Nous suivre

Panasonic S1 et S1R hybrides full frame

Panasonic-Lumix annonce ses hybrides plein format S1 et S1R, et s’allie à Leica et Sigma pour bousculer le marché

Publié par JeffreyC le 27 Septembre 2018 dans News
► Discussion 13
    Recos : 0
    Vues : 1 240
  1. JeffreyC
    17 ans après la création de Lumix,
    10 ans après le Lumix DMC-G1, le tout premier hybride micro 4/3,
    5 ans après l’alpha 7 de Sony, le tout premier hybride plein format,
    Et seulement quelques mois après Nikon et Canon...
    Lumix annonce ses deux premiers hybride full frame : le Lumix S1 et le Lumix S1R.
    Ces deux appareils sont prévus pour début 2019. De ce fait, nous n’avons pas encore toutes les informations les concernant. Voici ce que nous pouvons nous mettre sous la dent pour le moment.

    2 boîtiers très similaires


    La seule différence entre les boîtiers communiquée pour le moment est la définition du capteur : 47MP pour le S1R, et 24 MP pour le S1. On peut supposer que le Lumix S1 sera plus sensible que le S1R du fait de la taille de ses photosites, plus grands étant donné qu’ils seront moins nombreux sur une surface identique (24x36mm). Aucune donnée concernant l’ISO natif n’a encore été communiquée.

    Concernant les autres éléments, voici ce que nous pouvons retenir :

    - Le boîtier : Il a environ les dimensions d’un DSLR. Là où la tendance est de produire des hybrides compacts et légers, Lumix semble prendre le contre-pied et proposer un boîtier qui tiendra bien en main, et assure que les S1 et S1R seront encore plus solides que les GH5. En effet ces appareils bénéficient de joints anti-poussière, anti-ruissellement, et peuvent résister au froid jusqu’à -10°C garantis.
    - L’écran LCD sera tactile et orientable (3 axes).

    PanaS1RHandsOn-09.jpeg
    Nous pouvons noter la présence de 3 boutons à portée d'index, juste à côté du grip. ©DPreviews

    - Il sera possible d’enregistrer des vidéos jusqu’en 4K60p. On espère sans crop dans le capteur.
    - L'enregistrement en 4:2:2 interne est confirmé. Très bonne nouvelle. Reste à savoir s’il sera disponible jusqu’en 4K 60p ou comme pour le GH5 seulement en UHD 25p (ou en C4K 24p). J’attends également de voir si c’est du 8bit ou du 10bit, la quantification n’étant pas encore annoncée à l’heure actuelle.
    - Un emplacement de carte SD et un emplacement de carte XQD seront présents.
    - La stabilisation mécanique du capteur et la stabilisation de l’objectif se compléteront. C’est la stabilisation Dual I.S.

    Seule ombre que je peux voir au tableau concernant l’usage en vidéo numérique : Panasonic-Lumix déclare avoir créé le S1 et le S1R pour les photographes professionnels (Le S1 serait plutôt destiné à des photographes de mariage, des reporters photographes… Et le S1R serait plutôt dédié à des photographes produisant des publicités, des paysages, des portraits...). Il est encore un peu tôt pour savoir si cela se fait au détriment de l’innovation en vidéo (que proposera-t-il de plus que le GH5s ?).

    PanaS1RHandsOn-02.jpeg
    ©DPreviews

    Panasonic, Leica et Sigma : la coopération de 3 constructeurs pour la monture L


    Leica a développé la monture L, initialement pour ses propres boîtiers mirrorless.
    Leica SL sortis en 2015 (et accessoirement échecs commerciaux (presque 8000€ l’hybride !)).
    Nous pouvons donc être rassurés en sachant que l’un des constructeurs a 3 ans d’expérience et de recul vis à vis de cette monture, et que les trois fabricants sauront tirer pleinement avantage des spécificités de celle ci.

    Panasonic apporte lui aussi son savoir à la collaboration entre les constructeurs : la technologie “Depth-from-Defocus” (DFD focusing) embarqué dans les boîtiers Panasonic à monture L sera compatible avec les objectifs Sigma et Leica. Cela permet en théorie d’obtenir une mise au point plus efficace et rapide. Cette technologie est déjà existante dans les GH5 par exemple. Nous savons donc qu’elle ne fait pas de miracle quand elle vient épauler un autofocus par contraste, l’autofocus du GH5 se perdant assez vite en cas de scène sombre, ou de cadre évoluant d’un sujet à un autre.
    C’est également un autofocus par contraste qui est annoncé pour la mise au point automatique des S1 et S1R. Bien qu’il soit impossible de juger la fiabilité et la rapidité de l’autofocus sans avoir eu l’appareil en main (le firmware peut être mis à jour), sur le papier on ne peut que craindre que la mise au point reste décevante.

    Les objectifs annoncés et existants, par fabricant


    Leica a déjà un catalogue bien fourni. En effet sont compatibles les objectifs SL (les objectifs TL possèdent une monture L mais sont conçus pour les capteurs APS-C. De ce fait il occasionneront du vignettage sur les boîtiers à capteurs full frame).

    Les objectifs en question :

    - APO-SUMMICRON-SL 35 f/2 ASPH
    - SUMMILUX-SL 50 f/1.4 ASPH
    - APO-Summicron-SL 50 f/2 ASPH
    - APO-SUMMICRON-SL 75 f/2 ASPH
    - APO-SUMMICRON-SL 90 f/2 ASPH
    - SUPER-VARIO-ELMAR-SL 16–35 f/3.5–4.5 ASPH
    - VARIO-ELMARIT-SL 24–90 f/2.8–4 ASPH
    - APO VARIO-ELMARIT-SL 90–280 f/2.8–4
    Les prix de ces objectifs sont en moyenne de 4800€, et ils peuvent monter jusqu'à 6070€ pour le 90-280. Au sein de cette alliance, Leica occupe plutôt le marché des optiques haut de gamme.

    De plus, des bagues d’adaptation existent, et permettent d’utiliser les objectifs à monture M, S, R et Cine de Leica. Soit un total d’environ 150 objectifs. En utilisant l’hybride Leica SL on conservait les automatismes des objectifs M. On espère que la compatibilité sera également de mise avec les boîtiers Panasonic et Sigma.


    Panasonic de son côté a déjà annoncé 3 objectifs, parmi la dizaine qui devrait sortir d’ici 2020 :

    - Optique fixe 50mm f/1.4
    - Objectif à focale variable 24-105mm
    - Objectif à focale variable 70-200mm

    Sigma a annoncé 5 objectifs à monture L lors de l’édition 2018 de Photokina :

    Dans la gamme Art :
    - 28mm f/1.4 DG HSM
    - 40mm f/1.4 DG HSM
    Dans la gamme Contemporary :
    - 56mm f/1.4 DC DN
    Dans la gamme Sports :
    - 60-600mm f/4.5-6.3 DG OS HSM
    - 70-200mm f2.8 DG OS HSM
    Pas de prix pour le moment, mais Sigma est réputé pour vendre des optiques de qualité à prix très concurrentiel.

    lenses l mount.jpg
    Les différents objectifs dévoilés lors de l'annonce du S1 et du S1R

    Ce catalogue est jeune, et donc encore assez peu fourni en comparaison de l’immense collection de Canon et Nikon, mais l’alliance des 3 constructeurs sera profitable à l’ensemble des caméras possédant la monture L. En effet, là où Canon et Nikon s’appuient sur plusieurs centaines de références pouvant être utilisées via une bague d’adaptation (qui est de ce fait obligatoire), Panasonic, Sigma et Leica vont sortir de nombreux objectifs spécifiquement conçus pour leurs hybrides. En somme, acheter le Lumix S1 dès sa sortie sera peut-être un peu frustrant, mais cela sera temporaire.

    Enfin, il existe déjà des bagues d’adaptation permettant, par exemple, d’adapter des objectifs EF sur une monture L (Novoflex produit cette bague d’adaptation).

    Les opportunités des autres constructeurs


    Moins attendu, nous pouvons également noter que Sigma prévoit lui aussi de sortir une caméra Foveon full frame pour 2019, elle aussi avec la monture L. Cette monture devrait permettre au modèle d’avoir plus de succès que la Sigma SD Quattro H, caméra APS-H (le capteur est un peu plus large qu’un capteur APS-C). En effet la Quattro H possédait une monture Sigma, ce qui limitait le nombre d’objectifs compatibles et obligeait à acheter un ou plusieurs objectifs spécifiquement pour cette caméra, ce qui entraînait un coût qui en a freiné plus d’un. Au moins la nouvelle caméra Sigma aura des chances de séduire des opérateurs possédant déjà des optiques L.

    Pour conclure


    Finalement c’est une somme d’annonces qui rend les Panasonic S1 et S1R attrayants :
    - Ce sont les successeurs du GH5, l’hybride qui a fait ses preuves et qui est très populaire dans la communauté du Repaire
    - Les appareils sont les premiers hybrides full frame à pouvoir enregistrer en interne en 4:2:2
    - Beaucoup de nouveaux objectifs sont prévus, ce qui n’obligera pas à tourner avec une metabone (on ne va pas se mentir, c’est hyper courant avec les Sony Alphas 7)

    Panasonic s'engouffre donc à son tour dans la marché des hybrides full frame, qui s'est avéré bien juteux pour Sony ces dernières années.
    Il ne part pas avec autant d'atouts que peuvent représenter pour Canon et Nikon leurs parcs optiques respectifs mais développe une stratégie intéressante en s'associant à deux poids lourds du marché des objectifs, ce qui pourrait bien leur permettre de faire la différence.

    Mais concernant les appareils en eux-mêmes, je citerai un grand chef opérateur, alias René Descartes : “La seule chose que je sais c’est que je ne sais rien”. Attendons de voir pour juger.

    Images

    1. PanaS1RHandsOn-04.jpeg

Partager cette page

On en parle sur les forums ! Réponses: 13, Dernier: 30 Septembre 2018
Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous