module inscription newsletter haut de page forum mobile

Rejeter la notice

Atelier Caméras RED // DMSC2 & DMSC3 Komodo
Enfin le retour de cet atelier ultra pratique pour se préparer à tourner en RED, les 15 & 16 décembre à Paris
>> Toutes les infos <<

Rejeter la notice

Atelier Interviews avec Mathieu Misiraca
Deux jours pour réussir ses interviews, les 4 & 5 décembre à Paris. DERNIERES PLACES

DJI Ronin 4D : Un système hybride entre caméra et stabilisateur.

Le DJI Ronin 4D est un nouveau système innovant alliant une caméra et un stabilisateur au sein d’un système tout-en-un.

Publié par Victor Lièvre le 21 Octobre 2021 dans News
► Commentaires 1
    Recos : 5
    Vues : 1 837
  1. Victor Lièvre

    DJI Ronin 4D : De l’innovation avant tout



    Le DJI Ronin 4D est un nouveau système innovant alliant une caméra et un stabilisateur au sein d’un système tout-en-un.

    form factor 2.jpg

    Ce n’est pas complètement une première pour DJI. En effet, il y a quelques années DJI sortait l’OSMO PRO qui lui aussi combinait une caméra à un stabilisateur. Cette sortie n’avait pas fait beaucoup de bruit et n’est plus comparable avec ce que propose aujourd’hui la marque (capteur 4/3”, 4K 30p).

    DJI propose deux modèles : le DJI Ronin 4D 6K et le DJI Ronin 4D 8K.

    6k et 8K.jpg

    Le corps principal de ces deux modèles est composé d’aluminium et de magnésium et le bras de l’axe Z (nous reviendrons sur cela après), est fait de fibre de carbone.

    Le corps principal mesure 235×115×160 mm pour un poids de 1,45kg. Toutefois, une fois installé complètement (objectif, stockage, batterie, etc.) le DJI Ronin 4D pèse quasiment 5kg.

    Il est pensé pour être utilisé à la main, sur un trépied, attaché à une voiture, à un câble, à une grue ou à tout autre outil, permettant d’envisager de nombreuses applications.

    Caméra épaule.jpg


    Un capteur Full frame, de la 6K/8K, et du RAW en interne



    DJI est ambitieux et n’a pas délaissé la qualité vidéo. Le Ronin 4D propose, en fonction du modèle choisi, de la 6K ou de la 8K. Il possède trois modes d’enregistrement en interne : le H.264, le Apple ProRes (4.2.2 HQ et 4.2.2) et enfin du ProRes RAW (RAW HQ et RAW).

    Les deux modèles enregistrent sur des capteurs CMOS Full Frame 24x36mm.

    La marque annonce une vitesse de lecture élevée, permise par un nouveau processeur d’images, le CineCore 3.0.

    Spec X9 6K et 8K.png

    Les Zenmuse X9 bénéficient chacune d’un Dual ISO, à 800 et 4000 pour la 6K, 800 et 5000 pour la 8K.

    DJI annonce une dynamique de 14+ diaphs.

    Il propose également trois différentes méthodes de stockage :
    • Disque SSD via la sortie USB-C
    • CFexpress (Type B)
    • PROSSD 1TB (propriétaire DJI) : permet d’enregistrer la qualité la plus élevée proposé par la caméra, le ProRes RAW HQ (durée enregistrement pour 1TB = environ 40 minutes)
    specs 8K.JPG
    specs 6K.JPG

    L’enregistrement en Full Frame 6K peut s’effectuer soit en ProRes RAW soit en ProRes classique. La 4K ProRes RAW sera enregistrée sur une portion Super35 du capteur.

    Pour atteindre le 4K 120 fps (en mode Super35), à noter que le ratio d’image sera de 2.39. Pour conserver une image 16:9 en 4K, il sera nécessaire de cropper encore davantage en post production avec au final l’équivalent d’une image 3K.

    Le Ronin 4D utilise une nouvelle science couleur : le DJI Cinema Color System (DCCS). Ce dernier propose une nouvelle courbe D-Log et le D-Gamut RGB, un gamut large couvrant l’intégralité du DCI-P3.


    Un nouvel axe de stabilisation



    La grande nouveauté de cette caméra (ou ce stabilisateur, on ne sait plus) est sa stabilisation sur 4 axes. En effet, les autres stabilisateurs de la marque se servent de 3 axes uniquement : l’axe panoramique, l’axe d’inclinaison et l’axe du roulis.

    Le quatrième axe est appelé par DJI : l’axe Z. Il permet d’éliminer les tremblements verticaux qui se produisent lorsque l’utilisateur marche, court ou descend des escaliers.

    Axe Z.png

    Pour capter ces mouvements, le Ronin 4D est doté de capteurs placés à l’avant et en dessous du bras, pour définir sa position dans l’espace en évaluant sa distance aux objets et au sol.

    Le Ronin 4D dispose également de l’Active Track Pro, déjà disponible sur les drônes de la marque et sur la mini caméra stabilisée DJI Pocket. Ce système ajuste la position de la caméra afin de maintenir un sujet dans le cadre.

    A voir comment la caméra réalise ce suivi avec suffisamment de fluidité et de finesse pour que l’aspect automatique ne se fasse pas trop sentir.


    Montures et adaptabilité



    Monture 2.jpg

    Le Zenmuse X9 propose des montures interchangeables. Le corps caméra accueille la monture DL (propriétaire DJI), la monture M (Leica) et la monture E (Sony). Le choix des montures disponibles est questionnable d’autant plus qu’aucune autre monture n’a été annoncée. L’absence de monture PL peut se comprendre étant donné le gabarit et le poids des objectifs concernant. Cependant, on aurait pu s’attendre à du RF, une monture versatile et d’actualité.

    Ces montures sont toutes entièrement électroniques, il est donc possible de gérer directement l’ouverture et la mise au point sur le Ronin 4D.

    La marque n’a pas communiqué d’info au sujet du poids maximum autorisé. Toutefois, on peut s’interroger sur la possibilité d’installer un accessoire de support d’optique.

    La caméra dispose d’un système de filtres ND intégrés motorisés, qui permet de faire varier la filtration sur une plage allant de N2 à N512, soit l’équivalent de 9 diaphs.


    Ergonomie modulaire, pilotage à distance en option à 2000$, connectiques professionnelles



    Le bundle du Ronin 4D intègre deux poignées pouvant être utilisées pour contrôler le stabilisateur ou la mise au point. Ces poignées peuvent également servir à porter le moniteur. En réalité, il s'agit d’une caméra largement modulable. Des accessoires non inclus dans le kit permettront l’utilisation du Ronin 4D dans des situations particulières (ex : attache voiture, support épaule pour faire de la caméra porté, etc.)

    Moniteur intégré et déporté.jpg

    Le kit de base fournit également un écran principal de 5,5 pouces, atteignant les 1000 nits. Ce moniteur peut être installé à plusieurs endroits sur la caméra afin de convenir au mieux à la situation. L’écran est tactile mais une molette sur le côté permet également de le contrôler.

    La marque propose également en option un moniteur 7 pouces de 1500 nits pour 1699$. Il peut être entièrement utilisable à distance grâce à un transmetteur vidéo (399$). Ces deux accessoires permettent de contrôler la mise au point, les mouvements du stabilisateur, les menus de la caméra et l'enregistrement, le tout à distance.

    Le moniteur reçoit donc à la fois l'image et les données liées au contrôle du stabilisateur.

    Le corps accueille les batteries DJI TB50, déjà utilisées sur le Ronin 2 et le DJI Inspire 2, d’une capacité de 4280mAh, avec lesquelles DJI annonce une autonomie de 150 minutes pour le Ronin 4D. Elles sont vendues au prix de 180$.

    connectiques.jpg

    En termes de connectiques, le corps caméra possède deux entrées XLR supportant de l'audio 24-bit, ainsi que deux jacks (3.5mm). Une sortie SDI et une sortie de timecode viennent compléter cette caméra.


    LiDAR : nouveau système de mise au point



    Le système LiDAR permet de faciliter la mise au point sur des optiques manuelles.

    LiDAR.jpg

    Cette technologie utilise des dizaines de milliers d'éclats de lumière invisibles qui se reflètent ensuite sur un objet dans l'espace. Ces informations sont ensuite utilisées pour créer une carte de nuage de 43 200 points 3D en temps réel, pour une plage de mise au point allant jusqu'à 10 m (32,8 pieds).

    Ces informations peuvent être transmises via l’écran intégré ou déporté, au premier assistant caméra afin qu’il puisse ajuster le point manuellement via le follow focus manuel. Le moniteur présente également la fonctionnalité “LiDAR Waveform” qui permet d’afficher la zone de netteté à côté d’une roue de mise au point graduée. L’outil affiche la distance des objets situés devant l’objectif à travers une vue de haut en bas.

    LiDAR WVF 2 rec.jpg

    La mise au point manuelle automatisée combine le meilleur du mode manuel et du mode automatique. La bague de mise au point sur la poignée droite tourne automatiquement lorsque le point de mise au point se déplace. Toutefois, l'opérateur peut intervenir manuellement à tout moment et prendre le relais sur le système automatique. Ce mode hybride semble donc être le plus précis et complet.

    De par sa technologie, le module LiDAR est donc parfaitement utilisable en situation de basse lumière et pourrait proposer de meilleurs résultats que les autofocus par détection de contraste et de phase.

    Le système est extrêmement précis et permet d'assurer une excellente mise au point, même en cas de très grande ouverture.

    Il est évident que le module doit être recalibré à chaque changement d'optique. Mais il est possible de sauvegarder la calibration d'une optique et de la recharger facilement.

    Toutefois, ce système de focus présente quelques contraintes. Tout d'abord, le sujet ne peut pas s'éloigner à plus de 10 m de la caméra. Par ailleurs, le système n’est performant que lorsque le sujet est dans son champ de vision. Enfin, on ne peut pas utiliser le système LiDAR si l’on souhaite filmer à travers une fenêtre ou en cas de brouillard et de fumée.


    Conclusion



    DJI a annoncé avoir communiqué avec de nombreux chef-opérateurs lors du processus de création du Ronin 4D, afin de produire une caméra répondant aux attentes des professionnels de la vidéo.

    L’axe Z est vendu comme étant un réel apport pour la stabilisation. Il ne fait nul doute que c’est ses capacités de stabilisation qui rendront la caméra plus ou moins intéressante. Car, au niveau de la qualité d’image, on pourrait certainement s’en sortir pour moins cher.

    Le système LiDAR ainsi que sa compatibilité avec le mode manuel est également une innovation intéressante. Le LiDAR Waveform est une véritable nouveauté, pouvant potentiellement s’intégrer dans le processus de travail des premiers assistants caméra.


    Cependant, il semblerait que la Ronin 4D présente un défaut majeur : le poids. A bout de bras, 5 kilos n’est pas un poids acceptable pour un opérateur. Certes, l’utilisation d’un easyrig est envisageable mais regrettable.

    On est également déçus par l'absence de véritable 4K en 120fps.


    Au final, on ne peut que souligner l’innovation de cette caméra, qui peut trouver son marché sur des usages spécifiques en clip, docu ou reportage haut de gamme.

    En fiction, cette caméra facilitera peut-être la réalisation d’images qui seraient trop compliquées avec une configuration steadicam classique. De là, à remplacer tous les plans réalisés au stead en fiction... l'avenir nous le dira :)


    Le Modèle 6K Combo sera disponible à partir de décembre 2021, au prix de 6 999 €.
    Il comprend le corps principal, la caméra gimbal Zenmuse X9-6K, le système d’aide à la mise au point LiDAR, un moniteur, trois poignées dont une supérieure, une batterie intelligente TB50 et un étui de transport.

    Le Modèle 8K Combo inclut les mêmes éléments, excepté la caméra gimbal qui passe du Zenmuse X9-6K au Zenmuse X9-8K. Un PROSSD de 1TB sera également fourni avec ce kit qui sera disponible un peu après le Modèle 6K (pas encore de date annoncée), au prix de 10 999 €.




    Rédigé par Léa, Marina et Victor
    Léa Fauchard, mhr, nestaphe et 2 autres Repairenautes ont recommandé ce message.

Partager cette page

► Commentaires 1

Vous ne souhaitez rien louper du Repaire ?

Dernières occasions

 

Dernières Occasions

 
Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous