Nous suivre

Rejeter la notice

Atelier Caméras RED
Dernières places dispos les 26&27 Février à Paris
>> Infos & Résa <<

Rejeter la notice
Formation Raw C200 Tourner en Raw avec une C200
Notre formation vidéo est disponible !
>> Toutes les infos <<
Rejeter la notice

Session gratuite initiation Edius
Le Repaire organise une session de formation gratuite sur Edius le 10 Mars à 16h30 à Paris
>> Toutes les infos <<

Test Canon XF100, tour de la cam 2

Voici la suite du tour très détaillé du camescope XF100 et de ses fonctionnalités, allons voir ce qui se passe en tête de ce camescope...

Publié par Antonin le 8 Décembre 2010 dans Tests
► Commentaires 0
    Recos : 0
    Vues : 13 168
  1. Antonin
    Voici la suite du tour très détaillé du camescope XF100 et de ses fonctionnalités, allons voir ce qui se passe en tête de ce camescope...

    Une bague polyvalente

    test_canon_xf100_bague_objectif.jpg

    Exit les 3 bagues autonomes de la XF300. Ici, c'est une bague à laquelle on assigne soit le focus, soit le zoom, soit le diaphragme. Je précise que le diaphragme dispose déjà d'une petite molette (en dessous du bouton AF/MF) semblable à celles qu'on peut trouver sur les Sony Z1, V1 et Panasonic HVX. Je ne suis pas fan des bagues 3 en 1, c'est peu pratique mais c'est monnaie courante dans cette gamme de prix. Heureusement, elle est très souple et donc très agréable à utiliser.


    Le Focus


    Qu'on soit en manuel ou auto, Il existe plusieurs assistants à la mise au point identiques à ceux de la XF300.

    - le peaking : plusieurs réglages de couleurs et d'intensité, bien pratique comme toujours.

    - Wave form monitor /vectorscope : il est vraiment superbe. Plus on s'approche de la netteté, plus les ondes rouge s'élèvent. Ce qui est dommage, c'est que son affichage fait disparaitre l'ensemble des données d'exposition et de température de couleur (diaph, shutter, gain, BdB). Ces infos auraient plus s'afficher au-dessus, ou sur le coté gauche du lcd.


    L'autofocus


    Il est relativement efficace pour peu qu'il y ait un peu de lumière comme d'habitude. Sa réactivité est réglable :

    Instant AF: l'AF réagit très vite en s'aidant d'un 2nd capteur placé sous l'objectif. En journée, ça fonctionne très bien. Il est même trop réactif dans le sens où, parfois, ça parait peu naturel : quelque chose de flou peut devenir net en un clin d'oeil, ce n'est pas particulière beau à voir mais bon, je chipote un peu. En ce sens, ll faut faire attention à l'instant AF car si vous cadrer quelqu'un et qu'un personne passe devant, il y a de grande chance que le point change de partenaire brutalement. En fonction du plan et du nombre d'élément présents, veillez à faire le bon choix. En tournage de nuit avec l'éclairage urbain, je suis très mitigé. Il peut être très réactif comme très long à trouver le point. Pour info, l'autofocus est plus rapide en 25p qu'en 50i... pendant longtemps, c'était le contraire.

    Medium, Normal,
    correspond à l'AF traditionnel qui rattrape plus doucement. L'intérêt est que s'il se plante, ça sera nettement moins radicale que l'Instant AF. Je n'ai pas constaté de différence de réactivité entre Medium et Normal.

    On peut aussi activer la fonction Face AF qui ressemble beaucoup aux nouvelles fonctions de suivi de mise au point de visage qu'on retrouve dans certains apn récents: il détecte un ou des visages, fait la mise au point dessus, et s'ajuste en fonction de leurs déplacements dans le cadre. Je pense que c'est un outil qui peut s'avérer très pratique pour une interview. Pour m'amuser, j'ai mis une amie à coté d'une affiche d'Al Pacino. Le Face AF à de suite reconnu Al Pacino mais pas ma collègue... scarface ? En fait, l'affiche était mieux éclairée, je suis sûr que ça joue dans la sélection.

    Comme tout les AF, Instant ou classique, pour peu qu'il fasse sombre, ils se mettront à pomper. Pour éviter ça en tournage, j'ai une petite astuce! Si vous décidez de tourner en AF, assigner au bouton 4 (par défaut MAGN.) la fonction Face AF. C'est pas tant pour la fonction Face AF, mais c'est surtout que vous pourrez aussi activer le focus manuel (MF). Ainsi, quand ça pompe, l'AF fait la netteté, puis la perd, puis la retrouve et ainsi de suite... au moment où il la trouve et avant de la perdre à nouveau, appuyer sur le bouton 4 et la netteté restera fixe, car le MF sera activé. Dès que votre plan change, rappuyer sur le bouton 4, et l'AF se réactivera à nouveau.


    Le Zoom


    Pour les bagues de zooms, je constate 2 types d'utilisateurs. Il y a ceux qui préfère une bague sèche type EX1R permettant de recardrer très vite mais alors impossible de faire des zooms manuels en douceur car ça accroche; et il y a ceux qui préfère une bague molle type XF100-300, pouvant ainsi faire de lents zooms avec une excellente fluidité. Je fais partie de la seconde catégorie, ça tombe bien! Encore mieux, le zoom du grip est entièrement configurable, option qui n'existe peu ou pas chez les concurrents à ma connaissance. Avec Speed Level (Fast, Normal, Slow) accouplé aux réglages de vitesse (1 à 16), on choisit la vitesse exacte que l'on souhaite... j'ai probablement fait le zoom le plus lent de tout les temps :). Naturellement, on peut en faire de même avec le zoom de la poignée du dessus. C'est quelque chose que j'apprécie énormément en interview.


    Le Diaphragme (Iris ND)


    Soit on règle la bague pour qu'elle joue le rôle de diaphragme, soit on utilise la petite molette qui est déjà présente à cet effet et qui se situe sous l'écran lcd. Quand c'est la grande bague, on a vraiment l'impression d'avoir un vrai diaphragme. Quand c'est la petite bague, la sensibilité est différente. On peut tourner 3x la molette et passer de f1.8 à f4 ND1/2 (notation bizarre, vous comprendrez pourquoi dans la partie Filtre ND), et quelques secondes plus tard, refaire la même manip' et stopper à f3.4. J'avais déjà remarqué ça à l'IBC mais en nettement pire. Bon, en pratique c'est pas gênant, mais si ça pouvait être améliorer avant sa sortie, ça serait bien.


    Les Filtres ND


    Il n'y a pas de filtres ND manuels présents sur la coque de la caméra : il est automatique. Ils s'enclenchent à partir de f4. Si on continue de fermer l'iris à partir de f4, les filtres 1/2, 1/4 et 1/8 s'enchainent les uns à la suite des autres et on a un affichage f4 ND1/2, f4 ND1/4, f4 ND1/8. Ensuite, ça bascule sur f4.4 ND1/8, f4.8 ND1/8 etc... Vous pouvez désactiver le ND auto dans le menu. Je trouve que ça marche bien. C'est très pratique en reportage lorsque vous passez d'un extérieur à un intérieur et réciproquement. On a plus à se soucier de cela. Evidemment, pour celui qui veut s'amuser à avoir une faible profondeur de champs (PDC) avec les filtres, c'est foutu. Alors oui, ça aurait été intéressant de pouvoir choisir la valeur à partir de laquelle les filtres rentre en action. Personnellement, j'aurai opter pour f1.8 directement... meilleur PDC possible, mais c'est un cercle vicieux car ce n'est pas à grande ouverture qu'on a le meilleur piqué d'image.


    Mise en route !

    canon_xf100_commutateur_rec_media.jpg

    La série des XF partage les même batteries et le même commutateur Power (Camera-Off-Media). De nombreuses personnes se sont plaintes de ce commutateur, à juste titre, je l'ai moi-même constaté à l'IBC sur l'XF300. Il a tendance à glisser directement de Camera à Media s'en s'arrêter sur Off, assez agaçant. Bonne nouvelle, cela semble avoir été en grande partie fixé sur la 100, il s'arrête bien sur chaque fonction.

    La caméra s'allume très rapidement (3s), le Rec est instantané. On peut voir le plan que l'on vient de tourner avec le bouton Index, mais il n'y a pas de son... je ne comprends pas pourquoi d'ailleurs. Si vous voulez regarder l'ensemble de vos rushs (avec du son), basculez sur Media. C'est dommage que ça ne fonctionne pas comme sur un appareil photo: le mode Index pourrait remplir ces 2 fonctions à l'image de la Sony NX5... et du coup, plus besoin de basculer en mode Media et de rebasculer en mode Caméra pour filmer, on perd du temps pour rien.

    On peut faire disparaitre les infos du LCD en appuyant sur DISP./BATT. mais si vous lancez un enregistrement, rien ne vous indique que vous êtes effectivement en train de tourner (pas de point rouge) ! C'est un gros oubli qui sera très probablement rectifié avant la sortie.

    L'insertion d'une batterie est plus simple que sur la XF300. Il n'y a pas de cache à ouvrir et fermer, ça se lock directement comme chez les concurrents.


    L'affichage LCD et viewfinder, le jour & la nuit

    test_canon_xf100_affichage_lcd_et_viseur.jpg

    Le LCD : grand de 8,8cm (3,5 pouces) avec 920.000 pixels, il est de très bonne qualité et de bonne taille. Aucun soucis pour faire le point. L'angle de vue est très large, pas besoin d'être pile en face pour voir ce que l'on cadre.

    Le viewfinder : tout petit de 0,61cm (0,24 pouces) avec 260.000, il est mauvais. Le « réglage » de la dioptrie n'en ai pas un. En fait, dans le meilleur des cas, l'image est légèrement flou. En plus, c'est l'horrible mode des viseurs LCOS, c.a.d que si vous balayez votre oeil dans le viseur, vous aurez droit à des barres de couleurs RVB. On retrouve ça sur la EX1r et la HPX370 entre autres.

    Infrared et 3D (uniquement sur les XF100-105)

    Ce sont les deux bonus sympathiques de ce modèle.

    3D : Ne voyant que peu d’intérêt dans la 3D actuellement, je vous donne simplement ce que dit Canon à ce propos. “La XF100 est doté de fonctions d'assistance pour prise de vue 3D (déplacement de l'axe du stabilisateur d'image optique dynamique et guide des focales) prenant en charge l'enregistrement vidéo 3D stéréoscopique à l'aide de deux caméscopes.“

    Infrared : Filmer en infra rouge, dans le noir complet avec l’aide d’une lampe intégrée faite pour ça. Tout est en automatique sauf le focus MF/AF au choix. C’est une fonction sympa à utiliser et ça me rappelle le Projet Blair Witch. Ce qui serait bien à l’avenir, c’est que l’on puisse davantage contrôler manuellement ce mode.


    En voici un exemple:

    Powered by Streamlike

    Le son

    test_canon_xf100_reglages_audio.jpg

    Comme la grande soeur : 2 entrées XLR + un micro interne de qualité, réglages des niveaux, enregistrement en PCM linaire 16 bits. Le porte micro est placé à une bonne distance de l’objectif permettant l’utilisation d’une bonnette anti-vent sans apparition dans le cadre ce qui est un vrai plus face à ses concurrentes, notamment les Sony hdv & xdcam ex.

    Par contre, où est-ce qu’on règle le volume du casque ? dans le menu !!! la bonne blague... j’ai perdu un temps fou à trouver ce réglage. Ca aurait été si simple de le mettre à l'extérieur, ce n’est pas la place qui manque. De plus, il n’est pas possible de l’assigner à un bouton.



    Les entrées/sorties

    HD/SD Component out, HDMI out, USB, MIC, REMOTE entrée casque, prise alimentation, jack AV.


    Le mode photo

    Sur le flanc droit du camescope, il y a un accès SDHC qui permet d’enregistrer vos custom presets et de prendre des photos de 2M de pixels pendant un enregistrement normal ou en mode infrared.


    A propos de la XF105

    A l’instar du duo XF300-XF305, il en va de même pour le petit format. La XF105 offre une sortie HD/SD-SDI et le port Time code/Genlock (commutation possible) pour un prix de 3750€ HT

    {include_content_item 2391}



    {include_content_item 2469}

Partager cette page

Dernières évaluations

  1. Visiteurs
    Visiteurs
    5/5,
    Evaluation importée de l'ancien système
► Commentaires 0

Vous ne souhaitez rien louper du Repaire ?

Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous