Users online now

  1. jicéhaime
  2. scipfr
Nous sommes en ce moment 243 sur Le Repaire : 3 Repairenautes connectés, 230 visiteurs, 10 robots

Rencontre avec la caméra Sony PMW-F3, capteur S35mm

Forest Finbow nous détaille son ressenti après deux jours passés avec l'un des deux prototypes européens de la caméra Sony PWM-F3 basée sur un capteur S35mm.

Publié par Forest Finbow, le 7 Décembre 2010
  1. Forest Finbow
    Forest Finbow nous détaille son ressenti après deux jours passés avec l'un des deux prototypes européens de la caméra Sony PWM-F3 basée sur un capteur S35mm.
    test-sony-f3-capteur-s35mm.jpg

    Sony nous faisait le 18 novembre la primeur de nous présenter ses dernières solutions pour la prise de vue basée sur des capteurs de taille S35mm, équivalents en surface sensible à celle du film 35mm. Je n'ai personnellement pas pu assister à la dite présentation et j'ai dû attendre une autre occasion pour enfin mettre les mains sur cette fameuse PMW-F3, dotée d'une monture PL (Arri Positive Lock) surprenamentpositionné dans la gamme des caméscopes XDCAM EX.

    C'est enfin chose faite ici en suisse où un des deux seuls protoypes existants en Europe nous a été mis à disposition pour deux jours de formation.

    Un air de famille ?


    Au premier abord on sent à la fois quelque chose de familier, dans la forme et la présentation et à la fois que c'est un modèle différemment orienté de ce qui s'est fait habituellement dans cette gamme.

    test-sony-f3-ergonomie.jpg

    Côté familier on retrouve une disposition en caméra de poing : un corps relativement compact (par rapport à une F35 ou une SRW-9000), doté d'une grosse poignée sur le dessus et du double affichage viseur LCD et écran LCD flippable présent sur les autres XDCAM EX.
    On sait officiellement que ce sont les même écrans que la EX1R, soit un viseur 0.54" 1.2 millions de pixels (852x480) et un LCD haut contraste 0.9 millions de pixels (640x480).

    On note également la prise en main par une poignée strap (ce qui lui confère vraiment son côté caméra de poing) dotée d'un zoom rocker analogique et d'un bouton VTR pour lancer le Rec du pouce et zoomer/dézoomer avec les doigts (étonnant n'est-ce pas ?).

    sony-pmw-f3k-cartes-sxs.jpg


    Côté média, l'enregistrement est confié à deux slots SxS, caractéristique principale du format XDCAM EX avec notamment un signal enregistré sur les cartes également conforme à ces spécifications : max 1920x1080 en 4:2:0 à 35 mbps.

    Lorsqu'on allume la caméra, l'affichage sur l'écran est en tous points conforme à ce qu'on peut trouver sur une EX1 incluant les menus y compris le bouton "picture profile" en lieu et place du menu PAINT ce qui lui vaut déjà ici et là le surnom de "juste une EX1 à capteur S35"

    Mais voila, passé ces quelques points familiers, l'observateur attentif est obligé de considérer quelques points notoires qui en font évidement un modèle tout à fait hors normes et dont j'ai à peine besoin de récapituler ici les spécifications, tant tout le monde en parle un peu partout dans le petit monde des caméras vidéo :

    - Capteur type S35mm 23.6 x 13.3 mm
    - Monture PL de série
    - Filtres ND intégrés 1/8 et 1/64
    - Sortie Dual-Link HD-SDI 1080p50/60 422 10 bits (dispo immédiatement)
    - Sortie Dual-Link HD-SDI 1.5 G ou Single-Link 3G 1080p24/25/30 en RGB 4:4:4 10 bits log (option mars 2011)
    - Connecteurs Arri LDS  et Cooke /i Technology permettant la lecture des données des optiques compatibles pour lire et calculer focus, diaph, hyperfocale et profondeur de champs ainsi que les références et numéros de séries des optiques PL montées.


    Je vais décortiquer rapidement ces points car ce sont véritablement des caractéristiques inédites à presque tous les niveaux ici.

    La monture

    sony-pmw-f3-monture-optique.jpg
    La communication officielle est faite sur la monture Positive Lock, classant la caméra dans le circuit nettement plus restreint des caméras cinéma exploitants les optiques ciné dotés de cette fameuse monture robuste initiée par Arri Flex.

    sony-f3-monture-pl-sur-monture-proche-ex3.jpgOn remarque néanmoins dès qu'on la tient en main que la dite monture PL n'est en fait qu'un adaptateur monté lui même sur une sorte de monture... d'EX3 ! Ne posez pas la question, on a bien essayé avec une EX3 (des deux côtés) ce n'est pas exactement la même monture, mais la différence réside essentiellement dans les connectiques lens data, pour le reste, la construction est bien une sorte de grosse monture baïonnette. L'ensemble est néanmoins nettement plus robuste que ne l'est l'EX3 et elle inspire confiance (plus que l'attache du trepied mais j'y reviendrais).

    sony-f3-adaptateurs-tiers-esperes-pour-monture-optiques.jpgCette construction basée sur un adaptateur reste néanmoins une excellente nouvelle car elle augure l'apparition prochaine probablement d'une foule d'autres adaptateurs pour optiques diverses. Dans un premier temps probablement les optiques alpha Sony, surement par la suite un adaptateur Nikor par un quelconque manufacturier tierce partie et autre joyeusetés comme on peut trouver en photo et dans le monde de la red one ou plus près de la EX3.

    Aucun objectif à monter directement sur la monture de base n'est cependant encore disponible chez Sony qui a décidé de s'embarquer fermement dans la direction PL (direction déjà prise avec la F35 et la SRW-9000PL).

    Optiques


    En effet, dès le lancement qui se fera fin janvier vous avez probablement noté l'existence d'un kit : le PMW-F3K comportant la caméra F3 ainsi qu'un jeu d'optiques PL signées SONY (à défaut de connaitre de fabriquant) comportant un 35 mm, un 50mm et un 85mm tous à T2.

    Fujinon se lançant dans la danse, avec l'arrivée des zooms 14.5-45 mm T 2.0 ; 18-85 mm T 2.0 ; 24-180 mm T2.6 et 75-400 mm T2.8 - T4.0 on dirait qu'une nouvelle ère démarre...

    test-sony-f3-optique.jpg

    J'ai appris aujourd'hui que Sony a choisi le protocole Cooke /i pour lire les LENS DATA et que les optiques SONY existantes et à venir seraient toutes lues électroniquement par la caméra via cette connectique. Si vous venez du monde du cinéma, vous serez peut être surpris d'apprendre que les caméscopes XDCAM EX permettent tous et depuis le début d'afficher la profondeur de champ directement dans le viseur des caméras sans utilisation de système complémentaire.
    Outre l'assistanat, la collecte des ces informations image par image sont précieuses en postproduction lorsqu'il est nécessaire de reproduire artificiellement des éléments en images de synthèse.

    C'est une très bonne nouvelle qu'en complément du protocole Cooke /i, Sony ait aussi décidé d'implémenter la connectique Arri LDS, cette fois-ci uniquement dans un soucis de compatibilité avec le parc d'optiques Arri existantes.

    Un zoom servo pour 2011 !


    Je suis passé rapidement dessus dans le préambule mais si vous connaissez un peu le monde des optiques PL, il y a quand même un truc qui devrait vous avoir sauté à la figure (et éclaté ce faisant un oeil, votre nez et au moins quatre de vos dents !) : le corps de la caméra est doté d'une commande analogique de zoom, comme un ordinaire caméscope de poing... sauf qu'ici, ben c'est une monture PL ! Il n'existe aucun zoom servo pilotable par un tel dispositif, on n'a d'ailleurs jamais vu de caméscopes prétendant pouvoir les exploiter. Derrière ce fait se cache évidement une annonce qui était inévitable : Sony nous prépare un Zoom Servo pour 2011, déjà annoncé par leur commerciaux on ne connait cependant ni la plage de focales qui sera couverte, ni l'ouverture relative. On sait en revanche que le zoom ne sera pas PL mais en monture F3, en lieu et place de l'adaptateur PL et qu'il sera Full Servo et autofocus, ce qui risque de bousculer quelques habitudes dans le monde du tournage 35mm !

    Sorties vidéo (Dual-Link 1080 50p, 3G, 1080 RGB)


    Si vous vous êtes intéressés aux annonces produits, vous n'aurez pas manqué le lancement de la Panasonic AF-101. Bien que dans une gamme nettement plus économique (capteur d'appareil photo, optiques 4/3, enregistrement AVCHD) elle comporte un point très intéressant concernant les ralentis accélérés : ils fonctionnement de 12 à 50 images par seconde en pleine résolution 1080p. Le secret réside justement dans l'utilisation du codec AVCHD, seule solution actuellement capable d'enregistrer un signal 1080p50 avec des puces compactes grand public.

    Tristement la F3, dans son enregistrement natif est limitée au fonctionnement de 1 à 30 images par seconde en 1080p et il faut comme sur les autres EX descendre en 720p pour pousser jusqu'à 60 images par seconde.
    De même, alors que Sony dispose de systèmes d'enregistrements 4:2:2 et même 4:4:4 allant de 50 à 880 mbps, l'enregistrement natif est limité au format EX 4:2:0 mpeg 2 à 35 mbps ce qui, il faut le reconnaître est un peu décevant ici, on était nombreux à espérer le 4:2:2 50mbps.

    Heureusement la situation n'est pas inéluctable et tous les points précédents peuvent largement être contournés via les sorties embarquées de la caméra.

    sony-pmw-f3-sorties-video-arriere-cam.jpg

    En effet en plus d'une sortie HD-SDI (422 10 bits) maintenant commune, la double sortie A-B permet de véhiculer des signaux atteignant le 1080 60p 4:2:2 et une mise à jour prochaine permettra même la sortie RGB 1920x1080 24/25 ou 30p 4:4:4 en 10 bits log.

    On peut donc parfaitement imaginer un système basé sur un monitoring en HDMI ou HD/SDI, comportant par exemple l'affichage des menus et une sortie noble de très haute qualité (jusqu'au 1080 60p encore une fois !!!) vers un enregistreur externe adapté, ce qui est en réalité un workflow de production très largement répandu dans le monde du cinéma. L'enregistrement 4:2:0 sur les cartes constituant ici plutôt une forme de proxy, comportant les métas données et les rushes images et son dans une qualité tout de même plus que décente.

    Il reste encore à connaître les spécifications du capteur pour savoir si l'upgrade vers la sortie RGB en vaudra la peine. Sony nous a en effet annoncé que le capteur n'est pas un capteur RGB stripe comme sur la F35 ou SRW-9000PL mais un capteur comportant une disposition de bayer qui n'est pas forcément la solution la plus adaptée pour la création de signaux RGB (mais au contraire très bien pour les signaux YUV). Tout dépendra de la résolution du capteur.

    La mise à jour est prévue pour mars 2011 et elle apportera en plus de la sortie RGB/log la possibilité de ne brancher qu'un seul cable sur le connecteur A qui est en réalité compatible SDI 3G, pour un débit double sur un câble simple.

    Menus


    Les menus sont très proches de ceux d'une EX1, de subtiles différences sont toutefois présentes ici et là. On peut par exemple désormais sauver et charger les pictures profiles sur carte SxS sans devoir sauver tout le profil caméra. J'ai aussi remarqué que le correcteur colorimétrique a été remplacé par le multimatrix, présent sur les pmw-320, 350 et plus haut (XDCAM HD/HDCAM) permettant de retoucher plus d'une seule couleur (12 axes ici) mais l'un dans l'autre c'est très proche ce qui rends la manipulation très agréable pour qui a l'habitude de ces menus.

    Un des points les plus soulageants que j'ai pu trouver par rapport aux menus c'est qu'il n'y a plus cet horrible mode Medias, avec reboot obligatoire. La caméra est dotée sur le dessus des contrôles du magnétoscope et il ne faut pas rebooter la machine pour revoir les rushes ou voir les vignettes.

    Kit et énergie

    test-sony-f3-micro-xlr.jpg

    Les deux versions PMW-3 et PMW-3K sont fournies avec un microphone stéréo (le même que sur les 320 / 350) mais elles sont très notoirement démunies de kits énergie. Si ce n'est pas grave en soit (sur les modèles hauts de gamme l'énergie est toujours un accessoire à acquérir séparément) il faut quand même remarquer que la caméra avec son gros capteur consomme un bon 25W que ne peut malheureusement pas fournir le chargeur d'une EX1.

    Si le format des batteries est bien le même que les EX1/3, la caméra doit elle être branchée via un connecteur 4 broches d'alimentation, présent lui sur les chargeurs de batteries de type V-LOCK, ainsi en l'absence d'un nouveau chargeur encore à annoncer il faudra pour l'instant disposer des deux races de chargeurs : EX et V-LOCK pour pouvoir se payer le luxe de passer de la batterie au secteur en toute quiétude ;)

    Compatibilité Grip

    sony-f3-test-montage-sur-pied.jpg

    Le montage sur trépied est prévu comme pour la EX1R : une prise comportant deux filetages kodak et un trou de calage.

    Bien que compatible avec un très grand nombre de trépieds, on peut tout de même questionner un peu ce choix en raison de la robustesse restreinte de la solution. Les loueurs en témoignent souvent, la petite plaque sur laquelle est montée le connecteur est maintenue par 4 toutes petites vis qui sont l'objet d'un grand nombre d'opérations de maintenance sur les EX1 et EX3, or la F3, en plus de peser plus lourd que ces dernières sera typiquement attachée à un objectif PL dont une des caractéristiques redondantes reste le poids élevé !

    tes-sony-f3-sept-porte-accessoires.jpg

    Au niveau accessoires par contre on note pas moins de 7 prises portes accessoires kodak dont deux adaptatables avec semelle d'attache rapide (comme sur l'EX1R) et les 5 autres renforcées pour recevoir un bras magique. L'une d'entre elles se trouve en dessous de la caméra et il est déjà question de manufacturer une semelle comportant le montant pour deux rails 19mm et se fixant sous la caméra en utilisant cette prise kodak en plus des deux autres filetages existants pour une robustesse considérablement supérieure.

    La présence de ces prises devra probablement rassurer énormément le monde du cinéma très habitué à fixer de tout et n'importe quoi sur la caméra (différents HF, monitorings assistants, enregistreurs etc.) là où les caméscopes traditionnels (y compris la 900R) se montrent toujours très limités sur ce point.

    test-sony-pmw-f3-pied-accessoires.jpg

    Avec le bataillon de sorties vidéo dont elle dispose, il n'est à ne pas douter que nous allons très rapidement nous en servir !


Dernières évaluations

  1. Visiteurs
    Visiteurs
    4/5,
    Evaluation importée de l'ancien système