Users online now

  1. Reboot
Nous sommes en ce moment 300 sur Le Repaire : 1 Repairenautes connectés, 288 visiteurs, 11 robots

Swedish Chameleon - NEWTON - Test

Test du stabilisateur gyroscopique NEWTON.

Publié par Laurent B, le 20 Octobre 2014
  1. Laurent B

    NEWTON 001_1024x1024_3c017Test du stabilisateur gyroscopique NEWTON.

    Swedish Chameleon est un petit fabricant Suédois de supports et accessoires pour caméra, destinés à une utilisation professionnelle. Leurs produits sont fabriqués et assemblés à la main en Suède.
     
     

    Lancé par Freefly Systems avec le MOVI, le stabilisateur gyroscopique pour prise de vues à la main est apparu en avril 2013. Ce système, issu de la technologie utilisée sur les nacelles de drones, permet de stabiliser les mouvements d’une caméra comme un steadycam.  La caméra, au centre de 3 axes motorisés, est stabilisée grâce à un capteur et un boitier électronique qui calcule le mouvement nécessaire à chaque moteur pour compenser en temps réels tous mouvements instables.

    Depuis, d'autres fabricants ont sorti leur stabilisateur basé sur le même principe comme Swedish Chameleon et son NEWTON.


    Alors qu'en est-il en pratique ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce système ? Demande-t-il de l’entrainement pour avoir des résultats corrects ? Ce sont ces questions qui sont à l'origine de ce test.

    Testé avec un Canon 7D (Toutes les longueurs de focal en mm sont à multiplier par 1,6 pour avoir un équivalent 24x36).

     


    Première impression sur le Newton

    Noir et principalement constitué de tubes en carbone et de pièce en aluminium, le NEWTON donne une très bonne impression de qualité et de solidité.

    Sa prise en main est très bonne, cela dit, le produit n’est pas des plus légers. Avoisinant 3,7 kg (cadran, boitier et poignées inclus) même à vide le produit pèse déjà dans les bras.

    Bon point, la partie « poignées » en forme de guidon est articulée et donc très modulable.

    NEWTON WOC 0003 Lager 10 1024x1024 b5160NEWTON WOC 0004 Lager 5 1024x1024 74348

     IKE0363 71532

    Le NEWTON est livré avec une valise de transport.

    Contenu de la valise :
     
    L’ensemble CADRAN NEWTON et ses POIGNEES
     
    1 plateau coulissant 180mm pour la caméra (compatible Manfrotto 501PL) 
     
    2 batteries LiPo 3S 2200mAh
     
    1 Chargeur
        
    Très regrettable : aucun pied ou support (indispensable) n’est fourni avec.
     

    Equilibrage

    Suspendu à un support stable, l’équilibrage est indispensable à la bonne utilisation du stabilisateur. Caméra fixée avec objectif et accessoirisée, on équilibre le tout à l’aide de vis micrométriques axe par axe. Au début cette étape est assez longue, on y passe facilement 10 à 15 minutes. Avec de l’entrainement 5 minutes suffiront.

    P1170409 302fd

    Lorsque l’ensemble est équilibré, il n’y a plus qu’à allumer le NEWTON (qui prend quelques secondes pour se mettre à niveau). Et c’est parti !


    Prise en main

    Avec de belles poignées de type poignée de VTT, la prise en main du NEWTON est très bonne.

     IKE0358 fbea6

    On peut le tenir principalement de deux façons :

    A deux mains, avec les deux poignées latérales (à l’inclinaison réglable).

    Au une main, avec la poignée centrale.

     

     

     

     

      


     Prise de vues

    On se familiarise assez vite avec l’appareil. En s’appliquant, on arrive assez rapidement à des résultats corrects.

    Mais ce n’est pas un produit miracle !

    Filmer sans essayer d’être le plus fluide possible vous donnera un résultat très loin d’être propre.

    Lors du test, j’ai utilisé un Canon 7D avec un zoom 17 – 50 mm F2.8. Mais le NEWTON peut accueillir des caméras beaucoup plus lourdes comme Canon C300 / C500, Red EPIC / SCARLET, Blackmagic Cinema Caméra, Sony FS700…

    Dès la première prise, l’ensemble « NEWTON + caméra » pèse très lourd dans les bras.

    C’est en fait le gros désavantage de ce système, on fatigue très vite !

    Un plan de plus de 30 secondes devient une véritable épreuve de force, tout le poids (supérieur à 5 kg avec un Canon 7D) étant porté à bout de bras et non comme avec un steadycam et son harnais qui répartit le poids sur l’ensemble du corps.

     

     IKE0356 9e8cbUn pied ou support (non fournis) est indispensable, ne serait-ce que pour se reposer entre deux prises.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Au 17mm, lors d’une prise en marchant « normalement », le résultat est assez stable même si le changement de hauteur à chaque pas est perceptible. (A cette focale, je n’ai pas remarqué d’amélioration de la stabilité en activant ou désactivant la stabilisation optique de l’objectif).

    Au 50mm, je n’ai pas réussi à avoir de beaux résultats (sans saccade) sur l’ensemble d’un travelling. Peut-être un manque de pratique ?
    En revanche, je suis plutôt satisfait des résultats lorsque je ne me déplaçais pas (panoramiques, plan fixe). 
     
    Excellente surprise ! Filmer depuis l’intérieur d’une voiture en mouvement donne de très bons résultats, même avec un léger passage de la route en pavé. La taille réduite du NEWTON, par rapport à la concurrence (DJI Ronin par exemple), est un atout pour pouvoir filmer depuis un habitacle d’une voiture.
     
    Je n’ai pas eu assez de temps pour faire des tests plus poussés dans cette direction, mais je suis sûr qu’il y a beaucoup de possibilités à exploiter du coté de la prise de vues à bord de véhicule.
     

    Deux modes à retenir

    Premier mode testé, « mode suivi » : le NEWTON suit les mouvements de l’utilisateur, c'est-à-dire que la caméra effectue un panoramique horizontal lorsqu’on change de direction et un panoramique vertical lorsqu’on penche en avant ou en arrière le dispositif.

    Ce mode est très pratique lorsqu’on a besoin d’effectuer des mouvements complexes ou non prévisibles, par exemple : suivre une personne en tournant autour (la douceur et la vitesse des panoramiques sont réglables avec une application smartphone androïde/iOS via Bluetooth ou avec un ordinateur).

    Dans ce mode, on peut effectuer tout type de déplacement, et même utiliser le stabilisateur comme une tête fluide pour faire un simple panoramique.
    Cependant, lors d’un simple travelling latéral, avant-arrière et/ou vertical (en gros sans mouvement panoramique), le NEWTON peut interpréter les légers faux mouvements de l’utilisateur pour une intention de changer d’axe. 
    Résultat : de légers panoramiques non voulu apparaissent.

    Heureusement, il existe un autre mode « mode fix » où la caméra ne réagit à aucun mouvement (la caméra reste toujours dans le même axe). Il faut donc privilégier ce mode lorsque le plan ne nécessite aucun changement d’axe.

    La petite télécommande filaire qui sert à changer de mode (juste un bouton en fait), peut être fixée avec du velcro où l’on veut. Très bien pour l’avoir toujours à portée de doigt.

    télécomande ed049

    1 clic = FIX, vous déplacez le NEWTON la caméra est fixe. 

    2 clics = SUIVI, vous déplacez le NEWTON la caméra suivra panoramique et d'inclinaison, lisse. 

    3 clics = SUIVI, en mode inversé.

    4 clics = Choisir l'angle d'inclinaison zéro à la main.

    Appui long = Recalibrer le gyroscope.


     

     

     

     


    A savoir que même s’il est plus confortable d’avoir un moniteur (accroché au niveau des poignées), j’ai réussi à m’en passer pour une partie du test, l’écran de l’appareil restant assez visible lorsqu’on le tient à deux mains. 

     

    Le NEWTON possède des filetages 1/4 et 3/8 permettant d’y fixer des accessoires, mais l’espace insuffisant autour, limite leur utilisation (impossible de fixer une mini rotule pour moniteur). Lors du test, seul un mini bras magique a pu y être fixé.

    P1170418 672cb

    L’interrupteur d’alimentation quant à lui se situe sur le côté du boitier électronique. Légèrement trop souple et non protégé, il est facilement actionnable par erreur. Lors du test, il m’est arrivé plusieurs fois de mettre en marche le NEWTON sans le vouloir lors du transport à la main ou en le rangeant. Toutefois l’inverse (éteindre par inadvertance) ne m’est jamais arrivé.

    Avoir cet interrupteur sur la télécommande m’aurai peut être évité ce petit désagrément et facilité la tache à certains moments, mais ce n’est qu’un détail.

    power 47af6

    La batterie (accrochée par velcro à l’arrière du boitier) est de type LiPo 3S 2200mAh. L’avantage c’est qu’elle est couramment utilisée en modélisme et qu’il est donc facile d’en trouver avec un prix attractif. En revanche, l’autonomie, variable en fonction de la caméra utilisée et des réglages, est assez courte (environ 20min lors des tests), avoir quatre batteries me semble donc un minimum.

     

    Quant aux six moteurs « Brushless », (deux pour chaque axe), ils sont totalement inaudibles lors de l’utilisation. moteur 55935


    Les prix

    Swedish Chameleon possède une boutique en ligne:http://www.shop.swedishchameleon.com

    Mais le NEWTON n’est actuellement plus disponible.

    Quelques sites marchands sur la toile le vendent à des tarifs avoisinant les 6000 €

     


    Conclusion

    Pour ma première utilisation d’un stabilisateur gyroscopique, le NEWTON m’a permis de faire des prises de vues à la main assez stables avec de courtes focales, mais à partir de 50mm c’est devenu plus délicat.

    Je pense que le temps d’équilibrage, l’inconfort d’utilisation (poids dans les bras) le destine plus à des utilisations spécifiques (clip, fiction…) qu’à une utilisation passe partout du type reportage, documentaire.

    Son tarif est dans la moyenne, même bien placé par rapport au MOVI de Freefly Systems (précurseur du système). Mais depuis l’arrivée du DJI Ronin sur le marché, qui propose un modèle, certes plus encombrant et lourd, mais fourni avec une radiocommande (pour piloter l’orientation de la caméra à distance) et une batterie offrant quatre heures d’autonomie, tout ceci à moitié prix, le NEWTON parait beaucoup moins bien placé.

     


     

     Ce que j’aime

    ·         Bonne prise en main

    ·         L’encombrement réduit (permet de l’utiliser dans des endroits confinés)

    ·         Temps d’allumage rapide

    ·         Réglage/Equilibrage très précis (vis micrométriques)

    ·         La partie haute (en forme de guidon) est articulée.

    ·         La qualité de fabrication

    ·         Le design

     

    Ce que j’aime moins

    ·         Aucun pied fourni

    ·         Equilibrage assez long au début

    ·         Faible autonomie (20 min environ par batteries)

    ·         Interrupteur marche/arrêt (risque d’allumer par erreur)

    ·         Filetage 1/4 et 3/8 mal placés

     


    Video test Swedish Chameleon SC Newton

    plateau 16c77plateau vis 422e9P1170437 10ae8capteur 028b5

    Remerciements spéciaux à Clovis Libert (Puzzle Video) pour le prêt du matériel testé.

     

     {include_content_item 2889}

    *MR a recommandé ce message

Dernières évaluations

  1. Visiteurs
    Visiteurs
    5/5,
    Evaluation importée de l'ancien système
  2. Visiteurs
    Visiteurs
    5/5,
    Evaluation importée de l'ancien système
  3. Visiteurs
    Visiteurs
    5/5,
    Evaluation importée de l'ancien système
  4. Visiteurs
    Visiteurs
    5/5,
    Evaluation importée de l'ancien système
  5. Visiteurs
    Visiteurs
    5/5,
    Evaluation importée de l'ancien système