Nous suivre

  1. Découvrez notre vidéo de formation / test sur la Canon XF705 !
    Son capteur, son codec H265, son autofocus, ses gammas, le C-Log3, ses forces et ses limites, vous saurez tout ! Toutes les infos

    Rejeter la notice

Canon XF705 - Test / prise en main en exclu !

On a pris en main (avant tout le monde...) la toute nouvelle caméra de poing 1 pouce 4K XF-HVEC 422 10 bits

Publié par GRG le 14 Novembre 2018 dans Tests
► Discussion 14
    Recos : 2
    Vues : 3 621
  1. GRG
    test_xf705.png

    Intro - une prise en main en exclu... mais en pré-série !


    En guise d'introduction, il convient de préciser que suite à ce qu'on pourrait qualifier de « petit cauchemar logistique », la caméra a certainement passé autant de temps à voyager dans le coffre de ma voiture (afin de pouvoir être testée, aussi, par l'équipe du Repaire, je vous passe le détail de ces péripéties), qu'à être triturée par mes petits doigts gourds. Par conséquent, ce retour ne repose pas sur une bien longue expérience.


    Canon nous a permis de tester cette caméra en exclusivité, très en amont avant sa sortie, avec comme conséquence inévitable que celle-ci n'était pas finalisée (stade de la pré-série). Au moment de notre rencontre, certaines fonctionnalités n'étaient donc pas encore opérationnelles (comme les fonctions de streaming), d'autres, certainement perfectibles.

    En guise d'exemple, citons une balance des blancs automatique à la rue (tirant sur le vert bizarre, voire, le jaune étrange - je ne doute pas que le problème sera rapidement réglé, c'est peut-être même déjà de l'histoire ancienne). Dans le même esprit, la fonction « Magnifier » (permettant un zoom numérique dans l'image pour faire le point) était « plantée def. » (certainement suite aux tests de mes estimés prédécesseurs) : lors de mon déballage, elle refusait tout bonnement de fonctionner, affichant une belle icône à la fois rouge et mystérieuse... Une réinitialisation de la caméra a réglé le problème.

    Tout cela pour dire que beaucoup de choses peuvent encore changer, et que mes impressions sont à prendre avec pas mal de recul.

    Il y a tout de même deux aspects qui me semblent immédiatement intéressants (que je vais donc aborder tout de suite, soyez rassurés).

    XF705-HERO-image_227936118446228.jpg

    H265, l'innovation pour l'enregistrement
    D'une part, et c'est suffisamment inhabituel pour ne pas passer à côté, Canon n'est pas à la traîne dans les spécifications, ils font même, dans ce cas particulier, la course en tête, en proposant du 10 bits 4:2:2, en UHD, en H265, sur un capteur 1 pouce. Il me semble que personne ne peut s'aligner pour le moment (même si JVC arrive...). Peut-être qu'à force de se voir malmené par la concurrence, Canon a décidé de revoir un brin une stratégie, disons... attentiste ? Si c'est bien le cas, c'est une bonne nouvelle.

    Du 1 pouce pour le "baroud" ...
    D'autre part, il me semble que la sortie de la XF705 pourrait être symptomatique d'une certaine tendance, en ce qui concerne l'univers du caméscope baroudeur, à remplacer les capteurs 1/3 de pouce (et apparentés), par du 1 pouce (rien n'est moins sûr, cela dit, si on regarde du côté des nouveautés Sony). À mon sens, ce serait, là aussi, une bonne nouvelle. Cela permet de proposer des images tout de même un brin plus « cinématographiques » : on peut se permettre de jouer, un peu, sur la profondeur de champ, tout en ne prenant pas de bien gros risques quant à la mise au point. On profite aussi d'une meilleure dynamique, d'une meilleure sensibilité.

    Voir la news du Repaire : IBC 2018 nouvel état de l'art de l'enregistrement vidéo dans les caméras abordables | News | Le Repaire

    Du côté de l'ergonomie


    Du point de vue mensurations, c'est la sœur jumelle de la Canon XF305. Toute personne connaissant bien cette caméra sera immédiatement à l'aise avec la XF705.

    Les boutons sont au même endroit, le design est exactement le même (un peu plus moderne, on dira : une 305 revisitée), le poids est parfaitement comparable, à dix grammes près (dans les 3 kg en ordre de marche), il y a le même système malin pour ranger/escamoter le LCD dans la poignée. Une caméra un peu lourde, mais bien équilibrée, et solide (probablement, je me base sur mon expérience avec la XF305, qui a mangée de la neige, de la pluie, des chutes, etc.).

    Ce qui change ? L'optique est plus compacte (on est sur du 58 mm de diamètre de filtre contre du 82 mm sur la XF305, on verra plus loin que ça peut avoir son importance)...

    XF705-15x-wide-L-series-lens-1920x1080_187761037265409.jpg

    La batterie est nettement plus coûteuse (ce sont les mêmes batteries que sur C200/C300 Mk II, performantes, mais chères, un peu trop à mon goût... Vous pourrez compter sur environ deux heures d’autonomie avec la BP-A30 fournie).

    canon_0868c002_bp_a30_battery_pack_for_1159863-23939.jpg

    L'autre différence, capitale, c'est que, incroyable, on dispose, enfin, d'un pare-soleil avec un volet mécanique permettant de protéger l'optique. Certainement un brevet qui est tombé dans le domaine publique, personnellement j'attends cette « innovation » depuis genre, 1995... Blague à part, ça fait plaisir, on ne sera plus dans l'obligation de courir après les bouchons en fin de tournage (ce qui, sur des caméscopes ne proposant pas la possibilité de changer les objectifs, m'a toujours semblé être un choix bien peu pertinent).

    Professional-features-and-handling-1920x1080_324295867740569.jpg

    On peut parler des boutons, qui, s'ils sont assignables, ne sont malheureusement pas tous numérotés (sur la machine, physiquement), il suffira de consulter le manuel pour pallier cette petite contrainte (dommage quand même, il suffisait de prendre exemple sur la gamme EOS C). Je trouve aussi qu'il manque d'un rab de boutons dédiés à rien de particulier, bref, du switch en sus (j'ose le dire). Mais on peut clairement vivre avec ça, il y a deux « Magnify », dont un sur le grip, qu'on peut par exemple attribuer à du tracking visage ou objet (bien sûr, on peut aussi y attribuer toute autre fonction qui semblerait pratique).

    On remarque aussi quelques nouvelles « options », comme de la connectique audio en mini-jack (en plus des deux XLR) et de quoi pouvoir basculer en mode infrarouge. Il y a aussi une sorte de petite cale, qui fait office, on dira de crosse d'épaule. Bon, selon la morphologie du cadreur, ce sera plus ou moins utile (ça peut se démonter si nécessaire).

    La nouveauté principale au plan ergonomie, il me semble, c'est le LCD de 4 pouces, tactile


    Il est globalement de bonne facture, assez lumineux en extérieur (plus, il me semble, que celui d'une Canon C200, et bien plus que celui d'une XF305). Le tactile réagit bien, il est agréable à utiliser. Je regrette juste que Canon ne propose plus de maintenir la touche « Disp », pour booster la luminosité de l'écran, ponctuellement, par grand soleil. Cette fonction était très utile (sur XF200, de mémoire, et même sur C100 Mk II), et bon, on se sait pas trop pourquoi, mais toujours est-il qu'elle n'est plus disponible...

    Un petit mot sur le viseur, il est bien sûr présent, fonctionnel, plutôt confortable, il propose une image très honorable (ainsi que le petit réglage dioptrique qui va bien).

    Pour conclure à ce sujet, je rappelle que la machine dispose de filtres ND intégrés (2 stops, 4 stops et 6 stops), d'une optique proposant trois bagues (point, diaph et zoom) et d'une sortie 12G-SDI.

    Advanced-12G-SDI-1920x1080_270505428989769.jpg

    J'ajouterais que l'ensemble ne fait pas cheap du tout, la qualité perçue est au rendez-vous (contrairement aux boutons de la Blackmagic Pocket Cinema Camera 4k - ouf, ceux du haut, qui sont, fort probablement, un vibrant hommage au walkman d'antan. Après Ready Player One et Strangers Things, c'est au tour de Blackmagic de surfer sur la vague nostalgique « années 80 » - je sais, cela n'a strictement rien à voir avec le sujet, mais je tenais vraiment à le caser).

    Le capteur


    Un CMOS 1 pouce de 13,4 millions de pixels (8,29 millions effectifs) qui propose de l'ultra HD 25/50 ips, 10 bit 422. Ce n'est peut-être pas si simple à intégrer, sur le plan technique.

    DJI, avec son capteur 1 pouce de Mavic 2 pro, a bien du mal à offrir du 10 bit, en H265 (en 420, me semble-t-il). Ils sont obligés de faire du subsampling, c'est à dire d'ignorer des informations présentes sur l'ensemble des pixels du capteur, pour ramener l'image à la résolution utile. Concrètement on se retrouve avec du 2,7K « emballé » dans de l'UHD. Au passage, l'électronique n'a plus les moyens de traiter le signal correctement (par exemple en corrigeant les déformations de l'optique en temps réel). Certes, la difficulté d'intégration n'est pas la même, le Mavic 2 est un petit drone, mais quand même, je tenais à souligner cet aspect (pour ceux que ça intéressaient : https://dronedj.com/2018/09/25/mavic-2-pro-pixel-binning-line-skipping-dji-official-response/)

    Ce qui nous importe plus, c'est la sensibilité et la dynamique proposées par le capteur de la XF705, sa capacité à gérer le bruit (ou, plus exactement, sa capacité à proposer une belle qualité de bruit, le plus organique possible)

    D'après Canon, en Clog3 (car oui, on peut tourner en Log, et même en Log 10 bit, avec cette caméra), la sensibilité native du capteur, son meilleur rendement (la meilleure dynamique proposée pour un bruit acceptable), est, précisément, à 2.5 db (c'est dans le manuel et confirmé par Canon Europe). La plage d'utilisation totale allant de -6 db à 33 db.

    Si comme moi, ça ne vous éclaire (ah, quel déconneur) pas plus que cela, vous vous dites, très certainement, je m'en moque, je bascule les informations de l'OSD en ISO (car ça vous parle mieux), et basta. Pas de chance, cette possibilité, qui existe pourtant sur une, au hasard, C200, n'est, en tous cas pour le moment (j'espère que suite à mes échanges avec Canon France, ça évoluera dans le bon sens), pas plus disponible que proposée dans les menus de la caméra... Soit.

    En attendant que l'équipe du Repaire avec la TestBox puisse livrer de nouveaux éléments notamment comparatifs, voire, que Canon me communique des informations plus précises, j'ai tenté d'établir cette relation (par divers moyens, très empiriques, principalement en comparant avec un capteur 1 pouce de chez Sony).

    Je peux donc parfaitement me tromper, d'autant que je n'ai pas disposé de beaucoup de temps pour faire le tour de cette machine. Donc, bien modestement (et si je me suis gouré, je viendrai rectifier), je pense que 2,5 db = 125 iso.

    Ce qui donnerait le rapport suivant:
    ISO 50 / -6 db (non dispo en Clog3)
    ISO 100 / 0 db (non dispo en Clog3)
    ISO 125 / 2,5 db (meilleure dynamique Clog3 - ISO "natif")
    ISO 150 / 3 db
    ISO 200 / 6 db
    ISO 400 / 12 db
    ISO 800 / 18 db
    ISO 1600 / 24 db
    ISO 3200 / 30 db

    Ce qui ne serait pas « déconnant » : un capteur de Sony RX100 est donné pour 125 ISO natif, un de RX10, pour 75 ISO. Je précise, à nouveau, que c'est purement hypothétique (en gros, mon RX100 Mk IV à 200 iso, même diaph, même shutter, est clairement plus exposé à droite que la XF705).

    À titre d'information la relation ISO/db sur une C200 est la suivante (et on en est sûr) :
    ISO 100 / - 6 db
    ISO 200 / 0 db
    ISO 400 / 6 db (meilleure dynamique "minimale" CLog ou Wide DR REC709)
    ISO 800 / 12 db (meilleure dynamique Clog3)
    ISO 1600 / 18 db
    ISO 3200 / 24 db
    ISO 6400 / 30 db
    ISO 12800 /36 db etc.


    Je suis sûr que la XF705 est bien moins sensible qu'un capteur S35, mais même si on prenait cette référence comme étant la bonne, ça nous donnerait quelque chose comme 2,5 db = 250 iso. Toutefois je reste assez convaincu qu'on est plus sur du 125 ISO (à 2,5 db donc), voire, peut-être moins (on va voir un peu plus loin que ça a son importance, oui, ça aussi).

    Ce que je peux dire, sans craindre de trop me tromper, c'est qu'à mon goût (la relation au bruit, c'est très personnel), à 2,5 db, c'est super ultra propre. À 6 db, c'est propre. À 12 db, c'est, mmm, assez propre, mais enfin, voilà quoi... À 18 db le bruit commence à se faire trop présent à mes yeux (mais avec un coup de denoiser, ça le fait), 24 db, j'ai pas vraiment trop testé, 30 db, c'est, hé bien, juste horrible (cela peut sauver une image, mais c'est vraiment très moche). Comme je n'ai tourné qu'en Clog3, je ne peux pas vous parler du - 6db, pas plus que du 0 db.

    L'équipe du Repaire proposera bientôt des rushes issus de tests rigoureux et totalement comparatifs qui vous permettront de vous faire votre propre idée.

    Ce que je peux souligner, aussi, c'est que la XF705 est, à 2,5 db, légèrement plus sensible qu'une XF305 à 3 db (il se trouve que j'en avais une sous la main) et que le bruit est, à 12 db, plus contenu que sur cette dernière (j'ai suffisamment tourné avec des XF de tout poil pour en être vraiment convaincu).

    Canon fait donc le choix de positionner ce capteur avec une sensibilité nominale pas très élevée, comparé à d'autres fabricants qui annoncent sur des appareils 1 pouce des sensibilités nominales beaucoup plus élevées (le RX10 revendique 800 iso en Slog, et le RX100 1600 iso, mais au prix d'un bruit important).

    Il reste à mentionner la dynamique. Elle est meilleure que sur du 1/3 de pouce, mais, assez loin derrière ce que peut proposer du S35 (ouais, bon, c'est sûr ce n'est pas un scoop). On dira que c'est un grand bond en avant si on vient d'une XF305.

    À titre personnel j'ai été un peu déçu de ce que j'ai réussi à (re)trouver dans le Log 10 bit 422. Je suis habitué à du grand capteur, donc, c'est à pas mal nuancer (je ne suis, à titre perso, pas loin de penser qu'il vaut mieux du 8 bit 420 en Clog3 sur S35, que du 10 bit 422 en Clog3 sur du 1 pouce, et même je le pense très fort).

    Les tests menés par l'équipe du Repaire permettront de préciser objectivement cette notion de dynamique, moi, à la grosse louche, je dirais plutôt 10/11 stops utiles, peut-être 12, avec le vent dans le dos. On dira qu'il me semble que la XF705 en propose moins qu'une C100 Mk II, qui est donnée pour 12 diaph en Clog (ce sont des diaphs parfois bien difficiles à apercevoir, si on ne bosse pas dans le marketing).​

    Note de Michel: Après vérification le résultat TestBox indique effectivement clairement plus que 12 diaphs de dynamique totale en CLog3 dans les conditions de notre test.

    L'autre manière de le voir, c'est de se dire que pour un petit capteur 1 pouce, la dynamique proposée est plutôt bonne (elle me semble meilleure que celle de mon Sony RX100 Mk IV).

    En intro on évoquait l'aspect plus "cinématographique" apporté par une taille de capteur d'1 pouce. Avec un capteur 1 pouce, on peut commencer à jouer avec une un peu plus faible profondeur de champ, mais surtout, on obtient une image plus naturelle et plus douce car la machine n'a pas à forcer sur la correction de contours pour délivrer des détails.

    Voici un petit montage qui montre les différences entre les natures d'image obtenues pour des caméras de différentes tailles de capteur (détails) :



    Un nouveau codec, plus économe en poids de fichier


    Il me semble important de souligner trois aspects :

    Le premier, c'est que cela permet de profiter de l'UHD 10 bit 4:2:2 sans qu'il ne soit nécessaire de revoir ses moyens de stockage. On peut donc enregistrer sur de simples cartes SD (environ 50 minutes sur une 64 Go, en 160 Mbps, contre, d'après l'excellent article de Jean-Luc Hardyau, un petit 14 minutes sur une carte SxS - plus onéreuse, avec une Sony Z280 en 50P 10 bit, voir par ici : https://www.repaire.net/forums/articles/test-de-la-sony-pxw-z280.705/).

    Autrement dit, le 10 bit 4:2:2 n'occupe, grâce au H265, pas plus de place que le 8 bit 4:2:0. Il est envisageable d'envoyer les fichiers via le net, ça se copiera rapidement en fin de tournage, et l'espace disque de la station de montage ne le sentira pas trop passer. Financièrement, ce n'est pas anodin (en terme de coût de stockage, mais aussi de temps consacré à la gestion des médias).

    Le second, c'est que si le codec est très propre (je n'ai pas constaté d'artefacts de compression, ni de quelconque problème), il faut tout de même une machine assez (bien) puissante pour pouvoir l'éditer sereinement. Le montage sur un petit portable d'appoint sera à éviter... Encore qu'il faut voir comment cela se comportera dans Premiere, lorsque le codec Canon sera géré nativement.

    Note Michel : même géré correctement dans Edius 9 (particulièrement efficace pour les petites configs) les rushes HEVC ne se lisent pas fluidement sur un laptop I7 d'il y a quelques années.

    Enfin et surtout, rappelons que le 10 bit 4:2:2 prend tout son intérêt lorsqu'on a pas trop le temps d'exposer tout à fait correctement (je pense à un usage type news), voire, que la situation est difficile sur le plan de la lumière. À priori, cela devrait permettre de sauver des images, bien plus facilement qu'en 8 bit.

    En revanche, le HEVC/H.265 10 bit 422, pour l'instant, ce n'est pas simple à utiliser. Cela ne fonctionne pas dans Premiere (bien que le logiciel gère le H265, d'après Canon, la prise en charge par Adobe devrait arriver en janvier prochain). Dans le manuel de la caméra est évoqué un utilitaire Canon (Canon XF-HEVC Decoder) qui permettrait de convertir les rushes issus de la XF705 (si j'ai bien compris). Ce dernier n'est pas encore disponible... Resolve, dans sa version gratuite, ne peut pas traiter ce signal...

    En résumé, pour le moment, c'est un peu galère. Il faut soit disposer de la version Studio de Resolve, soit se tourner vers Edius.

    Tout cela devrait bien vite rentrer dans l'ordre, en attendant, voici quelques rushes natifs téléchargeables sur le Repaire :

    Canon XF705 - rushes natifs grand angle C-Log3 XF-HEVC 4K 25p | Rushes natifs | Le Repaire
    Canon XF705 - Rushes natifs Matrix Color Video C-Log3 XF-HEVC 4K 25p | Rushes natifs | Le Repaire
    Canon XF705 - rushes natifs Matrix Color Neutral C-Log3 XF-HEVC 4K 25p | Rushes natifs | Le Repaire


    Tout a été tourné à 5600K, 1/50ème, 25 ips, à 2,5 db, généralement à F4, en Clog3, avec plus ou moins de ND. Je précise que j'ai opté pour le matrix couleur « Vidéo » à la place du « Neutre ».

    On peut voir dans les deux derniers rushes disposition la différence (la matrice couleur « Vidéo » se veut proche du rendu d'une C500, la neutre se veut, neutre.. Un brin plus rouge, je dirais.).

    Les LUT Canon sont là :
    EOS C200 - Support - Téléchargement de pilotes, logiciels et manuels - Canon France

    La LUT à utiliser par défaut (on fait, bien sûr, comme on veut) est la suivante : BT709_CanonLog3-to-BT709_WideDR_33_FF_Ver.1.1.cube (33 cube, full-to-full-range ou autre, selon ses besoins).

    J'ai demandé à Canon France s'il y avait une LUT spécifique pour cette caméra, pour le moment, je n'ai pas de plus de précisions (à priori, l'exposition recommandé en Clog3, à savoir 34.3% sur un gris 18%, étant strictement identique aux autres caméras Canon proposant du Clog3, il n'y a pas de raison pour que la LUT 3D soit différente...).

    L'optique, le côté obscur ?


    Le zoom propose une belle amplitude. 25,5 à 382,5mm (équivalent 35 mm). On aurait préféré 24 mm, mais ne chipotons pas (il semblerait qu'il existe un complément grand angle compatible, le WA-U58 - x0,8 ainsi qu'un complément télé, le TL-U58 - x1,5).

    Si pompage optique il y a, il est très discret. L'optique n'est pas parfocale (il y a une dérive, pas énorme, c'est certainement normal sur un range pareil).

    Les trois bagues sont agréables à utiliser, je trouve que l'image restituée est très belle. J'ai été agréablement surpris par le rendu (je pensais que ce petit capteur en proposerait moins).

    testgreg01_1.2.1.png

    testgreg2_1.4.1.png

    Je serais curieux de savoir en quoi, exactement, l'objectif diffère de celui de la XF405, ce sont exactement les mêmes caractéristiques, 8,3 à 124,5 mm, iris 9 lamelles, F2.8-F11... Celui de la XF705 est qualifié de « L ». Est-ce un meilleur contrôle qualité, la présence des trois bagues, celle d'un liséré rouge, un coup du marketing... J'ai bien sûr posé la question à Canon France (je ne manquerais de partager les informations que je pourrais recevoir en retour).

    Le petit truc agaçant, c'est que la caméra ne sait pas proposer les mm correspondant à la focale utilisée, on doit se contenter d'un pourcentage ou d'un graphique nous situant dans l'univers des possibles proposé par le zoom. Je pense que ce n'est vraiment pas grand chose à modifier (et ça peut rendre bien des services). Peut-être lors d'un prochain firmware ?

    Oublions vite ce petit détail pour passer directement au sujet qui fâche, à savoir l'ouverture proposée. F2,8 n'est disponible que sur le tout début du zoom, au plus grand angle. Si on touche à peine le zoom, ok, on est encore sur du F2,8 (et le cadre a, du coup, à peine, été modifié). Si on y touche encore un peu, un tout petit peu, paf, F3,2.

    On peut dire que c'est plutôt un objectif qui propose F4 plus ou moins constant, qu'une optique F2,8/F4,8.

    Canon a pris l'option de privilégier l'amplitude de la course du zoom plutôt que l'ouverture, et c'est vrai que c'est un gros zoom, qui reste léger et compact.

    J'ai demandé à Canon si je pouvais avoir le détail concernant l'ouverture glissante, mais en attendant, voici mon estimation (sans pouvoir afficher les mm, ce n'est pas évident d'être précis à ce sujet) :

    8.3 -> 10 mm F2.8 - équivalent FF -> 25.5 mm -> 30 mm F2.8 (hop, c'est la fin des haricots)
    11 -> 14 mm F3.2 - équivalent FF -> 31 mm -> 43 mm F3.2
    15 -> 20 mm F3.4 - équivalent FF -> 44 mm -> 61 mm F3.4
    21 -> 35 mm F3.7 - équivalent FF -> 62 mm -> 107 mm F 3.7
    36 -> 55 mm F4 - équivalent FF -> 108 mm -> 169 mm F4
    56 -> 100 mm F4.4 - équivalent FF -> 170 mm -> 307 mm F4.4
    101 -> 124.5 mm F4.8 - équivalent FF -> 308 mm -> 382.5 mm F4.8​

    À la très grosse louche donc.

    Histoire de mettre tout cela en perspective, je rappelle que l'optique d'une XF305 propose 29,3 à 527,4 mm (équivalent 35 mm), F1,6-F2,8 (aux plus grandes ouvertures). La XF705 ouvre donc moins, de plus deux diaphs, voire, parfois presque trois, selon la focale employée. Ce qui n'est pas rien si la sensibilité du capteur ne vient pas réellement compenser.

    C'est vraiment dommage. Il aurait été grandement préférable de proposer un 24-200 F2,8 (à ouverture constante, avec, pourquoi pas, un doubleur), ce qui est du domaine du possible puisque le RX10, première génération, en dispose justement (d'un 24-200 mm F2,8).

    Que se passe-t-il en basse lumière ?


    Alors en extérieur jour, pas de problème, tout est pour le mieux. En intérieur jour, c'est une toute autre histoire. Avec un soleil indirect pénétrant via une fenêtre, vers 9h du matin, et un petit éclairage type lampe de chevet, à F4, il faudra monter au moins à 18 db (si ce n'est 24 db) pour :
    - disposer d'une image encore un brin sous exposée ;
    - avoir un autofocus qui arrive, tant bien que mal à fonctionner (la moitié du temps, si je suis gentil) ;
    - disposer d'une montée du bruit pas formidablement gracieuse.

    Il ne sera pas question de shooter au nominal, à 2,5 db, F4 sans avoir envisagé de la lumière complémentaire. Pour une caméra qui se veut baroudeuse et bonne à tout faire, ce n'est pas un petit problème (que le natif soit équivalent à 125 ou 250 iso ne change finalement rien à l'affaire, à F4, c'est largement insuffisant). Si on est obligé de sortir des préréglages d'usine (à savoir 3, 6, et 12 db en Clog3), c'est forcément que la qualité va se prendre une claque.

    À 12 db, F2,8, ça passe (c'est pas confortable, voire un brin sous-ex, mais ça le fait). Seulement ça oblige à tout tourner au grand angle, ce qui est quand même... spécial...

    Pour conclure sur la sensibilité, la XF705 n'est donc certainement pas la reine de la nuit (hors mode infrarouge, dont elle dispose, ce qui est toujours pratique pour envisager un remake hommage à Predator - on ne va pas se plaindre, c'est certainement mieux de l'avoir plutôt que pas, perso, j'ai utilisé l'IR une fois dans ma vie, lors d'un exercice militaire, de nuit. Mais enfin, ça reste pour le moins plus qu'anecdotique).


    Mise au point et Dual Pixel AF


    Comme d'habitude, ça marche fort bien (s'il y a assez de lumière bien sûr), faire le point via l'écran tactile est très agréable, le tracking visage ne m'a pas laissé tomber une seule fois en extérieur jour, c'est un véritable plus pour l'opérateur qui doit travailler un peu à l'arrache.

    On peut bien sûr régler tout un tas de chose (la réactivité de l'AF, sa rapidité). À mes yeux, il manque cependant, je crois, la fonction AF lock (ou alors je ne l'ai pas trouvé), qu'on aurait très probablement pu attribuer au bouton « Magnify » du grip (le LCD étant un peu chiche en bouton disponible). Cela aurait permis de geler un AF continu et de recadrer (il faudra effectuer cette opération via le switch dédié sur l'optique, ce qui n'est pas le plus pratique, si justement on faisait le point sur l'écran). Il est toujours possible que Canon rajoute cette option lors d'une prochaine mise à jour.

    Je dois préciser que si le Dual Pixel AF fonctionne très bien il ne fait pas spécialement beaucoup mieux que ce que peut proposer la concurrence. Le tracking visage par exemple de chez Sony est très honorable (sur la série RX en tous cas) et ne démérite pas, au moins sur capteur 1 pouce (ça se complique sur du plus gros capteur, Canon est dans ce domaine, plus largement en tête).

    Si on passe en MAP manuel, on peut bénéficier du guide de mise au point, le même dont dispose la gamme C200/C300 Mk II. C'est est un outil très efficace et agréable à utiliser. On peut voir le fonctionnement de tout cela (AF et guide de mise au point) dans cette vidéo :


    En vrac...


    Je n'ai pas eu le temps de tester l'aspect HDR, BT2020, HLG.

    Pareil pour les fonctions de streaming et de pilotage à distance (mais il n'y a pas de raison que ça ne fonctionne pas correctement)

    Je trouve que l'interface est claire et efficace. J'ai apprécié de pouvoir attribuer, ou pas, des LUT aux différentes sorties (VF, LCD, SD, SDI).

    Je ne suis pas compétent pour me prononcer sur la qualité des préamplis audio, on dira que ça me semble tout aussi bien que sur une C200 (on peut disposer de 4 pistes, ce qui permet de régler de façon différente, genre un zest plus bas, le gain audio sur une autre piste, en doublon, pour éviter les mauvaises surprises).

    Comme je le disais, il y a un mode infrarouge, ça marche, la portée me semble plutôt bonne. Il faudra se passer de l'autofocus, sauf peut-être parfois (le manuel affirme que ça peut marcher, ou pas, selon les conditions... J'étais visiblement pas dans les conditions nécessaires).

    La stabilisation de l'optique, en standard ou en dynamique (crop dans l'image) est très performante. On peut envisager les longues focales sans trépied. Je n'ai pas eu le temps de plus creuser les différentes possibilités offertes à ce sujet (il y a pas mal d'options).

    On peut aussi cropper dans le zoom, en 1080P, pour disposer d'une plus longue focale. Pas eu le temps de tester cela non plus, mais à mon avis, autant le faire en postproduction.

    J'ai rapidement testé le slow-motion à 100 ips en 1080P (max 120 fps), malheureusement, cela a planté (« buffer overflow », je ne sais pas si c'est la carte SD qui n'a pas été à la hauteur, ou un effet lié à la présérie). Je n'avais plus le temps de tenter une nouvelle prise. On peut trouver cet extrait dans les rushes proposés (au 1/100ème, c'est un peu surex, désolé). Je trouve que c'est plutôt propre, l'AF semble fonctionnel dans ce mode (ce qui n'est pour le coup pas le cas sur une C200).

    Ce qui est dommage, c'est qu'on perd l'audio, et surtout, que le ralenti est calculé (conformé) et stocké dans la caméra. Je préfère de beaucoup pouvoir tourner à 100 fps et décider de ce que j'en fait en postproduction, après. C'est forcément possible de proposer ce choix (si c'est déjà le cas je suis complètement passé à coté), mon petit Sony RX100 le permet (en plus, il y a du son).

    Les petites améliorations largement du domaine du carrément jouable :

    En ce qui concerne petites choses que Canon pourrait améliorer, très facilement, outre donc, le slow-motion non conformé en interne, avec du son, le retour de la fonction « Disp » maintenu qui boosterait la luminosité du LCD, l'affichage de la focale, en mm, on peut évoquer les deux aspects suivants :

    Pousser sur le joystick ne permet pas de se balader dans les paramètres d'exposition et de les modifier à loisir (bdb, vitesse, gain, diaph). Cela est très efficace et disponible sur C100 Mk II, depuis fort longtemps. Merci Canon de faire quelque chose à ce sujet (au moins pour les caméras suivantes : C200, C300 Mk II et XF705, et au passage, aussi pour les XF400/405), on le « hurle » ici depuis des mois : http://www.dvxuser.com/V6/showthread.php?357533-Let-s-give-Canon-a-list-of-items-that-should-be-fixed-in-the-next-firmware-update!

    Offrir l'affichage du gain en iso ou en db, au choix de l'opérateur, mais aussi, permettre de le modifier à loisir (via le joystick, comme précédemment expliqué). Cela éviterait de devoir passer par les menus de la caméra, pour attribuer des niveaux de gain aux trois presets disponibles (L-M-H). Ok, c'est la tradition, c'est super, c'est certainement pratique, mais enfin, je ne vois pas ce qui empêche de proposer, aussi, de modifier, db par db, le gain, via le joystick...

    En conclusion


    Outre le H265, on bénéficiera avec la XF705 d'une excellente ergonomie, d'une belle amplitude de zoom et d'un autofocus très performant. La sensibilité de ce capteur 1 pouce, si on s'en tient à une gamme de produits directement comparables, n'est pas moins bonne que ce que propose généralement la concurrence. La dynamique serait quand à elle plutôt dans le haut du panier, et finalement, seule l'ouverture glissante, dans le genre abrupte, vient noircir le tableau (et empêchera de profiter du meilleur rendement de la machine, en intérieur).

    Il reste que ça fait de la belle image et que le 1 pouce ouvrira pas mal les perspectives créatives pour ceux qui viendraient du 1/3 de pouce. Avec le Super16, on commence à se faire plaisir.

    La XF705 est une très bonne caméra pour, par exemple, tourner du sport mécanique (50P, un gros zoom, du 10 bit, le « tracking object »), ou tout autre événement se déroulant plutôt dehors, en journée (pour la petite histoire, je m'étais persuadé que la XF305, à F2,6, offrirait un meilleur bokeh que la XF705 à F4. Il n'en est rien, la taille du capteur de l'une balaye les arguments du zoom de l'autre).

    En revanche, pour aller couvrir une manifestation en soirée, ou plus simplement, envisager une interview dans un bureau pas trop bien éclairé, il faudra penser à se munir, au minimum, d'un petit led panel.

    J'ai vraiment été surpris, en bien, par la qualité des images délivrées par la XF705, lorsqu'il y a un beau soleil. C'est donc d'autant plus frustrant de devoir y renoncer en basse lumière (sauf à accepter le bruit généré et le traiter en postprod, ou pas... Coucou BFM).

    En résumé, cette caméra s'adresse à ceux qui souhaitent, pour du reportage ou de la news, évoluer vers une plus grande taille de capteur et pouvoir proposer ainsi une image plus "dans l'air du temps", tout en restant sur une ergonomie qui ne bouge pas (compacité optique, poids). Mais eh bien oui, avec cette caméra, ce sera au prix d'une concession importante sur la sensibilité.

    Il nous reste à parler, au moins un peu, du prix. Plus de 7000 euros TTC (quand même). J'ai envie de dire que si on veut du 1 pouce 10 bit 4:2:2, ce n'est pas comme si on avait beaucoup d'autres choix, donc, ce sera cette caméra, ou rien (pour le moment).

    D'un autre côté, à ce tarif, hors objectifs (ça peut se louer, on peut aussi utiliser de l'EF-S, d'un bon rapport qualité/prix, il existe aussi des zooms motorisés), on peut envisager une Canon C200... Qui ne propose pas de 10 bit 422 sur carte SD, juste du 8 bit 420. Mais qui dispose d'un capteur S35, au nominal de 800 ISO, d'une bien plus grande dynamique et d'une gestion du bruit très supérieure. Il se trouve qu'elle pèse le même poids (si on laisse l'optique de coté).

    Alors, la C200 est clairement moins baroudeuse, moins facile à mettre en œuvre rapidement, moins bien taillée pour un travail à l'épaule sans accessoires complémentaires, oui, c'est vrai (et s'il pleut beaucoup, que l'environnement est difficile, je ne suis pas sûr qu'elle s'en sorte aussi bien que la XF705, elle n'est pas du tout protégée contre les intempéries).

    Mais il y aura clairement plus d'information dans son log 8 bit que dans le log 10 bit de la XF705. Cette information sera plus fragile et délicate à traiter, mais... elle y sera... Surtout, si on veut tourner à l'ISO natif à F4, en intérieur, ce ne sera pas un problème.

    Et si un jour on veut essayer le RAW (light) 12 bits, et/ou monter une optique qui ouvre à F1,4, ce sera possible.

    Je pense que ça mérite d'y songer un peu si on dispose d'un budget le permettant.

    Il me reste à remercier Marina et Michel, ainsi que toute l'équipe du Repaire (Eugène et Jeffrey), pour la relecture, la logistique, les montages et étalonnages et tout le bon boulot effectué généralement en ces lieux. Merci aussi à Maïssa pour ce petit tournage à l'arrache, ainsi qu'à Manu, pour m'avoir assisté comme il le pouvait. Et enfin, merci à Canon France, particulièrement à Vincent, pour voir tenté de répondre à mes questions, et surtout, facilité cet essai.

    Greg.

    Remarques :

    Pour info, c'est probablement ici qu'on peut trouver des batteries supplémentaires au meilleur tarif :
    Canon bp-a30 Li-ION 3100 mAh 14.4 V: Amazon.fr: High-tech

    Il y a une solution pour C200/C300 Mk II chez Swit, via le D-tap (je l'évoquais ici : https://www.repaire.net/forums/discussions/retour-sur-la-canon-eos-c200.280214/), je ne suis pas sûr que ça puisse fonctionner avec une XF705. À vérifier.

    Deux liens qui pourraient vous intéresser :
    Short Movie: Wonderland


    Behind the Scenes: Wonderland
    caraibe et MyPOV ont recommandé ce message.

Partager cette page

On en parle sur les forums ! Réponses: 14, Dernier: 30 Novembre 2018

Vous ne souhaitez rien louper du Repaire ?

Dernières Occasions

 
Vous souhaitez annoncer sur le Repaire ? Contactez-nous