Users online now

  1. JLB21
  2. Romont
  3. bcauchy
  4. RIBERT
  5. giroudf
  6. jicéhaime
Nous sommes en ce moment 431 sur Le Repaire : 11 Repairenautes connectés, 405 visiteurs, 15 robots

[Vidéo] GH5 Partie 1 : usages? formats? micro4/3? débutant?

Les Causeries du Repaire : Forest, Fred et Arnaud échangent et partagent leur expérience sur les atouts et faiblesses du GH5.

Publié par Marina, le 12 Septembre 2017
  1. Marina
    vignette-video-youtube_causeries1.png Nous avons réuni cet été trois Repairenautes de longue date (@Forest Finbow , Fred @f_wood2 et Arnaud @Le Chat Errant) pour leur permettre d'échanger autour du Panasonic GH5, petit dernier de la gamme phare d'appareils photo hybrides du fabricant japonais.

    Revue des atouts et faiblesses du GH5 au travers des commentaires et retours d'expérience de Fred et Arnaud, tous deux utilisateurs professionnels.


    Forest nous propose d'abord un tour d'horizon des caractéristiques impressionnantes du GH5 : capteur micro 4/3, 20 millions de pixel, très rapide avec jusqu'à 50 ou 60 images par secondes en 4K, et jusqu'à 180 images par secondes en HD.

    Le boîtier propose également l'enregistrement de rafales photo jusqu'à 60 images par secondes, réduisant encore davantage la frontière déjà ténue entre la prise de vues photo et vidéo.

    Coté formats d'enregistrement, le GH5 propose désormais des codecs de très haute qualité avec le 422 10 bits en 30p en interne, et 50p en sortie HDMI.

    Pour nos trois vidéastes, le GH5 se positionne désormais aussi bien sur le marché des vidéastes amateurs et passionnés par son prix très abordable, que sur le marché professionnel, avec ses performances, sa résolution 4K 50p, ses codecs professionnels, compatibles avec les standards HDR qui sont en train d'arriver, comme le rappelle Forest.

    Pour Fred, vidéaste et photographe professionnel, le choix d'achat précédemment du GH4 et maintenant du GH5 répondait au besoin d'un équipement de prise de vues vidéo rapide et léger pour son usage reportage. Il décrit son usage du boîtier, à main levée ou en stabilisation mécanique par monopode, et sa routine très rapide de paramétrage avec les touches de mémoires C.

    Pour Arnaud, le GH5 apporte un condensé de qualité et de technologie pour un prix nettement inférieur aux camescopes de performances équivalentes.

    Ils commentent les améliorations ergonomiques apportées par le GH5 vs GH4 : double stabilisation boitier + optiques, disparition de la limitation du temps de prise de vues à 30 minutes, le double slot SD, la prise HDMI, la griffe XLR.

    Fred partage son retour d'expérience sur le format 422 10 bits et les grosses performances que cela nécessite en post-production, ce qui l'amène à rationaliser ses choix de qualité d'enregistrement en fonction de l'utilisation finale de la vidéo. Il souligne l'intérêt de tourner en 4K pour ensuite cropper en HD dans l'image, tout en rappelant les risques sur la mise au point.

    Sur ce point, le suivi autofocus du GH5 ne semble finalement pas d'une grande aide, présentant des défaillances aléatoires. La mise à jour de septembre apportera peut-être une amélioration de ce côté...

    On aborde également le choix du format full frame vs micro 4/3, avec les apports esthétiques et de qualité du plein format mais qui s'accompagnent également de risques importants sur la mise au point, qui ne sont pas facilement compatibles avec l'usage "run & gun" professionnel.

    Pour Arnaud, le GH5 avec son capteur 4/3 de pouce constitue un compromis très intéressant, car utilisable à la fois facilement en usage reportage mais potentiellement en usage fiction ou pour des travaux professionnels plus qualitatifs, au travers de l'ajout de bagues d'adaptation qui permettent de mieux profiter de l'ouverture et du champ des optiques full frame.

    Nos trois vidéastes évoquent leurs choix respectifs de profils d'enregistrement, et la façon d'un côté de travailler l'image "comme en inversible", avec des presets, par opposition à un travail "comme en négatif" avec le tournage en log suivi d'un traitement en post-production.

    Enfin, on se pose la question cruciale de savoir si le GH5 est adapté à un usage débutant.

    Les "causeurs" :
    - Forest est chef opérateur télévision-cinéma, Repairenaute connu de longue date pour sa maîtrise théorique, technique et pratique de la vidéo sous tous ses aspects
    - Fred, apporte toute une expérience de vidéaste professionnel spécialisé dans le "run and gun" de qualité et de faible encombrement. Il a déjà une longue tradition d'utilisation des boitiers GH Panasonic et la confronte à son autre expérience (vidéo et photo) de boitiers Full Frame Canon. Fred est aussi formateur, monteur-truquiste, grand connaisseur de Final Cut Apple.
    - Arnaud vidéaste "buissonnier" comme il dit, professionnel et passionné, intervenant régulier sur le forum, amène une expérience et une pratique de la vidéo qui lui est propre, avec son exigence et déjà un certain recul d'utilisation des boitiers photo-vidéo dans un cadre fiction et reportage.

    Dans la deuxième partie, on approfondit plus particulièrement l'usage possible "créatif" du GH5, avec la question de l'utilisation des optiques et très spécifiquement des optiques anamorphiques, du tournage en mode v-log et des erreurs à ne pas faire, des choix de formats d'enregistrement, et de leurs conséquences...

    Le Repaire inaugure aujourd'hui cette nouvelle formule de vidéos-causeries qui vont devenir régulières et qui seront dans l'avenir l'occasion pour ceux qui le souhaiteront de parler de leur expérience de la vidéo.

    N'hésitez pas à prendre contact avec nous pour y participer ;-)
    Le Chat Errant, AQW333, Reboot et 6 autres Repairenautes ont recommandé ce message.

Partager cette page