Nous suivre

  1. Atelier Caméras RED - 16 & 17 octobre à Paris
    COMPLET !! Inscrivez-vous pour être informé des prochaines dates !
    Toutes les infos

    Rejeter la notice
  2. Découvrez notre vidéo de formation / test sur la Canon XF705 !
    Son capteur, son codec H265, son autofocus, ses gammas, le C-Log3, ses forces et ses limites, vous saurez tout ! Toutes les infos

    Rejeter la notice

SONY PXW FX9 : nouvelle caméra plein format pour opérateur solo

Lors de l’IBC 2019, alors que beaucoup attendaient un A7S III, Sony a créé la surprise en annonçant une nouvelle caméra 4K full frame : la PXW-FX9.

Publié par Marina le 25 Septembre 2019 dans News
► Commentaires 0
    Recos : 0
    Vues : 1 029
  1. Marina
    Lors de l’IBC 2019, alors que beaucoup attendaient un A7S III, Sony a créé la surprise en annonçant une nouvelle caméra 4K full frame : la Sony PXW-FX9.

    Sony-FX9.jpg

    Est-ce la remplaçante de la FS7 ? Non, car Sony ne stoppe pas la commercialisation de sa gamme super 35.

    Les FX représentent donc une nouvelle gamme de caméras pros à capteur plein format, qui viennent compléter les FS. Une rumeur sur l’annonce d’une “FX6” avait également circulé juste avant l’IBC, pour l’instant pas d’annonce officielle sur une autre caméra pour la gamme, il va falloir patienter un peu.

    On peut par contre affirmer que la FX9 représente une évolution logique pour les possesseurs de FS7 souhaitant passer au plein format : la caméra se situe dans la même gamme de prix, présente une ergonomie similaire, reprend les points forts qui ont fait le succès de la FS7, apporte un lot important d’améliorations et conserve aussi encore certains de ses défauts.

    Elle est disponible en pré-commande dès maintenant au tarif de 11 000 euros HT.

    Retrouvez sur la chaîne du Repaire les échanges de @Clovis avec @Forest Finbow au sujet de la FX9 à l'IBC :



    Capteur plein format


    Avec sa FX9, Sony propose sa première caméra professionnelle polyvalente à capteur plein format. Le capteur est de type Exmor R CMOS (issu de la technologie BSI) plein format, 6K, et embarque 19 millions de pixels. C’est un nouveau capteur, ce n’est ni celui de la Sony Venice ni celui de l’Alpha 9.

    La caméra dispose de la technologie Dual ISO, proposant ainsi deux iso natifs 800 et 4000 permettant de “déplacer” sa gamme dynamique de 15 stops annoncés vers les basses lumières.

    La FX9 propose pour l’instant un enregistrement interne en 4K 4.2.2 10-bit jusqu’à 30fps en utilisant l’intégralité du capteur et jusqu’à 60fps avec un crop S35.

    Ce sur-échantillonnage du capteur 6K vers une image en 4K permet de réduire le bruit, l'aliasing et le crénelage, améliorant ainsi la qualité générale de l’image.

    L’enregistrement en 6K n’est donc pas disponible sur la FX9, et ne le sera probablement pas avant quelque temps. Pour info, l’enregistrement en full frame 6K sur la Venice fait l’objet d’une mise à jour payante de 4000 euros et Sony protège bien ses gammes.

    extension-XDCA-FX9.png

    Avec l’ajout de l’extension XDCA-FX9, il sera possible avec une prochaine mise à jour de firmware de sortir du 4K S35 jusqu’à 120fs ainsi que du RAW 16-bit, qui apporte une évolution importante par rapport au RAW 12-bit de la FS7.

    Néanmoins cette extension fera grimper le prix de la caméra à près de 13 500€ HT, auquel il faudra ensuite ajouter celui d’un enregistreur externe, comme par exemple un équivalent du AXS-R7 chez Sony qui coûte 7 000 € (pas de modèle d’enregistreur Sony compatible annoncé pour le moment) ou un Atomos Neon (min 4000 euros avec le Neon 17”), déjà annoncé comme compatible par le fabricant australien. D’autres devraient rapidement suivre, espérons plus abordables.

    On regrette l’absence d’un RAW interne compressé comme le proposent plusieurs fabricants désormais et qui représente la grosse tendance actuelle. Il semblerait qu’un souci de propriété intellectuelle empêche Sony de le proposer pour l’instant.

    On peut espérer qu’Atomos (ou d'autres) rende rapidement d'autres enregistreurs plus abordables compatibles avec un enregistrement en Raw 16bit ou en ProResRaw.

    A noter : la caméra ne propose pas de modes d’enregistrement anamorphique, réservés à la Venice.

    La Sony PXW-FX9 bénéfice de la color science développée pour la Venice, avec la présence du picture profile S-Cinetone, qui permet de reproduire de très belles teintes de peaux sans correction.

    Enfin un autofocus performant


    Sony rattrape d'un coup son retard par rapport à Canon sur l’autofocus dans cette gamme de caméra pro en intégrant son « Fast hybrid autofocus » à la FX9, qui fonctionne à la fois par détection de contraste et de phase, avec ses 560 points de détection.

    Avec sa rapidité d’exécution et la technologie « face detection », Sony offre à la FX9 un autofocus performant et personnalisable ( vitesse variable, transition de mise au point etc… ).

    Les retours sur ce nouvel autofocus sont très bons, dommage cependant que l’écran LCD non tactile de la FS7 n’ait pas été remplacé. La sélection du collimateur (point de tracking) avec le joystick de la FX9 ne semble à priori pas très pratique, à voir à l’usage.

    Ci-dessous, un test effectué par Philip Bloom qui donne un aperçu de l’autofocus et du rendu des images :


    Une ergonomie (presque) inchangée


    Peu de changement sur la forme de la caméra. La FX9 est légèrement plus longue, ce qui devrait améliorer sa stabilité à l’épaule, pour un poids équivalent (2kg).
    fx9_ergonomie.jpg

    On retrouve le même système de poignée déportée, désormais améliorée d’un strap (présent sur la FS5) et le même système de viseur de type “loupe” se fixant sur l’écran LCD.

    fx9_ecran.jpg

    L’écran LCD de 3,5” n’est toujours pas tactile, mais sa résolution a été revue à la hausse (720p), ce qui devrait permettre de faire le point plus facilement.

    La FX9 dispose du même système de filtre ND électronique qu’on peut trouver sur les FS5 / FS7.

    L’emplacement de certaines touches a évolué, les filtres ND sont désormais activables grâce à des boutons et non plus par une molette (ce qui rend ce contrôle déportable) et la caméra dispose de boutons de réglages pour 4 canaux audio.

    Le menu de la PXW-FX9 a légèrement été modifié par rapport à celui de la FS7, avec notamment l'arrivée de l'onglet "Shooting", déjà présent sur la Venice.

    fx9_menu.jpg

    La monture n’a pas changé : il s’agit de la monture E à levier de blocage, qui permet de limiter la création de “jeu” et de recevoir des optiques lourdes de type zoom cinéma sans support additionnel.

    La caméra fonctionne avec des batteries Sony BP-U mais peut être utilisée avec des batteries V-LOCK et un câble USB/D-TAP pour gagner en autonomie.

    Les medias sont enregistrés sur deux cartes XQD, en relais ou en simultané.

    Nouveauté pour la FX9 : la caméra dispose d’entrées timecode et genlock, qui n’étaient disponibles que via l’ajout de l’extension payante à 2000 euros sur la FS7.

    Enfin, la caméra peut être contrôlée via une connexion wi-fi sur un smartphone ou une tablette, avec un délai d’1 seconde.


    Une gyro-stabilisation ... en post-prod


    La caméra enregistre à l’aide de son système gyro interne un ensemble d’informations dans les métadonnés des fichiers vidéo (“Gyro Metadata”) permettant de faciliter et d’accélérer la stabilisation des images en post-production.

    Aujourd’hui, cette stabilisation peut être réalisée avec le logiciel Catalyst de Sony. Sony a annoncé travailler avec les principaux éditeurs pour que cette fonctionnalité soit intégrée dans les logiciels de montage.

    L’avantage de stabiliser en post-prod est de pouvoir choisir finement entre le niveau de stabilisation et la perte de résolution nécessaire.
    Ce mode de stabilisation ne serait compatible qu'avec les optiques en monture E.

    Conclusion


    La FX9 ne vient donc pas remplacer la Sony FS7 (la gamme super 35 devrait perdurer) mais constitue une évolution logique pour ceux qui souhaitent passer au full frame et détiennent des optiques en monture E ou ne veulent tout simplement pas sortir du form factor et des fonctionnalités de la FS7.

    Cette nouvelle caméra présente de nombreuses améliorations :
    • Capteur full frame 4K sur-échantillonnée à partir d’une image 6K
    • Autofocus très performant
    • Filtres ND variables contrôlables à distance
    • monture E avec un choix d’optiques grandissant
    • Possibilité de sortir du RAW 16 bit linéaire
    • Prix agressif
    On regrette :
    • Absence de RAW compressé en interne
    • Des options pour le RAW 16 bit très chères
    • Ecran non tactile
    • Système de viseur de type "loupe" inchangé
    Les arrivées de la Sony FX9 et de la Canon C500 Mark II marquent une nouvelle tendance du marché qui propose désormais le plein format aux opérateurs solo, accompagné des fonctionnalités qui permettent de les rendre compatibles avec tout type d’usage, du reportage / news jusqu’à la fiction, en passant par le docu, le clip, l’institutionnel.

    La Sony PXW-FX9 est disponible à la pré-commande, les premières livraisons sont prévues pour décembre.

    Du côté de la concurrence
    A 11 000€ la Sony FX9 s’affiche en-dessous de la C500 Mark II (16 000€), mais ceux qui voudront ajouter le RAW à leurs productions avec la Sony verront l’addition se saler assez vite et l’écart entre les deux caméras se réduire fortement, la Canon proposant l'enregistrement de leur format Raw Light en interne.

Partager cette page

► Commentaires 0

Vous ne souhaitez rien louper du Repaire ?

Dernières Occasions

 
Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous