Comment tester l'objectif et le capteur d'une caméra ?

Echanges autour de la méthode à suivre pour réaliser l'évaluation optique d'une caméra

Publié par Repaire, le 28 Mai 2018
  1. Repaire
    --- Retrouvez dans cet article le résumé de la discussion test de l'objectif et du capteur (AX53) | Le Repaire ---

    @Lascarb souhaite mélanger 2 cameras, et se pose des questions sur la méthode à suivre pour évaluer la définition d'un caméscope grand public (Sony AX53) :
    1°- « …en basse lumière, est-ce que la position grand angle me fournira le meilleur test de la définition de l'optique et du capteur ? »
    2°- utilise t-on le capteur en entier en photo ?

    @giroudf , @jakovideo , @caraibe , @AQW333 , ont rappelé que
    - de nombreux paramètres sont à prendre en considération,
    - réaliser ce type d'évaluation demande beaucoup de rigueur
    - une mire est nécessaire

    @guy-jacques a précisé que la domination du tout automatisme sur ce genre d’appareil grand public rendait impossible d’isoler sérieusement chaque paramètre.

    Au mieux en grand public peut-on choisir un paramètre d'exposition et le camescope adapte ensuite les meilleurs valeurs pour les 2 autres paramètres : c'est du semi-automatisme.

    Pour des appareils plus haut de gamme permettant « un débrayage » en manuel, @JLH 37 a rappelé la procédure qui nécessite une mire ( ISO 12233 Test Chart ) et permet de montrer la définition, la diffraction, l'aberration chromatique (franges colorées) , l'aliasing, les déformations en barillet, en tonneau, la précision de la visée …

    Pour cela :

    1° Cadrer avec soin en utilisant les repères du format utilisé : en vidéo, c’est en 16/9

    2° Stabiliser parfaitement la caméra : pied lourd, ne pas bouger donc toucher la camera …pendant tout le test.

    3° Ne pas faire d’erreur de parallaxe : capteur parfaitement parallèle à la mire (utilisez un niveau)

    4° Avoir un éclairage homogène donc plusieurs sources (2 à 3)

    5° Exposition correcte

    La mire va bien montrer que le piqué/netteté d’une image va varier en fonction :

    - de la focale de l’optique = on teste de la plus courte à la plus longue (zoom) avec une , deux ou plus valeurs intermédiaires et ceci suivant l’ouverture utilisée (donc a répéter avec plusieurs ouvertures) car là c’est la qualité de l’optique qui varie et se cumule avec ce qui suit.

    - de l’ouverture (iris ou diaphragme) = c’est le problème de diffraction (dégradation de la netteté) qui augmente à partir d’une valeur de fermeture de l’iris, et est aggravée plus les photosites du capteur sont petits.

    Par ex avec l’AX53, c’est probablement f:3.5 la valeur de netteté optimale (petits photosites) ; avec un PXW Z150 (photosites plus grands), la dégradation constatée sur un test commençait vers f :8 .

    Un test réalisé à toutes les ouvertures permet ainsi d’établir « une courbe de diaphragme" donnant les meilleurs valeurs à utiliser, de préférence.

    L’iris (ou diaph en photo) va jouer aussi pour d'autres critères, comme déformations/ franges colorées...

    « En fait la valeur de diaph va jouer sur beaucoup de choses concernant la qualité de la prise de vues (et la profondeur de champ) et un dicton de vieux photographes bien connu est de dire que le diaph sert à tout, sauf... à régler l'exposition. Cela peut surprendre, mais c'est ainsi. »
    Lascarb, ropa, caraibe et 1 autre Repairenaute ont recommandé ce message.

Partager cette page

On en parle sur les forums ! Réponses: 63, Dernier: 30 Mai 2018