Détail de l'avis

 
GUIDE DE LA PRISE DE SON POUR L'IMAGE
Livres et guides d'apprentissage

Je cherchais un livre "technique mais pas trop" sur la prise de son en radio. Inexistant, je me suis rabattu sur celui-ci, avec plaisir. Il répond également à un autre souhait : augmenter mes capacités en son face à des situations réelles. 

Ci-dessous, mon avis dans ce contexte. J'évoque la 3e édition de ce livre.

Pourquoi avoir choisi  un livre de l'audio à l'image en pensant à la radio ?
Si les livres, sites, sur l'audio en studio ou en sonorisation sont nombreux, en ce qui concerne la prise de son en extérieur... bienvenue dans le désert. Quelques amateurs partagent tant bien que mal leurs avis. Cependant cela reste difficile de trouver une synthèse accessible basée sur un savoir-faire de haut niveau complétée de nombreux retours d'expérience.

Hors, en extérieur, la prise de son pour le cinéma ou l'audiovisuel correspond en partie aux difficultés que l'on peut rencontrer en reportage radio : lieux bruyants, pièces réverbérantes, pluie, vent, besoin de plan d'ambiance, de compatibilité mono. A cela s'ajoute la nécessité de capter tous les sons utiles au mixage. Vu sous cet angle la lecture de ce livre reprend du sens.

Pour avoir assisté à des tournages cinéma, parfois les exigences audio semblent aller bien au delà des habitudes en radio. Par exemple, dans un salon, le tournage de la scène est interrompu car quelqu'un discute dix mètres plus loin à l'extérieur dans la rue ! Qui aujourd'hui en radio s'embarrasserait de couper son magnéto dans une telle situation ? Malgré quelques soubresauts, il faut avouer que le documentaire et la fiction radio restent méconnus.

J'en viens aux particularités. Les chapitres pour régler la partie audio d'un caméscope, la synchronisation via timecode ou pas, l'usage des HF, le son multicanal sont propre à l'audiovisuel. Mais surtout les budgets et la culture de la location du matériel diffèrent des pratiques en radios. Du coup les microphones présentés sont plutôt haut de gamme (même s'ils sont aussi parfois utilisés en radio). Il en va de même pour les magnétophones et mixettes qui correspondent parfois aux besoins spécifiques du cinéma. Sans doute pour répondre aux nouveaux usages et équipements, l'auteur semble avoir fourni un effort pour l'audio liée à des reflex ou les magnétophones de poche.

Le premier chapitre sur les fondamentaux de l'audio explique les principaux phénomènes avec une clarté désarmante. Si la différence entre vu-mètre, crête-mètre  vous paraît peu claire, là l'explication est limpide. La "formule" pour aligner les machines audio 0 Vu = -8 peak = -18 db fs = + 4dBu devient une évidence. 

La partie sur les microphones a retenu mon attention. Au delà des sempiternels descriptifs des différentes directivités, l'auteur a la bonne idée d'associer microphone et situation de la prise de son. Chaque mot compte. Le lecteur trouvera des remarques de l'auteur sur la moindre efficacité de certains modèles dans des pièces réverbérantes, des sensibilités plus ou moins prononcées à l'humidité. Les jugements délivrés par l'auteur sont avant tout d'ordre pratique. Les fondamentaux sur la prise de son stéréo et les différents avantages inconvénients de chaque solution sont "généralistes" et clairs. 

En résumé, un livre sur la prise de son en reportage, documentaire et fiction radio reste à écrire.

Dans l'attente, ce guide du son pour l'image rassemble les bases et le vocabulaire commun. L'apport pour ceux qui ont déjà suivi des études ou formations dans le domaine du son sera sans doute faible. Dans l'absolu, il paraît évident que la lecture est insuffisante pour apprendre et s'améliorer en prise de son. Ce livre a l'avantage de survoler les aspects techniques de la prise de son. Il permet de repérer des modèles de matériel. Les propos sont concis, associés à des situations réelles tout comme les solutions possibles. Cela complètera sans doute la pratique en se posant des bonnes questions. Au pire, si Cinéla, W20, MK4, SD664 et autres doux noms ne vous sont pas familiers, la lecture de ce livre enrichira votre culture de l'audio. Pour ma part, j'aime. Merci Vincent Magnier.
Publié par cv21 le 19 mai 2018
Voir tous mes avis (1)

Les propos sont concis et toujours associés à des

Evaluation globale 
 
9.0


Je cherchais un livre "technique mais pas trop" sur la prise de son en radio. Inexistant, je me suis rabattu sur celui-ci, avec plaisir. Il répond également à un autre souhait : augmenter mes capacités en son face à des situations réelles. 

Ci-dessous, mon avis dans ce contexte. J'évoque la 3e édition de ce livre.

Pourquoi avoir choisi  un livre de l'audio à l'image en pensant à la radio ?
Si les livres, sites, sur l'audio en studio ou en sonorisation sont nombreux, en ce qui concerne la prise de son en extérieur... bienvenue dans le désert. Quelques amateurs partagent tant bien que mal leurs avis. Cependant cela reste difficile de trouver une synthèse accessible basée sur un savoir-faire de haut niveau complétée de nombreux retours d'expérience.

Hors, en extérieur, la prise de son pour le cinéma ou l'audiovisuel correspond en partie aux difficultés que l'on peut rencontrer en reportage radio : lieux bruyants, pièces réverbérantes, pluie, vent, besoin de plan d'ambiance, de compatibilité mono. A cela s'ajoute la nécessité de capter tous les sons utiles au mixage. Vu sous cet angle la lecture de ce livre reprend du sens.

Pour avoir assisté à des tournages cinéma, parfois les exigences audio semblent aller bien au delà des habitudes en radio. Par exemple, dans un salon, le tournage de la scène est interrompu car quelqu'un discute dix mètres plus loin à l'extérieur dans la rue ! Qui aujourd'hui en radio s'embarrasserait de couper son magnéto dans une telle situation ? Malgré quelques soubresauts, il faut avouer que le documentaire et la fiction radio restent méconnus.

J'en viens aux particularités. Les chapitres pour régler la partie audio d'un caméscope, la synchronisation via timecode ou pas, l'usage des HF, le son multicanal sont propre à l'audiovisuel. Mais surtout les budgets et la culture de la location du matériel diffèrent des pratiques en radios. Du coup les microphones présentés sont plutôt haut de gamme (même s'ils sont aussi parfois utilisés en radio). Il en va de même pour les magnétophones et mixettes qui correspondent parfois aux besoins spécifiques du cinéma. Sans doute pour répondre aux nouveaux usages et équipements, l'auteur semble avoir fourni un effort pour l'audio liée à des reflex ou les magnétophones de poche.

Le premier chapitre sur les fondamentaux de l'audio explique les principaux phénomènes avec une clarté désarmante. Si la différence entre vu-mètre, crête-mètre  vous paraît peu claire, là l'explication est limpide. La "formule" pour aligner les machines audio 0 Vu = -8 peak = -18 db fs = + 4dBu devient une évidence. 

La partie sur les microphones a retenu mon attention. Au delà des sempiternels descriptifs des différentes directivités, l'auteur a la bonne idée d'associer microphone et situation de la prise de son. Chaque mot compte. Le lecteur trouvera des remarques de l'auteur sur la moindre efficacité de certains modèles dans des pièces réverbérantes, des sensibilités plus ou moins prononcées à l'humidité. Les jugements délivrés par l'auteur sont avant tout d'ordre pratique. Les fondamentaux sur la prise de son stéréo et les différents avantages inconvénients de chaque solution sont "généralistes" et clairs. 

En résumé, un livre sur la prise de son en reportage, documentaire et fiction radio reste à écrire.

Dans l'attente, ce guide du son pour l'image rassemble les bases et le vocabulaire commun. L'apport pour ceux qui ont déjà suivi des études ou formations dans le domaine du son sera sans doute faible. Dans l'absolu, il paraît évident que la lecture est insuffisante pour apprendre et s'améliorer en prise de son. Ce livre a l'avantage de survoler les aspects techniques de la prise de son. Il permet de repérer des modèles de matériel. Les propos sont concis, associés à des situations réelles tout comme les solutions possibles. Cela complètera sans doute la pratique en se posant des bonnes questions. Au pire, si Cinéla, W20, MK4, SD664 et autres doux noms ne vous sont pas familiers, la lecture de ce livre enrichira votre culture de l'audio. Pour ma part, j'aime. Merci Vincent Magnier.

Cet avis a-t-il été utile pour vous ? 

Commentaires

 
 
Ordre 
 
Pour déposer un commentaire, merci de vous enregistrer ou de vous .