module inscription newsletter haut de page forum mobile

Mindhunter : on analyse le travail du chef op ! - Les Causeries du Repaire

On échange sur la lumière et plus globalement sur le travail du chef op Erik Messerschmidt sur la série américaine MindHunter

Publié par Repaire le 27 Avril 2020 dans Vidéos Repaire
► Commentaires 8
    Recos : 3
    Vues : 1 467
  1. Repaire
    Au Repaire une fois passés les quelques jours de "sidération" réglementaires ;-) on s'est dit que si la période est au moins propice à quelque chose, c'est bien la communication distante style Skype et que c'était le moment de faire évoluer les “Causeries” vers le mode visio…

    Des Causeries pendant le confinement !


    Notre idée est donc de créer des moments d’échanges spontanés autour de diverses thématiques (lumière, cadre, technos, nouveautés, etc), enregistrer tout ça et en produire des vidéos si ce qui en ressort s’avère intéressant…

    Donc pour cette première « causerie - visio », Greg a proposé à Forest et Michel d’échanger sur la lumière et plus globalement sur le travail du chef op Erik Messerschmidt sur la série américaine MindHunter produite et réalisée par David Fincher, dont il a trouvé le traitement assez moderne et intéressant, que le chef op définit quant à lui comme “naturalisme surréaliste”..

    Un échange donc sans prétention, un peu prétexte aussi pour tester les aspects techniques !

    [ Côté technique d'ailleurs, il y a eu un peu de boulot préalable de recherche et de tests pour trouver la bonne formule permettant à la fois de se voir, de s’entendre dans de bonnes conditions, pouvoir regarder ensemble des images et enregistrer un programme de bonne qualité, sans forcément disposer de matériel professionnel chez soi pour acquérir de la vidéo ni de serveur de streaming… L’option Skype + OBS est apparue comme le meilleur compromis, mais on devrait améliorer ce dispositif au fur et à mesure ;-) ]

    Mindhunter - le travail du chef op




    La série se déroule dans les années 70, le sujet est l’aube de la psychologie criminologique et du profilage au sein du FBI. Deux agents et un psychologue vont s’entretenir avec plusieurs tueurs en série et tenter de cerner leur personnalité.

    La série est traitée avec un parti pris artistique clair-obscur, même largement plus obscur que clair, une photo low key et low-contrast, avec un gris moyen autour des 25-30% sur le waveform, bien en dessous de la norme habituelle, et des blancs, autour de 50%, y compris même dans les extérieurs jours. Donc un parti pris systématique, qui donne une ambiance sombre voire même parfois suffocante.

    Plusieurs séquences sont passées en revue pour illustrer ce parti-pris.

    On parle du parcours du chef op, qui était à l’origine chef electro.

    On parle aussi du matériel, la caméra RED perso “Xenomorph” réalisée pour Fincher, des projecteurs utilisés pendant le tournage, ainsi que des méthodes de travail de Erik Messerschmidt.

    On compare également la lumière de MindHunter à celle de Seven (1995), un film réalisé également par Fincher qui traite aussi d’un tueur en série mais avec un traitement et un parti pris pour le coup très différent.


    Prochaines causeries en préparation


    On prépare les prochains sujets, n’hésitez pas à partager dans la discussion des idées de sujets qui vous intéressent et nous contacter pour y participer !

    Prochaine causerie à venir très prochainement, certainement une interview cette fois-ci.

    On prévoit d'ailleurs de diffuser l’enregistrement de l’émission en live sur FB, pour que vous puissiez poser vos questions aux participants.

    Plus d'infos à venir !
    REDoré, AQW333 et nestaphe ont recommandé ce message.

Partager cette page

► Commentaires 8

Vous ne souhaitez rien louper du Repaire ?

Dernières occasions

 
Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous