Détail de l'avis

 
Logiciels de montage vidéo
Publié par brunobib le 16 décembre 2014
Voir tous mes avis (1)

Filmer, Monter, Graver, La suite PD 13 au top

Note globale 
 
8.0
Rapport Qualité/Prix 
 
8.0
Richesse et qualité des fonctionnalités 
 
9.0
Ouverture / acceptation des formats 
 
8.0
Performance (rapidité / qualité) 
 
8.0
Ergonomie / simplicité 
 
7.0
Stabilité du logiciel 
 
8.0

Contexte d'utilisation

Contexte d'utilisation
Adepte de la vidéo depuis la naissance de ma première fille (25 ans cette année), j'ai testé nombre de configurations (à l'époque Première avec carte dédiée). Nous avons la chance d'être partis loin pendant les vacances et j'ai toujours une caméra avec moi. Depuis 2 ans j'ai 2 caméras carte SD, un caméscope de poing full HD et une action cam HD. Je suis resté très longtemps fidèle à Première, puis un petit tour chez Sony Vegas et un atterrissage chez Powerdirector depuis le 12. Je monte aujourd'hui en ful HD pour ensuite graver des blu-Ray.

Avis Logiciels

Votre degré d'implication / d'expertise
Avancé / expérimenté
Richesse et qualité des fonctionnalités
J'ai upgradé PD 12 avec la suite PD13 pour notamment avoir ColorDirector au moment de sa sortie. J'ai réalisé un montage de 20 et quelques minutes à partir de 2 heures de rush. le montage contient titres, particules, PIP, musique de fond...
J'ai apprécié le nombre incroyable de possibilités limitées à mon avis à la créativité du monteur. Le multi-caméra permet de fusionner 2 (dans mon cas) caméras très facilement, j'ai apprécié la possibilité de créer des particules à partir d'une image fixe. La maîtrise des déplacements de l'image est incroyable, j'ai récupéré des gratte-ciels filmés penchés. Un grand bravo au stabilisateur qui fait un boulot formidable. Et la DirectorZone est une mine.
Ouverture / acceptation des formats
Comme indiqué, j'ai 2 caméras à des formats différents. Aucun souci pour importer les fichiers. J'ai particulièrement apprécié la possibilité de désigner un dossier complet à l'import et PowerDirector fait le reste.
J'ai aussi monté des films pris avec d'autres caméras (à bande) et toujours aucun problème. Je ne peux parler du 3D car tout mon matériel est en 2D.
Performance (rapidité / qualité)
Avec une configuration digne de ce nom pour faire du montage, la performance est au rendez-vous même en réalisant plusieurs effets (redressement de l'image + particules) sur le même clip. En important 1h40 de rushs, il faut très peu de temps à PowerDirector 13 pour afficher toutes les vignettes. Je monte avec un espace de 5/7 secondes sur la TimeLine et les vignettes s'affichent immédiatement.
J'utilise l'ombre et aucun souci de fluidité ou de saccades. Le SVRT est un véritable bénéfice surtout quand vous montez avec des formats différents. La qualité Blu-Ray projeté sur une télé SONY 52 pouces est d'une qualité digne des documentaires HD (je parle de la qualité de l'image, pas de la qualité du film :-) )
Ergonomie / simplicité
Une très belle idée de PD 13 est de cacher les fonctions dans le montage film et de ne laisser que "fractionner". Les menus en haut à gauche sont évidents. Je n'ai pas testé le montage automatique, mais un débutant qui souhaite s'y mettre n'aura aucun souci pour réaliser un premier film.
L'intégration complète de AudioDirector et ColorDirector est un exemple d'ergonomie. Le clip s'ouvre dans un de ces logiciels, vous faites vos transformations, vous sauvegardez et le clip modifié retrouve sa place dans le montage.
Stabilité du logiciel
Avec mes montages de rushs de 1h40 à 2h30 avec des formats différents, des titres, des particules, aucun souci de stabilité. Le logiciel ne plante pas et enregistre très régulièrement le projet. Sur ma configuration, j'ai un petit souci ennuyeux mais pas rébarbatif : les fonctions deviennent noires à certains fractionnements. Si je me déplace sur la timeline, la plupart des fonctions se ré-affichent. Rein de grave (voir en bas les autres détails qui me "grattent")
Rapport Qualité Prix
Si les suites sont un peu chères (mais je voulais avoir la totalité des fonctionnalités) PowerDirector se positionne très bien sur le marché des logiciels amateur haut de gamme. Et ce d'autant que les upgrades et les promos chez Cyberlink sont assez réguliers.
Niveau requis / Intuitivité
Un logiciel à plusieurs niveaux.
Immédiat pour un débutant, idéal pour un amateur éclairé comme moi et avec suffisamment de fonctionnalités pour satisfaire les pros.
Je dirai que pour utiliser au mieux le logiciel une première connaissance du montage est préférable.
Votre Config
Carte mère ASUS P9X79
CPU Intel Core i7-3820 @3.60 Ghz
Mémoire 16Go DDR3
Carte graphique NVidia GEForce GTX 560 TI
Windows 7 64bits
Config matérielle souhaitable
Je pense que l'on peut croire Cyberlink pour les configs minimums, mais si vous souhaitez faire du montage puissant ne pas lésiner sur la CPU, la mémoire et une carte graphique de qualité.
Autres Commentaires
Vous avez compris que j'étais séduit par ce logiciel. Alors pourquoi pas les notes à 10 partout. Parce qu'il y a des détails qui m'horripilent (et il s'agit bien de moi, pour en avoir discuté sur les forums, d'autres n'ont les mêmes ressentis).
.Je n'ai pas trouvé de façon simple les paramètres du projet. J'aurai aimé que lors du placement du premier clip, une fenêtre s'affiche pour donner les propriétés du projet.
.Comme indiqué, je mets la timeline avec un timing d'environ 5 à 7 secondes. Lorsque j'enregistre le projet et que je le reprends, la timeline réapparaît avec les paramètres par défaut. Je dois alors jouer avec le curseur pour retrouver mes réglages, car je ne peux pas indiqué un timing spécifique.
.Le curseur sur la Timeline qui ne reste pas en place pour replacer un objet. Un CRTL + la souris devrait permettre de déplacer un effet sans que le curseur ne reparte.
.Pas de retour rapide
.Pas d’incrémentation automatique sur les échelles de modifications des effets.
. Malgré un écran de 23 pouces, je ne peux pas demander à PD13 de régler le moniteur sur Full HD.
. Le passage clip/film qui me tape sur le système.
Mais ce ne sont que des détails qui n’empêchent pas le plaisir d'utiliser le logiciel. Et la richesse de la DirectorZone, ainsi que le nombre impressionnant de tutos sur le net sont des ressources foisonnantes.
Compte tenu de la capacité d'un BluRay, je mets plusieurs films différents sur le même disque et l'utilisation du logiciel pour créer un BD n'est pas des plus simples mais la richesse des menus et des possibilités sur la DirectorZone compense les détours à faire pour produire un disc avec plusieurs films.
Cet avis a-t-il été utile pour vous ? 

Commentaires

 
 
Ordre 
 
Pour déposer un commentaire, merci de vous enregistrer ou de vous .