module inscription newsletter haut de page forum mobile

DJI Ronin 4D 8K : finalement annoncée !

DJI a enfin annoncé la sortie de la version 8K de la caméra stabilisée sur 4 axes le RONIN 4D

Publié par Diego Bataillon le 19 Décembre 2023 dans News
► Commentaires 5
    Recos : 0
    Vues : 5 420
  1. Diego Bataillon
    DJI a enfin annoncé la sortie de la version 8K de la caméra stabilisée sur 4 axes le RONIN 4D : souvenez vous le constructeur l’avait déjà annoncé il y a 2 ans déjà lors de la sortie de la version 6K !

    DJI-Ronin-4D-8K_white_right-45-1.jpeg

    Le Ronin 4D embarque une nacelle stabilisée sur 4 axes permettant d’éliminer ou de limiter le mouvement de balancier que l’on peut observer sur un travelling avec un stabilisateur de type ronin. DJI a fait le choix d’y ajouter une caméra propriétaire, à laquelle il ajoute aujourd’hui la 8K RAW jusqu'à 60 im/s.

    Capteur :


    Le Ronin 4D 8K embarque un capteur 24x36 CMOS de 35.4MP effectifs. Le processeur d'image CineCore 3.0 permettrait de pousser la dynamique jusqu’à 14.7 diaph.

    On retrouve une nouvelle courbe D-Log, qui enregistre désormais dans un nouveau gamut le D-Gamut RGB qui couvre le DCI-P3.

    Ce capteur possède un double ISO natif à 320 et 1600, chose assez classique dans le paysage des caméras actuelles. Mais il existe désormais un mode appelé “Dynamic range Expansion”, à comprendre une augmentation de la plage dynamique. Il passe les ISO natifs à 800 et 4000, cappe la fréquence à 30fps et fait passer la quantification du signal de 12bit à 14bit.

    Ce gamut et la présence d’une option 14bit montre la volonté de DJI d’en faire une caméra polyvalente pouvant “même” convenir au cinéma.

    Lidar et Autofocus


    Une technologie très intéressante du Ronin 4D est le Lidar (pour LIght Detection And Ranging).

    Cette fonction permet de connaître la distance de tous les objets présents dans le champ jusqu'à 10 mètres.

    Le capteur Lidar réalise cette mesure sur des milliers de points, affichés sur une carte sous la forme d'un nuage de points, permettant un suivi de mise au point rapide et précis.

    Cette technologie Lidar peut être couplée à de l’autofocus en utilisant des moteurs de mise au point DJI.

    Formats et stockage


    Le DJI Ronin 4D dispose de plusieurs formats d’enregistrement : ProRes RAW, ProRes (4444XQ, 422HQ et 422), H.264 et CinemaDNG.

    L’enregistrement en Prores RAW nécessitera l’achat d’une licence à 999€ qui sera également disponible pour la version 6K.

    La fréquence maximale en 8K et en 6K est de 60fps, 120fps en 4K.

    A noter que les ProRes RAW et 444 XQ ne peuvent être stockés que en interne sur les PROSSD propriétaires (affichés à 749€ pour 1To…) de DJI. Il est possible d’enregistrer d’autres formats, sur carte CF express type B et sur un SSD externe branché en USB C.

    Ergonomie


    Le Ronin 4D pèse environ 4.67 kg équipé des modules du combo (hors cartes et lentilles). DJI a voulu contenir le poids au maximum en utilisant de la fibre de carbone et des alliages de magnésium.

    Néanmoins porter l’ensemble, qui complètement équipé devrait dépasser les 6 kg pourra nécessiter un sérieux effort, pour une journée de tournage complète à bout de bras.

    Screen-Shot-2021-10-19-at-20.56.03-740x748.jpg

    Point très positif, on retrouve des filtres ND intégrés de 2 à 512, soit une plage de 9 diaphs.

    Le Ronin 4D Flex vous permettra un peu à la manière de la Sony Venice, de déporter le corps caméra, avec cependant la contrainte filaire (câble de 2m)

    Screenshot-2023-12-14-at-20.56.31.png

    Le 4D est alimenté avec les batteries propriétaires DJI (compatibles avec les autres Ronin, Drone Inspire, etc…).

    Le Ronin 4D embarque également des poignées intégrées permettant le contrôle de divers aspects tels que la mise au point ou l’inclinaison de la nacelle.

    Audio et connectiques :


    Le Ronin 4D embarque des micros intégrés et 2 ports jacks 3.5mm sur le corps caméra.

    Ces options peuvent s’avérer limitées sur des productions haut de gamme, DJI propose ainsi une plaque d’extension avec 2 prises XLR ainsi que 2 SDI, un SDI out et un timecode. Cette plaque est affichée à 529€ TTC.

    A noter que sans ce module, la seule sortie vidéo du 4D est en HDMI, ce qui est un peu léger pour une caméra de ce prix et de ce positionnement.

    Screen-Shot-2021-10-19-at-20.59.41-740x550.jpg

    Optiques


    La monture du 4D est le DL-Mount, une monture propriétaire avec un tirage de 17mm soit 1/3 du PL. Elle est ainsi compatible avec des montures à tirage très faible comme le Leica L et le Sony E.

    Le Ronin 4D est donc compatible avec les optiques DJI DL et DJI DL-S.

    DJI ne communique pas sur la capacité maximale d'emport de la nacelle, mais donne une liste d'optiques compatibles, qui ne dépassent pas les 500g pour la plupart. Il est donc difficile d'imaginer une utilisation d'optiques prime avec le 4D 8K, ce qui est une limite importante pour des projets haut de gamme. On pourrait imaginer une configuration avec les Cooke SP3 en monture E (à voir si la nacelle les supporte) pour un look "haut de gamme".

    Prix :


    Le Ronin 4D 8K présente de nombreux packs aux prix variés.

    La seule nacelle 8K, qui vous permettra d’upgrader votre Ronin 4D 6K (le corps caméra n’ayant pas changé entre les 2 versions), est affichée à 2999€ TTC, ce qui représentera un ticket important au regard du prix du Ronin 4D 6K (6 599€ TTC).

    Le pack complet coûte pour sa part 12 758€ TTC, on y retrouve une clef de licence RAW, un optique 17-28mm T.3 DJI, 1 disque DJI PROSSD 1to et bien d’autres accessoires.

    Le prix de cette nouvelle version 8K du Ronin 4D nous semble assez élevé, il a quasiment doublé par rapport à la version 6K. L’apport de cette version 8K se limite principalement à la définition et au RAW, le corps caméra n’ayant pas reçu beaucoup d’upgrade.


    Conclusion


    Le DJI Ronin 4D 8K propose un package de tournage assez complet, avec une caméra haut de gamme stabilisée représentant une solution cohérente et bien pensée pour des tournages “Run and Gun”. Elle devrait ainsi trouver son marché en location, elle est d’ailleurs disponible chez un nombre grandissant de loueurs de matériel parisien.

    A l’achat, son positionnement reste encore un peu délicat. Elle sera probablement trop chère pour des petites sociétés de production travaillant sur des clips ou des projets sportifs auxquels elle se prêterait pourtant très bien. Et je ne la vois pas être utilisée en pub ou en long métrage à part pour des petits projets qui n’auront pas le budget pour un combo caméra + stead ou alors pour des plans particuliers.

    L’ajout du 14bit et le nouveau Gamut étendu pourra d’ailleurs probablement faciliter le travail nécessaire en post-production pour matcher les images du Ronin 4D avec celles de la caméra A. Le plus gros écart avec la caméra principale risque cependant de venir des optiques, dont le choix reste limité sur le Ronin 4D.



    Vidéo présentation DJI

Partager cette page

► Commentaires 5

Vous ne souhaitez rien louper du Repaire ?

Dernières occasions

 

Dernières Occasions

 
Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous