (!).

    La nouvelle caméra de Sony s’adresse, comme précédemment la gamme FS, à un éventail d’usages très large, du documentaire quali, au corporate, pub, clip et fiction, auxquels s'ajoutent désormais facilement des usages réellement run and gun, grâce à l'autofocus aujourd'hui opérationnel de Sony.

    Elle pourrait rencontrer un succès important auprès des boîtes de prod qui souhaitent s'équiper d'une caméra polyvalente, performante même en basse lumière, offrant des options avancées en hautes vitesses et qui n'ont pas l'usage de la 6K ou de fonctionnalités broadcast particulièrement avancées.

    La caméra pourra également séduire les nombreux possesseurs de boîtiers Alpha qui souhaiteraient monter en gamme et évoluer vers une ergonomie plus professionnelle.

    AQW333 a recommandé ce message

Partager cette page

► Commentaires 12

Vous ne souhaitez rien louper du Repaire ?

Dernières occasions

 

Dernières Occasions

Dernières Formations

 
Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous