Users online now

  1. svt
  2. Khronos
  3. Mxxs
  4. theworst
  5. ogt
  6. Marina
  7. jakovideo
  8. jacquesvideo
  9. ropa
  10. joet73
  11. Alcoriza
  12. fourmi krohonde
  13. daniel2006
  14. Adel56
  15. dannyhio
Nous sommes en ce moment 628 sur Le Repaire : 23 Repairenautes connectés, 592 visiteurs, 13 robots

Test du monopode Sirui P-324SR

Contraint d’acquérir un autre monopode, je propose de faire un retour sur ce nouvel outil sélectionné cette fois ci dans une autre gamme que mon premier monopo

Publié par AQW333, le 28 Septembre 2017
  1. AQW333
    Introduction

    C’est donc avec un modèle plus low cost, le Benro C28T ( 130€ avec mini-trépied mais sans tête vidéo ou photo) que j’ai pu comparer ce nouveau trépied, et dans le cadre ou j’opère j’avais déjà préféré retenir les critères suivants :

    - une construction carbone = pour le poids
    - 4 sections (3 bagues)= pour les manipulations rapides, la taille…
    - un mini-trépied = pour les possibilités diverses



    Le nouveau monopode : Sirui P- 324 SR

    Sirui mono 5.PNG



    Toujours fidèle aux bagues, mon choix s’est donc porté sur un modèle à 4 sections (3 bagues) et mini-trépied pour les raisons expliquées dans la partie comment le choisir de l’article. Mais par rapport au Benro, ce monopode 2 fois plus onéreux (260 €), appartient au haut de gamme: tient- il vraiment son rang ?

    Caractéristiques :


    Diamètre = 32 mm à 22 mm (37,5 mm à 22,4 mm mesuré)
    Hauteur maxi avec trépied et sans la tête = 1755 mm (1770 mm mesuré)
    Hauteur mini avec trépied et sans la tête = 750 mm (723 mm mesuré)
    Hauteur maxi sans trépied et sans tête = 1625 mm mesuré
    Hauteur mini sans trépied et sans tête =
    590 mm mesuré
    Charge admissible = 10 Kg
    Poids total avec trépied (sans tête) = 1,450 Kg
    (1,520 Kg +ou- 20 g mesuré )
    Poids total sans trépied (sans tête) = 0.500 Kg (0.750 Kg +ou- 20 g mesuré)
    Poids du trépied seul = 0.770 Kg mesuré


    Réception-Description


    Comparé à sa sœur chinoise Benro, l’entreprise Sirui propose des produits tendance plus haut de gamme, venant chasser sur les terres de la firme transalpine Manfrotto qui a su par son inventivité, son renouvellement, son suivi… s’imposer progressivement depuis un certain temps auprès des amateurs « un peu aisés », comme des professionnels.
    Sirui mono 324_11.PNG

    Constitution du Kit vendu sans tête photo ou vidéo ( 260 € environs) :


    - 1 sac de transport : avec petite pochette intérieure zippée
    - 1 corps de monopode 4 sections en carbone anthracite.
    - 1 base mini-trépied tout métal
    - 2 embouts ( 1 pointe métallique et 1 caoutchouc arrondi)
    - 2 clefs Allen
    - 1 autre plateforme (embout réversible 1/4 -3/8) pour l’usage du trépied seul avec un appareil (sans obligation de démonter celle fixer au monopode)
    - un petit mode d’emploi dépliable succinct en anglais, essentiellement des schémas.



    Le monopode :

    Sirui mono 4.PNG
    Il est livré dans un beau sac noir bien matelassé, avec poignées au milieu, façon valise et aussi une généreuse sangle attachée par mousquetons pour un porté dans le dos avec une bandoulière fournie (Très utile en 2 roues notamment) : 2 sangles velcros fixent définitivement le monopode dans le sac … bien vu !

    Assez sexy, le corps du monopode noir mat avec un peu de bleu électrique pour certains anneaux, forme un ensemble bien fini, soigné esthétique : il respire la qualité et l’envie de le manipuler.

    Constitué de 4 sections, il se règle avec 3 bagues en caoutchouc noir qui accrochent bien la main pour régler la hauteur rapidement : avec un simple 1/4 de tour, la section se libère aisément, les sections coulissent bien, pas d’obstacle, manipulation agréable.

    Une poignée en mousse dense, proche du néoprène assure une très agréable prise en main. Elle recouvre la 1ere moitié de la 1ère section haute-la plus large- qui pour partie en aluminium se termine par un anneau métallique strié bleue permettant de bloquer ou libérer un axe de rotation à 360 ° (pano): la sensation du mouvement obtenue est fluide, très légèrement « visqueuse », neutralisant ainsi les à-coups…cela semble parfait, c’est une découverte.

    Cette option de rotation à 360° au niveau de cette cartouche fluide est plus efficace qu’une rotation effectuée à partir de la rotule du trépied beaucoup plus incertaine ou irréalisable si toute les autres possibilités de rotation sont bloquées :
    - on peut donc verrouiller verticalement la rotule du mini-trépied par un anneau en bas, le pano s’effectuera alors à partir de la cartouche fluide décrite au dessus. Dans ce cas, le monopode tiendra bien droit en équilibre, seul…mais pas sans surveillance …
    - on peut aussi alléger le monopode en abandonnant le mini-trépied, en le remplaçant par un des 2 embouts disponible dans le kit (pointe métal ou caoutchouc), on obtient toujours un pano de 360° grâce à cette cartouche fluide en haut.…


    En résumé avec ce modèle, une rotation à 360° peut se faire correctement, 1° avec une tête vidéo fluide, 2° avec la cartouche fluide seule en haut. L’addition des 2 ne me semble pas apporter un plus… quand à la rotule du trépied (position débloquée), elle ne peut assurer cette bonne rotation seule. Il faut le savoir.


    Le mini-trépied :

    Sirui mono 324_7.PNG
    Ce modèle possède un mini-trépied plus imposant que celui plus classique du Benro. Les pieds se bloquent avec un clic bien franc…Belle mécanique, c’est du solide ! La manipulation est nettement plus aisée que sur le Benro .

    Une fois vissée au monopode, il assure avec sa rotule, une inclinaison de 20° par rapport à la verticale. Astuce : il existe une petite manette latérale en bas du trépied qui permet de durcir sans outil la friction de la rotule en fonction de sa pratique, voire de la bloquer. Ainsi, en associant la bague bleue de blocage pour annuler l’inclinaison de la rotule, plus le durcissement de la friction, on a un monopode qui selon le poids de l’appareil de prise de vue, est plutôt rigide verticalement sur son trépied.

    La longueur des 3 pieds permet une meilleure stabilité, car ils s’inscrivent dans un cercle de 46 cm de diamètre alors que pour le Benro, ce n’est que 23 cm et c’est un peu juste pour lâcher sans crainte le monopode…

    Cette nette différence permet à un caméscope de 1,400 Kg, avec la rotule du trépied verrouillée par la bague correspondante, de tenir seul en position déployée…Ne pas le laisser sans surveillance certes, mais on peut lâcher les 2 mains sans problème. En position basse par contre, il devient très stable. Encore un avantage.

    Cette base mini-trépied se dévisse rapidement pour faire un solide trépied de table (10Kg admissible !), en montant la 2eme plateforme réversible 1/4 -1/8 livrée dans le kit, pour y fixer un appareil…. Polyvalence très pratique. La taille du monopode repliée n’est alors plus que de 590 mm et sa hauteur maximale avec l’embout pointe métallique, restera à 1625 mm, sans tête vidéo, ni l’appareil de prise de vue (+10/15 cm à ajouter… en gros).
    Sirui mono 3.PNG

    Ce sont des dimensions intéressantes.
    Avec la version supérieure, le Sirui P-424SR, on ira un peu plus haut, encore. Soit 190 cm selon le constructeur… donc à vérifier quand même, vues les mesures effectuées sur le modèle testé ici.




    Bilan


    Ce monopode Sirui n’appartient pas à la même gamme que le produit Benro, Toutes les manipulations des bagues sont faciles, avec contre appui. Sur le Benro, en voulant débloquer ou verrouiller la rotule du mini-trepied, le plus souvent vous dévissez le mini-trepied lui-même !?! Ce ne sont pas des conditions de travail très pro.

    Le modèle Sirui peut aussi compter sur un mini-trépied plus efficace et de surcroît utilisable seul (un 2 en 1), ce qui fait de ce monopode un outil grand luxe bien pensé.

    Sirui mono 324_6.PNG

    Outre les manipulations des bagues pour choisir la hauteur, ce monopode possède plusieurs possibilités de réglage (vor la vidéo: « le monopde en vidéo »)

    - Une couronne sur la 1ere section = blocage/déblocage d’une cartouche fluide (360°)
    - une couronne pour dévisser/enlever aisément le trépied du monopode
    - une couronne pour libérer le mouvement de la rotule = 0° à 20° d’inclinaison
    - une manette pour régler la friction de la rotule


    Seul l’épreuve du temps pourra confirmer que cet outil est « presque parfait », mais à priori, avec sa garantie 6 ans et un suivi des pièces détachées (Sirui à un représentant aux Pays-Bas pour l’Europe), on devrait pouvoir parer aux ennuis selon le constructeur.
    Pieces du SIRUI P-SR.PNG


    Au-delà de 250 € (sans tête vidéo), c'est le haut de gamme de ce secteur. Mais sans le mini- trépied, le même modèle n’est qu’à 120€…cela peut faire réfléchir l’amateur qui veut une certaine qualité à un prix raisonnable..

    Son mini-trépied représente à lui seul une valeur de 139 € (soit 53% du prix du monopode… sur le Benro il n’est qu’ à 38€). Certes, Il apporte une vraie stabilité, et permet avec les accessoires fournis de l’utiliser en trépied de table en même temps que le monopode. Avec une charge admissible de 10 Kg, on peut y mettre ce qu’on veut (un pied de table, c’est entre 25 et 90 € mais pour une charge de 1- 4Kg maximum).

    Cette option pourra paraitre onéreuse pour certains, surtout s’ils n’en n’ont pas une utilité extrême…c’est une question de compromis personnel ( matériel de prise de vue, projet …)


    L’européen Manfrotto (soyons chauvin ?), a également une nouvelle gamme (160 à 190 €) qui continue d’utiliser un mini-trépied plus discret (proche du Benro). Il est peut être le pionnier pour cette innovation, mais il impose le clapet au lieu de la bague pour verrouiller les sections du monopode...chacun appréciera. Et qu’en est-il de la fluidité des mouvements et de l’ergonomie pour les manipulations des couronnes ou manettes de blocage et réglage de la friction chez Manfrotto ? A tester…

    POUR :
    - finition- solidité (à confirmer dans le temps)
    - esthétisme
    - confort d’utilisation - ergonomie
    - un mini-trépied efficace ici.
    - poids contenu
    - taille repliée contenue
    - garanti 6 ans
    - Suivi des pièces (à vérifier…) : Sirui met à disposition les plans pour localiser les pièces à commander

    CONTRE:
    - Inclinaison au niveau de la rotule limitée à 20° seulement
    - caractéristiques annoncées non respectées (poids/dimensions)
    - Le prix = c’est un monopode, il ne remplace pas un vrai trépied, même si…
    - l’option trépied revient à 139 € = il faut vraiment en avoir besoin .
    - un suivi des pièces certes, mais "chez les chinois », des modèles peuvent disparaître rapidement du catalogue… et si les pièces changent, combien de temps elles resteront accessibles ?


    Nous avons utilisé ce monopode avec Frédéric Robin (@f_wood2 ), dans une vidéo de démonstration sur l'usage du monopode que nous avons réalisé pour l'article Le monopode...c'est le pied ?



    Frédéric nous propose aussi une démonstration sur le terrain lors d'une manifestation de mode dans Paris. Équipé d'une tête vidéo fluide Manfrotto, il a pu apprécier la facilité d’opérer malgré les contraintes de la foule.



    Bonne vidéo à tous !

    Emmanuel

    Images

    1. Sirui mono 324_10.PNG
    2. Sirui mono 324_4.PNG
    3. Sirui mono 324_9.PNG
    Reboot, nestaphe et tseuk ont recommandé ce message.

Partager cette page