module inscription newsletter haut de page forum mobile

Interview de Hugues Faure, opticien cinéma

Nous vous présentons le nouveau colocataire des bureaux du Repaire, qui pratique le très beau métier d'opticien cinéma !

Publié par Marina le 28 Juillet 2021 dans Autres articles
► Commentaires 33
    Recos : 8
    Vues : 1 465
  1. Marina
    Nous avons le plaisir de partager nos locaux depuis le début de l’année avec @Hugues Faure, qui pratique le très beau métier d’opticien pour le cinéma.

    Alors comme Hugues a dans son ADN le partage de connaissances, notre culture sur les optiques, leur conception, comment les entretenir, etc. a fait un véritable bond en avant depuis quelques mois :D

    Et on a déjà bien sûr en préparation plusieurs collaborations ensemble, sur des tests d’optiques, des ateliers, et autres réjouissances, on en reparlera très bientôt.

    Mais en attendant, on souhaitait en premier lieu vous présenter Hugues au travers de cette interview, pour qu’il nous raconte son parcours, son expertise, comment on devient “opticien cinéma”, et qu’il partage déjà avec la communauté quelques tips sur les optiques ;-)

    Salut Hugues ! Tu es "opticien", peux-tu nous expliquer en quoi consiste ton métier dans notre secteur?


    Mon métier dans le secteur du cinéma consiste essentiellement en deux points :
    • L'entretien et la réparation des optiques, qui consiste à maintenir les performances optiques à leur maximum et au-dessus des exigences utilisateurs. En somme je répare les dégâts occasionnés par le temps, l'utilisation et les utilisateurs.
    atelier2_800px.jpg

    • Caler les optiques : là il s’agit de s’assurer que les graduations de mise au point correspondent à la réalité. En pratique, cela consiste à un ajustement de l’arrière de l’optique ou de la monture caméra de façon à faire correspondre les tirages de chacun, qui peuvent évoluer avec le temps (ou les utilisateurs ;-) ).
      "Même la Joconde subit les outrages du temps..."
    calage_800px.jpg

    Quelle formation t'a amené à cette expertise ?


    Pour ce qui est de ma formation, elle a débuté avec un Bac Génie Optique et un BTS en optique instrumentale au lycée de Morez dans le Jura d'où je suis originaire.

    Un petit village peuplé de gens de la montagne n'ayant d'autre activité durant les longues périodes d'hiver que de fabriquer des lunettes à partir de clous... et d'étudier l'optique qui va avec :D

    Cela se compose de l'intégralité des disciplines de l'optique. De la conception à la réalisation optique, mécanique ou électronique. De l'optique géométrique (les tracés de lumière) à l'optique ondulatoire et interférentiel (qui nécessite des connaissances en physique quantique).

    En somme, la suite des sinus cosinus au collège ;-)


    Tu es passé par certains grands noms de l'industrie, quel a été ton rôle au sein de ces entreprises et qu'est-ce que ça t'a appris ?


    J’ai débuté dans une maison de montre en Suisse, où j’ai travaillé en salle blanche à réaliser des traitements anti-reflets, avec des procédés très spécifiques (évaporation sous vide et plasma, chimie organique pour le nettoyage de verre). Là ce qui était primordial, c’est une rigueur sans compromis (principe même de la salle blanche), et le travail d’équipe.

    verres montre_800px.jpg

    J’ai rejoint ensuite Fujifilm/Fujinon au sein de son département SAV Broadcast/Cinéma. Chez Fujinon, on va dire que ça a été l’épreuve du feu : j’ai réparé un très grand nombre d’optiques TV, utilisées dans les conditions les plus rudes, et avec des utilisateurs, disons... très prolifiques dans l’art de faire vieillir les optiques prématurément :laugh:

    fujinon_800px.jpg fujinon2_800px.jpg fujinon3_800px.jpg
    J’ai poursuivi mon expérience chez Emit, qui est un distributeur de matériel cinématographique haut de gamme, en travaillant notamment sur les marques Cooke, Angenieux, Panther, Arri, Cmotion, Tiffen Easyrig. Emit m’a permis d’élargir mes compétences sur l'intégralité du matériel cinéma, au sein d’une équipe à taille humaine qui m’a beaucoup fait grandir.

    Copie de ms15pm_07_dsc8292.jpg


    Tes souvenirs les plus marquants ?


    Les 24h du Mans du côté service technique broadcast car rester opérationnel 24h en gardant ses capacités et en gérant son sommeil est une expérience a part entière. Sans parler de l'événement en lui-même et des moyens déployés :jap:

    Et bien sûr des cas de réparation plus que croustillants :
    • Un optique déminé à l'aeroport, arrivé en morceau...

    • Un Box tape (gros zoom broadcast x100, utilisés notamment en sportif) tombé de pas très haut (3 mètres) selon le Client et “légèrement” cabossé. Évidemment l'optique était "Kaputt"

    • Un trou de balle... dans une frontale.

    • Des optiques dérouillées au WD40 (don’t try this at home !).

    Aujourd’hui, tu viens d'ouvrir ta propre société de maintenance d'optique, peux-tu nous présenter ton activité ?



    Avec Paris Optical Center, je propose :
    • l'entretien et la réparation d’optiques cinéma et photo
    • le calage des optiques de cinémas
    Parmi les projets dans les cartons, pourra venir par la suite un service de contrôle technique pour les optiques d’occasion haut de gamme.

    atelier_800px.jpg

    Alors, les réparations d'optique, ça s'adresse à quel type d'optique ? Est-ce que toutes les optiques sont réparables ?



    Du côté des optiques vintage, l’entretien est généralement possible sans soucis, la réparation pourra se faire sous réserve de disponibilité des pièces à changer.

    Du côté des optiques plus récentes, ça dépend. Toutes les optiques ne sont malheureusement pas réparables. Dès que le plastique remplace les alliages d'aluminium/magnésium dans la carrure, en général, ce n'est pas réparable, sauf à avoir un optique de même génération pour pièce sous la main, et encore...

    Par exemple :
    • Des lentilles serties dans la carrure et indémontables par définition.
    • Blocs optiques collés ou sertis en usine ne permettant pas le réglage.
    • Un coût de réparation (temps passé) supérieur au prix du neuf.
    Sur le marché des optiques photo, il n'y a pas de secret... lorsque l'on voit un 50mm f/1.8, auto-focus, à 150€, il est en plastique, il sera probablement économiquement non réparable.

    D’autres optiques, de conception entièrement métallique (sans AF), coûteront plus cher (1000, 2000€), mais resteront réparables.

    Certains constructeurs, plus low-cost, réussissent à concevoir des optiques manuelles à 300 / 500€, équivalent au niveau de certaines caractéristiques aux optiques plus haut de gamme, mais présenteront une conception néanmoins inférieure avec un bloc Iris souvent indémontable.

    L'optique sera toujours un compromis entre le poids / la taille, la qualité / définition, le prix et la réparabilité.

    Copie de Remontage IRIS.png

    Quelques conseils à partager avec les Repairenautes pour prendre soin de ses optiques ?


    Il vaut mieux prendre du temps à se poser une question qu'à en perdre à réparer ses erreurs ;-)

    Donc les changements d'optiques dans le speed, les optiques sur les coins de tables sont à proscrire...

    Investissez dans du matériel de transport de qualité afin de les protéger des chocs.

    N'hésitez pas à investir dans un filtre avec un traitement anti-reflets (sans forcément aller au plus haut de gamme) pour protéger la frontale. Si vous souhaitez éviter le flaire que peut générer le filtre, vous pouvez l’enlever au moment où le problème se pose et le laisser le reste du temps.

    Nettoyer vos appareils et optiques après chaque utilisation et plus important encore, laissez les respirer : ne les stockez pas dans un endroit ou contenant humide.

    Le pire combo, c’est poussière + environnement humide, qui est propice au développement des champignons. Ces derniers sont meilleurs dans l'assiette que sur les optiques !

    Un dépoussiérage au pinceau et à la poire avec un stockage dans un endroit propre et sec sont la meilleure garantie pour les éviter.

    Si toutefois vous apercevez du champignon sur un optique, c'est dans pochette zipp immédiatement, ne contaminez pas bêtement votre boitier en essayant de voir si c'est gênant, les spores pourraient se déposer dans le boitier puis sur une prochaine optique…

    Quelle action de maintenance simple peut-on faire soi-même ?


    Pour ce qui est de l'entretien, un pinceau de peinture (et une brosse à dent pour les plus acharnés d'entre nous) permettra d'enlever les poussières sur le fût mécanique (= le tour de l’optique)

    Pour les surfaces optiques, dans un premier temps, utilisez une simple poire pour souffler les poussières (pas de dust-off ou bombe à air sec).

    Dans un second temps, si vous vous sentez suffisamment à l’aise, vous pouvez nettoyer les surfaces optiques avec du papier optique ou papier bleu et un produit de nettoyage prévu à cet effet (ex alcool isoprylique).

    Beaucoup de tutos sur internet sont disponibles pour apprendre cette pratique.

    Quand doit-on envoyer son optique en révision (prime ou photo) ?


    Dès que l'optique couine, gratte ou perd ses performances.

    Pour ce qui est du temps, c'est difficile à estimer cela dépend d’énormément de paramètres : conditions d'utilisation, température, type de matériel…

    Le mieux est d'entretenir de bons rapports avec son opticien cinéma afin de profiter de bon conseils ;-)

    Par exemple, une veille optique a souvent des “problèmes”, mais que l'on ne considère pas comme tels, au vu de son âge.

    Typiquement, des couples mécaniques lâches ou trop durs (ou irréguliers) sont souvent considérés comme "passables" alors qu'en réalité il s'agit souvent de graisses vieillies qui usent les filetages et autres ajustements de nos précieuses optiques.

    Un rapide passage à l'atelier pour avoir l’esprit tranquille :)



    N'hésitez pas a me contacter ici sur le Repaire, je serai toujours ravi de pouvoir partager mes connaissances et répondre aux questions sur les optiques !

    Et si vous me contactez par ailleurs (sur mon site ou autre pour un devis par exemple), n'oubliez pas de préciser que vous venez du Repaire :hello:
    entrelaces, Kersalg, nestaphe et 5 autres Repairenautes ont recommandé ce message.

Partager cette page

► Commentaires 33

Vous ne souhaitez rien louper du Repaire ?

Dernières Occasions

 
Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous