module inscription newsletter haut de page forum mobile

Rejeter la notice

Atelier Caméras RED // DMSC2 & DMSC3 Komodo
Enfin le retour de cet atelier ultra pratique pour se préparer à tourner en RED, les 15 & 16 décembre à Paris. DERNIERES PLACES
>> Toutes les infos <<

DJI Mavic 3 : capteur 4/3” et 4K/120p en Log 10bit mais une version Cine trop chère !

Le nouveau drone DJI dispose d'un capteur 4/3", et de l'enregistrement en 5.1K/60p et 4K/120p, et propose l'enregistrement en ProRes 422HQ mais à 4800€

Publié par Marina le 5 Novembre 2021 dans News
► Commentaires 2
    Recos : 1
    Vues : 2 069
  1. Marina
    DJI vient d’annoncer la sortie de la nouvelle version de son drône professionnel, le Mavic 3, proposé également en version Cine, qui dispose d’un capteur de 4/3”, de l’enregistrement en 5.1K/50p et en 4K/120p, d’une dynamique annoncée de 12.8 stops et de plusieurs améliorations importantes dont une durée de vol augmentée.

    DJI Mavic 3.jpg

    Le capteur de l’Inspire 2 dans un Mavic


    Pour ce nouveau drone, DJI a intégré au Mavic 3 un capteur CMOS Hasselblad de 20MP effectifs. Il s’agit d’un capteur très similaire de celui de la nacelle Zenmuse X5S, embarquable sur les drones Inspire, drônes haut de gamme du fabricant, destinés à un usage fiction.

    C’est donc une opportunité intéressante pour les utilisateurs de bénéficier d’une taille de capteur jusqu’ici inaccessible en terme de prix (compter 5000€ environ pour l’Inspire + le Zenmuse X5S), et vont ainsi pouvoir plus facilement “matcher” leurs images aériennes avec les images tournées au sol.

    Car jusqu’ici c’était la principale limite de cette gamme de drones, le décalage entre leur qualité d’images (dynamique, sensibilité) et celle de la caméra principale.

    Pour faciliter cette intégration, le Mavic 3 peut enregistrer en Log 10bit, qui simplifiera grandement l’étalonnage et l’alignement des sciences couleur.

    DJI va un cran plus loin en proposant l’enregistrement en ProRes 422 HQ dans la version Cine du Mavic 3, avec donc des débits beaucoup plus importants. Cette version est par contre loin d'être accessible, à 4799€, et c'est bien dommage. On en reparle en conclusion.

    Ce capteur est équipé d’une optique 24mm (équivalent FF) d’ouverture variable f/2.8-f/11, à distance minimale de mise au point de de 1m.

    La plage ISO en vidéo va de 100 à 6400 en vidéo, elle peut-être étendue à 12800 en photo en mode manuel.

    DJI-2 cameras.jpg

    Autre nouveauté, le Mavic 3 dispose d’un 2ème capteur équipé d’un télé-objectif. La taille du capteur est plus réduite avec 1/2", la focale est de 162mm, avec un zoom jusqu'à 28x hybride optique + digital.

    Avec ce capteur, pas d’enregistrement en ProRes possible, mais en H.264 ou H.265.

    DJI met en avant un nouveau système AF, s'appuyant sur les multiples capteurs du drone pour optimiser les vitesses de mise au point.

    La question qu'on peut se poser c'est quelle sera l'intelligence de l'automatisme, et quels réglages seront disponibles pour le contrôler (sur quelle zone de l'image faire la mise au point passer d'un sujet à l'autre, vitesse de réactivité, etc), ainsi que la maniabilité du mode manual focus, pour pouvoir contrôler très finement la mise au point et réellement intégrer le drone dans un flux de production cinématographique.

    Enregistrement 5.1K/50p et 4K/120p, ProRes 422 HQ


    Le Mavic 3 (version cine ou standard) peut enregistrer en 5.1K en 50p, en 4K (UHD et 4K DCI) jusqu’à 120p, et en FullHD jusqu’à 200p. Les plus hautes fréquences seront disponibles après une mise à jour du firmware.

    DJI-Mavic-3-face.jpg

    Il peut enregistrer en H.264 pour un débit max de 200 Mbps ou H.265 pour un débit max de 140Mbps, vs 100Mbps pour le Mavic 2.

    La version Cine peut enregistrer en ProRes 422 HQ pour un débit maximal de 3772 Mbps (4K/120p).

    Les formats de fichier seront désormais en ExFat, contre du FAT32 précédemment.

    L’enregistrement se fait sur micro-cartes SDXC ou UHS-I de capacité pouvant aller jusqu’à 2TB.

    Le Mavic 3 Cine embarque un disque SSD interne de 1TB, qiu pourra donc enregistrer un peu plus de 4 minutes en 4K/120p ou 18 minutes en 4K/30p. A noter qu’une fois le disque plein, il faudra arrêter le vol pour décharger les rushes…

    3 nouveaux modes “intelligents” de prise de vues sont disponibles :
    • Panorama : les photos sont directement raccordées et traitées par le drône, sans besoin de passer par l’application DJI Fly ou un autre logiciel de post-production

    • MasterShots : vidéos automatiquement montées dans l’application, dans le but de pouvoir être créées et partagées très rapidement

    • Quick Transfer : les medias peuvent être désormais directement transférés par le drone vers un smartphone via le protocole Wi-Fi 6.
    Les deux derniers modes seront rendus disponible via une mise à jour du firmware.

    Durée de vol étendue à 47 minutes et vitesses de montée et descente augmentées


    Le Mavic 3 dispose d’un meilleur aéro-dynamisme et est doté de nouveaux moteurs et de batteries d’une capacité augmentée avec ses 5000mAh (vs 3850 pour le Mavic 2), lui permettant de passer de 30 à 47 minutes de durée de vol maximum.

    DJI n’a pas réussi à faire descendre le Mavic 3 en-dessous des 800g, qui est légèrement plus léger que le Mavic 2 Pro, à 895g (899g pour la version Cine), contre 907g pour le Mavic 2.

    DJI-Mavic-3-dessus.jpg

    En terme de législation, voici ce que ça implique :
    Source : Home - HelicoMicro.com

    Le Mavic reste très compact, avec des dimensions très proches de celles du Mavic 2 : 212 × 96.3 x 90.3 mm non déplié (sans les hélices), et 347.5 × 283 × 107.7 mm déplié.

    DJI-Mavic3-compact.jpeg

    En terme de vitesse maximum, le Mavic 3 reste dans les mêmes lignes que le Mavic 2, avec 21m/s (mode sport) contre 20m/s pour le Mavic 2.

    C’est sur les vitesses de montée et descente que le Mavic 3 crée la différence, avec :
    • en montée 6 m/s en mode P et 8 m/s en mode S contre 4 et 5 pour le Mavic 2
    • en descente 6m/s contre 2 pour le Mavic 2.

    Sécurité renforcée, ActiveTrack 5.0, transmission vidéo en 1080/60p


    DJI a amélioré la détection des obstacles avec cette nouvelle version, qui dispose de 6 capteurs ultra grand angle et 2 capteurs grand angle qui scannent en continu l’environnement dans toutes les directions.

    Cette amélioration de la sécurité a permis à DJI d’aller plus loin sur les fonctions de tracking offertes, avec l’arrivée de l’ActiveTrack 5.0.

    Le nouveau système de tracking autorise désormais le drône à effectuer des mouvements en même temps que le sujet, dans des directions différentes : exemple une rotation à 360° autour d’un personnage, lui même en train de se déplacer.

    Le système de positionnement du drone est également amélioré, recevant et traitant plus rapidement les informations reçues des différentes satellites. Un positionnement plus précis permettra une meilleure stabilité pour des prises de vues stationnaires.

    Le système RTH (Return to Home) qui ramène le drone à son point de départ si le drone arrive en fin de batterie ou rencontre un problème technique, a lui aussi été amélioré. Il est désormais en mesure de calculer l’itinéraire le plus rapide, sûr et le plus économe en batterie (plutôt que de monter très haut et revenir ensuite à fond en ligne droite).

    Enfin, le système de transmission vidéo DJI O3+ est lui aussi amélioré, permettant l’envoi d'un flux vidéo plus stable, avec un délai réduit et subissant moins les interférences.

    DJI-Mavic-3-controller.jpg

    Combiné à la nouvelle télécommande DJI RC Pro (1200€), il permet une distance de contrôle maximale de 15km, et le monitoring en temps réel en Full HD 60p.


    Prix et conclusion


    Le Mavic 3 est disponible dès maintenant à la commande au prix de :
    • 2 099 € en pack standard

    • 2 799€ en Fly More Combo avec 2 batteries supplémentaires, 3 paires d’hélices, un set de filtres ND (ND4/8/16/32), 1 sac de transport, un hub de chargement de batteries)

    On note déjà une forte augmentation de prix par rapport aux 1499€ du Mavic 2 Pro, certes pour un gain important de qualité, mais qui commence à rendre cette gamme de drone moins accessibles, même pour un usage pro.

    Mais la plus mauvaise surprise se situe sur le prix de la version Cine, qui coûtera 4 799€ en Cine Premium Combo avec, en plus du Fly More Combo, le DJI Remote Controller Pro, un 2ème set de filtres ND et 1 câble de transfert DJI 10Gbps.

    Un sur-coût donc très important pour cette version Cine, globalement près de 2000 euros, ce qui nous semble cher payé pour l’enregistrement ProRes 422 HQ sur disque SSD et le contrôleur en version Pro. Au minimum, la possibilité de pouvoir acheter la version Cine sans le contrôleur Pro aurait été bienvenue, pour disons 1000 euros de plus que la version standard.

    On sent bien la volonté de DJI de ne pas positionner cette version Cine trop éloignée en terme de prix de ses drones plus hauts de gamme.

    A voir si la qualité d’enregistrement et les débits des formats H.264 / H.265 10bit suffiront et permettront de profiter des performances du nouveau capteur sans donc avoir à débourser 5000€ pour pouvoir intégrer des plans de drones qualitatifs à ses projets.

    bcauchy a recommandé ce message

Partager cette page

► Commentaires 2

Vous ne souhaitez rien louper du Repaire ?

Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous